VOTE | 703 fans

#401 : Renaissance

 

Résumé : Grièvement blessée, Beckett est transportée d'urgence à l'hôpital pour être opérée, mais son pronostic vital est engagé. Les esprits s'échauffent entre Castle et Josh, ce dernier rendant le partenaire de Beckett responsable de son état. Très vite, l'équipe se reprend et fait tout son possible pour retrouver le tireur, mais les indices manquent cruellement. Quelques mois plus tard, Beckett reprend le travail et découvre son nouveau capitaine, Victoria Gates, qui a viré Castle et dont la gestion du commissariat ne convient pas vraiment à tout le monde...
Alors qu'elle se remet difficilement de ses blessures, Beckett assure ne se souvenir de rien à propos de la fusillade, mais décide d'aller voir son psychologue.

Popularité


4.56 - 16 votes

Titre VO
Rise

Titre VF
Renaissance

Première diffusion
19.09.2011

Première diffusion en France
03.09.2012

Vidéos

Promo Saison 4

Promo Saison 4

  

Promo #2

Promo #2

  

Sneak peek #1

Sneak peek #1

  

Promo 3

Promo 3

  

Photos promo

Josh Davidson (Victor Webster) est furieux.

Josh Davidson (Victor Webster) est furieux.

Lanie (Tamala Jones) et Esposito (Jon Huertas) sont inquiets pour leur amie.

Lanie (Tamala Jones) et Esposito (Jon Huertas) sont inquiets pour leur amie.

Jim Beckett (Scott Paulin) s'inquiète pour sa fille.

Jim Beckett (Scott Paulin) s'inquiète pour sa fille.

Scott Paulin interprète Jim Beckett, le père de Kate.

Scott Paulin interprète Jim Beckett, le père de Kate.

Jim Beckett (Scott Paulin) s'inquiète pour sa fille.

Jim Beckett (Scott Paulin) s'inquiète pour sa fille.

Rick (Nathan Fillion) s'inquiète pour Kate.

Rick (Nathan Fillion) s'inquiète pour Kate.

Esposito (Jon Huertas) tente de calmer Josh (Victor Webster).

Esposito (Jon Huertas) tente de calmer Josh (Victor Webster).

L'équipe du 12e et la famille Castle réunies à l'hôpital.

L'équipe du 12e et la famille Castle réunies à l'hôpital.

Lanie (Tamala Jones) Esposito (Jon Huertas) et Ryan (Seamus Dever) sont inquiets pour leur amie.

Lanie (Tamala Jones) Esposito (Jon Huertas) et Ryan (Seamus Dever) sont inquiets pour leur amie.

Jim Beckett (Scott Paulin) avertit Josh (Victor Webster) de mieux se comporter, pour sa fille.

Jim Beckett (Scott Paulin) avertit Josh (Victor Webster) de mieux se comporter, pour sa fille.

Ryan (Seamus Dever) en sérieuse discussion avec Castle (Nathan Fillion).

Ryan (Seamus Dever) en sérieuse discussion avec Castle (Nathan Fillion).

Jon Huertas prête ses traits à Javier Esposito.

Jon Huertas prête ses traits à Javier Esposito.

Ryan (Seamus Dever) en sérieuse discussion avec Castle (Nathan Fillion).

Ryan (Seamus Dever) en sérieuse discussion avec Castle (Nathan Fillion).

Jim Beckett (Scott Paulin) veut des nouvelles de sa fille.

Jim Beckett (Scott Paulin) veut des nouvelles de sa fille.

Kevin Ryan est interprété par Seamus Dever.

Kevin Ryan est interprété par Seamus Dever.

Esposito (Jon Huertas) en sérieuse discussion avec Josh (Victor Webster).

Esposito (Jon Huertas) en sérieuse discussion avec Josh (Victor Webster).

Beckett (Stana Katic) de retour au travail.

Beckett (Stana Katic) de retour au travail.

Beckett (Stana Katic) remet sa badget à la nouvelle capitaine, Victoria Gates (Penny Johnson Jerald).

Beckett (Stana Katic) remet sa badget à la nouvelle capitaine, Victoria Gates (Penny Johnson Jerald).

Beckett (Stana Katic) discute de son retour avec Victoria Gates (Penny Johnson jerald).

Beckett (Stana Katic) discute de son retour avec Victoria Gates (Penny Johnson jerald).

Esposito (Jon Huertas) et Ryan (Seamus Dever) enquêtent.

Esposito (Jon Huertas) et Ryan (Seamus Dever) enquêtent.

Esposito (Jon Huertas) et Ryan (Seamus Dever) informent Beckett (Stana Katic) des derniers développements.

Esposito (Jon Huertas) et Ryan (Seamus Dever) informent Beckett (Stana Katic) des derniers développements.

Jon Huertas prête ses traits à Javier Esposito.

Jon Huertas prête ses traits à Javier Esposito.

Penny Johnson Jerald incarne Victoria Gates, le nouveau capitaine du 12e.

Penny Johnson Jerald incarne Victoria Gates, le nouveau capitaine du 12e.

Stana Katic prête ses traits au lieutenant détective Kate Beckett

Stana Katic prête ses traits au lieutenant détective Kate Beckett

Kate Beckett est interprétée par Stana Katic.

Kate Beckett est interprétée par Stana Katic.

Penny Johnson Jerald incarne Victoria Gates, le nouveau capitaine du 12e.

Penny Johnson Jerald incarne Victoria Gates, le nouveau capitaine du 12e.

Esposito (Jon Huertas) et Ryan (Seamus Dever) ont des informations pour Kate.

Esposito (Jon Huertas) et Ryan (Seamus Dever) ont des informations pour Kate.

Esposito (Jon Huertas) et Ryan (Seamus Dever) informent Beckett (Stana Katic) des dernières nouvelles du 12e.

Esposito (Jon Huertas) et Ryan (Seamus Dever) informent Beckett (Stana Katic) des dernières nouvelles du 12e.

Kate Beckett est interprétée par Stana Katic.

Kate Beckett est interprétée par Stana Katic.

Kate Beckett (Stana Katic) a une importante conversation avec Gates (Penny Johnson Jerald).

Kate Beckett (Stana Katic) a une importante conversation avec Gates (Penny Johnson Jerald).

Gates (Penny Johnson Jerald) donne un avertissement à Beckett (Stana Katic).

Gates (Penny Johnson Jerald) donne un avertissement à Beckett (Stana Katic).

Le duo Javier Esposito (jon Huertas) et Kevin Ryan (Seamus Dever).

Le duo Javier Esposito (jon Huertas) et Kevin Ryan (Seamus Dever).

Kevin Ryan est interprété par Seamus Dever.

Kevin Ryan est interprété par Seamus Dever.

Plus de détails

Réalisateur : Rob Bowman
Scénariste : Andrew. W. Marlowe

Distribution principale : 

Distribution secondaire: 

  • Victor Webster (Josh Davidson)
  • Scott Paulin (Jim Beckett)
  • John M. Jackson (Rod Halstead)
  • Larry Anderson (Dr Kovaks)
  • Geoff Pierson (l'ami du Capitaine Montgomery)

401 Renaissance

[Précédemment]

Beckett : Ils ont tués ma mère. Qu’est-ce que vous voulez que je fasse ?

Castle : Beckett tous les gens associé à cette enquête sont mort. Laissez tomber !

Beckett : Je vous rappelle quand même une chose, c’est qu’il s’agit de ma vie et pas de votre petit terrain de jeu privé !

Castle : Vous vous caché derrière le meurtre de votre mère, comme vous vous caché dans ses relations avec des hommes que vous n’aimez pas !

Beckett : Entre nous il n’aura jamais rien Castle, je ne veux plus vous voir !

Ryan : Le capitaine fait partie du complot, il nous a menti sur toute la ligne

Beckett : Avez-vous tué ma mère ?

Montgomery : Non, mais elle est morte à cause de ce qu’on avait fait ce soir-là !

Beckett : Alors qui l’a tué ?

Montgomery : Non Kate, je ne te le dirais pas. Tu irais te jeter tout droit dans son piège. Autant te tuer tout de suite, maintenant ne reste pas là. Castle emmenez-là!

[Castle l’emmène de force]

Beckett : Non, ne faites pas ça !

Lockwood : Où est Beckett ?

Montgomery : Vous ne l’aurez pas !

Lockwood : Elle nous échappera pas !

[Montgomery tire sur Lockwood et ses hommes et ce fait tirer dessus]

Lockwood : C’était quoi ? Ton baroude d’honneur ? Mais je l’aurais quoi qu’il en soit !

Montgomery : Non tu ne l’aura pas et lui non plus. J’ai fait ce qu’il fallait. C’est fini pour toi Lockwood et pour moi aussi. [Il tire sur lui]

Beckett : Personne en dehors de cette famille que nous formons ne doit jamais  apprendre ce qui c’est passer. Pour tout le monde Roy Montgomery est mort en héros !

[A l’enterrement de Montgomery, Kate se fait tirer dessus par un sniper]

Castle : Kate ! [Castle se jette sur elle pour la protéger] Non Kate, reste avec moi. Je t’aime. Je t’aime !

 

[A l’hôpital : Lanie, Soignant]

[Kate est sur le brancard, ils essayent de la sauver.]

Lanie : Kate !

Soignant 1 : Allez, dépêcher vous. On se dépêche. Plus vite, plus vite.

Lanie : Kate reste avec moi !

Soignant 1 : Elle a perdu beaucoup de sang.

Soignant 2 : Son pouls est faible.

Soignant 1 : Sa tension chute.

Lanie : Kateee !!

[Lanie est sur le brancard à lui faire le massage cardiaque pendant qu’ils l’emmènent rapidement dans le couloir. Castle les suit.]

Lanie : Je t’en prie Kate, reste avec moi. Ne meurt pas. Reste avec moi.

Soignant 1 : Plaie par balle au thorax, inconsciente à notre arriver.

Lanie : Ne meurt pas !

Soignant 1 : Perte de constante en chemin

Lanie : Accroche-toi !

Infirmier : D’accord on l’emmène en trauma 1. Descendez, on prend le relais.

Lanie : C’est mon amie, vous comprenez, c’est mon amie !

Infirmier : Alors laissez-nous lui sauvez la vie.

[Lanie les laisse emmener Kate, elle pleure et Castle l’a rejoint]

 

[Salle de Trauma : Infirmière, Interne et Josh]

Interne : Femme de 31ans. Plaie par balle au thorax. A fait un arrêt en chemin.

Infirmière : Tout est prêt.

Interne : Un, deux, trois.

Infirmière : l’équipe de trauma arrive.

Josh : Arrêter le massage !

Interne : il lui faut une autre voie.

Josh : On a un rythme, elle respire !

Infirmière : Posez une deuxième voie.

Josh : Kate ! [Voyant son visage]

Infirmière : Ca y est.

Josh : Respiration faible. On l’a met sur la table. Un, deux, trois. Bipé le docteur Kovaks. Dite lui de me remplacer !

Interne : Vous l’a connaissez ?

Josh : C’est ma petite amie !

 

[Couloir de l’hôpital : Esposito, Ryan et Lanie]

Esposito : Comment ça vous l’avez pas trouvé ?

Ryan : Non, je veux des points de contrôle à toutes les entrées et sortie.

Esposito : Non il doit être quelque part.

Ryan : Si il y a des caméras de surveillance à 10 pâté de maison du cimetière, je l’ai veux sur mon bureau dans une heure !

Esposito : Je veux qu’on vérifie chaque personne !

Ryan : Non, moins d’une heure !

Esposito : Comment elle va ?

Lanie : Ils sont en train de l’opérer ! [Pleurant et allant dans ses bras]

 

[Trauma : Josh, infirmière et interne]

Josh : Il lui faut un drain thoracique.

Infirmière : Tension 8/6

Josh : Il est où ce drain ?

Infirmière : Derrière vous.

Josh : Allez Kate. Allez. Reste avec moi. Reste avec moi Kate, d’accord ? [Beaucoup de sang gicle par terre] Merde, hémorragie thoracique !

Infirmière : Poils à 88.

Interne : Pneumothorax moins compressif  mais elle s’enfonce toujours.

Josh : On peut pas attendre. On va l’intuber !

Interne : Vous ne pouvez pas la soigner, c’est votre petite amie.

Josh : Elle va mourir, j’ai pas le choix ! Des funérailles Kate, quelqu’un t’a tiré dessus !

 

[Dans le couloir : Castle, Ryan, Esposito, Martha, Alexis et Jim]

Castle : Et le tireur ?

Ryan : Partis !

Castle : Quoi ? Comment ça, comment il a pu s’en aller ?

Ryan : Aucune idée, mais il a laissé son arme derrière lui !

Esposito : C’est un Mark11, un fusil de sniper modifié. Le préférer des force spécial. On cherche des empreintes.

Martha : Richard !

Alexis : Papa !

Martha: Oh my dieu !

Castle : Calmez-vous, ça va. Ca va allez !

Jim : Où est Katie ? Où est ma fille ?

 

[Salle de trauma : Infirmière, Josh, interne et Docteur Kovaks]

Infirmière : Tension 8/6. [Josh lui ouvre le thorax] Elle est maintenant à 7/5

Josh : Il y a trop de sang. D’où tu saigne Kate ? Veine pulmonaire. Clamp. Là, ça y est je l’ai. Fils de 3/0.

Infirmière : La tension chute toujours.

Docteur : Je suis venu aussi vite que j’ai pu

Interne : Femme de 31 ans. Plaie par balle au thorax.

Josh : C’est bon je m’en occupe !

Interne : Le drain thoracique a permis la décompression du pneumo  et à révéler une hémorragie.

Josh : J’ai dit je m’en occupe !

Interne : Elle venait d’une veine pulmonaire que le docteur Davidson vient de clampé.

Docteur : Josh, laisse-moi faire.

Josh : Je suis déjà dessus. Laisse-moi la suturer !

Docteur : Tu as fait ce qu’il fallait, maintenant fait ce que tu es sensé faire.

Interne : Docteur Davidson ! [Josh passe la main au docteur Kovaks]

Docteur : Aspiration, fils de 3/0

Infirmière : Voilà docteur.

[Josh sort furieux]

 

[Dans le couloir : Josh, Esposito, Castle, Martha et Alexis]

Josh : Un sniper, à des funérailles ?

Esposito : On pense que ceux qui en voulait à Montgomery, visait Beckett !

Castle : J’ai essayé de la pousser. J’ai essayé !

[Josh se jette sur Castle et le pousse violement contre le mur.]

Martha : Mais arrêter. Qu’est-ce qui vous prend ?

Josh : C’est vous qui avez fait ça !

Alexis : Papa, papa !

Josh : C’est de votre faute !

 

[Trauma : Infirmière, docteur Kovaks et Interne]

Infirmière : La tension chute toujours, le pouls aussi.

Docteur : Elle doit saigner ailleurs.

Interne : Où il y a pas de sang ?

 

[Couloir : Josh, Alexis, Martha et Jim]

Josh : Vous l’avez poussé à enquêter sur le meurtre de sa mère. C’est à cause de vous qu’on lui à tirer dessus et que Montgomery a été tué ! [Esposito essai de garder Josh à distance]

Alexis : Laisser le tranquille !

Martha : Arrête !

Jim : Arrêter vous tous ! Arrêter ! Je ne vais pas vous laisser agir comme des gamins, quand ma fille lutte pour sa vie !

 

[Trauma : Infirmière, interne et docteur Kovaks]

Infirmière : Les constantes chutes toujours, le pouls diminue, son état devient critique !

Docteur : Son péricarde est distendu. Elle saigne de l’intérieur, c’est pour ça qu’il n’y a pas de sang, sa comprime son cœur. Ciseaux !

Infirmière : La tension chute, 6/4

Docteur : Je l’ai. La balle a éraflé le ventricule. Fils de 3/0

Interne : Elle est en fibrillation

Docteur : Palette

 

[Couloir : Castle et Martha]

Castle : Il a raison, c’est ma faute !

Martha : Richard Castle, tu n’as pas à t’en vouloir pour ce qui lui est arrivé, ce n’est pas toi qui lui à tirer dessus !

 

[Trauma : Docteur Kovaks et l’infirmière]

Docteur : Charger à 10

Infirmière : Charger

Interne : On dégage

 

[Couloir : Castle et Martha]

Castle : [Triste] Non. Mais c’est moi qui aie mis sa vie en danger

 

[Trauma : Docteur Kovaks et l’infirmière]

Docteur : Toujours en fibrillation, charger à 20.

Infirmière : Charger.

 

[Couloir : Castle et Martha]

Castle : Je lui ai dit ce que j’éprouvais. Je lui ai dit que je l’aimais !

 

[Trauma : Docteur Kovaks]

Docteur : On dégage !

[Une ligne verte apparait sur l’appareil. Le cœur de Kate ne bat plus]

 

 

[Générique]

 

[Couloir : Docteur Kovaks, Jim, Ryan, Esposito et Martha]

Docteur : Monsieur Beckett !

Jim : Oui !

Docteur : Votre fille est sortie du bloc.

Jim : Ca va aller ?

Docteur : Et bien… pendant l’intervention, elle a fait un arrêt cardiaque. On a finalement réussi à relancer son cœur mais… il faut qu’on l’a surveille de très près.

Jim : Quand pourrais-je la voir ?

Docteur : On l’installe dans une chambre et on vous emmènera près d’elle ensuite. [A tous] Vous devriez rentrer chez vous, vous tous et vous reposer !

Esposito : [A Ryan] Je sais pas pour toi, mais moi je rentre pas chez moi, pas avant d’avoir coincer le salaud qui a fait ça !

Ryan : Non moi non plus !

Martha : [A Castle] Tu peux partir, ne t’occupe pas de nous ! [A Lanie] Est-ce ça va ?

Lanie : Oui !

Martha : Tant mieux !

[Alexis regarde partir son père inquiète]

 

[Au poste : Ryan, Esposito et Castle]

Ryan : L’arme du tireur ! [La posant sur son bureau] Pas d’empreinte, le labo cherche des traces d’ADN.

Castle : Et pour le fusil ça nous mène à quelqu’un ?

Esposito : D’après le numéro de série, il s’agit d’un arme délivrer à un dénommé Martin Holst. Un soldat des forces spéciales tuées au combat il y a sept ans. Son corps a été découvert dans une mission ultérieure mais pas son arme. Le cynophile n’a rien eu ?

Ryan : Les chiens ont suivis une odeur jusqu’à la partie ouest du cimetière, mais ça n’a rien donné.

Castle : Dans cet océan de flic pas un seul n’a remarqué le tireur.

Ryan : Peut-être que si. Des tas de gens présent se souvienne bien d’un gardien qui se planquait derrière un arbre pour se protéger du tireur, mais selon le personnel aucun d’eux ne se trouvait dans le coin.

Esposito : Il a profité de la panique pour disparaitre.

Castle : Si ce gars est un tueur à gage, il vole peut-être vers Cuba maintenant.

Esposito : Alors c’est à Cuba qu’on va aller le chercher.

Castle : Ca n’a vraiment aucun sens. Cette affaire devrait être finie. Montgomery a sacrifié sa propre vie. En tuant Lockwood et tous les autres, il a dit que tout serait réglé, il a dit qu’il le faisait afin qu’elle est la vie sauve. Si elle devait être protégée par ce qu’il a fait, pourquoi ces gens en ont-t-il toujours après elle ?

Esposito : Aucune idée. Dieu sait qui d’autre est mêlé à ça !

 

[Dans un hall d’immeuble, un homme ouvre sa boite aux lettres et trouve une grande enveloppe avec le nom de Roy Montgomery en expéditeur.]

 

[Au poste : Castle]

[Castle se réveille en sursaut sur un bureau. Une sonnerie retentie]

Castle : [Décrochant son portable] Castle ! [Soulager en écoutant son interlocuteur] Oui. Vous êtes sur ?

 

[A l’hôpital : Castle, Josh et Beckett]

[Castle arrive prêt de la chambre de Beckett avec un bouquet de fleur. Avant d’entrée il se recoiffe et souffle]

Josh : Ce bracelet te va très bien même s’il est pas en diamant.

Beckett : Salut Castle !

Josh : Je reviens te voir toute à l’heure.

Beckett : D’accord !

[Josh se lève et l’embrasse sur le front et sort de la chambre en jetant un regard noir à Castle]

Castle : [Gêner] Salut !

Beckett : Vous me dévisager, j’ai une sale tête j’en doute pas !

Castle : Non, je croyais bien jamais vous revoir. J’ai appris que vous ouvriez une boutique de fleur alors j’ai voulu vous approvisionner ! [Posant les fleurs sur la table et s’asseyant sur la chaise à côté d’elle]

Beckett : Elles étaient toutes là  quand je me suis réveillée. Je pense qu’elle vienne presque toute du poste. Je vais en entendre parler un bon bout de temps j’imagine.

Castle : Oh… probablement ! [Elle rit]

Beckett : On raconte que vous avez essayé de me sauver !

Castle : Oui j’ai… [Etonner] On raconte ? Vous ne vous souvenez pas du plaquage au sol ?

Beckett : Non, je ne me souviens pratiquement de rien. Je me souviens que j’étais sur l’estrade et tout est devenu noir après ça !

Castle : [Triste] Vous ne vous souvenez pas du tout de … du coup de feu ?

Beckett : Non ! Il y a certaine chose parait-il, qu’il est préférable de pas se rappeler !

Castle : Ouai !

Beckett : Je n’arrête pas de voir son visage, chaque fois que je ferme les yeux je vois Montgomery étendu par terre dans son sang ! Vous auriez dû me laisser y aller !

Castle : Ces types vous aurez tué !

Beckett : Oh vous ne le savez pas !

Castle : Kate …

Beckett : Castle, je suis vraiment fatiguée. Laissez-moi s’il vous plait !

Castle : Oui je comprends. [Il se lève] Nous parlerons demain !

Beckett : Ça ne vous gêne pas si ce n’est pas le cas. J’ai besoin d’un petit peu de temps !

Castle : Bien sûr. Combien exactement ?

Beckett : [Tristement] J’en sais rien !

Castle : Entendu ! [Il lui sourit et part de la chambre]

 

[Un homme mystère est à son bureau en train d’ouvrir la lettre de Montgomery et d’en sortir tous les dossiers en rapport avec l’affaire Johanna Beckett. En voyant le journal avec l’article sur la tentative d’assassinat sur Kate, il tape du poing, prend un téléphone caché dans un tiroir et appel]

Une secrétaire : Le capitole, qui demandez-vous ?

L’homme : Le bureau du congrès.

Une secrétaire : Ne quitter pas. [Il regarde la photo de Beckett puis celle de Castle]

 

[Au poste : Ryan, Beckett et Esposito]

[Beckett regarde droit devant elle inquiète, les traits fatigués. La bague de sa mère tourne sur sa chaine et Beckett reprend le dessus. Elle regarde sa chaise et est surprise en entendant des applaudissements autour d’elle.  Elle sourit et s’avance sous les tapes de ces collègues]

[Ryan et Esposito sont surpris de la voir et s’avance vers elle]

Ryan : Salut Beckett, qu’est-ce que vous faite là ? Vous reprenez que dans une semaine !

Beckett : Oui mais deux mois a écouté des criquets chez mon père à la campagne, ça me rendait dingue !

Esposito : Allez ça va. Pas la peine d’inventer une excuse, on sait qu’on vous manquait. C’est pour ça que vous êtes revenu ! [Riant]

Beckett : [En souriant] Oh ferme là ! Alors où on en est ?

Ryan : Toujours nulle part !

Beckett : Bon et pour le gardien du cimetière ?

Ryan : C’est un fantôme. On a vérifié et étudier toutes les vidéos en détail, mais… on a pas ce gars.

Esposito : On a trouvé de l’ADN sur l’arme mais il était pas dans le fichier. On l’a quand même enregistré.

Ryan : [Etonner] Mais Castle vous l’a pas déjà dit ?

Beckett : Non !

Esposito : [Très surpris] C’est bizarre ça. Pourquoi est-ce… pourquoi cacher ces infos ?

Beckett : il ne cache rien, je ne l’ai pas vu depuis un moment !

Esposito : En gros combien de temps ?

Beckett : Un peu après la fusillade !

Ryan : Pourquoi, qu’est-ce qui c’est passer ?

Beckett : Rien du tout. J’avais besoin d’un peu de temps ! [Allant dans la salle de repos]

Esposito : Quoi il vous a pas parlé depuis trois mois ?

Beckett : Oh c’était pas sa faute, je lui ai dit que je l’appellerais !

Ryan : Pourquoi pas l’avoir fait ? [Beckett commence à se faire un café]

Esposito : Il est venu bosser sur l’affaire tous les jours. Il a pas arrêté. [Beckett est très étonné] Il serait encore si le nouveau capitaine ne l’avait mis dehors.

Beckett : Elle la virer, mais pourquoi ?

Ryan : Apparemment le poste qu’elle dirige n’a pas de place pour un écrivain amateur voulant jouer les flics. Le capitaine Victoria Gates alias le gant de fer. Intransigeante sur le règlement. Elle a commencé sa carrière d’inspecteur aux affaires internes.

Beckett : Ouaaa… ça va pas la rendre populaire par ici !

Ryan : Non elle a l’air d’être venu avec sa méfiance envers les flics.

Esposito : Une chose est sûre, elle n’est pas Montgomery.

Ryan : Hey, comme elle a pas eu Castle, elle sait pas pour la banque.

Beckett : Quelle banque ?

Esposito : Euh… et bah on avait aucune piste sur le tireur, alors Castle à suggérer de s’intéresser à Montgomery, McCallister et Reaglan, et voir un petit peu quels mecs ils pourraient connaitre.

Ryan : On sait que ces types s’engraissaient en faisant chanter des gens, peut-être qu’avec cet argent, ils ont payé celui qui a fait tuer votre mère.

Esposito : Et Castle pense avoir trouvé la banque qu’il utilisait.

Beckett : Il y a donc bien une trace.

Ryan : Le seul problème c’est que la banque a fermé. Personne ne sais ou peuvent se trouver les archives.

Esposito : On faisait des recherches au moment où le gant de fer nous a enlevé l’enquête.

Beckett : Quoi elle a classé cette affaire ? Pourquoi ?

Ryan : Aucune piste sur le tireur et on pouvait pas lui parler du reste sans impliquer le capitaine Montgomery.

 

[Bureau de Gates : Beckett et Gates

Beckett : [Frappant et entrant dans le bureau] Madame !

Gates : Si ma mère vient par ici vous lui donnerait du Madame. Appeler moi chef ou capitaine !

Beckett : Lieutenant Beckett, prête à retravailler aujourd’hui.

Gates : Oh lieutenant Beckett, votre réputation vous précède. La plus jeune femme de la police de NY à devenir lieutenant, vous m’avez battu de 6 semaines.

Beckett : Je savais pas que certaine personne comptait les points.

Gates : Tout le monde compte les points lieutenant. En particulier en haut lieu. Vous avez réussi votre évaluation psychologique donc voilà votre plaque.

Beckett : Merci. J’ai aussi besoin de mon arme.

Gates : Pas avant d’être requalifié.

Beckett : Pardon ?

Gates : Vous étiez en incapacité pendant trois mois, le règlement dit que vous n’aurez pas votre arme avant d’être requalifier.

Beckett : Et à propos de mon affaire, qu’est-ce qu’il dit pour ça ?

Gates : Trois mois sans aucune piste et chaque jour il y a plus d’homicide qui se bouscule à la porte. Combien de temps devais-je normalement laisser l’enquête au point mort ? De bon flic on travailler la dessus, seulement ça n’a rien donné.

Beckett : Je suis désolé, chef mais sauf votre respect, ces flics ne sont pas moi.

Gates : Je vous demande pardon ?

Beckett : Les personnes à qui vous avez confié cette enquête ne sont pas moi.

Gates : Ecouter je ne sais pas comment Montgomery tenait la boutique, mais il gèlera en enfer avant que je laisse un flic quel qu’il soit enquêter sur sa propre affaire. Dans mon poste il y a aucune place pour les vendettas. [Beckett le prend mal] J’espère que les choses sont claires ?

 

[Bureau de Beckett : Beckett, Esposito et Ryan]

Beckett : [sortant en colère du bureau de Gates et allant à son bureau] Je veux récupérer mon arme !

Esposito : Alors il faut vous requalifié, c’est pas si grave. C’est un peu insultant mais…

Beckett : Où est le dossier sur la piste de l’argent ?

Ryan : C’est Castle qui l’a. [Beckett est étonné] Qu’est-ce qu’on aurait dû faire ? Le laisser là où … Gates aurait… pu le trouver.

Esposito : La première chose qu’elle ferait, c’est ouvrir une enquête sur Montgomery.

Ryan : Vous devez aller le voir si vous voulez ce dossier. Quoi que vous fassiez, soyez très discrète.

Beckett : Oh je t’en prie, elle fera quoi ? Me renvoyer mettre des PV ?

Ryan : Pire. C’est plus du tout comme avant, on agit contre ses ordres là. [Son téléphone sonne] On risque tous nos plaques. [Décrochant et partant] Oui Ryan, qu’est-ce que t’a !

Esposito : Il est parano,  mais il a raison.

Beckett : Bon alors, je ferais mieux d’être très discrète.

Ryan : Hey, nouvelle affaire, 16èm et Lex.

[Esposito le rejoint, Beckett réfléchi et Gates les regardes]

Esposito : Vous venez ?

Beckett : Non je fais l’impasse sur celle-là. [S’installant à son bureau]

 

[Scène de crime : Ryan, Hastings, Esposito et Lanie]

Ryan : Si elle continue d’enquêter, on pourrait tous être virer.

Esposito : Tu penses à sa vie, le tireur cour toujours. Comment elle est censée vivre avec ça ?

Ryan : Hum, quelqu’un a fait la fête !

Lanie : La victime est Sonia Gilbert, 27 ans, c’est son appart.

Ryan : Sonia Gilbert, celle que les paparazzis mitraillent sans arrêt ?

Lanie : Plusieurs plaies par balle au thorax. Le tueur a choisi de prendre cet oreiller comme silencieux.

Ryan : Plaie par balle au thorax, c’est bien que Beckett est fait l’impasse.

Lanie : [Surprise] Beckett a repris ?

Ryan : Oui. Elle t’a pas appelé ?

Lanie : Pas depuis des semaines.

Hastings : La sœur de la victime l’a trouvé il y a une heure. Elle avait prévu de faire les boutiques. L’alarme a été activée vers 22h hier soir, juste après que la victime et son copain ont été vus rentrant ici. Elle a été désactivée qu’à 9h ce matin. Le copain a été repérer quittant l’appartement juste après.

Esposito : Heure de la mort ?

Lanie : Selon moi entre 3 et 4h du matin.

Esposito : Et ce copain s’appelle comment ?

Hastings : La sœur de la victime dit qu’il s’agit de Dale Landers.

Ryan : Le batteur de Particle Equation, ils sont ensemble depuis 6mois. Je lis les magazines et alors.

Esposito : Il nous faut quelqu’un à sa dernière adresse connu et un avis de recherche.

Ryan : Une fille célèbre qui meurt, un batteur d’heavy metal. Castle aimerait cette affaire. Et tu penses que Beckett peut dire au capitaine de le reprendre ?

Esposito : Elle l’a planté pendant trois mois, tu penses vraiment qu’il voudra revenir ?

 

[Séance de dédicace : Castle, Fan et Beckett]

Castle : Vous êtes donc ma fan préférer ! [La fan part en gloussant] Merci

Fan : J’en reviens pas de me retrouver en face de vous. Vous êtes mon auteur préférer.

Castle : Merci d’être venu et de me le dire. [La fan part aussi en gloussant] [Fan après fan sans conviction, ni envie d’être là] Comment allez-vous ? Bonjour, a quelle nom dois-je le mettre ? Vous vous appeler ? Vous vous appeler ? Bien sûr oui ? Bonjour, comment allez-vous ? Votre nom c’est ? Vous vous appeler ? Merci ! Pour qui ?

Beckett : Kate ! [Castle est étonné] Ce roman est pour Kate ! [Ils se regardent]

 

[Devant le magasin : Castle et Beckett]

Castle : [Au staff du magasin] Merci infiniment, merci beaucoup. Je reviendrais vous voir pour mon prochain roman. Merci infiniment. [Il voit Beckett et lui passe devant sans rien lui dire]

Beckett : [Lui emboitant le pas] Castle attendez…

Castle : J’ai attendu et vous ne m’avez jamais appelé !

Beckett : Je sais que vous êtes en colère.

Castle : [Se retournant vers elle] Oui ça c’est vrai, je suis en colère. Je vous ai regardé mourir dans cette ambulance. Vous le saviez ? Vous savez ce que ça fait de regarder la vie s’éteindre chez quelqu’un que vous… Quelqu’un qui compte pour vous ?

Beckett : J’avais besoin de temps. Je vous l’ai dit !

Castle : Vous aviez dit un peu de temps !

Beckett : J’avais besoin de plus !

Castle : Et bien il fallait me le dire !

Beckett : Castle je ne pouvais pas vous appeler. J’essayais de prendre de la distance avec certaine chose et si je vous contactais avant de l’avoir fait c’était pas possible pour moi. J’avais besoin de temps pour récupérer et tout réglé !

Castle : Josh vous y a aidé ?

Beckett : On s’est séparé ! [Elle traverse la rue, il la regarde partir et fini par la suivre]

 

[Dans le parc, sur les balançoires : Castle et Beckett]

Beckett : Très jolie dédicace !

Castle : J’ai fait au mieux !

Beckett : La fin n’a pas dû être facile à écrire ?

Castle : Non. Non étant donné les circonstances. Pourquoi vous êtes-vous séparé ?

Beckett : Je l’aimais bien, ça c’est certain. Mais surement pas suffisamment. Après la mort de ma mère, quelque chose à changer en moi. Comme si j’avais monté un mur à l’intérieur. Je sais pas, peut-être pour ne pas souffrir autant à nouveau. Je sais que je ne serais capable de devenir le genre de personne que je veux vraiment être. Je sais bien… Je ne serais pas capable d’avoir le genre de relation intime que j’aimerais avoir, tant que ce mur sera présent. Et tant que j’en aurais pas fini avec ça, ce mur restera en place.

Castle : Alors je suppose qu’on a qu’une chose à faire. Trouver ces gens et les faire plonger. [Elle sourit] Mais je suis quand même toujours très fâché.

Beckett : Les gars mon dit ce que vous avez fait, suivre la piste de l’argent. Essayer de trouver qui les flics avaient payé.

Castle : J’aurais aimé que ça mène quelque part. J’ai pu localiser les archives quand la banque à fermer, ils ont récupérer toutes la paperasse et l’ont stocké dans un entrepôt à union city. Mais quelque temps après le bâtiment a brûlé et les fichiers ont été détruits, c’est encore une impasse.

Beckett : Comment c’est arriver ?

Castle : Un accident. De vieux fils électriques.

Beckett : Vous en êtes sur ?

Castle : Oui les pompiers ont fait une enquête.

Beckett : Vous avez vu le rapport établie par leur enquêteur ?

Castle : Non, mais… mettre le feu à un entrepôt. Ils se seraient donné beaucoup de mal pour quelques petits fichiers.

Beckett : Pas plus de mal que tout ce qu’ils avaient déjà entreprit. On doit absolument lire ce rapport. Il y a juste un petit problème !

Castle : Lequel ?

Beckett : [En se moquant] Comment vous nous aiderais puisque Gates vous à virer ?

Castle : Je l’ai seulement laissé me virer parce que je n’avais aucune raison de rester !

Beckett : Oh…

Castle : Elle va me reprendre ! [Elle lui sourit]

 

[Bureau de Gates : Beckett Gates et Castle]

Gates : [Au téléphone] Oui monsieur le maire. Oui monsieur le maire. Oui, je comprends. Très bien je… [Le maire lui raccroche au nez] [Castle sourit] Vous vous croyez malin monsieur Castle, agir dans mon dos comme ça, laisser-moi vous dire une chose. Ça m’est égal à quel point vos amis sont puissant, vous merder sous mes ordres d’une façon quelconque et je vous poursuivrais par tous les moyens légaux. C’est bien compris ?

Castle : [Contrit] Oui madame !

Gates : Chef !

Castle : Chef !

Gates : Maintenant, sortez de mon bureau !

Castle : Oui, chef ! [Il sort, Beckett lui sourit]

Gates : Lieutenant !

Beckett : [Raclement de gorge] Oui !

Gates : Vous ou ce … personnage recommencer à me faire ce genre de chose et je vous brise en deux !

Beckett : Oui chef. Maintenant, si vous voulez bien… [Déposant un papier sur son bureau] j’aimerais avoir mon arme. [Gates déplie la cible de tir et ne vois qu’un gros trou au centre. Elle est impressionnée]

 

[Bureau des inspecteurs : Beckett, Castle, Esposito, Gates et Ryan]

Beckett : [Sortant du bureau de Gates pour rejoindre Castle] Lui sortir le grand jeu avec le maire. Aussi risquer que frapper un nid d’abeille avec une batte. [Remettant son changeur dans son arme]

Castle : Ca à marcher non ? Et puis c’était bien de voir son visage se décomposer.

Beckett : Sonia Gilbert ?

Ryan : Oui, arme, drogue et amour désastreux.

Beckett : Et pour son petit copain ?

Ryan : On me recherche mais il est pas chez lui. Et les membres de son groupe ne sont pas où il est.

Castle : Quel était son mobile ?

Ryan : Le cout classique, lui et la victime se disputait. Il était amoureux, elle voulait le quitter. [Beckett regarde Castle du coin de l’œil]

Esposito : [Du fond couloir en essayant d’être discret] Pssitt Beckett ! [Faisant voir un dossier, les trois le rejoignent] J’ai le rapport qui a été fait sur l’incendie. Regarder la date !

Beckett : Cet entrepôt a brûlé trois semaines après le meurtre de ma mère.

Ryan : [Faisant le guet] Sans doute pas une coïncidence.

Castle : Quelqu’un détruisait des preuves. Des preuves pouvant mener aux assassins de votre mère.

Beckett : Mais l’expert a conclue à un accident ?

Esposito : Et rien là-dedans ne suggère autre chose.

Ryan : Il a pu être falsifié.

Castle : Et bien pour le savoir c’est facile, on s’adresse à celui qui a rédigé le rapport, Rod Halstead.

Beckett : Sauf si il l’on également tuer !

Esposito : Non, il est en vie et toujours en poste. Maintenant aller lui rendre visite et trouver nous un élément solide pour rouvrir l’enquête.

Gates : [Criant] Ryan, Esposito !

[Castle et Beckett se cache derrière les pilonnes]

Esposito : Oui on était juste en train de boire un verre d’eau

Ryan : Et ce truc est un peu casser alors…

Gates : En selle. Quelqu’un du central vient de m’appeler. Une patrouille a identifié le petit ami entant dans un garage de répétition dans Le lower east side. [Criant plus fort] Vous aussi Beckett !

[Beckett est dégouté]

Beckett : [Tout bas à Castle en lui donnant le dossier] Cacher ça !

[Castle le mets sous sa chemise]

23.50

[Dans la rue : Beckett et Esposito]

[Deux voiture arrivant à fond. Beckett sort arme au point et court vers l’entrée de l’entrepôt]

Esposito : Beckett, vous êtes prête pour ça ?

Beckett : Tu plaisante j’espère !

Esposito : Ok, mais on passe en premier.

Beckett : Oui d’accord !

 

[Dans l’entrepôt : Beckett, Esposito, Ryan et Castle]

[Ils entrent dans le bâtiment arme au point et cherche le suspect. Ils l’entendent des voix à travers une cloison et entre dans la pièce à coup de pied dans la porte]

Ryan : Police. Police. Les mains en l’air !

Esposito : Police.

Esposito : Montrer-moi vous main. Tout de suite ! A genoux ! A genoux. Les mains en l’air vite !

[Le suspect prend la fuite]

Esposito : Reste ici. Fait pas ça !

Beckett : Stop !

Esposito : Mets-toi à plat ventre !

[Beckett cours après le suspect. Il se retrouve coincer et pointe son arme sur Beckett qui est terrifié en le voyant. Elle n’ose pas bouger ni se servir de son arme.]

Esposito : [Arrivant] Lâche ça ou je te décent. Par ici. Lâche ton flingue. A genoux !

Ryan : Mets-toi par terre. Par terre. Par terre vite ! [Récupérant l’arme] Le même calibre que celui qui a tué Sonia Gilbert ! [Beckett est toujours sous le choc]

Suspect : C’est pas mon flingue les mecs, je vous jure. C’est pas le mien !

[Beckett range son arme dans son étui en tremblant]

 

[Au poste, salle d’interrogatoire : Beckett, Castle, Esposito, Ryan et Gates]

[Beckett est dans la salle derrière la vitre teinté et écoute les gars faire l’interrogatoire en tournant en rond]

Esposito : Assied-toi sur cette chaise. Dit nous pourquoi tu t’ais sauvez ou pourquoi tu pointais un flingue sur un officier de police ?

Suspect : Je sais pas j’ai paniqué !

Castle : [Lui tendant un café] Vous voulez en parler ?

Beckett : De quoi ?

Castle : Kate, je vous ai vu ! Devant son arme vous vous êtes figé !

Beckett : Ce n’est rien !

Castle : Votre main tremblait, ce n’est pas rien ça !

Beckett : Castle, je viens tout juste de reprendre, c’est logique. C’est pas grave !

Castle : Mais ça peut se reproduire !

Beckett : Jamais !

Castle : Où aller vous ?

Beckett : Trouver qui a brûlé cet entrepôt. Trouver qui a tué ma mère !

[Elle part de la salle, il l’a suit]

Esposito : [En salle d’interrogatoire] C’est bon Dale on sait tous que tu l’as tué, alors dit nous pourquoi et nous on dira que tu as coopéré !

Ryan : C’est le bon flingue Dale.

Dale : Je vous l’ai dit c’est pas le mien.

Ryan : Alors pourquoi tu l’avais ?

Esposito : Des témoins ton vu rentré dans son appartement et en sortir.

Dale : Ouai c’est vrai j’y étais, ok et après je… croyez-moi, je sais pas. J’ai pioncé et quand je me suis réveillé il y avait du sang partout et il était dans ma main.

Ryan : Tu veux dire quoi Dale que tu l’as tué dans ton sommeil. C’est ça ta défense ?

Dale : Non. Ecouter, je vous dis que c’est pas moi.

Esposito : Donc… tu t’ais mis au pieu et tu dormais pendant qu’on l’a tué ?

Ryan : 6 coups de feu… rien ne peut perturber ton sommeil.

Gates : [Derrière la vitre] Mobile, opportunité, possession de l’arme, le tiercé gagnant d’un meurtre au premier degré.

Esposito : Son copain là-bas s’appelle Mitch Yancey, il dit qu’il cherchait du fric pour quitter la ville.

Gates : Très bien contacter le bureau du procureur, envoyer lui le dossier et prévenez la famille.

Ryan : Oui chef.

Gates : Pourquoi Castle et Beckett ne sont pas avec vous ?

Ryan : [Gêner] Ils… ils sont partis sur une autre piste.

Gates : Une autre piste ? Vous avez l’assassin.

Esposito : Oui il faut juste revérifier les versions des témoins. C’est une affaire médiatisé et Beckett veut être vraiment sûr qu’on ne fait pas d’erreur.

Gates : Et bien c’est une excellente chose parce qu’on ne veut pas qu’elle commette d’erreur, n’est-ce pas messieurs ?

Ryan : [A Esposito] On y va ? [Il acquiesce] [Gates les regarde partir pas convaincu]

 

[A la caserne des pompier : Beckett, Castle et Rod Halstead]

Rod : [Lisant le dossier] Un incendie dans un entrepôt à Union city. Oui, oui je m’en souviens très bien.

Castle : Le rapport dit que c’était un accident.

Rod : Oui c’est exact.

Beckett : En êtes-vous sur?

Rod : Oui j’en suis  sûr.

Castle : Et ce rapport n’a jamais été falsifié de quelque manière que ce soit depuis que vous l’avez rédigé ?

Rod : Non pourquoi ?

Beckett : Monsieur Halstead, c’est vraiment important, Il y a-t-il des choses que vous avez évité de mettre ce rapport ?

Rod : Quoi ? Comment ça ?

Beckett : Quoi que ce soit qui pourrait indiquer un truc bizarre ou suspect ?

Rod : S’il y avait quoi que ce soit de bizarre ou de suspect lieutenant, ça se trouverait dans le rapport. Surcharge dans la boite de dérivation, un cas sur un million.

Castle : Merci [S’apprêtant à partir]

Beckett : Donc à aucun moment, quelqu’un a fait pression sur vous pour garder certaine information hors de ce rapport ?

Rod : Là vous dépasser les limites lieutenant.

Beckett : [S’énervant] Ah oui, c’est pas moi qui ait falsifié ce rapport.

Rod : Sortez de ma caserne !

Beckett : Qui a mis le feu ? Qui vous a couvert ?

Rod : Sortez !

Castle : [Forçant Beckett à sortir avec lui] D’accord.

Beckett : Dites à ses personnes que je suis vraiment à leur poursuite et surtout dites leurs que je vais les retrouver !

Castle : [En sortant de la caserne] Mais qu’est-ce que vous faite enfin ?

Beckett : Il cache un truc !

Castle : Vous n’en savez rien !

Beckett : Si je le sais ! [Prenant son téléphone] Esposito, je veux que tu me trouve tout ce que tu peux sur Rod Halstead. Oui et envoi ça chez moi, j’ai pas besoin que Gates soit au courant. [Castle est inquiet et a peur pour elle]

 

[Au commissariat : Esposito et Ryan]

Esposito : D’accord. [En raccrochant] C’était Beckett !

Ryan : Ca a donné quoi avec Halstead ?

Esposito : Elle veut des infos sur lui. On a conclu un marché ?

Ryan : Non. Il y a un truc que je comprends pas !

Esposito : Lequel ?

Ryan : Elle est morte vers 3h du mat alors si Dale est notre tueur… pourquoi il est resté là-bas encore au moins 6h après avoir tué Sonia ?

Esposito : Il aime les câlins. J’en sais rien moi, c’est pas comme si descendre sa copine était un acte rationnel pour commencer. Pourquoi ?

Ryan : Si je me pose la question, le jury fera la même chose.

 

[Chez Beckett : Castle et Beckett]

Castle : Ce type à plusieurs citation pour acte de bravoure, des recommandations du maire, il a littéralement sauvez des douzaines de personnes d’immeuble en feu. C’est dur de croire que ce soit un pourri.

Beckett : Et bien, on a été surprit de nombreuses fois.

Castle : D’accord. Hum … A-t-il croisé quelqu’un d’autre dans l’affaire ? Montgomery, Reaglan, McCallister ?

Beckett : Non, pas au niveau professionnel. Peut-être au niveau personnel ?

Castle : Mais on a passé leurs vies au peigne fin, on est pas tombé une seule fois sur lui.

Beckett : Alors il a peut-être saisit cette opportunité d’empocher une grosse somme d’argent.

Castle : Rien dans ces finances, n’indique un quelconque problème. Et vu son dossier il est …

Beckett : Vu son dossier, quoi ?

Castle : J’essaie de vous dire que ce n’est peut-être pas notre homme. Et si l’incendie n’était qu’un accident ?

Beckett : Ce n’était pas un accident, je sais que ce n’en était pas un !

Castle : Vous ne pouvez pas le savoir !

Beckett : Si, parce que si c’était bien un accident, je n’ai nulle part où commencer les recherches. Si c’était bien un accident alors moi je n’ai rien du tout. Le gars qui a tiré sur moi à disparue. Dick Coonan est mort. Hal Lockwood est mort. Montgomery est mort. Ma mère est morte. Tout le monde dans cette histoire est mort, Castle. [Fini-t-elle en pleurant]

[Ils se regardent intensément]

 

[Loft de Castle : Alexis, Castle et Martha]

[Castle regarde ses notes sur le meurtre de Joanna Beckett. Connexion militaire? Connexion avec la police? Utilisé l'argent des flics « nous l'avons créé »]

Alexis : Tu nous as manqué au diner !

Castle : Hum, oui je sais. Je suis désolé, je travaillais !

Alexis : Tu étais avec Beckett !

Castle : Ouai ! [Dans sa main, pas vraiment concentrer]

Alexis : T’avais dit que tu n’y retournerais pas !

Castle : Je n’y retourne pas. Non, non crois-moi c’est juste pour une affaire !

Alexis : Oui, ba il y a des restes dans le frigo. [En se levant et partant]

[Castle veut la suivre mais son téléphone sonne]

Castle : [Décrochant] Allo !

Homme mystère : Monsieur Castle ?

Castle : Oui.

Homme mystère : Je suis un ami de Roy Montgomery. J’appelle à propos du lieutenant Beckett. Il faut qu’on parle !

[Castle est intrigué et surprit]

Martha : Et tu ne sais pas qui s’était ? Vraiment pas ?

Castle : Seulement que c’était un ami de Montgomery, à qui il devait d’être encore en vie. Il a dit que Montgomery lui avait envoyé des fichiers. Fichier contenant des infos très gênantes qui nuirait à certaines personnes haut placé. Ils utilisaient ces fichiers en tant que rempart contre ces types pour ne pas que la famille de Montgomery soit menacé. Beckett aussi était protégé par cet accord.

Martha : Mais ces gens s’en sont quand même pris à elle.

Castle : Il n’a reçu les fichiers qu’après qu’on lui ait tiré dessus. Il dit qu’elle est en sécurité maintenant. A une seule condition… elle ne doit plus enquêter la dessus. Si elle le fait, il ne peut garantir sa sécurité. Si elle creuse, ils vont la tuer.

Martha : Et cet homme-là, tu le crois sincèrement ?

Castle : Oui, je le crois !

Martha : Alors il faut lui dire !

Castle : Si je le fais, elle va se mettre des œillères et foncer droit dans la ligne de mire. Et ça je n’y tiens pas !

Martha : Tu ne pourras pas la changer Richard. Elle va foncer tête baisser la dedans et continuera à mener l’enquête !

Castle : Non pas si je l’en empêche. Elle se fiera à moi. J’arriverais à l’éloigner !

Martha : Pour combien de temps ?

Castle : [Tristement] Je ne veux pas encore la perdre ! [Il sort de son bureau en laissant Martha]

Alexis : [Assise juste en dehors du bureau] Donc ce n’est pas que pour cette affaire, j’imagine ?

Castle : Depuis quand es-tu là ?

Alexis : Assez longtemps !

Castle : Chérie, il est très important que tu ne dises rien, d’accord. En particulier à Beckett !

Alexis : Tu fais croire qu’il ne s’agit seulement d’elle, mais tu te tenais juste à côté d’elle. Tu aurais pu être tué, j’aurais pu être tué !

Castle : C’est pour ça que je dois le faire. Pour être sûr qu’il reste loin !

Alexis : Ah oui ? Tu dois grandir un peu. Tu es un écrivain pas un flic. Fait pas comme si t’en était un ! [Partant en colère et le laissant seul]

 

[Au commissariat : Castle et Beckett, Esposito et Ryan]

[Castle arrive devant le bureau de Beckett ou elle travaille. Il lui donne un café]

Beckett : Merci ! [Regardant le dossier de l’incendie]

Castle : Vous vous souvenez de ce que vous m’avez dit la première fois que j’ai parlé du meurtre de votre mère ? Que si vous recommenciez, vous ne pourriez pas arrêter ? Que ça allait probablement vous détruire ?

Beckett : A l’époque je n’avais pas de piste intéressante.

Castle : On en a pas non plus maintenant !

Beckett : Ecouter Castle j’ai laissé parler mes émotions hier soir, je… je vais bien !

Castle : Non, c’est faux ! C’est faux et vous le savez ! Vous avez repris il y a 3 jours et vous sombrer déjà ! Je ne vous dis pas de laisser tomber, seulement d’attendre. Rester calme, jusqu’à ce que vous soyez totalement remise !

Beckett : Et comment je vais réussir à me remettre quand quelque part des gens veulent ma mort ?

Castle : En ne les laissant pas vous empêcher de vivre ! Je vous promets qu’on résoudra cette affaire. On va les trouver et puis on va les faire payer, mais pas tout de suite !

Beckett : Castle si je ne faisais pas ça, je ne serais plus qui je suis !

Castle : Vous êtes celle que vous avez toujours été. Vous êtes celle qui honore les victimes. Vous êtes celle qui peut apporter un peu de paix à la famille de Sonia ! [Elle réfléchit à ses paroles]

Beckett : [Aux gars] Alors ? Qu’est-ce qu’on a ?

Ryan : D’après le procureur on a fait d’une affaire simple à juger, un truc très compliqué.

Esposito : Ouai, le super flic qui m’accompagne a continué de creuser.

Beckett : Et ?

Esposito : La scientifique a trouvé des résidus de barbiturique dans les verres de Dale et Sonia. Ce qui veut dire qu’il était drogué après être revenu à l’appartement.

Castle : Alors ça pourrait très bien être l’œuvre du petit copain, non. Il voulait en mettre dans son verre à elle, mais il en a aussi mis dans le sien. Ce qui n’a vraiment aucun sens.

Ryan : Mais quel autre explication y a-t-il ? Il y avait personne d’autre dans cet appartement. Et selon le système d’alarme, personne n’est entré ou sorti entre 22h et 9h du matin.

Esposito : Ce qui veut dire que le copain est bien le tueur.

Ryan : Ouai.

Beckett : A moins que …

Castle, Ryan et Esposito : [En même temps] A moins que quoi ?

Beckett : Le tueur soit resté là-bas pendant tout ce temps !

 

[Appartement de la victime : Beckett, Castle, Esposito et Ryan]

Castle : Quand ils reviennent, ils pensent qu’ils sont seuls.

Beckett : Pendant qu’ils ne sont pas dans la pièce, le tueur si faufile, ils piègent leurs verres et il retourne se mettre dans sa cachette, après ça il…

Castle : Où elle…

Beckett : Attend qu’ils perdent connaissance.

Esposito : Ouai. Bien tranquillement.

Ryan : C’est flippant.

[Castle va dans la chambre]

Beckett : Quelques heures plus tard, il sort à nouveau de sa cachette. Attrape un oreiller et pam. Et ensuite il…

Castle : Où elle…

Beckett : Efface ses empreintes sur l’arme et la mets dans les mains de Dale.

Castle : Et Dale se réveille. Il panique, s’enfuit et notre meurtrier passe tout son temps, après son affreux crime à attendre la découverte du corps, comme ça il pourra enfin… [Regardant sous le lit]

Beckett : Où elle…

Castle : S’échapper. S’il vous plait messieurs. Un, deux, trois ! [Ils soulèvent le matelas] La tache de sang qui a traversé le matelas, à couler sur la moquette. Il n’y a pas de sang au milieu. Votre torche. [La passant sur le rebord du lit] Vous voyez !

Ryan : Ah des empreintes !

Castle : Quelqu’un était ici !

Beckett : Et il a trouvé une cachette mortelle ! [Souriant]

 

[Au poste : Esposito, Ryan, Castle et Beckett

[L’ordinateur recherche les empreintes dans les fichiers]

Esposito : Tuer une fille et rester cacher sous son lit pendant des heures, faut vraiment être une belle ordure pour faire ça.

Castle : Et bien en fait c’est assez malin. Vous commettez un meurtre et vous faite porter le chapeau à un innocent en même temps.

Beckett : Et vous vous en sortez parce que la police est déjà certaine d’avoir le meurtrier. Personne ne se lance à vos trousses.

[Bip de l’ordinateur]

Ryan : Mitch Yancey, c’est le copain de Dale.

Beckett : Bon allons-y !

 

[Dans l’entrepôt : Beckett, Esposito, Mitch et Castle]

[Ils entrent armes au point et cherche à vue]

Esposito : [Chuchotant] Ryan. Par-là !

[Ils partent tous les deux vers le fond de l’entrepôt]

Castle : Tout va bien ?

Beckett : Oui !

Castle : Je ne crois pas que ce …

Mitch : [Sortant de nulle part] Lâcher votre arme ! [Beckett le pointe sur lui] J’ai dit lâcher ça. Aller, laisser moi partir d’accord. C’est tout ce que je veux.

Beckett : [Paniquant] Ne… Ne… [Hurlant] Ne bouger plus Mitch !

Mitch : Je vais vous descendre. Croyez-moi !

Castle : Kate, restez concentrer !

Mitch : Je vous demande juste de me laisser partir !

Castle : Restez concentrer. Ca va aller, vous contrôlez la situation !

Mitch : Posez ça et reculer. Reculer !

Beckett : Vous ne voulez pas faire ça Mitch. Parce que je vais devoir vous tuer. Vous comprenez. Posez ce fusil au sol immédiatement. [Ils se regardent intensément et il finit par mettre son arme par terre] Tournez-vous, les mains derrière la tête. [Lorsqu’il se retourne, elle est soulagée. Castle est heureux qu’elle est réussie] Mitch Yancey, je vous arrête ! [Lui passant les menottes]

 

[Au poste : Gates, Ryan, Castle et Beckett]

Ryan : Mitch voyait Sonia en cachette, alors qu’elle était officiellement avec Dale.

Castle : Mitch a insisté pour qu’elle quitte Dale, mais au lieu de ça, elle a rompu avec lui. Ce qui n’a pas plu à Mitch et ils leurs à fait payer.

Ryan : Il connaissait le code de Sonia mais pour faire accuser Dale, [Castle regarde Beckett réconforter à la famille de Sonia au loin] il savait que le système de sécurité ne devait enregistrer aucunes entré ou sorti autour de l’heure du meurtre. Il a donc utilisé une clé qu’il avait volée et est entrée quelques heures plus tôt dans la journée.

Gates : Très bien, relâcher le petit ami. Je vais contacter la presse pour leur dire qu’on a des aveux.

Castle : [Rejoignant Beckett] Qu’est-ce que ça fait ?

Beckett : C’est pas suffisant… mais pour l’instant, c’est suffisant ! [Castle lui sourit] Merci… de m’avoir épaulé tout à l’heure !

Castle : Un équipier est là pour ça ! [Elle lui sourit et commence à partir] Oh Kate, on va résoudre tout ça. Ce mur à l’intérieur, ne sera pas la indéfiniment ! [Elle part et il réfléchit]

 

[Au Loft : Castle et Alexis]

Castle : [S’approchant doucement de sa fille] Salut ! Tu as raison. Il est temps que je grandisse un peu. Et c’est pour ça que je fais ce que je fais. Tout ce qui est arrivé, est arrivé à cause de moi. Et je dois être là pour elle, je lui dois bien ça !

Alexis : Est-ce que avec elle tu te sens bien ?

Castle : Oui c’est certain !

Alexis : Et c’est suffisant !

Castle : Suffisant pour l’instant !

Alexis : Ok !

Castle : Ok ! [S’éloignant]

Alexis : Papa ! Grandis qu’un petit peu d’accord ?

Castle : Hey… c’est de moi qu’on parle ! [Ils se sourient]

[Castle va dans son bureau, ferme la porte. Il se dirige vers l'écran et touche la photo de Beckett, révélant des photos et des fichiers de tous ceux qui sont impliqués dans le meurtre de Joanna Beckett.]

 

[Bureau du psy : Beckett et Psy]

Beckett : Vous devez être surprit de me revoir ici. La plupart des flics ne reviennent jamais après avoir réussi leur évaluation.

Psy : Chacun est différent.

Beckett : Oui !

Psy : Qu’est-ce qui vous tracasse ?

Beckett : Je sais pas par où commencer.

Psy : Pourquoi ne pas commencer par la fusillade. Les choses sont un peu moins floues ?

Beckett : J’ai menti… l’autre fois.

Psy : Menti à quel propos ?

Beckett : Je me souviens très bien de tout !

Flashes of ambulance dialogue. Beckett's heart rate flat lines. Lanie kneels on the stretcher over Kate, pumping her chest, while two EMTs jostle the stretcher down the E.R. hallway.

Lanie: Come on, Kate! Don't you die on me! Stay with me! Stay with me!

EMT 1: Single GSW to the left chest.

Lanie: You do not die!

EMT 2: ... Over 60.

Lanie: Come on, girl.

EMT 1: Set up ...Trauma One.

E.R. Resident: Switch, we got this!

Lanie: This is my friend, do you understand me? She's my friend.

E.R. Resident: Then let us save her life.

The EMTs and nurse wheel Beckett into the E.R. while Lanie and Castle stand there, watching helplessly.

At the hospital.

E.R. Resident: 31 year old female, GSW to the left chest, crashed on the way in.

E.R. Nurse 2: Trauma room is prepped. Trauma team's on the way.

Josh Davidson: Stop compressions.

The E.R. Nurse stops pumping Kate's chest and Josh feels Beckett's pulse.

EMT 1: ...

EMT 2: Got the line in?

EMT 1: … Pulse.

Josh Davidson: We have the room, let's check for breathing.

EMT 2: ... Second line.

The EMT removes the breathing bag and Josh sees Beckett's face.

Josh Davidson: Kate. Alright, her breathing is shallow, let's get her on the table. One. Two. Three.

The E.R. staff lift Beckett onto the operating table.

Josh Davidson: Page Dr. Kovaks, tell him he has to take over.

E.R. Resident: Who is she?

Josh Davidson: She's my girlfriend.

In the hallway.

Esposito: What do you mean you couldn't find him?... A cop?

Ryan: I want security checkpoints at all entrances and exits.

Esposito: No he didn't just disappear.

Ryan: And pull any surveillance cameras within ten blocks of that place. I want that footage on my desk within one hour.

Esposito:.. I want statements from everyone.

Ryan: No, one hour!

Ryan and Esposito hang up at the same time and run into Lanie and Castle in a connecting hallway.

Lanie: Okay.

Esposito: How is she?

Lanie: They just took her to surgery, but...

Lanie walks into Esposito's arms, crying.

In the ER.

Josh Davidson: We need a chest tube.

E.R. Nurse: BP is 86 over 60.

Josh Davidson: Where's that chest tube?

E.R. Nurse: Behind you.

Josh cuts into Beckett's chest, grabs the tube and inserts it into the incision.

Josh Davidson: Kate, come on. Stay with me. Stay with me, Kate. I got you, come on.

Blood pours through the tube and onto the floor.

Josh Davidson: Damn it. Bleeding in the left chest.

E.R. Nurse: Stats are 88.

E.R. Resident: Tension there was relieved, but she's still decreased.

Josh Davidson: Okay, we can't wait. Set up her intubation.

E.R. Resident: You can't operate on her, she's your girlfriend.

Josh Davidson: She's dying. I'm not waiting. You were at a funeral, Kate. How the hell did you get shot?

In the hallway.

Castle: How about the shooter?

Ryan: Gone.

Castle: Gone? How can he be gone?

Ryan: We don't know, but he left his weapon behind.

Esposito: It's a mark eleven. Modified sniper rifle. A favourite of Special Forces. We're checking for prints now.

Martha: Richard!

Alexis: Dad!

Martha: Oh, my god!

Martha and Alexis run into Castle's arms.

Castle: Shh. It's okay, it's okay.

Alexis: Dad.

Jim Beckett: Where's Katie? Where's my daughter?

In the E.R

E.R. Nurse: BP is 80 over 60. 78 over 56.

Josh open's up an incision over Beckett's heart.

Josh Davidson: There's too much blood. Where the hell are you bleeding from, Kate?

Josh reaches into Beckett's chest.

Josh Davidson: Pulmonary vein. Clamp.

A nurse hands Josh a clamp and he uses it on the vein.

Josh Davidson: Okay, I got you son of a bitch. Three-Oh…

E.R. Nurse: Blood pressure's still dropping.

Dr. Kovaks: I got here as fast as I could.

E.R. Resident: 31 year old female, single GSW to the chest.

Josh Davidson: Okay, I got this.

E.R. Resident: …of the chest tube, which revealed significant bleeding in the chest.

Josh Davidson: I said I got this.

E.R. Resident: The bleeding was a left inferior pulmonary vein, which Dr. Davidson just clamped.

Dr. Kovaks: Josh, step aside.

Josh Davidson: I'm already in. Let me sew her up.

Dr. Kovaks: You did what you had to. Now, do what you're supposed to.

E.R. Resident: Dr. Davidson.

Josh hesitates, then steps back and hands Dr. Kovaks the clamp.

Dr. Kovaks: Suction. Three-Oh.

E.R. Nurse: Here's a three-oh.

Josh strips off his surgery covering in a hurry.

Josh storms down the hallway toward the funeral attendees.

Josh Davidson: A sniper! At a funeral!

Esposito: We think that the people who sent those guys after Montgomery targeted Beckett.

Castle: I tried to get to her. I try…

Josh shoves Castle into the wall.

Esposito: Hey!

Martha: What the hell do you think you're…

Josh Davidson: You did this!

Castle tries to lunge for Josh, but Ryan and Esposito pull them apart.

Alexis: Dad! Dad!

Josh Davidson: This is your fault!

In the E.R.

E.R. Nurse: BP is still dropping. Stats are falling as well.

Dr. Kovaks: She must be bleeding somewhere else.

E.R. Resident: Where? There's no blood.

Josh Davidson: You pushed her to look into her mother's murder! She was shot because of you and Montgomery is dead because of you!

Alexis makes a fierce move towards Josh

Alexis: Leave him alone!

Martha grabs Alexis.

Martha: Stop it!

Jim Beckett: Stop it, all of you! Just stop it! I won't have you acting like three year olds while my daughter's fighting for her life!

E.R. Nurse: Her vitals are still falling. [...] is dropping. Critical.

Dr. Kovaks: Her [...]'s distended. She's bleeding into it, that's why there's no blood. It's compressing her heart. Scissors.

Someone hands Kovaks a scissors.

E.R. Nurse: BP's dropping. 65/45.

Dr. Kovaks cuts the distended tissue and it squirts out blood onto his scrubs.

Dr. Kovaks: Got it. Bullet grazed the ventricle. Three-oh.

The heart monitor beeps.

E.R. Resident: She's going into VFIB!

Dr. Kovaks: Paddle.

In the hallway.

Castle: He's right, you know. This is my fault.

Martha: Richard Castle, don't you dare blame yourself. You are not the one who shot her.

In the E.R.

Dr. Kovaks: Charge for ten.

E.R. Nurse: Charging. Charged.

Kovaks places the paddles into Beckett's chest around her heart.

Dr. Kovaks: Clear.

Nothing happens.

In the hallway.

Castle: No. But I put her in the crosshairs.

In the E.R.

Dr. Kovaks: Still fibrillating. Charge for 20.

E.R. Nurse: Charging.

In the hallway.

Castle: I told her how I felt. I told her I loved her.

In the E.R.

Dr. Kovaks: Clear.

Beckett flat lines.

In the hallway.

Dr. Kovaks: Mr. Beckett.

Jim Beckett: Yes.

Dr. Kovaks: Your daughter is out of surgery.

Jim Beckett: Will she be alright?

Dr. Kovaks: Well, during the surgery, she experienced cardiac arrest. Now, we were able to get her heart beating again on its own, but we'll need to watch her very closely.

Jim Beckett: When can I see her?

Dr. Kovaks: Well, once the nurses get her settled, we'll bring you back to her. The rest of you should go home, get some rest.

Esposito: I don't know about you, bro, but home is the last place I'm going. Not 'til we catch the son of a bitch who did this.

Ryan: Right behind you.

Castle moves to join them with a glance to Martha.

Martha: We're fine. Go.

Castle leaves.

Martha: Are you okay?

Ryan places a sniper rifle on his desk.

Ryan: The shooter's rifle. It's clean for prints. Lab's running a trace right now for DNA.

Castle: Well, what about the gun? Can we track the gun?

Esposito: According to the DOD, the serial number matches a weapon that was issued to one Martin Holst, a navy seal who was killed in action seven years ago. His body was recovered on a subsequent mission, but the weapon was not. Anything from the K9 unit?

Ryan: Dogs picked up a scent, traced it to the west side of the cemetery, but then they lost it there.

Castle: In a sea of cops, how does this guy go unnoticed?

Ryan: He may not have. Half the guys we talked to said they remember seeing a grounds keeper taking cover from the shooter behind a tree, but according to the grounds staff, none of them were in the area.

Esposito: He blended in during the chaos and then disappeared.

Castle: If this guy's some pro for hire, he could be halfway to Cuba by now.

Esposito: Well, then we'll go to Cuba and find his ass.

Castle: It just doesn't make any sense. It was supposed to be over. Montgomery sacrificed himself, killing Lockwood and all his guys. He said he was ending it. He said he was doing it to keep her safe. So, if the plan was to keep her safe, then why the hell they still coming after her?

Esposito: I don't know, bro. God knows who else is involved.

A mystery man opens his mailbox labelled SMITH with a key, pulling out the package Montgomery mailed.

Castle wakes up from his hunched over position on Ryan's desk. His cell phone rings. He turns around to see Kate's empty desk.

Castle: Castle… Yeah, are you sure?

Castle walks to Beckett's guarded hospital room, freshly dressed with a vase of flowers. Before he enters, he checks his reflection, in full view of the cops, then takes a breath before entering.

Josh Davidson: This bracelet looks good on you. It's not diamonds.

Beckett gives a puff of amusement, then spots Castle.

Beckett: Hey, Castle.

Josh Davidson: I'll see you after [...].

Josh gets up and kisses Beckett on the forehead, then exits. Tension still very obvious between the guys as Castle waits for Josh to leave. Castle approaches Beckett's bed.

Castle: Hey.

Beckett: You're staring at me. I must look really bad.

Castle: No. I just never thought I'd see you again. I... Heard you were opening a flower store, so I thought I'd pitch in.

Castle places the vase next to Beckett's bed and sits down.

Beckett: They were all here when I woke up. I think they're mostly from the precinct. I don't think I'm going to live this one down, Castle.

Castle: Oh, probably not.

Beckett scoffs in amusement.

Beckett: I hear that you tried to save me.
Castle: Yeah, I uh...You heard? You don't remember me tackling you?

Beckett: No, I don't remember much of anything. I, um, remember that I was on the podium and then I remember everything just going black.

Castle: You don't remember... The gunshot?

Beckett: No.

Caslte's choked up that she doesn't remember his profession of love.

Beckett: They say that there's some things that are better not being remembered.

Castle: Yeah.

Beckett: I keep seeing his face, Castle. Every time I close my eyes, I see Montgomery lying on the hangar floor. You should've let me go in there.

Castle: They would've killed you.

Beckett: Oh, you don't know that.

Castle: Kate…

Beckett: Castle, I'm really tired right now.

Castle: Of course. Of course. We'll talk tomorrow.

Castle gets up to leave.

Beckett: Do you mind if we don't? I just need a little bit of time.

Castle: Sure. Sure. How much time?

Beckett: I'll call you, okay?

Castle: Sure.

Castle exits.

The mystery man goes through the files Montgomery sent him. He slams his fist on the word "shot" in the detective gets shot at NYPD captain's funeral headline. He reaches for a flip phone, hesitates, then opens a drawer and pulls out a different phone and dials.

Receptionist: United States Capital, how may I direct your call?

Mystery Man: Congressional offices, please.

Receptionist: Hold, please.

Mystery Man shifts the detective gets shot article on his desk, exposing a photo of Castle.

Beckett looks down at her mother's ring and gets a determined look in her eyes as she looks up at her desk through the fencing. Applause starts and she smiles when she realizes it's for her. Beckett thanks a few people as she walks to her desk and the welcomers disperse.

Ryan: Hey, Beckett. What're you doing here? I didn't think you were back 'til next week.

Beckett: Yeah, well, two months of listening to crickets in my dad's cabin was driving me nuts.

Esposito: It's okay. You don't have to make excuses. We know you missed us. That's why you couldn't stay away.

Beckett rolls her eyes and shakes her head.

Beckett: Shut up.

They all grin.

Beckett: So? Anything?

Ryan: Still nowhere.

Beckett: What about the groundkeeper?

Ryan: The guy's a ghost. We ran face hits on surveillance, license plates, nothing panned out.

Esposito: We did get DNA off a weapon, but there were no matches in the system. We flagged it, though.

Ryan: Uh, didn't Castle tell you about all this?

Beckett: No.

Esposito: That's weird. Why wouldn't he-- why would he hide that from you?

Beckett: He's not hiding anything, I just haven't seen him in awhile.

Esposito: How long is awhile?

Beckett: Pretty much since the shooting.

Ryan: Why? What happened?

Ryan and Esposito follow Beckett to the break room.

Beckett: Nothing happened. I just needed some time.

Esposito: What, he left you alone for three months?

Beckett: You guys, it wasn't his fault. I told him that I would call.

Esposito: Well, why didn't you?

Beckett stares down at the espresso machine and doesn't answer.

Esposito: He was here with us every day, working the case.

Beckett looks up.

Esposito: For months. He'd still be here if the new captain hadn't kicked him to the curb.

Beckett: She kicked him out, why?

Ryan: Apparently, uh, her precinct's got no room for a dilatant writer playing cop. Captain Victoria Gates, A.K.A. Iron Gates. As by the book as they come. She cut her teeth as a detective of Internal Affairs.

Beckett: Wow. That's not gonna win her any popularity points.

Ryan: Yeah. It's like she brought her distrust of cops along with her.

Esposito: Well, one thing's for sure: she's no Montgomery.

Ryan: Hey. She hasn't talked to Castle. She doesn't know about the bank yet.

Beckett: What bank?

Esposito: Uh, well, we weren't getting any traction on the shooter, so Castle suggested we check out Montgomery, McCallister, and Raglan. See who they might've been in business with back in the day.

Ryan: We know these guys were getting fat ransoming wise guys, maybe used that stash to pay off the guy who ordered your mother's murder.

Esposito: Yeah, so Castle thinks he's found the bank that they used.

Beckett: So, there's a money trail.

Ryan: The only problem is, the bank closed down. No one knows where those old records ended up.

Esposito: We were working to locate them when Iron Gates shut down the investigation.

Beckett: Wh… She shut case down? Why?

Ryan: No new leads on the shooter. And we couldn't tell her the rest of it without implicating Captain Montgomery.

Beckett knocks on Gates’s door as she enters.

Beckett: Ma'am.

Gates: If my mother drops by, you can call her "ma'am". Call me "sir" or "Captain".

Beckett: Detective Beckett. Back on active as of today.

Beckett places her active duty file on the desk.

Gates: Detective Beckett. Your reputation precedes you. Youngest woman in the NYPD to make Detective. You beat me by six weeks.

Beckett: I didn't realize that people kept score.

Gates looks over Beckett's file.

Gates: Everybody keeps score, Detective. Especially those downtown. Looks like you passed your psych eval, so, uh, welcome back.

Gates hands Beckett her badge.

Beckett: Thanks you. Uh… I… I'll also need my gun.

Gates: Not until you re-qualify.

Beckett: I'm sorry?

Gates: You were on disability for three months. Reg says you don't get your piece back until you re-qualify.

Beckett: And what about my case? What do Regs say about that?

Gates: Three months and no leads and every day more homicides coming through that door? How long did you expect me to let those folks tread water? There were good people on this case. There just isn't anything out there.

Beckett: I'm sorry, sir, but with all due respect, those people aren't me.

Gates: Excuse me?

Beckett: The people that you had working this case, they're not me.

Gates: Look, I don't know what kind of shop Montgomery was running here, but it'll be a cold day in Hell if I let a cop, any cop, investigate their own shooting. My precinct is no place for vendettas. Do we understand each other?

Beckett exits the captain's office.

Beckett: I want my gun.

Esposito: So you got to re-qualify. It's no big deal. It is a little insulting.

Beckett: Where are the files on the money trail?

Ryan: Castle's got 'em.

Beckett makes a "What?" face.

Ryan: What were we supposed to do? Leave them here so... Gates can... Find 'em?

Esposito: First thing she would do is open an investigation on Montgomery.

Ryan: You want to see the files, you're gonna have to talk to him. Whatever you do, don't get caught.

Beckett: Oh, come on. What's she gonna do? Bust me down to Traffic?

Ryan: Worse. It's not like it was before. We go against her orders on this, we could all lose our badges… Yeah, Ryan. Yeah, what d'you got?

Esposito: He... Is paranoid. But right.

Beckett: Well then, I guess I better not get caught.

Ryan: Hey. Got a fresh one.

Ryan holds up a note.

Ryan: 18th and Lex.

Esposito: You coming?

Beckett: No. I think I'm gonna sit this one out.

At Sonja's apartment.

Ryan: She keeps looking into this, we could all lose our jobs.

Esposito: What about her life? Shooter's still out there. How's she supposed to live like that?

Ryan: Hmm. Someone had a party.

Lanie: Victim is Sonja Gilbert, 27. This is her place.

Ryan: Sonja Gilbert. Paparazzi favourite party girl.

Lanie: Multiple GSWs to the chest. The killer used the pillow as a poor man's suppressor.

Ryan: Gunshots to the chest, huh? Good thing Beckett sat this one out.

Lanie: Beckett's back?

Ryan: Yeah. She hasn't called you either?

Lanie: Not for weeks.

Ann Hastings: Victim's sister found her an hour ago. They were supposed to go shopping today. Alarm system was activated around ten last night, right after the victim and her boyfriend were seen returning home. It wasn't deactivated 'til 9 AM this morning. Boyfriend was spotted leaving the apartment right after that.

Esposito: Time of death?

Lanie: Between 3 and 4 AM.

Esposito: This boyfriend have a name?

Ann Hastings: Vic's sister identified him as a Dale Landers.

Ryan: Mm. Drummer from Particle Equation. They've been dating for six months. People Magazine. What?

Esposito: Get a unit to his last known, and get an APB out.

Ryan: Dead celebutante, heavy metal drummer. Castle would've loved this one. Hey, think maybe Beckett will talk the new captain into bringing him back?

Esposito: She left him hanging for three months, what makes you think he's gonna want to come back?

At bookstore.

Castle: Well, that makes you my favourite fan.

A blonde woman giggles as she walks off with a signed copy of Heat Rises.

Castle: Thanks.

Fangirl: I can't believe I'm meeting you right now. You're my favourite author.

Castle: Thank you for coming out.

The brunette fangirl giggles and exits.

Castle: How are you? Hi there, who should I make it out to? And your name is? And your name is? Sure can. How you doing? How are you? And your name is? And who should I make it out to?

Beckett: Kate.

Castle looks up and double takes.

Beckett: You can make it out to Kate.

Castle shakes hands with all of the bookstore staff as he exits.

Castle: Thank you very much. Thank you very much for your hard work.

Staff Member: Thanks.

Castle: Next time I write a book, I'll be sure to come by. Thanks very much.

Castle's smile fades as he glances at Beckett waiting for him outside the bookstore. He looks away and walks past her. Beckett follows.

Beckett: Castle, wait.

Castle: I did. Three months. You never called.

Beckett: Look, I know you're angry…

Castle turns around and stops.

Castle: Oh, you're damn right I'm angry. I watched you die in that ambulance, did you know that? You know what that's like? Watching the life drain out of someone you...someone you care about?

Beckett: I told you, I needed some time.

Castle: You said a few days.

Beckett: Well, I needed more.

Castle: Well, you should've said that.

Beckett: Castle, look, I couldn't call you. Okay, not without dragging myself into... Everything that I was just trying to get some space from. I needed some time to just work through everything.

Castle: Josh help you with that?

Beckett: We broke up.

Beckett crosses the street towards the park. Castle absorbs what she says, debates, then follows her. Cut to Beckett and Castle sitting on the swings in the park.

Beckett: I like the dedication.

Castle: Seemed right.

Beckett: Must've been hard writing that ending.

Castle: Yeah. Yeah, given the circumstances, yeah.

Castle checks his watch.

Castle: So, why'd you guys break up?

Beckett: I really, really liked him. But that wasn't enough.

Beckett tries to gage Castle's reaction, but he doesn't look at her.

Beckett: After my mother was killed, something inside me changed. It's like I built up this wall inside. I don't know, I guess I just didn't want to hurt like that again. I know I'm not gonna be able to be the kind of person that I want to be. I know I'm not gonna...

Castle looks at her.

Beckett: I'm not gonna be able to have the kind of relationship that I want... Until that wall comes down. And it's not gonna happen 'til I put this thing to rest.

Castle: Well, then I suppose we're just gonna have to... To find these guys and take them down. Doesn't mean I'm not still mad.

Beckett: The boys told me about what you did. Following the money trail. Trying to track down who the cops paid off.

Castle: I just wish it led somewhere. I mean, I located the files. When the bank closed, they took all the dead account paperwork and stored it in a warehouse in Union City, but a couple years after the move, fire broke out, and the files were destroyed. It's just another dead end.

Beckett: How'd it happen?

Castle: An accident. It was old wiring.

Beckett: Are you sure?

Castle: Yeah, there was an investigation.

Beckett: Well, did you see the report from the fire investigator?

Castle: No, but... Really? A warehouse fire? Seems an awful lot of trouble just for a couple of files.

Beckett: That's no more trouble than they've already gone through. I mean, we have to read that report. It's just there's this one problem.

Castle: What?

Beckett: How're you gonna help if Gates kicked you out?

Castle: I only let her kick me out, because there was no reason to stay.

Beckett: Oh.

Castle: She'll take me back.

In Gates's office.

Gates: Yes, Mr. Mayor. Yes, sir, I understand.

Mayor: No more discussion.

Gates: Okay, I…

The mayor hangs up on her.

Gates: You think you're clever, Mr. Castle, going around my back like that. Well, let me tell you the score. I don't care how powerful your friends are. You screw up at all on my watch, and I'll prosecute you to the fullest extent of the law. You understand me?

Castle: Yes, ma'am.

Gates: Sir.

Castle: Sir.

Gates: Now get out of my office.

Beckett watches with an amused grin as Castle exits.

Gates: Detective.

Beckett: Yes.

Gates: You or that pal there embarrass me like that again, I will bury you.

Beckett: Yes, sir. Now, um, if you don't mind.

Beckett pulls out her target and places it on Gates's desk.

Beckett: I'd like my gun back.

Gates puts on her glasses and opens the target. All of the shots are in the 10 ring.

Near the bullpen.

Beckett: Showing her up with the Mayor? You might as well have beaten a beehive with a bat.

Castle: It worked, didn't it? Besides, it sure was great seeing her face twitch like that.

They join Ryan as he places a photo of the victim on the murder board.

Beckett: Sonja Gilbert?

Ryan: Yep. Guns, drugs, and love gone wrong.

Beckett: Where are you with the boyfriend?

Ryan: APB is out, but he hasn't been home and none of his band mates know where he is.

Castle: What was his motive?

Ryan: The usual. He and the vic had been fighting. He was in love, she wanted out.

Esposito: Pst! Beckett!

Beckett and Castle look over and see Esposito poking his head around a corner. He hold up a file. They join him in a darkened corridor.

Esposito: I pulled a report on the fire from records. Check the date.

Ryan keeps a lookout.

Beckett: That warehouse burned down three weeks after my mom's murder.

Ryan: That can't be a coincidence.

Castle: Someone was destroying evidence. Evidence that could lead to your mom's killers.

Beckett: But the investigator ruled it an accident.

Esposito: And there's nothing in there to suggest arson.

Ryan: Maybe someone altered it.

Castle: There's an easy way to find out. Just ask the man who wrote the report, Rod Halstead.

Beckett: Unless they got to him, too.

Esposito: No. He's alive and on the job. Now get your ass over there and find something we can use to reopen the investigation.

Gates: Ryan! Esposito!

Beckett and Castle hide as the other two rush off.

Esposito: Yeah, we were just! Yeah, we were just getting a drink of water.

Ryan: Yeah, is that thing broken? I just…

Gates: Saddle up. We just got a hit on the APB. A beat cop IDed Sonja Gilbert's boyfriend heading into the band's rehearsal garage on the lower East Side. You too, Beckett!

Beckett grimaces and hands the fire file to Castle as she walks off.

Beckett: Hide this.

Castle stuffs the file down his pants.

The team pulls up to the garage, and step out already geared up.

Esposito: Hey. You ready for this?

Beckett: You're kidding, right?

Esposito: Okay. But we got point.

Beckett: Let's go.

The team approaches a door and hear muffled arguing coming from the other side. The flank the door and Esposito kicks it in.

Esposito: NYPD!

Ryan: NYPD! Let me see your hands right now! Let me see 'em!

Esposito: Down!

The band mate puts his hands on his head and gets to his knees.

Ryan: Let me see 'em! Show me! Put 'em in the air! C'mon!

The Landers makes a run for it.

Beckett: Stop!

Beckett chases the suspect. While the other two secure the band mate. Esposito pushes his head to the ground.

Esposito: Get on the ground!

Landers reaches a locked door. He turns and draws a gun on Beckett and she freezes. She has a panic attack as she stares at his gun. She's not even aiming at him and her hands are shaking.

Esposito: Drop it, or I'll drop you!

Ryan: Drop it now! Down! Down! Down!

Esposito: Drop it now!

Dale Landers: Okay! Okay! Okay! Okay!

Esposito: Drop it on the ground!

Landers lowers the gun, puts his hand in the air, and gets to his knees.

Ryan: Down!

Esposito: Get on the ground!

Ryan: Down! Down! Down!

Esposito cuff Landers and Ryan takes the revolver.

Ryan: Same caliber that killed Sonja Gilbert.

Dale Landers: It's not my gun, man. I swear! It's not my gun.

Beckett's hands are shaking even worse as she puts her gun away.

In the observation/interrogation room.

Esposito: Sit your ass down in that chair.

Ryan: Why don't we start with why you ran. Or maybe why you were pointing a gun at a police officer.

Esposito: Or maybe you…

Castle: You want to talk about it?

Beckett: About what?

Castle: Kate, I saw you.

Esposito: So what happened that night?

Castle: When you saw that gun, you froze.

Beckett: It's nothing.

Castle: Your hand was shaking. That's not nothing.

Beckett: Castle, it's my second day back, that's all. It's no big deal.

Castle: And if it happens again?

Beckett: It won't.

Castle: Where are you going?

Beckett: Find out who burned down that warehouse. Find out who killed my mom.

Beckett exits Observation and Castle follows.

In the interrogation room.

Esposito: Come on, Dale. We know you killed her. Just tell us why and we'll tell the DA that you cooperated.

Ryan: The gun's a match, Dale.

Dale Landers: I told you! It's not mine!

Ryan: Then why were you holding it?

Esposito: We have witnesses who saw you enter her apartment and then leave.

Dale Landers: Yeah, that's right. I… I was there, okay? And then... Look, man, I… I don't know! I… I crashed! And when I woke up, there was all this blood! A… And this was in my hands!

Ryan: So, what are you saying, Dale? Y… You sleep shot her? Is that your defense?

Dale Landers: No. Look, I… I'm saying, it wasn't me.

Esposito: So, you went to bed and you slept through your girlfriend's murder.

Ryan: Six shots. You must be a heavy sleeper.

In the observation room.

Gates: Motive, opportunity, possession of the weapon. Looks like a murder one trifecta.

Esposito: His band mate Mitch Yancey there said he was looking for money to get out of town.

Gates: Alright, contact the DA's office. Have them file charges and let the family know.

Esposito: Yes, sir.

Gates: Where did Castle and Beckett go off to?

Ryan: They, um. They had another lead they were looking into.

Gates: Another lead. You caught the guy.

Esposito: Yeah, they were double checking eyewitness accounts. Since it's a high profile case, Beckett wants to make sure that we don't make any mistakes.

Gates: Oh, well, that's good to hear, 'cause we wouldn't want her making any mistakes now, would we?

Ryan and Esposito look at each other and Esposito nods for them to leave.

Esposito: Okay.

At the fire station.

Rod Halstead: Warehouse in Union City. Yeah, yeah, I remember this fire.

Castle: The report said it was an accident.

Rod Halstead: Yeah, that's right.

Beckett: And you're sure?

Rod Halstead: Yeah, I'm sure.

Castle: And this report hasn't been altered in any way since you filed it?

Rod Halstead: No, why?

Beckett: Mr. Halstead, this is very important. Was there anything that you didn't put in that report?

Rod Halstead: What do you mean?

Beckett: Anything that might indicate suspicious activity.

Rod Halstead: Well, if there was anything suspicious Detective, it'd be in the report. Power surge in the junction box, one in a million event.

Halstead hands Castle the report back.

Castle: Thanks.

Castle turns to leave.

Beckett: So, at no point did anyone pressure you into keeping some information out of that report.

Rod Halstead: You are way out of line here.

Beckett: I'm out of line? I'm not the one who falsified that report.

Rod Halstead: Get out of my station.

Beckett: Who set that fire? Who had you cover it up?!

Rod Halstead: Get out!

Castle: Okay.

Castle starts walking Beckett out of the station.

Beckett: You tell them that I am coming after them! And you tell them that I'll find them!

Castle: What the hell are you doing?

Beckett: He's lying.

Castle: You don't know that.

Beckett: Yes, I do… Esposito. I need you to get me everything you can on Rod Halstead. Yeah, and send it to my apartment, I don't need Gates looking over my shoulder.

Castle stares at Beckett, disappointed and concerned about her unreasonable, out of control attitude.

In the observation room

Esposito: You got it… That was Beckett?

Ryan: How'd it go with Halstead?

Esposito gives him a look.

Esposito: She wants to pull some files. He cut a deal yet?

Esposito nods to Dale Landers in Interrogation with his lawyer.

Ryan: Nope. You know what I don't get?

Esposito: What's that?

Ryan: Our time of death is around 3 AM. Now, if Dale as our shooter, then why'd he hang around for another six hours after he shot Sonja?

Esposito: He likes to cuddle? I don't know. It's not like blowing away your girlfriend's a rational act to begin with. Why?

Ryan: If I'm asking the question, the jury's gonna be, too.

At Beckett's apartment.

Castle: This guy's got multiple citations for valour, accommodations from the mayor, he's literally saved dozens of people from burning buildings. It's hard to believe this guy's dirty.

Beckett: Yeah, well, we've been surprised before.

Castle: Okay. Um... Does he intersect with anyone else in the case? Uh, Montgomery, Raglan, McCallister?

Beckett: No. There's nothing in the files. Might've known them socially.

Castle: But we've been over their lives with a fine toothed comb. He's never come up once.

Beckett: Okay, so maybe he was a target of opportunity. He might've needed the money.

Castle: Nothing in his financial records indicate any problems, and given his record, he's...

Beckett: Given his record, what?

Castle: I'm just saying, what if he's not our guy? What if the fire was an accident?

Beckett: It wasn't an accident. I know it wasn't an accident.

Castle: You can't know that.

Beckett: I can. Because if this was an accident, then I've got nowhere to start. If this was an accident, then I've got nothing. The guy who shot me is gone. Dick Coonan, gone. Hal Lockwood, gone. Montgomery, gone. My mom. Everybody's gone, Castle.

Beckett breaks down to tears.

Castle's looking over his notes and files on Joanna Beckett's murder. Notes read: Beckett's mother - legal ... killed for what they knew. military connection? police connection? used money from cops - we created him - to do what? who shares military and police connections? ex-military.

Alexis: Missed you for dinner tonight.

Castle: Yeah, I know. I'm sorry, I was working.

Alexis: You were with Beckett.

Castle: Yeah.

Alexis: I thought you said you weren't going back.

Castle: I'm not.

Alexis raises her eyebrows.

Castle: Look, I'm not. It's just this one case.

Alexis: Yeah, well, there's leftovers in the fridge.

Alexis walks out, upset. Castle starts to go after her, but his phone rings.

Castle: Hello.

Mystery Man: Mr. Castle.

Castle: Yeah.

Mystery Man is sitting in his dark home office with the Becketts' files on his desk.

Mystery Man: I'm a friend of Roy Montgomery. I'm calling about Detective Beckett. We need to talk.

At Castle’s loft.

Martha: Do you have any idea who he was?

Castle: Just that he's a friend of Montgomery's, that he owed Montgomery his life. He said Montgomery sent him some files. Files that, if they ever got out, would hurt some very powerful people. They were using those files as a threat to keep Montgomery's family from ever being harmed. Beckett's safety was also part of the deal.

Martha: But they went after her anyway.

Castle: He didn't get the files until after she was shot.

Martha sighs.

Castle: He said she's safe now. On one condition. She can't go near the case. If she does, he can't guarantee her safety. If she digs, they will kill her.

Martha: And this man, you believe him?

Castle: I do.

Martha: Then you have to tell her.

Castle: If I do that, she'll put on blinders and run out into the line of fire. I can't let that happen.

Martha: You are not going to change her, Richard. She's gonna keep going out there, and she's gonna keep digging.

Castle: Not if I stop her. She'll listen to me. I can steer her away.

Martha: For how long?

Castle: I'm not gonna lose her again.

Castle enters the living room where Alexis is sitting at the piano bench, listening.

Alexis: So I guess it's not just for this case, is it?

Castle: How much did you hear?

Alexis: Enough.

Castle: Look, it's really important you don't say anything, alright? Especially to Beckett.

Alexis: You act like this is all about her, but you were standing right next to her. You could've been shot. Hell, I could've been shot.

Castle: That's why I have to do this. Make sure they stay away.

Alexis: Yeah? You need to grow up, Dad. You're a writer, not a cop. Stop pretending.

Castle joins Beckett at her desk, handing her a cup of coffee.

Beckett: Thanks.

Beckett's looking at the pictures of the warehouse fire.

Castle: Do you remember what you told me the first time I brought up your mother's case? That if you got started again, you wouldn't stop. You said it would probably destroy y…

Beckett: Yeah, well, I didn't have any leads then.

Castle: We don't have any now.

Beckett: Look, Castle, I got a little emotional last night. I'm... I'm fine.

Castle: No, you're not. And you know you're not. You've been back here three days, you're already in a free fall. I'm not telling you to walk away. I'm just saying, give it time. You know, just until you get your bearings again.

Beckett: How am I supposed to get my bearings when someone out there wants me dead?

Castle: By not letting them rob you of your life. I promise you, we will figure this out. We're gonna find them, and we're gonna make them pay. Just not today.

Beckett: Castle, if I don't do this, I don't know who I am.

Castle: You're who you always were. You're the one who honours the victims. You're the one who can bring Sonja's family some peace.

Beckett looks at Esposito and Ryan condoling Sonja's family. She processes what Castle said as Ryan and Esposito enter.

Beckett: Hey. Anything?

Ryan: Well, uh, according to the DA, we just turned a slam dunk case into a Hail Mary.

Esposito: Yeah, Super Cop over here had to keep digging, so, you know.

Beckett: And?

Esposito: CSU found trace residue of, uh, barbiturates in the vodka glasses, which means Dale and Sonja were both Roofied when they got back to the apartment.

Castle: Well, that still could have been the boyfriend, right? I mean, he could've meant to Roofie her, but Roofied them both instead. Not that that makes any sense.

Ryan: Well, what other explanation is there? There was no one else in the apartment, and according to the security system, no one else entered or left the apartment between 10 PM and 9 AM.

Esposito: Which means the boyfriend has to be the shooter.

Beckett: Unless

Castle/Ryan/Esposito: Unless what?

Beckett: The killer was in the apartment the whole time.

At Sonja's apartment.

Castle: When they came home, they thought they were alone.

Beckett: Meanwhile, while they're out of the room, the killer slips out, spikes their drinks and then slips back into his hiding place where he…

Castle: Or she.

Beckett: Waits for them to pass out.

Esposito: Literally lying in wait.

Ryan: That's creepy.

They enter the bedroom. The mattress is stained heavily with blood.

Beckett: And then a couple of hours later, he slips out again, grabs a pillow, and bam, and then he…

Castle: Or she.

Beckett: Wipes the gun clean and puts it into Dale's hand.

Castle: He wakes up, he panics, he runs. All the while, the killer bides his time, waiting until the body is discovered before he makes his…

Beckett: Or her.

Castle: Escape.

Castle crouches by the bed to lift up the mattress.

Castle: Gentlemen, would you...?

He motions for them to help him lift the mattress.

Castle: One, two, three.

They lift it.

Castle: The bloodstain on the bottom of the mattress dripped down onto the carpet. There's no drip marks in the middle. Your light?

Ryan hands him a black light, which Castle shines on the metal bed frame.

Castle: Ah.

Ryan: Fingerprints.

Castle: Someone was here.

Beckett: Looks like they found a killer hiding place.

They all look at her and she smirks.

Near the bullpen.

Esposito: Hiding under a bed for hours while the girl you just shot bleeds out. You got to be one sick bastard to do something like that.

Castle: It's actually pretty clever. You commit a murder and frame an innocent man all at the same time.

Beckett: And then you get away with it because the police already think they have their killer and no one's looking for you.

The fingerprint database finishes and pulls up a mug shot.

Ryan: Mitch Yancey. That's Dale's band mate.

Beckett: Let's go.

They enter in rehearsal garage and armed, the main area is empty.

Esposito: Ryan.

He indicates the doors where they heard the argument last time.

Esposito: Let's go.

They leave Beckett and Castle behind.

Castle: You okay?

Beckett: Yeah.

Castle: I don't even…

Mitch Yancey: Put the gun down!

Castle: Whoa! Kate!

Yancey bursts through some plastic hangings with a shotgun aimed at Beckett.

Mitch Yancey: I said, put it down! Just... Let me walk out of here, okay? That's all I want.

Beckett: Don't. Don't. Don't move! Mitch!

Mitch Yancey: I'll shoot you, I swear.

Castle: Take it easy, Kate.

Mitch Yancey: I just need you to let me go.

Castle: Take it easy, you've got this. You've got this.

Mitch Yancey: Put it down and stay back. Stay back!

Beckett: You don't want to do this, Mitch. Because I will have to put you down. Do you understand? Put that gun down now.

Mitch lowers and drops the shotgun.

Beckett: Turn around, hands behind your head.

Mitch complies, and Beckett sighs in relief before approaching and cuffing him.

Beckett: Mitch Yancey, you're under arrest.

Near the bullpen.

Ryan: Turns out Mitch had been seeing Sonja secretly for a year. All the time she was with Dale.

Castle: Mitch insisted that she leave Dale, but instead, she broke it off with him. So, this was Mitch's plan to take care of them both.

Ryan: He knew Sonja's security code, but to frame Dale, he knew that the system couldn't record anyone else entering or exiting the apartment around the time of the murder.

Castle watches Beckett say goodbye to Sonja's family.

Ryan: So, he used a key that he'd stolen to slip in hours earlier in the day.

Gates: Alright. Cut the boyfriend loose. I'll brief the press and let 'em know we have confession.

Castle joins Beckett as she's putting on her jacket.

Castle: So how's it feel?

Beckett: It's not enough. But it's enough for now. Thank you. For having my back in there.

Castle: It's what partners are for. Oh, and hey, we'll figure it out. That wall inside, won't be there forever.

Castle leans on the table Alexis is studying at and stares at her.

Castle: You're right. I do need to grow up. But that's why I'm doing what I'm doing. Everything that's happened, happened because of me. And I need to be there for her. I owe her that.

Alexis: Does she make you happy?

Castle: Yeah, she does.

Alexis: Is it enough?

Castle: It enough for now.

Alexis: Okay.

Castle: Okay.

Alexis: Dad? Don't grow up too much, okay?

Castle: Hey.

Castle kisses her on the forehead.

Castle: It's me we're talkin' 'bout.

They grin at each other. Castle goes to his office, closes the door, and pulls up a photo of Beckett. He walks to the screen and touches her photo, revealing photos and files of all those involved in the Joanna Beckett murder cover up.

In the psychologist's office

Beckett: You're probably surprised to see me back here. Bet most cops never come back after they pass their psych eval.

Psychologist: Everyone's different. What's on your mind?

Beckett: I don't even know where to start.

Psychologist: Well, why don't we start with the shooting? Is any of it coming back to you?

Beckett: I lied. Before.

Psychologist: Well, what do you remember?

Beckett: I remember everything.

Kikavu ?

Au total, 156 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Exarkun30 
28.12.2019 vers 15h

rooknroll 
03.01.2019 vers 17h

Sirena 
22.12.2018 vers 14h

Emi82 
02.11.2018 vers 17h

Esplanie 
27.06.2018 vers 09h

Daisy2860 
10.02.2018 vers 17h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

Suite de mots 2
Aujourd'hui à 15:10

PDM : Photo du mois
Aujourd'hui à 15:09

anniversaire
17.10.2020

Survivor n°2
19.09.2020

S02E24 Espion d'un jour
Aujourd'hui à 15:49

S02E23 Doublement mort
Aujourd'hui à 15:49

S02E22 La guerre des cuisines
Aujourd'hui à 15:49

S02E21 Le flic fantôme
Aujourd'hui à 15:48

Actualités
[Stana Katic] La saison 3 d'Absentia arrive en France

[Stana Katic] La saison 3 d'Absentia arrive en France
C'est aujourd'hui, le samedi 24 octobre, que la troisième saison de la série d'Absentia arrive sur...

Joyeux anniversaire, Jon!

Joyeux anniversaire, Jon!
Ce vendredi, Jon Huertas célèbre son 51e anniversaire. En effet, l'acteur connu pour son rôle de...

[Santiago-Hudson] Bande-annonce de Ma Rainey's Black Bottom

[Santiago-Hudson] Bande-annonce de Ma Rainey's Black Bottom
Dans deux mois arrive sur Netflix le long métrage Ma Rainey's Black Bottom, dont Ruben...

Alternative Awards | Une 3e nomination pour Castle

Alternative Awards | Une 3e nomination pour Castle
Après Kate et Rick, c'est au tour de Carly Rae Jepsen de représenter Castle aux Alternative...

Alternative Awards | Rick compte sur vos votes!

Alternative Awards | Rick compte sur vos votes!
Après Kate, c'est au tour de Castle d'attendre vos votes pour les Alternative Awards. En effet, le...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

mnoandco, Aujourd'hui à 12:03

Un pt'tit clic pour départager les finalistes du concours A Discovery of Witches? Vous pouvez en profiter pour aussi commenter le nouveau design

stella, Aujourd'hui à 12:07

Les forums du quartier OTH reprend vie. Un nouveau pendu et un nouveau survivor vous attend.

Aloha81, Aujourd'hui à 16:52

Aloha ! Nouveau Survivor et sondage toujours en cours sur le quartier Magnum P.I. ! Bon week-end à tous !

Luna25, Aujourd'hui à 19:01

Nouveaux duel, pdm et sondage sur le quartier Legends of Tomorrow !

Luna25, Aujourd'hui à 19:02

Deux flics joués par Shemar Moore (S.W.A.T./Esprits Criminels) s'affrontent dans le duel, venez les départager

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site