706 fans | Vote

#301 : Présumé coupable

Résumé : Sans nouvelles de Castle depuis plusieurs mois, Beckett semble déçue et attend patiemment un coup de téléphone mais doit malgré tout se reconcentrer sur une nouvelle affaire. Après avoir étudié en détail la scène de crime et interrogé les premiers témoins de l'enquête, l'équipe se rend dans un appartement et a la surprise d'y trouver Castle, une arme à la main. Beckett le place en garde à vue et se montre distante, ce que ne comprend pas Castle. Lorsqu'il est blanchi et insiste pour collaborer avec eux, les 3 inspecteurs le réintègre de façon glaciale...
De son côté, Alexis est triste alors que son amour de vacances ne l'a pas rappelée depuis. Castle conseille maladroitement sa fille, faisant le rapprochement avec la relation entre lui et Beckett...

 

Photos promotionnelles

Popularité


4.87 - 15 votes

Titre VO
A Deadly Affair

Titre VF
Présumé coupable

Première diffusion
20.09.2010

Première diffusion en France
05.09.2011

Vidéos

Promo Saison 3 - France 2

Promo Saison 3 - France 2

  

Promo Saison 3 - France 2 - #2

Promo Saison 3 - France 2 - #2

  

Plus de détails

Réalisateur : Rob Bowman
Scénariste : Andrew. W. Marlowe

Distribution principale : 

Distribution secondaire: 

  • Charlene Amoia (Ana Marie)
  • Gino Cafarelli (Dean Carbino)
  • Ethan Erickson (Xander Foyle)
  • Craig Gellis (Earl Moreland)
  • Lisa O'Hare (Kitty Canary)
  • Michael Rady (Evan Murphy)

Beckett n'a plus de nouvelles de Castle depuis qu'il est parti dans les Hamptons avec Gina il y a plusieurs mois, pour écrire son deuxième roman de Nikki Hard. Alors, quand Beckett et son équipe, à la poursuite d'un meurtrier, pénètrent dans un appartement, la dernière chose qu'ils s'attendent à voir c'est bien Castle, l'arme au poing, penché sur le corps d'une femme morte. Même si le romancier clame son innocence, Beckett n'a pas d'autre choix que de l'arrêter pour suspicion d'assassinat.

[Palais des glaces : Castle et des voix d'hommes]

Homme 1 : Il est passé où ?

Homme 2 : Je l'ai perdu ! Tu le vois ?

Homme 1 : Par ici !

Homme 2 : Police !

(Quelqu'un commence à tirer sur les miroirs et Castle s'enfuit en courant vers une porte)


[Dans une ruelle: Castle et Beckett]

(Beckett pointe son arme sur Castle)

Beckett : Castle, baissez-vous immédiatement !

(Castle pointe son arme sur Beckett. Elle est surprise. Ils se regardent et tirent)

 


[Trois jours plus tôt – Dans les bureaux du poste]

(Ryan tente de faire tenir un œuf en équilibre sur son bureau. L'oeuf s'écrase au sol au moment où Beckett arrive)

Beckett:  Vous essayez de remettre en cause la loi universelle de la gravitation ?

Ryan:  Non. Seulement, c'est l'équinoxe d'automne aujourd'hui.

Esposito:  Et d'après notre magicien de service, c'est le seul jour de l'année où un œuf peut tenir debout.

Beckett:  Vous n'avez rien à faire?

Esposito: Non.

Ryan:  Non, pas vraiment.

Beckett:  Maintenant, si !

(Elle tend un dossier à Ryan et lui fait signe de nettoyer)

Beckett:  Et au fait, ce truc avec l'oeuf, c'est juste une légende urbaine.

Ryan:  Faux. J'ai vu Castle le faire l'année dernière.

(Beckett marque un temps d'arrêt, puis s'assied à son bureau. Esposito se lève et met une claque derrière la tête de Ryan)

Esposito:  Ryan) Qu'est-ce qui te prends ?

(Ils s'approchent tous les deux du bureau de Beckett)

Esposito: Toujours aucune nouvelle de lui?

Beckett:  Non.

Ryan:  Vous devriez peut-être l'appeler.

Beckett:  Il a dit qu'il reviendrait à l'automne, et on est en automne. Donc, il doit avoir mieux à faire.

Esposito:  Peut-être qu'il n'est toujours pas rentré des Hamptons. Peut-être qu'il termine son livre.

(Le téléphone de Beckett sonne. Elle décroche)

Beckett:  Beckett.... Oui.

Ryan: (faisant la grimace) Oui.



[Sur la scène de crime]

Ryan: C'est pas vous qui parliez de la loi universelle de la gravitation ?

Beckett:  On a peut-être voulu la faire tenir sur la tête. Après tout, c'est l'équinoxe d'automne.

Lanie: En tout cas, ce n'est pas la chute qui l'a tué. Je dirais plutôt que ce sont les balles qu'elle a reçu dans la poitrine, juste avant de faire le grand plongeon depuis la fenêtre de chez elle.

Esposito: La victime s'appelle Chloe Whitman. Des passants ont entendus des coups de feu et l'ont vu tomber, mais l'appartement était vide quand la première patrouille est arrivée sur place. Comme il n'y a pas de concierge, personne n'a vu qui que ce soit s'enfuir de la scène de crime.

Beckett: Demandez aux flics en uniforme de frapper aux portes. Pour trouver ce que les voisins n'ont pas vu.

Ryan: Hé, c'est Castle.

(Dans une librairie, un employé pose devant la fenêtre une photo grandeur nature de Castle tenant le livre « Mise à nue», et place dessus un panneau sur lequel il est écrit « prochainement »)

Ryan: Donc, il a fini son bouquin.

Lanie: C'est sympa de sa part de nous avoir envoyé un exemplaire.

(L'employé pose un autre panneau sur lequel on peut lire « Séance de dédicace ce vendredi à 19 h00 »)

Ryan:  On dirait qu'il est rentré.

Esposito: Sympa de sa part d'avoir appelé !

Beckett:  Arrêtez de fixer sur votre petite copine, les gars. On a un corps criblé de balles. Qu'est-ce qu'on sait d'autre à propos de la victime ?

Esposito: Elle avait un petit ami.. Evan Murphy. Il arrive.

Beckett: Montons pour voir ce qu'on peux trouver d'autre.

Ryan: (regardant la photo de Castle) Il est vraiment beau gosse.

 

[Dans l'appartement de Chloe Whitman]

Esposito: D'après les traces de sang, elle s'éloignait de la porte. Après que la première balle l'ait atteinte, elle a tenté de fuir mais n'a trouvé que la fenêtre.

Beckett: Alors, une arme de gros calibre. Les balles la traversent, et brisent la vitre.

Esposito: Elle plonge.

Beckett: (en voyant une valise) On dirait qu'elle s'apprêtait à quitter la ville.

(Beckett trouve de l'argent liquide dans le sac à main de la victime)

Beckett: Ce n'était pas un vol. Relevez les fibres et les empreintes sur ces objets au cas où il y aurait eu une lutte.

Un agent: Oui, on s'en occupe.

Ryan: Beckett, Evan, le petit-ami de Chloe, est arrivé.



[Dans le salon de l'appartement]

Evan Murphy: Alors, quelqu'un serait venu ici et l'aurait abattu sans raison ?

Beckett: Vous savez, dans des cas comme celui-là, il y a toujours une raison. Depuis combien de temps voyiez-vous Melle Whitman?

Evan Murphy: Environ six mois.

Beckett: Y avait-il dans son entourage une personne violente, ou quelqu'un avec qui elle aurait pû se disputer ?

Evan Murphy: Non. Non, pas du tout. Elle...Le pire truc qu'elle ait fait, c'est traverser hors des clous.

Beckett: Quel était son métier ?

Evan Murphy: Elle est prof. Enfin, elle était prof. Tout le monde l'adorait.

Beckett: Vous l'attendiez ce soir ?

Evan Murphy: Non. Pourquoi ?

Beckett: Elle avait préparé une petite valise.

Evan Murphy: Ça...Ça n'a pas de sens. Elle...elle avait cours demain. Elle ne serait jamais partie sans rien dire.

(Derrière Evan, Lanie montre un petit sachet à Beckett)

Beckett: Excusez-moi.

Lanie: La victime avait ça dans la main. Elle le serrait tellement fort que j'ai failli ne pas le voir.

Beckett: (regardant le morceau de papier) C'est une adresse à Tribeca. C'est peut-être là qu'elle allait.

Esposito: Un seul moyen de le savoir.


[Appartement de Maya Santori]

Ryan:  L'adresse est celle de Maya Santori. 32 ans, aucun antécédent judiciaire.

Beckett: 417 ?

Ryan: Oui.

Esposito: C'est celle-là. C'est ouvert.

(Ils sortent leurs armes et entrent prudemment dans l'appartement. Ils entendent un bruit dans une pièce. Beckett pousse la porte et ils entrent tous les trois)

Beckett: Police de New-York !

Esposito: Montrez-nous vos mains !

Beckett: Lâchez ça !

Esposito: Mains en l'air !

Ryan:  Il est armé!

Esposito: Non !

(Ryan tire mais Esposito dévie le tir)

Castle: Ouah!

Beckett: Castle ?

Castle: Beckett ?

Beckett: Qu'est-ce que vous faites ici?

Castle: Je...euh...

(Castle jette un œil vers le cadavre sur le lit. Beckett voit qu'il a toujours l'arme dans les mains)

Beckett: Baissez votre arme !

Esposito: Lâchez cette arme, maintenant !

Ryan: Lâche cette arme!

Castle: Hey. Non, non, non, c'est bon.

Esposito: Maintenant !

Ryan: Lâche ça, espèce d'ordure !

Castle: Ouah.

(Castle pose l'arme au sol)

Castle: Ok, les gars, doucement. Ce n'est pas ce que vous croyez.

Beckett: Ça ne l'est jamais. Tournez-vous. Castle, tournez-vous.

(Beckett lui passe les menottes)

Beckett: Richard Castle, vous êtes en état d'arrestation pour meurtre.


[Commissariat – Salle d'interrogatoire]

Castle: Quelque chose a changé. Vous avez refait la déco?

Beckett: Avez-vous été informé de vos droits, Mr Castle ?

Castle: Vraiment ? Vous n'allez même pas me demander comment s'est passé mon été ?

Beckett: Vous êtes au courant que vous êtes en état d'arrestation pour meurtre ?

Castle: Je croyais que le coup des menottes, c'était pour plaisanter. Vous avez bonne mine.

Beckett: Vous aussi, Castle.

Castle: Ah oui ?

Beckett: La mine d'un tueur.

Castle: Pourquoi vous m'en voulez à ce point ?

Beckett: Peut-être parce que je vous ai trouvé près d'un cadavre, une arme à la main.

Castle: Oui, mais je vous l'ai dit. Elle était déjà morte quand je suis arrivé.

Beckett: Pourquoi ne pas avoir appelé dans ce cas ?

Castle: J'allais le faire. Mais vous avez débarqué. Donc, ce n'était plus nécessaire.

Beckett: Vraiment ? Et je peux savoir pourquoi on vous a trouvé dans l'appartement de notre victime ?

Castle: Parce qu'elle m'avait appelé.

Beckett: Ah, donc vous et Melle Santori aviez une relation.

Castle: Je n'appellerais pas ça une « relation ». Je lui ai seulement acheté quelques sculptures.

Beckett: Est-ce que vous couchiez avec elle ?

Castle: En quoi est-ce pertinent ?

Beckett: Le mobile.

Castle: Ah. Non. Je ne couchais pas avec elle.

Beckett: Vous êtes sûr ? Elle était très belle...

Castle: Je suis déjà avec quelqu'un.

Beckett: Avec qui ?

Castle: C'est un nouveau rouge à lèvres?

Beckett: Castle.

Castle: Vous savez avec qui.

Beckett: Comment pourrais-je le savoir ? Je ne vous ai pas vu depuis des mois. Vous avez pû avoir des tas de relations.

Castle: Vous semblez jalouse.

Beckett: Jalouse ? De vous voir avec votre seconde ex-femme, et éditrice? Dites-moi une chose, est-ce qu'elle vous impose des délais pour tout ?

Castle: Et si on parlait de vous ? Vous sortez toujours avec votre petit copain flic ? Comment s'appelle-t-il, déjà ? Demming ? (Beckett semble mal à l'aise) Vous avez rompu ?

Beckett: Pourquoi la victime vous a-t-elle appelé ?

Castle: Elle a dit qu'elle avait des ennuis mais qu'elle ne pouvait pas aller voir la police.

Beckett: Alors pourquoi s'adresser à vous ?

Castle: Parce que Maya connaissait la relation que j'avais avec vous...enfin...euh...avec la police. Donc elle pensait que je pouvais l'aider.

Beckett: De quelle manière ?

Castle: Elle ne me l'a pas dit. Elle m'a juste demandé de venir, et quand je suis arrivé, la porte était ouverte. L'appartement était ravagé. Elle était morte, sur le lit, et il y avait une arme sur le sol.

Beckett: Vous avez été sur de nombreuses scènes de crime. Et pourtant, vous avez décidé de ramasser l'arme du crime. Pourquoi ? Pour être sûr que l'on ait vos empreintes ?

Castle: Peut-être avez-vous oublié la partie où je vous ai dit qu'elle avait été abattu. Quand j'ai entendu du bruit dans l'autre pièce, j'ai cru que le tueur revenait. Alors, j'ai ramassé l'arme pour me défendre. Sur le coup, ça semblait être une bonne idée. Et c'est là que vous, Esposito, et Calamity Jane avez débarqué en hurlant.



[Salle d'observation]

Montgomery : Calamity Jane ?

Beckett: (à travers la vitre) Le détective Ryan ne faisait que répondre...

Castle: (à travers la vitre) Je n'étais pas une menace...

Ryan: J'ai failli tirer sur Castle. Quoi ? Il était armé.

Esposito: J'aurais dû te laisser faire. Il le mérite pour ne pas nous avoir appelé.

Castle: (à travers la vitre) On pert du temps...On devrait être sur la scène de crime en train de chercher des indices.

Beckett: Alors, dites-moi, pourquoi je devrais croire tout ce que racontez, sachant que votre métier consiste à inventer des histoires ?

Castle: Parce que vous me connaissez.

(Beckett ouvre un dossier sur la table)

Beckett: Et elle, vous la connaissez ? Chloe Whitman. Elle a été abattu elle aussi. Et l'adresse de votre amie était dans sa main après qu'elle ait été tuée.

Castle: Un autre meurtre. Quel est le rapport?

Beckett: Je n'en sais rien. C'est vous qui teniez l'arme. À vous de me le dire.

(Montgomery frappe et entre)

Montgomery : Beckett. Un mot.

Castle: Hé, Capitaine. Ça va ? ...Quoi ? Vous aussi ? Vraiment?...Oh, allez, les gars !

 


[Dans le couloir]

Montgomery : La scientifique a récupéré les balles chez Maya Santori et chez Chloe Whitman. L'arme était un 45. Castle tenait un 38.

Beckett: Donc l'arme devait appartenir à la victime pour se défendre, ce qui signifie que Castle nous a raconté la vérité.

Montgomery : Mais je serais ravi de le garder, si ça vous fait plaisir.

(Beckett: ouvre la porte de la salle d'interrogatoire)

Beckett: Vous êtes libre d'y aller.

Castle: Quoi ? C'est tout ?

Beckett: Les balles ne correspondent pas. Vous êtes libre.

Castle: Je...Oh !

(Castle attrape son manteau sur le dos de la chaise et sort derrière elle)

Castle: Et, on fait quoi maintenant ?

Beckett: En ce qui vous concerne, rien du tout. Rentrez chez vous.

Castle: Ouah, ouah, ouah. Vous avez deux victimes, dont une que je connaissais, et vous me renvoyez chez moi ?

Beckett: Vous êtes témoin, Castle. Je ne peux pas vous impliquer.

Castle: Je suis déjà impliqué.

Beckett: Castle, rentrez chez vous. Retournez à vos Hamptons, à votre ex-femme, et à vos soirées de promotion, d'accord ? Parce que moi, j'ai du boulot.

Castle: Mais qu'est-ce que j'ai fait ?

 


[Au loft]

Martha: Salut, trésor ! Il faut que tu vois cette vidéo. C'est absolument charmant.

Alexis: Un pingouin en frappe un autre et le fait tomber dans un trou. Je vais te montrer.

Castle: Euh, peut-être plus tard.

Martha: Oh. On dirait que c'est toi qui est au fond du trou.

Castle: Je suis passé au poste de police.

Alexis: Je croyais que tu voulais d'abord terminer la tournée de promotion de ton livre.

Castle: Euh, oui, le destin s'en est mêlé. Quelqu'un que je connais a été tué aujourd'hui.

Martha: Oh, seigneur.

Alexis: Papa, c'est affreux. Qui ça ?

Castle:. Maya. La femme qui avait fais cette sculpture pour moi.

Alexis: Vous avez une piste?

Castle: Non, pas encore.

Martha: Alors, comment va tout le monde? Beckett a passé un bon été?

Castle: Oui, tout le monde va bien.

Martha: Pourquoi est-ce je ne te crois pas ?

Castle: Tu n'es pas avec Chet le mardi ?

Martha: Oh, ce n'est pas gravé dans la pierre. De plus, Alexis traverse une crise. Le jeune homme du programme d'été ne l'a pas encore appelé.

Alexis: Alors qu'il devait m'appeler dès son retour d'Europe. Et je sais qu'il est rentré.

Castle: Si tu sais qu'il est rentré, pourquoi tu ne l'appelles pas ?

Alexis: C'est lui qui est parti. S'il y tenait, il aurait appelé.

Castle: Peut-être qu'il allait le faire, mais qu'il ne savait pas comment tu allais réagir. Peut-être qu'il a eu peur que quelque chose ait changé pendant son absence.

Martha: Oh, Richard Castle. C'est la chose la plus stupide que j'ai jamais entendu. Ne t'ai-je donc rien appris sur les relations homme-femme ?

Castle: C'est vrai que tu es un modèle parfait, mère! De tout façon, c'est si important ?

Alexis: Je ne sais même pas si j'ai envie de le revoir.

Castle: Oh, allons! Tu ne lui as même pas laissé une chance !

Alexis: Pourquoi est-ce que te le défends?

Castle: Je ne... J'essay...Peut-être... qu'il fera quelque chose pour arranger les choses. Peut-être qu'il va juste...peut-être qu'il va te surprendre.

Alexis: Ou peut-être qu'il a râté sa chance.

 


[Dans les bureaux du commissariat]

(Beckett est pensive. Elle regarde la chaise de Castle)

Esposito: Moi, à votre place, je l'aurais coffré pour me venger.

Beckett: Non, ça aurait été immoral. Je ne pouvais pas imposer sa présence à d'autres.

Esposito: Exact.

Ryan: (Il fait rouler son fauteuil jusqu'à eux. Esposito doit le retenir pour qu'il s'arrête à leur niveau) Hé. Oh là. Alors, la balistique a comparé les balles des deux meurtres. Elles proviennent de la même arme.

Beckett: Et l'enquête de voisinage ?

Ryan: On a montré une photo de Chloe à l'entourage de Maya, et personne ne l'a reconnu.

Esposito: Et le petit-ami, ainsi que les collègues de Chloe, ne connaissent pas Maya. C'est dingue.

Ryan: À part le meurtre, elles n'ont rien en commun.

Beckett: OK. Donc, on a une prof de chimie dans un lycée et une sculptrice, qui ne vivaient pas dans le même quartier, qui appartenaient à deux mondes totalement différents, et qui ont toutes les deux été tuées le même jour, par la même personne. Leurs vies se sont forcément croisées quelque part. Vérifiez leurs appels et leurs comptes. Voyons si on trouve quelque chose.

Ryan: Je suis dessus.

(Il repart en faisant rouler son fauteuil. Esposito et Beckett le regardent faire, elle avec un sourire aux lèvres, lui d'un air navré)

Beckett: Je vais aller voir Lanie, voir si elle a trouvé quelque chose.

Esposito: Ryan !

 


[Appartement de Maya Santori, dans la soirée]

Castle: (avec deux cafés dans les mains) Salut, L.T.

L.T. : Hé, Castle. Tu es de retour parmi nous ?

Castle: Oui, en quelque sorte. Beckett est là ?

L.T. : Elle a terminé la fouille il y a une heure.

Castle: Elle a trouvé quelque chose ?

L.T. : Rien d'utile.

Castle: Je peux jeter un oeil ?

(Castle lui montre les cafés qu'il a dans les mains. L.T. les prend et le laisse entrer. Castle enfile des gants en latex, fait un tour dans l'appartement, et découvre une tâche de sang que la scientifique n'a pas relevé)

Castle: Hé, l'ami, on dirait que vous avez loupé un truc.

Agent : J'arrive.

 


[Salle d'autopsie]

Beckett: Salut.

Lanie: Salut. J'ai entendu dire que tu avais procédé à une arrestation intéressante aujourd'hui. Tu veux en parler ?

Beckett: Non.

Lanie: OK. Continue à tout garder, et ce sera l'ulcère.

Beckett: Rien d'anormal ?

Lanie: Tu veux dire à part les blessures par balles ?

Beckett: Oui, je cherche le moindre truc qui pourrait relier ces deux victimes.

Lanie: Elles ont toutes les deux un tatouage.

Beckett: Tout le monde a des tatouages.

Lanie: Chloe Whitman, notre plongeuse, a une rose. Et Melle Santori, elle, a une sirène derrière l'épaule. On dirait le travail du même tatoueur.

Beckett: Autre chose ?

Lanie: Ce n'est peut-être rien, mais j'ai trouvé ça sur la main de Melle Whitman.

(Elle attrape une lampe pour éclairer le dos de la main de la victime)

Beckett: 227 ?

Lanie: C'est peut-être un numéro d'appartement, ou le code de son casier de gym. Vu comment il est effacé, je dirais qu'elle l'a noté il y a une semaine environ.

Beckett: OK.

Lanie: Oh, et j'ai trouvé ça dans les poches de Maya Santori.

Beckett: Des reçus de taxi ?

Lanie: Datés d'aujourd'hui, à peine quelques heures avant qu'elle ne se fasse tuer.

Beckett: (dont le téléphone sonne) OK. Je vais appeler la compagnie, voir si on peux retracer son parcours.

Lanie: Tu es sûre de ne pas vouloir en parler ?

Beckett: Absolument ! (répondant à son téléphone) Beckett.

 


[Couloir du commissariat]

Esposito: (au téléphone) On a eu les relevés téléphoniques de nos victimes, et on a trouvé un lien. Elles ont toutes les deux reçu des appels du même numéro quelques heures avant de se faire tuer.

Beckett: Vous avez pû le tracer?

Esposito: Il appartient à un dénommé Todd McCutchen, déjà arrêté pour cambriolage et agression.

Beckett: Vous avez une adresse ?

Esposito: Oui, on en a une.

 


[Appartement de Todd McCutchen]

Esposito: Montrez vos mains ! Je vous ai dis de montrez vos m... !

Castle: Oh, salut. Je peux tout expliquer.

(Beckett sort ses menottes)

Beckett: Tournez-vous.

Castle: Vous voulez bien m'écouter, s'il-vous-plait ?

Beckett: Pourquoi ? Vous, vous ne m'écoutez pas.

Castle: J'ai seulement voulu creuser un peu de mon côté. Ce n'est quand même pas un crime ?

Beckett: Non, mais entrer avec effraction en est un, et le meurtre aussi.

Castle: J'essayais juste de vous aider.

Beckett: Je n'ai pas besoin de votre aide. Comment avez-vous atterri ici?

Castle: J'ai suivi une piste, comme vous.

Beckett: Oh, vraiment ? Vous avez épluché les relevés téléphoniques des victimes afin de trouver un lien ?

Castle: Non, pas tout à fait.

Beckett: Alors quoi ?

(Castle ne répond pas. Beckett lui tire l'oreille)

Castle: Aïe ! OK ! J'ai appuyé sur bis! J'ai appuyé sur bis!

Beckett: Vous avez appuyé sur bis?

Castle: Oui. Sur le téléphone de Maya. Pour savoir qui elle avait appelé en dernier. Je suis tombé sur le répondeur de Todd McCutchen, et j'ai fait une recherche sur le net. Dites-moi que vous êtes impressionnée.

Beckett: Vous êtes allé sur une scène de crime sans autorisation.

Castle: Euh...oui. Mais je portais des gants.

Esposito: Hé, Beckett. Son corps est froid. Il est mort depuis des heures.

Castle: Vous voyez, je ne l'ai pas tué.

Beckett: Les balles ?

Esposito: Il faudra attendre le rapport ballistique, mais les blessures ressemblent à celles des deux autres victimes.

Ryan: C'est bizarre.

Beckett: Quoi ?

Ryan: Ce mec travaillait dans les distributeurs. Alors ce n'est pas vraiment le genre de personne à fréquenter une prof de chimie ou une artiste.

Beckett: OK. Laissons la scientifique relever les fibres et les empreintes, et chercher les points communs entre les trois scènes de crime. Nous, on va fouiller dans la vie des victimes. Est-ce qu'elles étaient sur le même site de rencontres, est-ce qu'elles ont suivies la même cure de désintoxication, je veux absolument tout savoir.

Castle: Comment je peux vous aider ?

Beckett: Écoutez Castle, je suis vraiment désolée pour votre amie. Mais ça ne veux pas dire pour autant que vous ayez le droit de débarquer et faire comme si de rien n'était. La vérité, c'est que si vous vouliez revenir, vous l'auriez déjà fait. Ce n'est pas le cas. Donc, c'est clair, la seule raison de votre présence, c'est que vous étiez au mauvais endroit, au mauvais moment.

Castle:  Vous ne vous êtes pas dit que j'attendais peut-être de vos nouvelles ? Vous savez ce que sont ces meurtres? Un signe.

Beckett: Un signe ?

Castle: Un signe. Un signe de l'univers qui nous dit de résoudre cette affaire ensemble. Vous ne voudriez pas décevoir l'univers, n'est-ce-pas?

Beckett: Vous n'allez pas laisser tomber, quoi que je fasse, n'est-ce-pas, Castle?

Castle: Je respecte l'univers.

Beckett: OK. Très bien. Je vous laisse m'accompagner uniquement sur cette affaire, tant que vous me promettez de faire ce que je dis, quand je le dis, et ne plus enquêter de votre côté.

Castle: Je vous le promets. Vous ne le regretterez pas.

Beckett: Je regrette déjà.

Castle: À partir de maintenant.

 


[Au loft]

Castle: Que ce passe-t-il avec le frigidaire ? Il ne fait plus de froid ? Plus de lumière ? Ou les deux à la fois ?

Alexis: Je n'arrive pas à dormir.

Castle: Ah oui, c'est ce garçon.

Alexis: Il a enfin appellé.

Castle: Super.

Alexis: Je n'ai pas répondu.

Castle: Pourquoi ?

Alexis: J'étais en colère. Je pensais qu'il laisserait un message, mais il ne l'a pas fait. Qu'est-ce que je dois faire, maintenant ? Il sait que je sais qu'il a appellé, mais si je le rappelle de suite, il va penser que j'attendais son appel. Combien de temps je dois attendre avant de le rappeller ? Un jour ? Peut-être deux ?

Castle: Peut-être que tu devrais te trouver un nouveau petit-copain, tout recommencer à zéro.

Alexis: Tu n'es pas très doué pour ça, n'est-ce pas ?

Castle: Apparemment pas.

 


[Bureaux du commissariat, le matin]

(Castle arrive avec deux cafés et en pose un devant Beckett. Elle sourit)

Castle: On a quelque chose ?

Beckett: On a localisé la fiancée de Todd McCutchen. Elle arrive.

Castle: Vous avez trouvé quelque chose dans leur passé?

Beckett: Et bien, on est remonté jusqu'à l'école primaire, mais rien pour l'instant.

Castle: Ce sont peut-être des agents de la CIA qui ont été pris pour cible.

Beckett: Ça vous plait, la théorie de la CIA.

Castle: Oui, et bien, selon la loi des probabilités, un jour, j'aurai raison.

Beckett: J'avais oublié combien vos remarques pouvaient être utile.

Castle: Ah oui? Je parie que je trouverai avant vous ce qui les relie.

Beckett: D'accord, on parie. Si je gagne, vous devez me promettre de partir et de ne plus interférer dans aucune de mes affaires.

Castle: Très bien. Et si je gagne, vous me reprenez comme partenaire.

Beckett: Marché conclu.

Castle: (en faisant un geste vers Esposito et Ryan) Et qu'est-ce qu'on fait si ce sont eux qui le découvre avant ?

Beckett et Castle : (en même temps) Nooon.

Ryan: De quoi vous parlez ?

Beckett: Castle s'excusait simplement de ne pas avoir appellé. Alors, qu'est-ce que vous avez trouvé ?

Esposito: L'analyse des tâches de sang que Castle a trouvé dans l'appartement de Maya. C'est celui de Todd McCutchen.

Ryan: Et la scientifique a trouvé un peu de sang de McCutchen sur la chaussure de Maya.

Beckett: (à Castle) Ce qui signifie que votre amie était chez lui pendant ou après le meurtre.

Ryan: On a vérifié les reçus de taxis qu'elle avait dans la poche. D'après la compagnie de taxis, on est venu la prendre devant l'appartement de McCutchen hier matin, pour l'emmener dans Bowery.

Castle: Bowery ?

Ryan: Oui. Vingt minutes plus tard, on l'a repris et déposé chez elle.

Castle: C'est là qu'elle m'a appellé.

Montgomery : Beckett, la fiancée de McCutchen est là.

 


[Salle d'interrogatoire]

Ana Marie : Je regrette. Je ne les ai jamais vu.

Beckett: Vous êtes sûre ?

Castle: Votre fiancé avait un casier, est-il possible qu'il ait été impliqué dans...euh, quoi que soit d'illégal ?

Ana Marie : Todd était quelqu'un de bien. Je sais qu'il avait fait des bêtises par le passé, mais il avait monté sa propre affaire. Il était devenu réglo. Sauf...

Beckett: Sauf que quoi ?

Ana Marie : Il y a deux mois, Todd s'est fait mal au dos et ne pouvait pas travailler. La banque a voulu lui prendre son affaire, alors il a emprunté de l'argent à un type. Ce type...c'est un voyou.

Beckett: A-t-il menacé Todd ?

Ana Marie : Todd payait, mais en retard. Il y a deux semaines, ce type est venu à la maison avec une arme. Il a menacé de tuer Todd s'il ne règlait pas ses dettes.

 


[Salle d'interrogatoire]

Dean Carbino : Je lui ai prêté de l'argent. Quinze mille. Et alors ?

Beckett: Mr Carbino, un témoin dit que vous avez menacé de le tuer.

Dean Carbino : Et alors ?

Castle: Alors, il est mort.

Dean Carbino : Oui, je vois ça. Écoutez, Lieutenant, premièrement, on ne tue pas pour 15 000 dollars, sauf si on a tout essayé. Ce que je n'ai pas fait. Deuxièmement, et le plus important, c'est que votre gars là, il m'avait tout remboursé, et avec les intérêts.

Beckett: Vous pensez vraiment que je vais vous croire ?

Dean Carbino : Non, chérie. Mais ça ne signifie pas que c'est pas la vérité.

 


[Dans les bureaux du commissariat]

Esposito: Son alibi est confirmé. Il était à Jersey toute la journée d'hier, en train de faire du shopping avec madame.

Beckett: Waouh. Elle a de la chance.

Ryan: Ça ne veut pas dire qu'il n'ait rien fait. Il aurait pû payer quelqu'un.

Beckett: Oui, pour tuer McCutchen. Mais pourquoi Maya et Chloe ?

Ryan: Elles étaient peut-être témoins.

Esposito: Elles ont pu co-signer le prêt?

Castle: On a les relevés bancaires de McCutchen ?

(Ryan et Esposito le regardent d'un air soupçonneux)

Esposito: Oui, bientôt. Pourquoi ?

Castle: (mal à l'aise)  Euh, et bien, Carbino a dit que McCutchen lui avait remboursé la totalité de sa dette avec les intérêts. Je me disais juste que ça faisait une grosse somme pour un vendeur de distributeurs. Et je me demandais d'où pouvait venir cet argent ?

 


[Salle de réunion]

Beckett: Tous les comptes de McCutchen étaient à découvert. Et tout à coup, il y a deux semaines, 9500 dollars ont été versé sur son compte épargne.

Esposito: Deux semaines ?

Beckett: Oui, le...sept.

Esposito: Le même jour, il y a eu un dépôt de la même somme sur le compte de Maya Santori.

Beckett: Et pour Chloe Whitman ?

Ryan: 9500 dollars déposés le sept.

Beckett: Ce qui veut dire qu'ils recevaient de l'argent de la même source.

Castle: Et le dépensaient au moment endroit. Maya Santori et Chloe Whitman ont toutes les deux utilisées leur carte de crédit dans un endroit appellé KCBC, toutes les deux le neuf et le seize. Toutes les deux de petits montants, moins de 20 dollars.

Beckett: Pareil pour McCutchen.

Esposito: Le restaurant dans lequel ils se rencontraient ?

Beckett: D'accord, appellez la banque. Pour voir s'ils peuvent nous aider à retrouver qui a fait les dépôts. Et je voudrais qu'on contacte la société de cartes de crédit, pour savoir ce que s'est que KCBC.

Ryan: Je suis dessus.

Beckett: Ne pensez pas avoir gagné le pari. On sait juste qu'ils sont liés. On ne sait toujours pas comment.

Castle: Vous aussi vous m'avez manqué.

(Beckett sourit)



[Dans les bureaux, le soir. Castle regarde Beckett écrire sur le tableau]

Ryan: Hé, mauvaises nouvelles. D'après les banques, les versements sur les comptes de nos victimes ont été fait en liquide. Impossible de savoir par qui. Et comme ils sont inférieurs à   10 000 dollars, il n'y a pas eu de rapport fait auprès des Services des Impôts.

Beckett: Ce qui veux dire que nos victimes étaient impliquées dans des activités illégales.

Castle: J'ai vu ça dans « Shot to Death ».

Ryan: Et alors ?... Alors, quelles activités illégales impliquent des distributeurs, une artiste, et une prof de lycée?

Castle: Je sais. Même dans ma tête, ça n'a aucun sens.

Esposito: J'ai parlé à la société de cartes de crédit. KCBC facture par internet. Il n'y a aucune adresse dans le dossier.

Beckett: On ne peut même pas les localiser?

Esposito: Je n'ai pas dit ça. L'adresse n'est pas répertoriée, mais ils enregistrent l'ISP pour chaque carte qui passe. Le service technique l'a identifié. Celui qui facture le fait depuis cette adresse (il montre un bout de papier que Castle tente de regarder) C'est à moi.

Beckett: Castle. Promenade.

Castle: À moi.

(Castle prend le papier des mains d'Esposito)


[Dans une ruelle]

Castle: Vous êtes sûre que c'est ici ?

Beckett: Autant que vous.

Castle: Ça ne ressemble pas à un endroit où ils prennent les cartes de crédit, mais plus à un endroit où l'on se fait agresser et voler.

(Beckett tape des chiffres sur un boitier à code situé à côté de la porte)

Castle: Qu'est ce que vous faites ?

Beckett: C'était le numéro sur la main de Chloe.

(La porte s'ouvre)

Beckett: Elle est venue ici. 

 


[Dans la salle de spectacle]

Castle: Cet endroit ! On dirait un cirque où l'on peut boire. Comment puis-je ne pas être venu ici avant ?

Beckett: Si vous trouvez ça dingue, vous devriez voir quelques-uns des endroits que j'ai fréquenté.

Serveur : Qu'est-ce que je vous sers ?

Beckett: Des renseignements. Vous reconnaissez ces personnes ?

(Elle lui montre des photos des trois victimes)

Serveur : Oui. Ils font partie de la troupe burlesque de Kitty.

Beckett: La troupe de Kitty ?

Serveur : Kitty Canary. La patronne.

Beckett: Et où puis-je trouver cette Kitty ?

(Le serveur désigne une femme en train de faire un numéro de strip-tease sur la scène)

Kitty Canary : Ils sont vraiment morts ?

Beckett: J'en ai bien peur. Votre barman dit qu'ils faisaient partie de votre troupe.

Kitty Canary : Chloe dansait de temps en temps. Todd faisait un numéro de serpent.

Castle: Et Maya ?

Kitty Canary : Elle était plutôt cliente. Elle venait chercher l'inspiration.

Earl Moreland : Hé, je viens juste d'apprendre la nouvelle.

Kitty Canary : Lieutenant, voici mon mari, Earl. Il dirige la troupe avec moi.

Earl Moreland : Vous savez ce qui est arrivé?

Beckett: C'est ce qu'on tente de découvrir. Pour l'instant, le seul lien que l'on ait, c'est ce club.

Kitty Canary : Vous pensez que c'est quelqu'un d'ici qui les a tué ?

Beckett: Vous les connaissiez bien ?

Kitty Canary : C'était des collègues. Vous savez, du genre « Bonjour, comment vas-tu ? » Mais Maya et Chloe sont venues à la boutique se faire tatouer. Mon boulot la journée.

Beckett: Ils passaient beaucoup de temps ensemble tous les trois ?

Earl Moreland : Pas plus qu'avec les autres.

Castle: Ils fréquentaient d'autres personnes ici ?

Kitty Canary : Je n'ai rien remarqué.

Beckett: Vous avez une liste de vos habitués?

Earl Moreland : Oui. Je vous en fais une copie si vous voulez.

Beckett: Oui. Et j'aurais aussi besoin de la liste de tous vos employés et des autres membres de votre troupe.

Kitty Canary : Bien sûr.

Beckett: Vous pensez qu'il pouvait y avoir un autre lien entre eux?

Kitty Canary : Il y a bien eu l'incident.

Earl Moreland : Il y a deux semaines, le petit-ami de Chloe est venu. Apparemment, il n'appréciait pas qu'elle danse ici. Il s'est un peu énervé. Maya et Todd sont intervenus.

Kitty Canary : Evan avait bû. Il disait n'importe quoi.

Beckett: Du genre?

Kitty Canary : « Je sais ce que tu fais. Je suis au courant de tout. » Je suppose qu'il pensait qu'elle voyait quelqu'un d'autre.



[Au commissariat - Salle d'interrogatoire]

Evan Murphy : D'accord, j'ai suivi Chloe jusqu'au club cette nuit-là, mais seulement parce qu'elle était bizarre. Secrète. Et...j'ai pensé qu'elle avait une liaison.

Beckett: Mr Murphy, pourquoi ne pas nous en avoir parlé avant ?

Evan Murphy : Que je m'étais disputé avec ma petite-amie ? Que je l'avais menacé ? Je sais comment ça marche.

Castle: Et quand vous avez su pour les autres victimes ? Qu'elles étaient tous les trois dans ce club.

Evan Murphy : Je ne l'ai pas tué. Je n'ai tué aucun d'eux. Qu'auriez-vous fait ?

Beckett: J'aurais essayé d'aider à trouver son assassin.

Evan Murphy : Mais...si je vous avez dit ce que vous savez, est-ce que vous auriez cherché plus loin?

Beckett: Mr Murphy, l'argent sur le compte de Chloe, d'où vient-il ?

Evan Murphy : Quel argent ?



[Dans le couloir]

Castle: Alors, il admet les disputes, et les menaces, mais il maintient ne rien savoir à propos de l'argent.

Beckett: Ni sur le lien entre nos victimes en dehors des évènements de cette nuit-là.

Castle: Vous le croyez ?

Beckett: Peu importe ce que je crois, ça reste un suspect. Hey Ryan, j''ai besoin d'un mandat pour l'appartement de Murphy. Et Esposito, comment ça se passe là-bas?

Esposito: On recherche les personnes du club ayant un casier. Voilà ceux qu'on a trouvé jusqu'à présent.

Beckett: D'accord. Cherchez tout lien avec nos victimes.

Esposito: Ça marche.

(Castle prend le dossier des mains de Beckett et regarde une photo)

Beckett: Quoi ?

Castle: J'ai déjà vu cette tête.

(Castle se dirige vers le tableau, et met la photo à côté de celle d'une sculpture qui était dans l'appartement de Maya)

Castle: C'est le même type.

Beckett: Maya le connaissait. Xander Doyle. Détention d'armes, trafic de stupéfiants, et apparemment, il vit dans Bowery.

Castle: Combien vous pariez que Maya partait chez lui après le meurtre de McCutchen ?



[Salle d'interrogatoire]

Xander Doyle : Oui. Bien sûr, je connaissais Maya. Je l'ai rencontré au club il y a quelques mois.

Beckett: Et quelle était la nature de vos relations ?

Xander Doyle : Elle disait qu'elle aimait mon look. Vous imaginez la suite.

Castle: Quand l'avez-vous vu pour la dernière fois ?

Beckett: Mr Doyle, on a la preuve que Maya est venue vous voir le jour de sa mort.

Xander Doyle : Écoutez, elle m'a dit qu'elle avait des problèmes. Qu'elle avait besoin de mon aide.

Beckett: Quel genre de problème ?

Xander Doyle : Elle ne me l'a pas dit. Quelqu'un devait en avoir après elle.

Beckett: Qu'est-ce qui vous fait dire ça ?

Xander Doyle : Parce qu'elle venait me voir pour m'emprunter une arme.

Castle: C'est pour ça qu'elle était armée. Elle a vu ce qui était arrivé à McCutchen, elle pensait qu'elle était la suivante.

Beckett: Mr Doyle, est-ce que Maya vous a dit dans quoi elle était impliquée ?

Xander Doyle : Non. Si je devais parier...J'ai croisé Maya dans la rue il y a quelques semaines. Elle m'a pris dans ses bras. Je l'ai senti.

Beckett: Senti quoi ?

Xander Doyle : Cette mauvaise d'odeur. Diluant pour peinture, acétone, eau de javel. J'ai un ami qui sent comme ça. Vous savez ce qu'il fait ? Il fabrique de la méthamphétamine.



[Dans le couloir]

Castle: C'est tellement évident. Comment n'y ai-je pas pensé plus tôt ?

Beckett : Vous pensez vraiment que c'était la méth?

Castle: C'est la seule chose qui ait un sens. Toutes nos victimes avaient des problèmes financiers. Un soir, après la fermeture du club, elles se réunissent, et discutent de leurs soucis. Et là, notre prof de chimie sourit et lance : « On pourrait fabriquer de la méth » Mais les autres ne rient pas, et disent « Oui. On pourrait fabriquer de la méth. » Comme dans cette série. Je vous le dis. C'est la drogue.



[Salle d'autopsie]

Lanie: Ce n'est pas la drogue.

Beckett: Tu es sûre ?

Lanie: Oui. Votre gars a raison pour les produits chimiques. J'ai trouvé des traces d'eau de javel, d'acétone, de chlorure de sodium et d'ammoniaque sur les trois corps.

Castle: Alors, pourquoi ça n'est pas la drogue ?

Lanie: À cause de ce qu'il manquait. Si vos gars avaient fabriqué de la méth, ou n'importe quelle autre drogue, il y aurait eu d'autres substances, sans parler des traces du produit fini. En tout cas, ils fabriquaient bien quelque chose.

Beckett: (elle répond au téléphone) Beckett.

Ryan: (au téléphone) Hé, c'est Ryan. La perquisition chez Murphy. Ça a payé. On a trouvé l'arme du crime.


[Salle d'interrogatoire]

Evan Murphy : Je vous le jure, je n'ai jamais vu ce truc avant.

Beckett: Que faisait-il chez vous, alors?

Evan Murphy : Je n'en sais rien !

Beckett: Que s'est-il réellement passé la nuit où vous avez suivi Chloe au club ?

Evan Murphy : Je vous l'ai dit. On s'est disputés !

Beckett: À quel sujet ? Et ne me parlez pas de liaison. Que faisiez-vous tous les quatres ? Evan ! Quel est le lien ? Pourquoi les avez-vous tués ?

Evan Murphy : Je veux un avocat. Je ne dis plus rien sans un avocat.



[Dans les bureaux]

Ryan: Le bureau des commis d'office est prévenu. Ils envoient quelqu'un.

Beckett: D'accord. Prévenez le procureur. Il négociera peut-être, et ça nous aidera à comprendre ce qui s'est réellement passé.

Castle: Je connais ce regard.

Beckett: Quel regard ?

Castle: Celui qui veut dire que quelque chose cloche.

Beckett: C'est juste le rapport du labo sur l'arme du crime.

Castle: Et alors ?

Beckett: Ils n'ont trouvé aucune empreinte.

Castle: Il l'a probablement nettoyée.

Beckett: Pourquoi la nettoyer s'il voulait la garder?

Castle: Peut-être qu'il allait s'en débarraser, mais qu'il n'a pas pu.

Beckett: (secouant la tête) Il l'aurait fait tout de suite.

Castle: Peut-être qu'il en avait encore besoin.

Beckett: Pour tuer quelqu'un d'autre ?

Castle: Ou pour se protéger.

Esposito: Hé, Beckett. On a eu les relevés de votre Evan. Aucun mouvement particulier.

Castle: C'était peut-être son mobile. Quel que soit leur business, il n'avait pas sa part.

Beckett: Mais quelle part ? Qu'est-ce qu'ils fabriquaient, bon sang? On dirait une mauvaise blague. Une sculptrice, un vendeur de distributeurs, et une prof de chimie entrent dans un cabaret burlesque.

Castle: Oui, sauf qu'on ne connait pas la chute.

Beckett: En dehors du fait qu'ils se sont fait de l'argent, et qu'ils ont été tués.

Castle: Ils se sont fait de l'argent.

Beckett: Quoi ?

Castle: Une sculptrice travaillant le métal, une chimiste, et un vendeur de distributeurs. Je crois savoir ce que faisaient nos victimes. Est-ce qu'on a toujours le sac de Chloe ?

(Castle se rend dans la salle des pièces à conviction pour attraper le sac de Chloe. Il heurte deux agents dans la précipitation, ce qui fait sourire Beckett)

Beckett: Qu'est-ce que vous cherchez ?

Castle: Aha. Regardez les numéros de série des billets.

Beckett: Ce sont les mêmes.

Castle: Ils datent tous d'avant 1998.

Beckett: Avant les nouveaux billets.

Castle: C'est notre chute. C'est ce qui les relie. Dans la contrefaçon, le plus difficile à faire, c'est le papier. Mais ils en avaient autant qu'ils en avaient besoin. Ils avaient une source illimitée de billets d'un dollar.

Beckett: Avec les distributeurs.

Castle: Et ces produits chimiques sur les corps des victimes....

Beckett: Servaient à blanchir les billets pour qu'ils soient vierges.

Castle: Un procédé qui exige un chimiste expérimenté. Et que font les faussaires avec des billets vierges ?

Beckett: Ils impriment des billets de valeur plus importante, et pour cela, ils ont besoin d'une presse en métal.

Castle: Et qui mieux qu'une sculptrice peut la leur procurer ?

Beckett: Alors, la presse, le papier, il ne manque qu'un ingrédient.

Castle et Beckett : (en même temps) Je sais qui est le tueur !

Beckett: Allons-y.


[Au cabaret]
(Earl Moreland met l'argent dans un sac)

Kitty Canary : Allez ! Dépêche-toi ! Prends les plaques. Les plaques !

Beckett: On va quelque part ? Montrez-moi vos mains. Éloignez-vous des sacs et avancez.

(Ryan passe à côté de Kitty, attrape une liasse de billets, et revient vers Beckett)

Ryan: Oui, ce sont des faux.

Kitty Canary : Qu'est-ce qui m'a trahi?

Castle: L'ingrédient manquant. L'encre. Et qui mieux qu'un tatoueur pour le fournir ?

Beckett: Ça, et Evan Murphy. Vous saviez qu'on suivrait cette piste après que vous nous en ayez parlé. Vous avez mis cette arme chez lui, mais vous n'avez pas eu le temps d'y mettre ses empreintes, n'est-ce-pas ? Fouillez...

Castle: Attention !

(Castle voit Earl pointer une arme sur Beckett et se jette au sol avec elle. Ryan et Esposito ouvrent le feu)

Beckett: Allez, allez, rattrapez-le !

Esposito: Bougez, bougez, bougez ! Allez-y ! Allez !

Beckett: Où est Kitty ?

Castle: L'argent n'est plus là.

Beckett: Restez là.

Castle: Et s'ils reviennent ?

(Elle lui tend son arme, puis s'en va. Castle voit Kitty s'échapper)

Castle: Hé. Hé !

(Castle circule au milieu de mannequins, et se retrouve dans un palais des glaces. On entend Ryan et Esposito parler)

Ryan: C'est lui ?

Esposito: Il est passé où ? C'est quoi, ça ? Quelqu'un vient.

Ryan: Je pense qu'il est parti par là.

Esposito: Tu le vois ?

Ryan: Je ne le vois pas. Je ne le vois pas !

Esposito: Pas bon.

Ryan: Sortez ! Police !

Esposito: Police ! Montrez-vous !

(Quelqu'un commence à tirer sur les miroirs et  Castle court vers une porte)



[Dans une ruelle]

(Beckett pointe son arme sur Castle)

Beckett: Castle, baissez-vous immédiatement !

(Castle pointe son arme sur Beckett. Elle est surprise. Ils se regardent et tirent. Beckett touche Earl qui était derrière Castle. Castle touche Kitty qui était derrière Beckett. Ryan et Esposito arrivent)

Esposito: Lâchez ça. Lâchez-ça.

Ryan:  Restez où vous êtes.

Earl Moreland :  C'est pas fini.

Ryan: Si, ça l'est. Ne touchez pas à cette arme.

(Castle fait signe à Beckett qu'il va bien)

Beckett: (hochant la tête) Oui.



[Dans le couloir du poste]

Beckett: Ils ont échafaudé leur plan un soir, au club. Ils ont pensé : pas de victimes, personne ne souffrira.

Castle: Kitty et Earl blanchissaient l'argent grâce au club, et payaient les autres en liquide.

Montgomery : Ça semblait un bon plan. Pourquoi ça a dégénéré?

Castle: Todd McCutchen. Il était pressé par son usurier, il a pensé qu'il pouvait le payer avec de faux billets.

Beckett: Le type a menacé de le balancer s'il ne lui refilait pas le filon. Maya et Chloe étaient d'accord, mais pas Kitty et Earl. Quand Todd s'est retrouvé face à eux, il ignorait à qui il avait affaire.

(Montgomery regarde un dossier)

Montgomery : Kitty Canary. Alias Carla Breezer.

Beckett: Elle était strip-teaseuse à Seattle. Elle a fait 5 ans pour homicide involontaire pour avoir tenté d'écraser son petit copain. Quand elle est sortie, elle a changé de nom, de petit-ami, et même de côte. Ce n'était pas le genre de fille à se faire avoir par Todd.

Castle: Ils avaient tout ce dont ils avaient besoin. Les formules chimiques, les plaques. Tout ce qu'ils avaient à faire, c'était de se débarraser des autres.

Montgomery : Beau travail vous deux. Très impressionnant. Mais demain, il faudra m'expliquer comment Castle s'est retrouvé avec votre arme.

(Montgomery s'éloigne)

Beckett: Alors, euh...je suppose que vous avez gagné le pari.

Castle: Oui. Mais écoutez, si vous ne voulez pas...

Beckett: Non, vous avez gagné à la loyale.

Castle: Alors...À demain ?

Beckett: À demain.

(Castle s'en va. Esposito s'approche de Beckett)

Esposito : Alors, combien de temps avant Castle vous saviez qu'il s'agissait de contrefaçon ?

(Beckett ne répond pas, sourit et s'en va. Esposito la regarde s'éloigner en souriant lui aussi)


[Au loft de Castle]

(Alexis est au téléphone et rit)

Castle: C'est...?

Martha: Oui. Ça fait plus d'une heure qu'ils sont au téléphone.

Castle: Alors, qui a appellé qui en premier?

Martha: Quelle importance ? Dès l'instant qu'ils sont en contact.

(Alexis regarde son père)

Alexis: (murmurant) Merci.


[Mirror Maze : two men]

Man 1 :  Where'd he go?

Man  2 :  2I lost him!

Man 1 :  Come on!

Man  2 :  Police!

[Someone starts shooting the mirrors and Castle runs for the door.]


[Alleyway : Beckett and Castle]

Beckett : [Beckett aims her gun at Castle.] Castle down on the ground now!

[Castle aims his gun at Beckett. She's surprised. They stare each other down and shoot]


THREE DAYS EARLIER

 


[Police department : Beckett, Esposito and Ryan]


[Ryan tries to balance an egg on its end. Beckett walks by and the egg splats on the floor.]

Beckett :  Are you guys re-enacting the Humpty Dumpty crime scene?

Ryan :  It's the autumnal equinox today.

Esposito : Yeah, and according to Mr. Wizard there, it's the only time of year you can balance an egg on its tip.

Beckett : Don't you guys have work to do?

Esposito : Nah.

Ryan :  No, not really.

Beckett : Hmm. Well, now you do. [she hands Ryan a file and snaps her fingers for him to clean up the egg on the floor.] (cont'd) By the way, that whole thing with egg is just urban legend.

Ryan :  Not true. I saw Castle do it last year.

[Beckett pauses for a moment and Esposito slaps the back of Ryan head.]

Esposito : What's wrong with you? Still no word from him?

Beckett : No.

Ryan :  Maybe you should call him.

Beckett : He said that he would be back in the fall, and it's fall. So, clearly he has better things to do

Esposito : Maybe he's not back from the Hamptons yet. Maybe he's still working on his book.

Beckett : [Beckett's phone rings.]Beckett. Yeah.

Ryan :  (mouths) Yeah.


[Crime Scene : Beckett, Esposito, Ryan and Lanie]

Ryan :  Ooh. Speaking of Humpty Dumpty.

Beckett : Maybe somebody tried to stand her up on her head. After all, it is the autumnal equinox.

Lanie : It wasn't the fall that killed her. More like multiple gunshot wounds to the torso before doing a Greg Louganis out that window up there

Esposito : Victim's name is Chloe Whitman. Couple of pedestrians heard shots and saw the body fall out the window. But when uniforms got here, the apartment was empty. There's no doorman on duty, so, so far, no one recalls seeing anyone flee the scene.

Beckett : Alright, have uniforms start knocking on doors. Find out what else our neighbors didn't see.

Ryan :  Hey, it's Castle.

[A store clerk brings a life-size cardboard cutout of Castle holding Naked Heat to the window, and places a "coming soon" on it.]

Ryan :  Guess he did finish that book.

Lanie : Well, nice of him to send us a copy.

[The clerk puts another sign that reads "Meet the author this Friday at 7 pm"]

Ryan :  It looks like he's back in town.

Esposito : Nice of him to call.

Beckett : Alright, guys, you can stop pining for your girlfriend. After all, we got a body full of holes. So, what else do we know about our victim?

Esposito : She's got a boyfriend, Evan Murphy. He's on his way.

Beckett : Okay, let's go upstairs and see what else we can find.

Ryan :  He really is ruggedly handsome.


[Chloe Whitman ‘s apartment : Beckett, Esposito, Ryan and Uniform]

Esposito : From the spatter pattern, she was backing away from the door. After the first bullet hits her, she tries to get away, got nowhere to go but out the window.

Beckett : So, large caliber gun. Round goes through her and breaks the glass.

Esposito : She goes diving out.

Beckett : Looks like she was leaving town. [Beckett finds cash in the victim's wallet.]Well, it wasn't a robbery. Would you check these items for fibers and prints. If we're lucky, there was a struggle.

Uniform : Sure, I'll take care of it.

Ryan :  Beckett. Chloe's boyfriend Evan is here.


[Apartment Lobby : Beckett, Esposito, Lanie and Evan Murphy]

Evan Murphy : So, someone just came here and shot her for no reason?

Beckett : Well, usually, in cases like these, there is a reason. How long had you and Miss Whitman been dating?

Evan Murphy : About six months.

Beckett : And was there anyone in her life with violent tendencies, maybe anyone that she had disputes with?

Evan Murphy : No. No, she...worst thing I ever saw her do was jaywalk.

Beckett : What does she do for a living?

Evan Murphy : She's a teacher. She was a teacher. They all loved her.

Beckett : Were you expecting her over tonight?

Evan Murphy : No. Why?

Beckett : Wall, she packed an overnight bag.

Evan Murphy : That…That doesn't make sense. She…she has class tomorrow. She wouldn't just leave without saying anything. [Behind Evan, Lanie holds up something for Beckett to see.]

Beckett : Excuse me.

Lanie : Victim had it in here hand. It was in her fingers so tight, I almost didn't see it.

Beckett : This is an address in Tribeca. Could be where she was going.

Esposito : Only one way to find out.


[Maya Santori’s Apartment : Beckett, Castle, Esposito and Ryan]

Ryan :  Address is registered to a Maya Santori, 32. She's clean. No priors.

Beckett : 417?

Ryan :  Yeah. Mm-hmm.

Esposito : Yeah, right there. It's open.

[They draw their guns and enter in a Weaver stance. They hear something crash in the next room. Beckett kicks in the door and the three of them enter.]

Beckett : NYPD!

Esposito : Let me see your hands!

Beckett : Drop it!

Esposito : Get 'em up!

Ryan :  Gun!

Esposito : No!

[Ryan fires, but Esposito knocks his arm away.]

Castle : Whoa!

Beckett : Castle?

Castle : Beckett?

Beckett : What are you doing here?

Castle : I...uh...[Castle turns to look at the dead body on the bed. Beckett sees the gun still in his hand.]

Beckett : Down! Down! Put it down!

Esposito : Drop that gun now!

Ryan :  Drop the gun, stupid!

Castle : Yeah. No, no, no, it's okay.

Esposito : Now!

Ryan :  Drop it, slime bag!

Castle : Whoa.[Castle drops the gun on the floor.] (cont'd) Okay, guys, easy. It's not what it looks like.

Beckett : It never is. Turn around. Castle, turn around. [Beckett cuffs him.]Richard Castle, you're under arrest for murder.

 

OPENING



[Interrogation Room : Beckett and Castle]

Castle : Something's different. Did you remodel?

Beckett : You've been informed of your rights, Mr. Castle?

Castle : Really? You're not even going to ask me how my summer was?

Beckett : You are aware that you're under arrest for murder?

Castle : And I thought you were being rough with the cuffs just for fun. You look good.

Beckett : You look good, too.

Castle : Yeah?

Beckett : For murder.

Castle : Why are you so mad at me?

Beckett : Maybe because you were found standing over a dead body with a gun in your hand

Castle : Yeah, but I told you she was dead when I got there.

Beckett : Why didn't you call?

Castle : I was going to call to call you. But then you showed up before I could.

Beckett : Really? Well, then why did we find you in our victim's apartment?

Castle : Well, because she called me.

Beckett : Oh, so you and Miss Santori were in a relationship.

Castle : Well, I wouldn't say it was a "relationship." I bought a couple sculptures from her.

Beckett : Were you sleeping with her?

Castle : How is that relevant?

Beckett : Motive.

Castle : Ah. No. I wasn't sleeping with her.

Beckett : Are you sure? Beautiful woman...

Castle : I'm in a relationship.

Beckett : With whom?

Castle : Is that a new lipstick?

Beckett : Castle.

Castle : You know with whom.

Beckett : How should I know? I haven't seen you in months. You could've been in dozens of relationships with women since then.

Castle : You sound jealous.

Beckett : Jealous? Of you dating your second ex-wife and publisher? Tell me, does she make you do everything on a deadline?

Castle : So how about you? You still with that, uh, cop boyfriend of yours? What was his name again? Demming ? You broke up?

Beckett : This victim that called you, what was it about?

Castle : She said she was in trouble and she couldn't go to the police.

Beckett : So, why did she call you?

Castle : Because Maya knew I had a relationship with you, ooh...with the NYPD. She thought I could help.

Beckett : Help how?

Castle : Well, she didn't say. She just told me to come over. When I got there, the door was open, the place was trashed. She was dead on the bed and there was a gun on the floor.

Beckett : So, you being the expert veteran of crime scenes decided to pick up the murder weapon to what? Ensure that we had your prints?

Castle : Maybe you missed the part where I said she was shot dead. When I heard the noises coming from the next room, I thought whoever killed her was coming back. So I picked up the gun to defend myself. It seemed like a very good idea at the time. That's when you, Esposito, and Annie Oakley come bursting through the door.



[Observation Room : Beckett, Montgomery and Castle in Interrogation Room]

Montgomery : Annie Oakley?

Beckett :  (through the glass) Detective Esposito was responding...

Castle :  (through the glass)I am not a threat...

Ryan : I kind of almost shot Castle. What? He had a gun.

Esposito : Should have let you shoot him. Would've served him right for not calling.

Castle :  (through the glass)...wasted...We should be at the crime scene looking for clues.

Beckett : So, tell me, why should I believe you, considering that you pretty much make up stories for a living?

Castle : Because you know me.

Beckett : [Beckett opens a file on the table.] Do you know her? Chloe Whitman. She was shot to death. Your friend's address was found in her hands after she was killed.

Castle : Another murder. What's the connection?

Beckett : I don't know. You were the one with the gun. You tell me.

Montgomery : [Montgomery knocks and enters.] Beckett. A word.

Castle : Hey, Captain. How's it going ? What ? You, too ? Real…? Come on, guys!


[Police Department : Beckett, Castle and Montgomery]

Montgomery : CSU recovered slugs from Maya Santori and Chloe Whitman's place. The gun was a .45. Castle was holding a .38.

Beckett : So, it must have belonged to the victim for self-defense, which means that Castle was telling the truth.

Montgomery : But I'd be happy to hold him, if you like.

Beckett : [Beckett opens the interrogation door.]You're free to go.

Castle : Well, that's it?

Beckett : Bullets don't match your gun. You're off the hook.

Castle : I'm... oh![Castle grabs his coat off the back of his chair and follows her out.](cont'd) So, what's our next move?

Beckett : There isn't one. At least not for you. You're going home.

Castle : Whoa, whoa, whoa. Two victims, one of them an acquaintance of mine, and you're sending me home?

Beckett : You're a witness, Castle. I can't have you involved.

Castle : I'm already involved.

Beckett : Castle, go home. Go back to your Hamptons, your ex-wife, your book parties, okay? I've got work to do.

Castle : What did I do?


[Castle’s Loft : Castle, Alexis and Martha]

Martha : Darling, hello! Oh, you must see this video. It's absolutely charming.

Alexis : A penguin smacks another penguin into an ice hole. I'll show you.

Castle : Uh, maybe later.

Martha : Oh. You look as if someone smacked you into an ice hole.

Castle : I stopped by the precinct.

Alexis : I thought you weren't going back till after the book tour.

Castle : Yeah, well, fate intervened. Someone I know was murdered today.

Martha : Oh, lord.

Alexis : Dad, that's awful. Who?

Castle : Maya. The woman who made that sculpture for me.

Alexis : Any leads?

Castle : No, not yet.

Martha : So, how is everyone? Beckett have a nice summer?

Castle : Yeah, everyone's fine.

Martha : Now, why don't I believe you?

Castle : Aren't you with Chet on Tuesdays?

Martha : Oh, that was never set in stone. Besides, Alexis is in crisis. The young man from the summer program still hasn't called her.

Alexis : Despite the fact he said we'd talk when he got back from Europe, which he already did.

Castle : Well, if you knew he was back, why don't you just call him?

Alexis : He's the one who went away. I mean, if he still cared, he would have called.

Castle : Maybe he was going to, but he didn't know how you'd feel about him. Maybe he was worried that something had changed while he was away.

Martha : Oh, Richard Castle. That is the stupidest thing I ever heard. Have I taught you nothing about relationships?

Castle : You're a shining example. Just how big a deal is this, anyway?

Alexis : I don't even know if I want to see him anymore.

Castle :
Oh, come on! You're not even giving him a chance

Alexis : Why are you siding with him?

Castle : I'm...not. I ju…Maybe...he'll do something that will make it right. Maybe he'll just...maybe he'll surprise you.

Alexis : Well, maybe he missed his chance.


[Police Department : Beckett, Esposito and Ryan]

Esposito : If you ask me, you should've locked him up just out of spite.

Beckett : No, that'd be unethical. Making the people down in holding deal with him.

Esposito : True.

Ryan : Hey. Whoa. So, ballistics ran a comparison of the slugs from the two murders. They're from the same gun.

Beckett : Anything on the canvass?

Ryan : Well, we showed Chloe's photos to Maya's friends and neighbors. They don't recognize her.

Esposito : And Chloe's boyfriend and her colleagues from her prep schools, they don't know Maya either.

Beckett : Okay. So, we've got a high school chemistry teacher and a sculptor who live on two different sides of town and, by all accounts, run in completely different circles. They're both killed on the same day and by the same person. They're lives must intersect somehow. Alright, run phones and financials. Let's see if anything pops.

Ryan : On it.

Beckett : I'm gonna go and see Lanie, and see if she's found anything.

Esposito : Ryan!


[May Santori’s apartment : Castle and Uniform L.T.]

Castle : Hey L.T.

Uniform L.T :  Hey, Castle. Back on the beat?

Castle : Yeah, looking that way. Is, uh, Beckett here?

Uniform  L.T. :  Finished her sweep about an hour ago.

Castle : She find anything?

Uniform L.T. :  Nothing useful.

Castle : Mind if I take a look around?[Castle holds up the coffee and takeout he's carrying and L.T. takes it and lets him through. Castle puts on latex gloves and finds a blood smudge on the floor that's unmarked.]  (cont'd) Hey, brother, looks like you missed one.

Uniform : I got it.


[Autopsy Room : Beckett and Lanie]

Beckett : Hey.

Lanie : Hey. I hear you made an interesting arrest today. You want to talk about it?

Beckett : No.

Lanie : Okay. Keep holding that stuff in, you gonna get an ulcer.

Beckett : Anything unusual?

Lanie : You mean besides the gunshots.

Beckett : Yeah, I'm looking for anything that'll connect these two victims.

Lanie : They both had tattoos.

Beckett : Everyone has tattoos.

Lanie : Chloe Whitman, our jumper, has a rose. And Miss Santori has a mermaid on her back. Looking at the work, it could be the same tattoo artist.

Beckett : Anything else?

Lanie : It may be nothing, but I found I found this on Miss Whitman's hand.

Beckett : 227?

Lanie : Could be apartment number, gym locker code, and looking at how faded it is, I'd say she wrote it about a week ago.

Beckett : Okay.

Lanie : Oh, and I found these in Miss Santori's pockets.

Beckett : Cab receipts?

Lanie : Dated today just a few hours before she was killed.

Beckett : Okay. I'll call up the cab company, see if we can retrace her whereabouts

Lanie : Are you sure you don't want to talk about it?

Beckett : Positive. (answers cell) Beckett.


[Police department : Beckett and Esposito]

Esposito : Yo. We just got the phone records back on our vics. Turns out they did have a connection. They both received phone calls from the same number within hours of their deaths.

Beckett : Were you able to run it down?

Esposito : Yeah, traced back to a Todd McCutchen. He's got priors including robbery and domestic assault.

Beckett : You got an address?

Esposito : Yeah, we got an address.


[Todd McCutchen’s apartment : Beckett, Castle, Esposito and Ryan]

Esposito : Let me see your hands! I said, let me see your h-- !

Castle : Oh, hi.

Castle : I can explain.

Beckett : [Beckett pulls her cuffs out.]Turn around.

Castle : Oh, would you just listen to me, please?

Beckett : Why? You don't listen to me.

Castle : Look, I'm just doing some digging around on my own. That's not a crime, is it?

Beckett : No, but criminal trespassing is, and so is murder.

Castle : I was just trying to help.

Beckett : I don't need your help. How did you get here, anyway?

Castle : I was following up a lead, same as you.

Beckett : Oh, really? So you subpoenaed the victims' phone records and looked for commonalities?

Castle : No, not exactly.

Beckett : Then what?

Castle : [Castle doesn't say, so Beckett grabs his ear.] Ow! Okay! I star-six-nine-d! I star-six-nine-d.

Beckett : You star-sixty-nine-d?

Castle : Yes. On Maya's phone. I figured it'd give me her last call. Rang up McCutchen here, I got his name from his voicemail, and then I did a web search. Tell me you're not impressed.

Beckett : You went to an active crime scene without authorization

Castle : Uh...yeah. But I wore gloves.

Esposito : Yo, Beckett. This body's cold. It's been dead for hours.

Castle : See, I didn't kill him.

Beckett : Slugs?

Esposito : We'll have to run ballistics, but the entry wounds are the same size as our other vics.

Ryan : Odd.

Beckett : What?

Ryan : Well, the guy's in vending machines. Not an obvious choice to be running around with an artist and a prep school teacher.

Beckett : Hmm. Okay, so let's get CSU down here to look for fibers and prints, and have them start looking for commonalities between the three crime scenes. Let's start digging into their lives. If they were on the same dating site, I want to know. If they were in the same twelve-step program, I want to know.

Castle : How can I help?

Beckett : Look, Castle, I'm sorry about your friend, I really am. But that doesn't mean that you can just show up and act like nothing has happened. The truth is, is if you wanted to come back, you would've already, but you didn't. So, let's just face it, the only reason that you're here right now is because you were at the wrong place at the wrong time.

Castle : You ever stop and think maybe I was waiting to hear from you? Do you know what these bodies are? A sign.

Beckett : A sign?

Castle : A sign. A sign from the universe telling us we need to solve this case together. You don't want to let the universe down, do you?

Beckett : You're not gonna go away no matter what I do, are you?

Castle : I respect the universe.

Beckett : Okay. Fine. I will let you join me on this one case, as long as you promise to do what I say when I say it, and not to do any investigating on your own.

Castle : I promise. You won't regret this.

Beckett : I already do.

Castle : Starting now.


[Castle’s loft : Alexis and Castle]

Castle : What is it about the refrigerator? Is it the cold? The light? Or the combination of the two?

Alexis : I can't sleep.

Castle : Yeah, the boy.

Alexis : He finally called.

Castle : Great.

Alexis : I didn't answer.

Castle : Why not?

Alexis : I was mad. I thought he'd leave a message, but he didn't. So, now what do I do? He knows I know he called, but if I call back right away, then clearly I'm admitting I was waiting for his call. How long do I need to wait to call him back? A day? At least a day? Maybe two?

Castle : Maybe you should get a new boyfriend, start all over.

Alexis : You're not very good at this, are you?

Castle : Apparently not.


[Police Department : Beckett, Castle, Esposito, Montgomery and Ryan]


Castle : [Castle enters with two cups of coffee and places one in front of Beckett. She smiles.] Anything?

Beckett : Uh, we tracked down Todd McCutchen's fiancée. She's on her way.

Castle : You find anything in their background checks?

Beckett : Well, we went as far back as grade school, and nothing has popped yet.

Castle : Maybe they're top CIA agents targeted for termination.

Beckett : CIA is a popular theory with you.

Castle : Yes, well, law of averages demands that I'll eventually be right.

Beckett : I'd forgotten how helpful your insights can be.

Castle : Oh, yeah? I bet I figure out how they're connected before you do.

Beckett : Alright. You're on. But if I win, you have to promise to go away an never interfere with any of my cases again.

Castle : Fine. And if I win, you have to take me back as your partner.

Beckett : Deal.

Castle : What if they figure it out first?

Beckett  and Castle : Nah.

Ryan : What are you two talking about?

Beckett : Castle was just apologizing for not calling. So, what'd you guys find?

Esposito : Forensics on that blood smear that Castle found in Maya's apartment. It's a match to Todd McCutchens.

Ryan : CSU found some of McCutchen's blood on Maya's shoe.

Beckett : Which means that your friend was at his place either during or after the murder

Ryan : Ran down those cab receipts from her pocket. According to the taxi company, they picked her up outside McCutchen's apartment yesterday morning, took her somewhere in the bowery.

Castle : Bowery?

Ryan : Yeah. Twenty minutes later, they picked her up and they dropped her off at home.

Castle : It was just after that, that she called me.

Montgomery : Beckett. McCutchen's fiancée is here.


[Interrogation Room : Beckett, Castle and Anna Marie]

Anna Marie : I'm sorry, I've never seen them before.

Beckett : Are you sure?

Castle : Your fiancée had a record, is it possible he was involved in...umh, anything illegal?

Anna Marie : Todd was a good man. I know he did some bad things in the past, but he got himself his own business. He was totally legit now. Only...

Beckett : Only what?

Anna Marie : A couple months ago, Todd hurt his back and couldn't work. The bank wanted to take away his business, so he borrowed some money from a guy in the neighborhood. This guy, he's no good.

Beckett : Did he threaten Todd?

Anna Marie : Todd was making payments, but he fell behind. A couple weeks back, the man came to the house with a gun. He said he was gonna kill Todd if he didn't pay back what he owed.


[Interrogation Room : Beckett, Castle and Dean Carbino]

Dean Carbino : I loaned him money. Fifteen Gs. So what?

Beckett : Mr. Carbino, we have a witness who says that you threatened to kill him.

Dean Carbino : So?

Castle : So, now he's dead.

Dean Carbino : Yeah, I can see that. Look, Detective, first off, 15Gs is not an amount of money worth killing for. Not unless you've exhausted other avenues, to which I had not. And secondly, and more to the point, you're boy here, he paid me back the entire sum, plus interest.

Beckett : Do you really expect me to believe that?

Dean Carbino :  (scoffs)No, I don't, sweetheart. But that don't mean it ain't true.


[Police Department : Beckett, Castle, Esposito and Ryan]

Esposito : His alibi checks. He was in Jersey all day yesterday, shopping at Short Hills with the missus.

Beckett : Wow. Lucky girl.

Ryan : Doesn't mean he didn't do it. Could've hired someone.

Beckett : Yeah, to kill McCutchen. But why Maya and Chloe?

Ryan : Maybe they witnessed the hit?

Esposito : Maybe they co-signed a loan.

Castle : Do we have McCutchen's financials?

Esposito : Yeah, they should all be up shortly. Why?

Castle : Uh, well, Carbino said that, uh, McCutchen paid off his debt in full plus interest. I was just thinking that's a lot of money for a guy in the vending machine business. And I thought, maybe where did that money come from?


[Police department, Conference Room : Beckett, Castle, Esposito and Ryan]

Beckett : You know, all of McCutchen's accounts were overdrawn. And then suddenly, two weeks ago 9500 appears in his savings.

Esposito : Two weeks ago?

Beckett : Yeah, on the, uh, the seventh.

Esposito : There was a deposit made in Maya Santori's account on the seventh for the same amount.

Beckett : What about Chloe Whitman?

Ryan : 9 500 deposited on the seventh.

Beckett : Which means they were all receiving money from the same source.

Castle : And spending it in the same place. Both Maya Santori and Chloe Whitman had charges on their credit card for a place called KCBC, both of them on the ninth and the sixteenth. Both of them small amounts, less than 20 bucks.

Beckett : Same thing with McCutchen.

Esposito : The restaurant where they met?

Beckett : Alright, call up the bank. Let's see if they can help us track who made those deposits. And I'd like to contact the credit card company to find out what this KCBC is.

Ryan : On it.

Beckett : Don't think that this means that you won the bet. All we know is that they are connected. We still don't know how.

Castle : I missed you, too.


[Police Department : Beckett, Castle, Esposito and Ryan]

Ryan : Hey. Bad news. According to the banks, our victims' deposits were made in cash. There's no way to trace the payments. And since the deposits were less than $10,000, there was no report made to the IRS.

Beckett : Which means that our victims were most likely involved in something illegal

Castle : Just so you know, I got that from "shot to death".

Ryan : So? So...what illegal activity involves vending machines, an artist, and a high school teacher?

Castle : I know. Even the stuff I'm making up in my head doesn't make sense.

Esposito : I talked to the credit card companies. KCBC bills to an internet card processing service. There's no address on file.

Beckett : We can't even track it down?

Esposito : I didn't say that. There's no address on file, but they do register the ISP of every swiped card transaction that goes through. So I had tech track it down. Whoever ran those charges did it from this address. I got this.

Beckett : Castle. Road trip.

Castle : Uh, yoink. [Castle grabs the note from Esposito.]


[Alleyway : Beckett and Castle]

Castle : You sure this is the place?

Beckett : As sure as you are.

Castle : This doesn't look like a credit card kind of place. This looks more like a get shot and robbed kind of place. This...

[Beckett types numbers into a key pad next to the door.]

Castle : What are you doing?

Beckett : That was the number on Chloe's hand.

[The door opens.]

Beckett : She was here.



[The Burlesque : Beckett, Castle and Bartender]

Castle : This place! It's like the circus with alcohol! How have I never been here before?

Beckett : If you think this is crazy, you should see some of the clubs I've been to.

Bartender : What can I get you?

Beckett : Information. Do you recognize these people? [She shows him photos of the three victims]

Bartender : Yeah. They're part of Kitty's burlesque troupe.

Beckett : Kitty's troupe?

Bartender : Kitty Canary. She runs the place.

Beckett : And where can I find this Kitty?

[The bartender points to the woman doing the strip number on stage.]


[The Burlesque : Beckett, Castle, Kitty Canary and Earl Moreland]

Kitty Canary : They're really dead?

Beckett : I'm afraid so. Your bartender said that they were a part of your troupe.

Kitty Canary : Chloe would dance from time to time. Todd had a snake act.

Castle : What about Maya?

Kitty Canary : She was more of a patron. She came for inspiration.

Earl Moreland : Hey, I just heard.

Kitty Canary : Detective, this is my husband, Earl. He runs The Burlesque with me.

Earl Moreland : Do you know what happened?

Beckett : We're looking into it. Right now, the only connection that we can find is this club.

Kitty Canary : You don't think someone here killed them?

Beckett : How well did you know them?

Kitty Canary : They were work friends. You know, "Hi, how are you?" Although, Maya and Chloe did come to the shop once to get tattoos. My day job.

Beckett : Did the three of them spend a lot of time together?

Earl Moreland : More so than anybody else.

Castle : Did they spend a lot of time with anyone else here?

Kitty Canary : Not that I noticed.

Beckett : Do you have a mailing list of your regulars?

Earl Moreland : Yes. I can get a copy if you want.

Beckett : Yes. And I'll also need a list of all of your employees and any other members of your troupe.

Kitty Canary : Of course.

Beckett : Can you think of any other connection between the three of them?

Kitty Canary : Well, there-- there was the incident.

Earl Moreland : Couple weeks ago, Chloe's boyfriend came around. Apparently, he didn't like her dancing here. He got a little rough. Both Maya and Todd intervened.

Kitty Canary : Evan was drunk. Yelling all kinds of crazy stuff.

Beckett : What kind of stuff.

Kitty Canary : "I know what you're doing. I know all about it." I guess he thought she was screwing someone else.


[Interrogation Room : Beckett, Castle and Evan Murphy]

Evan Murphy : Okay, so I followed Chloe to the club that night, but only because she was acting weird. Secretive. And... I thought she was seeing another guy.

Beckett : Mr. Murphy, why didn't you tell us this before?

Evan Murphy : That I'd been fighting with my girlfriend? That I'd threatened her? I know how cops work.

Castle : And when you found out about the other victims? That they were all there at the club.

Evan Murphy : I didn't kill her. I didn't kill any of them. What would you have done?

Beckett : I would try to help find her killer.

Evan Murphy : But...if I had told you then what you know now, would you have looked any further than me?

Beckett : Mr. Murphy, the money in Chloe's account, where did it come from?

Evan Murphy : What money?


[Police department : Beckett, castle and Esposito]

Castle : So, he admits to the fights, and the threats, but he claims not to know anything about the money.

Beckett : Or how our victims are connected other than the events of that night.

Castle : Do you believe him?

Beckett : Doesn't matter what I believe, he's a viable suspect. Hey Ryan, I need you to get a search warrant for Evan Murphy's place. And Esposito, how are things going over there?

Esposito : We ran the club for people with priors. These are the ones that've popped so far.

Beckett : Alright. Run them for any connections with our vics.

Esposito : Right on.

[Castle takes the photo files from Beckett.]

Beckett : What?

Castle : I've seen this guy's face.[Castle walks to the murder board and lifts the photo up next to one of a sculpture found in Maya's apartment.] (cont'd) That's the same guy.

Beckett : Maya knew him. Xander Doyle. Weapons charges, conspiracy to distribute, and apparently, he lives in the bowery.

Castle : How much you want to bet Maya was on her way to see him after McCutchen's murder?


[Interrogation Room : Beckett, Castle and Xander Doyle]

Xander Doyle : Yeah. Sure, I knew Maya. Met her at the club a few months back.

Beckett : And what was the nature of your relationship?

Xander Doyle : She said she like the way I looked. You know how it goes.

Castle : When was the last time you saw her?

Beckett : Mr. Doyle, we have evidence that indicates that Maya came to see you the day she died.

Xander Doyle : Look, she said she was in trouble. She needed my help.

Beckett : What kind of trouble?

Xander Doyle : She wouldn't say. Someone must have been after her.

Beckett : And why would you say that?

Xander Doyle : 'Cause the reason she came to see me is she wanted to borrow a gun.

Castle : That's why she was armed. She saw what happened to McCutchen, she figured she'd be next.

Beckett : Mr. Doyle, did Maya give you any indication as to what she might have been involved in?

Xander Doyle : No. If I was a betting man... I ran into Maya a few weeks ago on the street. She gave me a hug. I could smell it.

Beckett : You could smell what?

Xander Doyle : That sick smell. Paint thinner, acetone, bleach. I got a buddy who smells like that. You know what he does? He makes meth.


[Police department : Beckett and Castle]

Castle : It's so obvious. I can't believe I didn't think of it sooner.

Beckett :  Do you really think it was meth?

Castle : It's the only thing that makes any sense. All of our victims were struggling financially. One night, after the club closes, they're all together talking about their money woes. Until our high school chemistry teacher cracks a smile and says, "Well, we could always make meth." But the others don't laugh. They say, "Yeah. We could make meth." Just like that cable show. I'm telling you. It's drugs.


[Autopsy Room : Beckett, Castle, Lanie and Ryan on phone]

Lanie : It's not drugs.

Beckett : Are you sure?

Lanie : Yes. And your guy was right about the chemicals. I found trace amounts of bleach, acetone, sodium chloride, and ammonia on all three bodies.

Castle : So, how can you tell it's not drugs?

Lanie : Because of what's missing. If your guys had been cooking up meth or any other street lab drugs, there would be other substances present, not to mention the trace amounts of the finished product. That being said, they definitely were up to something.

Beckett : Hmm. (answers cell) Beckett.

Ryan :  (on phone) Hey, it's Ryan. That search warrant on Evan Murphy's place? It paid off. We found the murder weapon.


[Interrogation Room : Beckett, Castle and Evan Murphy]

Evan Murphy : I swear to God, I've never seen that before in my life.

Beckett : Then what was it doing in your place?

Evan Murphy : I don't know!

Beckett : What really happened the night that you followed Chloe to the club?

Evan Murphy : I told you, we fought!

Beckett : About what? And do not say the affair. What were the four of you into? Evan! What's the connection? Why did you kill them?

Evan Murphy : I want a lawyer. I'm not saying anything else without a lawyer.


[Police Department : Beckett, Castle, Esposito and Ryan]

Ryan : PD's office has been notified. They're sending someone over.

Beckett : Okay. Notify the DA. Maybe they can cut us a deal and help us figure out what was really going on .

Castle : I know that look.

Beckett : What look?

Castle : That something-doesn't-add-up look.

Beckett : It's just the lab report on the murder weapon.

Castle : What about it?

Beckett : They didn't find any fingerprints.

Castle : He probably wiped it down.

Beckett : Why would he wipe it down if he was gonna hang on to it?

Castle : Maybe he was going to ditch it, but didn't get around to it.

Beckett :  (shakes head)Mmm. Ditching it would be the first thing that he would do.

Castle : Maybe he thought he still needed it.

Beckett : To kill someone else?

Castle : Or protect himself.

Esposito : Hey. Yo, Beckett. Financials came back on your boy Evan. There's no unusual activity.

Castle : Maybe that was his motive. Whatever it was they were up to, he didn't get his cut.

Beckett : But what was his cut? I mean, what the hell were they into? It's like a bad joke. A sculptor, a vending machine salesman, and a chemistry teacher walk into a burlesque bar.

Castle : Ha. Yeah, only we don't have a punch line.

Beckett : Other than they made a bunch of money and got themselves killed.

Castle : Made a bunch of money.

Beckett : What?

Castle : A sculptor who works with metal, a chemist, and a vending machine operator. I think I know what our victim's were up to. Do we still have Chloe's purse?[Castle runs for the evidence room to grab Chloe's purse. He bumps into a couple of uniforms on his way back. Beckett smiles at his excited rushing.]

Beckett : What are you looking for?

Castle : A-ha ! Take a look at the serial numbers of those bills.

Beckett : They're the same.

Castle : These bill are all pre-1998.

Beckett : That's before they redesigned the currency.

Castle : That's our punch line. That's how these people are connected. In counterfeiting, the hardest thing to make is the paper. But they had all the paper they needed. They had an unlimited supply of one dollar bills.

Beckett : From the vending machines.

Castle : And those chemicals we found on our victims' bodies...

Beckett : Were used to whitewash the singles in order to make blank bank notes.

Castle : A procedure requiring the expertise of a chemist. And what do counterfeiters do with blank bank notes?

Beckett : Print larger denominations for which they need a metal press plate.

Castle : And who better to provide that than a sculptor?

Beckett : So, plates, paper, there's only one missing ingredient.

Castle and Beckett : I know who the killer is!

Beckett : Let's go.


[The Burlesque : Beckett, Castle, Esposito, Ryan, Kitty Canary and Earl Moreland]


[Earl Moreland empties the cash register into a bag.]

Kitty Canary : Come on! Hurry up! Get the plates! The plates!

Beckett : Going somewhere? Let me see your hands. Step away from the bags and walk forward.

Ryan : [Ryan walks past Kitty and brings a stack of the bills back to Beckett] Yeah, they're fake.

Kitty Canary : What gave me away?

Castle : The missing ingredient. Ink. And who better to provide it than a tattoo artists?

Beckett : That an Evan Murphy. You knew that we'd follow up after you told us that story. So you planted that gun, but you just didn't have enough time to put his prints on it, did you? Sweep the area.

Castle : Look out! [Castle sees Earl aiming a gun at Beckett and tackles her to the ground]

 [Ryan and Esposito open fire.]

Beckett : Go! Go! Get him!

Esposito : Move, move, move! Let's go! Let's go! Come on!

Beckett : Where's Kitty?

Castle : The money's gone.

Beckett : You stay here.

Castle : What if they come back?

[She hands him her backup. Beckett leaves and Castle sees Kitty escaping.]

Castle : Hey. Hey! [Castle weaves his way through the manikins and finds himself in a mirror maze.]

Ryan : Is that him? Hello?

Esposito : Where'd he go? What's that? Someone's coming.

Ryan : I think he went around this way.

Esposito : You see him?

Ryan : I don't see him. I don't see him!

Esposito : Not cool.

Ryan : Come on! Police!

Esposito : Police! Show yourself!

[Castle sees a door open in the mirrors. Someone starts shooting the mirrors and Castle runs for the door.]


[Alleyway : Beckett, Castle, Esposito, Ryan and Earl Moreland]


Beckett : [Beckett aims her gun at Castle.] Castle down on the ground now!

[Castle aims his gun at Beckett. She's surprised. They stare each other down and shoot. Beckett's shot takes out Earl behind Castle. Castle's shot takes out Kitty behind Beckett. Ryan and Esposito arrive.]

Esposito : Drop it. Drop it.

Ryan : Stay on the ground right where you are.

Earl Moreland : Isn't over.

Ryan : Yeah we are. Don't touch the gun.

[Castle gives Beckett and OK sign.]

Beckett :  (nods) Yeah.


[Police Department : Beckett, Castle, Esposito and Montgomery]

Beckett : They hatched the plan late one night at the club. They figured, victimless crime, nobody would get hurt.

Castle : Kitty and Earl would launder the bills through the club and then make cash payments to the others.

Montgomery : It sounds like they had a sweet deal going on. How'd it all go wrong?

Castle : Todd McCutchen. He was getting squeezed by a loan shark. figured he'd try to make a payment with counterfeit bills.

Beckett : The shark threatened to rat him out unless he turned over the operation. Maya and Chloe were willing, but Kitty and Earl weren't. And when Todd confronted them, he had no idea who he was dealing with.

Montgomery : [Montgomery looks over a file.] Kitty Canary, AKA Carla Rieser.

Beckett : She was a stripper in Seattle. She did a nickel for a manslaughter charge for trying to run over her boyfriend. When she got out, she got a new name, new boyfriend, and even changed coasts. She wasn't the type of girl to let Todd take her down.

Castle : They had everything they needed. Chemical formulas, the plates. All they had to do was get rid of the others.

Montgomery : Nice work you two. Very impressive. But tomorrow I want you to tell me the story about how Castle got your gun.

Beckett : So, uh...I guess you won the bet.

Castle : Yeah. But look, if you don't want...

Beckett : No, no, no. No, you won fair and square.

Castle : So...see you tomorrow?

Beckett : See you tomorrow.

[Castle leaves and Esposito approaches Beckett]

Esposito : So, how long before Castle did you know this was about counterfeiting?


[Castle’s Loft : Castle, Martha and Alexis]

Alexis :  (on cell) (giggle) Thank you.

Castle : Is that...?

Martha : Yeah. They've been on the phone for over an hour.

Castle : So who called whom first?

Martha : What's it matter? As long as they connected.

Alexis : [Alexis looks at her dad.] (mouths) Thank you.

Kikavu ?

Au total, 170 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

whistled15 
30.04.2022 vers 12h

Novaish 
21.02.2022 vers 20h

carine79 
31.08.2021 vers 09h

marie82 
23.08.2021 vers 23h

renaud2811 
17.08.2021 vers 22h

Exarkun30 
28.12.2019 vers 15h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Supersympa  (11.11.2019 à 23:33)

Elle est sacrément rancunière notre amie Kate. ^^

CastleBeck  (22.12.2018 à 01:34)

Il me semble qu'être au mauvais endroit, au mauvais moment est tout à fait le genre de chose qui peut arriver à Rick.

Sirena  (20.12.2018 à 13:55)
Message édité : 20.12.2018 à 13:55

Castle fait une entrée remarquée sur deux scènes de crime. C'est louche !! Pauvre lui : aux mauvais endroits, aux mauvais moments.

Contributeurs

Merci aux 6 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

ArthurRrr 
billy 
CastleBeck 
ellielove 
Newsion 
NYaddict 
Ne manque pas...

Participe au nouveau défi HypnoFanfics!
Défi HypnoFanfics 3 | Participer

Activité récente
Actualités
[Ruben Santiago Hudson]  East New York débute en octobre

[Ruben Santiago Hudson] East New York débute en octobre
C'est dès le 2 octobre prochain que vous pourrez retrouver Ruben Santiago Hudson dans un rôle...

PDM |De nouvelles photos à départager

PDM |De nouvelles photos à départager
Pour la dernière manche du jeu de «La photo du mois», nous cherchions à connaitre votre photo...

Stana Katic nouvellement maman !

Stana Katic nouvellement maman !
Des rumeurs couraient depuis hier que Stana Katic serait maman. C'est une publication sur Instagram,...

[Susan Sullivan] Une bande-annonce pour Diary of a Spy

[Susan Sullivan] Une bande-annonce pour Diary of a Spy
Alors que le film Diary of a Spy, annoncé en 2019 sous le titre Marzipan, arrive dans moins d'un...

Sondage | Ruben Santiago Hudson dans East New York

Sondage | Ruben Santiago Hudson dans East New York
Un nouveau sondage vient d'arriver sur le quartier Castle. Avant de vous le présenter, regardons de...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

bloom74, Avant-hier à 13:22

Il vous reste tout ce mardi pour venir participer à la SuperBattle sur le quartier The Boys. Venez nombreux. Merci.

mamynicky, Avant-hier à 17:00

'Jour les 'tits loups ! Monk vous attend avec un nouveau sondage. Venez nous parler de vos phobies sur le forum.

sossodu42, Hier à 11:48

Bonjour, Morgane sur le quartier HPI a besoin de votre aide pour retrouver le gâteau d'anniversaire des 1 an du quartier

Locksley, Hier à 14:27

Nouveau design, nouveau sondage... le quartier Marvel s'adapte à l'actu ! Bonne visite si vous passez par là et bonne journée !

ShanInXYZ, Hier à 17:50

Voyage au Centre du Tardis : Les ennemis du Docteur, lequel avez-vous adoré, vous a marqué ou foutu la trouille, on attend vos photos

Viens chatter !