VOTE | 692 fans

#207 : Dernières paroles

 

Résumé : Alexis apprend via internet que Hayley Blue, une chanteuse rock qu'elle adore, a été retrouvée assassinée ! Chargés de l'enquête, Castle et Beckett font connaissance pour l'occasion avec un monde désenchanté, celui des fans inconditionnels, des managers ripous et des musiciens jaloux... Désireuse de les aider, Alexis découvre un indice déterminant en écoutant attentivement les paroles de la dernière chanson de sa chanteuse fétiche.

Popularité


4.22 - 18 votes

Titre VO
Famous Last Words

Titre VF
Dernières paroles

Première diffusion
02.11.2009

Première diffusion en France
16.08.2010

Vidéos

Diffusions

Logo de la chaîne RTS Un

Suisse (redif)
Mardi 10.07.2018 à 17:45

Plus de détails

Fiche technique

Réalisateur : Rob Bowman
Scénariste : jose Molina

Distribution Principale : 

  • Nathan Fillion : Richard « Rick » Castle
  • Stana Katic : lieutenant Katherine « Kate » Beckett
  • Jon Huertas : inspecteur Javier Esposito
  • Seamus Dever  : inspecteur Kevin Ryan
  • Tamala Jones : Dr Lanie Parish
  • Ruben Santiago-Hudson  : capitaine Roy Montgomery
  • Molly Quinn : Alexis Castle, la fille de Castle
  • Susan Sullivan : Martha Rodgers, la mère de Castle

Distribution Secondaire: 

  • Robert Curtis Brown (Ian Busch)
  • Bernardo de Paula (Franco Marquez)
  • Erin Foster (Sky Blue)
  • Arye Gross (Sidney Perlmutter)
  • Brianna Haynes (Hayley Blue)
  • Jesse John Head (Zack Metzger)
  • Anne Ramsay (Bree Busch)
  • Clayton Rohner (John McGinnis)
  • Rashawn Underdue (Tony)

[INTRO]

Castle [Dans sa tête] : Il y a deux catégories de personnes qui réfléchissent à des façons de tuer : les psychopathes et les écrivains. Je suis dans celle qui paie le mieux. Qui je suis ? [A voix haute] : Je suis Rick Castle. Castle. Castle. [A Beckett] Je ne sais pas ce que vous en pensez mais je me trouve beau gosse. [Dans sa tête] Chaque écrivain a besoin d'inspiration, j'ai trouvé la mienne.

Beckett : Lieutenant Kate Beckett. Beckett. Beckett. Nikki Hard ?

Martha : C'est un personnage fondé sur vous.

Castle [Dans sa tête] : Et grâce à mon amitié avec le maire, je suis sur ses enquêtes. [A Beckett] Donnez-moi la fessée pour me punir. [Dans sa tête] Ensemble on arrête les tueurs. [A Beckett] On forme une bonne équipe nous deux, comme Starsky & Hutch, Turner & Hooch.

Beckett : Vous me rappelez assez Hooch.

 

[Appartement des Castle : Castle et Alexis]

[Castle joue à Guitare Hero dans son bureau avec la musique à fond. Alexis arrive les larmes aux yeux]

Castle [Surpris] : Salut ! [Il éteint la musique] Qu’est ce qui se passe ?

Alexis [Triste]: Ils viennent de dire qu’elle est morte !

Castle [Enlevant sa guitare et la posant] : Quoi, qui ça ?

Alexis : Hayley Blue, c’est sur « Célébrités et potins » !

Castle : Ah oui, la chanteuse de ce fameux groupe de rock.

Alexis : Elle serait morte dans une allée à Chelsea !

Castle : Mon ange tu es sûre que ce n’est pas une rumeur ? Crois-moi les sites comme ceux-là ne vérifient pas les faits !

Alexis : C’était vrai quand ils ont dit qu’elle les plaquait pour faire une carrière solo !

Castle : Si toute cette histoire était fondée, tu peux être sûre que Beckett m’aurait appelé à l’heure qu’il est ! [Elle acquiesce et le téléphone sonne, Castle regarde son téléphone puis Alexis, elle est triste]

 

[Scène de crime : Beckett, Castle, Perlmutter, Ryan et Esposito]

[Hayley Blue est liée à l’envers sur un escalier de secours. Beckett, Castle et Perlmutter examinent le corps]

Perlmutter : Nuque brisée, c’est ce que je dirais à première vue ! Pas de portefeuille, de téléphone, ni de papiers.

Castle : Elle n’a pas besoin de papiers !

Perlmutter : Vous la connaissez ? [Castle hoche la tête]

Beckett : C’est sûr et certain ?

Castle : C’est Hayley Blue ! Alexis est allée la voir avec son groupe les « Blue Pill » l’an dernier. Qu'est-ce qu'il s’est passé ?

Perlmutter : Elle a très certainement été tuée ailleurs et disposée là ensuite.

Beckett : Heure du décès ?

Perlmutter : Entre minuit et 3h du matin, à vue de nez ! [On entend faiblement de la musique]

Beckett : Vous entendez ?

Castle : Quoi ?

Beckett : La musique ! Ça vient de ce côté-là ! [Beckett trouve un lecteur MP3 sur le corps] Ça joue en boucle « Here, Kitty, Kitty » par les « Blue Pill », une de ses chansons.

Castle : Quelqu’un envoie peut-être un message.

Beckett : Que la scientifique fasse une recherche de fibres et d’empreintes, la totale. Le tueur aurait pu la jeter dans une poubelle mais il l’a accrochée à une échelle, il envoie un message ! [Ils partent]

 

[Commissariat : Beckett, Castle, Montgomery et Alexis]

[Beckett et Castle arrivent, le capitaine Montgomery les attend]

Montgomery : C’est pas trop tôt ! [Ils avancent vers lui] Je suis avec une personne têtue qui vous attend pour poser des questions. [Alexis sort du bureau]

Castle : Alexis mais qu’est-ce que tu fais là, tu devrais plutôt être en cours !

Alexis : J’avais étude en première heure. C’est vrai ce qu’ils racontent ?

Castle : Heu, oui mon ange, j’ai bien peur que oui.

Alexis : Comment elle est morte ? Overdose ?

Beckett : Apparemment pas ! Elle se droguait, c’était son problème ?

Alexis : Avant oui, mais il y a trois mois, elle a fait une cure de désintox après avoir failli s’étouffer dans son vomi.

Castle : Oh euh, d’accord alors, ton ordinateur a besoin que je remette à jour l’accord parental !

Alexis : Je t’en prie j’ai été obligée de l’installer sur le tien papa tu ne te souviens pas ?

Castle : Et tiens puisqu'on en parle…

Alexis : Non ! [Beckett baisse la tête]

Esposito [Arrivant] : Beckett ?

Beckett : Oui.

Esposito : Pas de caméra de surveillance, on a une douzaine d’empreintes de pied dans l’allée de taille 35 à 43, j’ai vérifié son permis de conduire, Hayley Blue a déménagé il y a tout juste trois mois de ça.

Beckett : Au moment où elle est partie se faire soigner apparemment !

Ryan [Arrivant] : Eh venez voir, j’ai fait une recherche sur la chanson de son lecteur MP3, « Here, Kitty, Kitty » [Tous se mettent derrière lui pour regarder l’ordinateur] et regardez sur quoi je suis tombé ! [Il met en route un vidéo clip]

Beckett : Un petit clip vidéo ?

Ryan [Hoche la tête] : Ça vous dit rien ce passage ? [Il avance la vidéo, et on voit Hayley descendre la tête à l’envers l’échelle d’un escalier en chantant. Castle est surpris]

Alexis : C’est comme ça que vous l’avez trouvée ?

Beckett : Ça te rappelle quelque chose ?

Alexis : Oui, elle a récemment écrit cette chanson à propos d’un fan qui la harcelait !

Beckett : Tu sais qui c’était ?

Alexis : Non mais elle en parle peut-être dedans. Passez là encore ! [Il repasse la vidéo]

Hayley [Chantant]: "It's okay to want me, but you want nothing else. Sitting back and plotting is a crime in itself."

Montgomery : Là elle parle de comploter, on dirait qu’elle le trouvait dangereux.

Alexis : Oui écoutez, c’est maintenant !

Hayley [Chantant]: "Does 50 feet or less mean anything to you at all?"

Esposito : Il devait rester à distance.

Beckett : Elle a obtenu une injonction d’éloignement contre lui, trouvez-moi ce type ! [Elle part vers son bureau]

Castle [Prenant Alexis par le bras et l’éloignant] : Et toi, toi tu files et tu vas vite en cours !

Alexis : Mais j’ai vraiment été utile !

Castle : Oui mais si tu séchais chaque fois que tu étais utile, tu n’irais plus en cours !

Alexis : Ça sert à rien que j’aille à l’école aujourd’hui je serai pas concentrée.

Castle : Eh bah, comme ça tu seras comme tous les élèves de ta classe !

Alexis : Papa !

Castle : Je suis sérieux et je vais contacter l’agent de surveillance. [A Montgomery] Il y a encore des agents de surveillance ?

Montgomery : Coupe budgétaire !

Castle [Enervé] : Oh là tu es vraiment veinarde ! [Alexis fait un sourire en coin]

Esposito [levant un dossier] : J’ai trouvé le harceleur ! Franco Marquez, alias Frankie Markie, Hayley a déposé de nombreuses plaintes contre lui, il est indiqué ici qu’il a voulu forcer la porte de son appartement. Le jour de son procès il est arrivé comme un bargo en traitant Hayley… [Il regarde Alexis] de S.A.L.O.P.E. ! [Castle et Alexis se regardent]

Castle : Elle sait épeler lieutenant !

Ryan : Sûrement mieux que toi !

Montgomery : Amenez-le ! [Il part]

Castle [Poussant Alexis] : Et toi, en cours !

Alexis [Résolue] : J’y vais !

Castle : Merci. [Il sourit en la voyant partir. Il se retourne et voit Beckett le regarder en souriant] Quoi ? [Il marche vers le bureau]

Beckett : Rien ! J’ai l’habitude de vous voir agir comme un gamin de 12 ans, [Castle s’asseoit] C’est bien de vous voir aussi agir comme un père !

Castle : Et vous avez envie de moi ?

Beckett [Levant les yeux au ciel] : C’était trop beau pour durer ! [Elle prend le téléphone]

Castle : A qui vous téléphonez ?

Beckett : Au centre de désintox, Alison King, l’endroit où se rendent toutes les stars. Je pense qu’Hayley a pu leur donner sa nouvelle adresse quand elle a été sevrée, c’est là qu’elle a dû aller en sortant !

 

[Studio d’enregistrement : Beckett, Castle, Bree et Ian Busch]

[Beckett et Castle interrogent Bree et Ian Busch]

Beckett : Madame Busch, le responsable du centre dit que vous et votre mari avez payé son traitement et qu’elle a emménagé chez vous en quittant leur établissement.

Bree : Oui, elle faisait partie de la famille.

Castle : Tous les producteurs payent les cures de leurs artistes ?

Ian : Oh, non beaucoup leur donne de la drogue et regardent ailleurs après, le manageur leur donne un peu d’herbe pour qu’il se détendent, le producteur leur donne de la coke pour qu’ils… pour qu’ils puissent travailler, on leur passe un peu d’héroïne. Quand on est tombé sur Hayley, elle était déjà accro, on lui a dit qu’on serait à ses côtés si elle voulait décrocher.

Bree : Sans elle le groupe n’existait pas, elle avait du talent. Oui quand ils se sont séparés elle a voulu arrêter la drogue, alors on l'a accueillie !

Ian : Elle était prête !

Bree : Elle enregistrait à nouveau, et se faire tuer par un fan...

Beckett : En réalité pour l’instant, on n’est pas sûrs que ce soit Franko !

Ian [Surpris] : Pas encore ?

Beckett : Non.

Ian : Elle se réveillait la nuit en criant parce qu’elle faisait d’affreux cauchemars. Terrifiée à la simple idée qu’il puisse arriver ce genre de choses ! [Castle regarde Beckett qui est intriguée]

Bree : On était censés la protéger. On aurait dû essayer de retrouver sa trace !

Beckett [Intriguée]: Retrouver sa trace ?

Ian : Lundi dernier elle n’est pas venue au studio pour une séance, quand on est rentrés, elle était partie avec ses vêtements, sa montre, ses bijoux, tout ce qu’elle avait et tout ce qu’elle pouvait vendre, on a pensé qu’elle avait…

Castle : Qu’elle avait replongé.

Bree : On l'a appelée mais son téléphone devait être éteint et je vous assure ce n’était pas du tout son genre de disparaitre, elle a sûrement eu peur d’un truc !

Castle : Hayley avait de la famille ?

Bree : Oui, une petite sœur, Sky.

Beckett : Vous savez où on peut la trouver ?

Ian : Où qu’elle soit, c’est sû rement avec une aiguille dans le bras. Quand Hayley est sortie de cure, elle n’arrêtait pas de parler de sauver Sky.

Bree : C’est pas le genre de Sky de vouloir être sauvée après ce que Hayley lui avait fait !

Beckett : Et c’était quoi au juste ?

Bree : Elle était devenue une star ! [Le téléphone de Beckett sonne]

Beckett : Excusez-moi. [Elle se lève pour répondre] Beckett.

Esposito [Marchant dans la rue] : Notre fan envahissant a mis les voiles, un voisin l'a vu qui partait avec un sac ce matin et vu l’état de son appart', il devait être pressé !

Beckett : Une idée de l’endroit où il allait ?

Esposito : Oui loin, on sait aussi qu’il s’est payé un billet de bus dans la matinée.

Ryan [à Esposito]: Il va au nord, le bus est parti il y a 5 minutes !

Esposito : Vous avez entendu ?

Beckett : Oui. [Elle raccroche]

 

[Dans la rue : Beckett, Ryan, Esposito et Franko Marquez]

[Un bus roule dans les rues de New York, des voitures de police le prennent en chasse, sirène hurlante]

Haut-parleur : Police, garez-vous tout de suite ! [Les voitures arrêtent le bus, Ryan et Esposito sortent de leur voiture arme au point, Beckett sort de sa voiture au moment où Esposito arrive avec une photo du suspect et lui montre]

Beckett [En regardant la photo] : Oui d’accord ! [Montant dans le bus et criant] Mains en l’air tout le monde ! [Tout le monde le fait et certains crient de surprise et de stupeur]

Esposito : Personne ne bouge ! [Beckett, Esposito et Ryan avancent, armés, dans le bus les uns derrière les autres très concentrés, Beckett regarde un homme mais se tourne vers un autre et lui enlève sa capuche et le met en joue. Il se lève pour la frapper, mais elle esquive et le jette à terre en le frappant dans le dos]

Beckett : Franko Marquez, je vous arrête pour le meurtre d'Hayley Blue !

Esposito : Debout ! [Relevant le suspect et le menottant]

Marquez : Non lâchez-moi, lâchez-moi vous me faites mal ! [Beckett est soulagée de l’avoir arrêté]

 

GÉNÉRIQUE

 

[Salle d’interrogatoire : Beckett, Castle et Franko Marquez]

Marquez [Enervé]: Vous êtes vraiment des débiles, j’aimais Hayley, c’était mon âme sœur, pourquoi je l’aurais tuée ?

Beckett : Pourquoi vous enfuir ?

Marquez : En apprenant qu’elle était morte, j’ai su ce que vous penseriez. Hayley a écrit une chanson sur moi donc c’est forcément moi qui… [Triste]

Beckett : Où étiez-vous après minuit, cette nuit ?

Marquez : Hayley est passée chanter au « Bitter end » hier soir, c’était pas prévu, c’était un concert surprise, un truc qui n’avait même pas été annoncé alors j’y étais pas !

Beckett : Mais où vous n’étiez pas, ce n’est pas ce qui m’intéresse !

Marquez : Un mec a filmé le concert et l'a mis sur le net et ce truc a très vite fait le buzz, alors voilà où j’étais, chez moi dans ma chambre à écouter son ultime concert !

Castle : Donc vous saviez que ce concert serait vraiment le dernier ?

Marquez : J’en étais sûr et Hayley aussi, elle savait hier soir qu’elle allait mourir ! [Beckett et Castle se regardent sans comprendre] Ecoutez. [Il sort son téléphone et met en route une vidéo] Sa nouvelle chanson. [Ils se penchent pour regarder]

Hayley : "The hands we're dealt will never disappear. Death, she grows near." [Marquez referme son téléphone, Beckett lève les yeux au ciel]

Marquez : La mort elle se rapproche, c’est ce qu’elle dit, elle savait qu’il allait la tuer et lui savait très bien qu’on m’accuserait !

Beckett : Qui est celui dont vous parlez ?

Marquez : Je sais que j’aurais pas dû, à cause de l’injonction, mais des fois je la suivais. Je l’ai entendu lui gueuler dessus, il a dit qu’il allait la tuer !

Beckett [Intéressée]: Qui ça ? … Franko, qui a dit ça ?

Marquez : Zack Metzger, son guitariste !

 

[Bureau du commissariat : Beckett, Castle et Esposito]

Esposito : Zack Metzger dieu de la guitare, les casiers des mineurs, son secret. [Il tend le dossier à Beckett] Mais il a six arrestations en tant qu’adulte dont deux pour violence domestique, ce qui lui plait on dirait, c’est de cogner les femmes.

Castle : Si j’étais une femme, je rendrais coup pour coup, à un type pareil. Il a l’air d’un tueur selon vous ?

Beckett : Tout le monde a l’air d’un tueur selon moi, Castle, c’est un truc qu’on m'a appris.

Castle [Se rapprochant d’elle et la regardant méchamment] : Vous trouvez que j’ai l’air d’un tueur ?

Beckett [Se tournant vers lui] : Oui, vous tuez ma patience ! [Elle regarde Esposito qui sourit]

Ryan [Arrivant] : Salut, alors j’ai reçu un rapport du type à l’accueil dans un autre poste de police, il a reconnu Hayley en voyant les infos.

Beckett : Et ?

Ryan : Il dit qu’elle est venue chez eux faire une déposition, le matin de sa disparition.

Castle : A quel propos ?

Ryan : Il n’en sait rien, elle voulait parler à un lieutenant mais le temps qu’il en trouve un et qu’il le fasse venir, elle était déjà plus là !

Esposito : On va voir les flics uniquement pour parler d’un délit.

Beckett : Ou demander de l’aide parce qu’on croit être en danger.

 

[Entrepôt des musiciens : Beckett, Castle et Zack Metzger]

[Beckett et Castle arrivent en voiture à l’entrepôt où l’ancien groupe d’Hayley joue, ils sortent de la voiture]

Zack : Ok, on fait une pause, attention à la guitare ! [Beckett et Castle s’avancent vers le groupe, Zack vient à leur rencontre] On a appris ce qui est arrivé à Hayley. Ça craint pas vrai !

Castle : Vous voulez un mouchoir ?

Beckett : Un témoin vous a vus vous disputer.

Zack : Et alors ?

Beckett : Maintenant elle est morte !

Zack : C’est pas moi qui l’ai tué !

Castle [Voyant les marques de piqures sur ses bras]: Vous en êtes sûr, vous êtes sûr de ne pas vous être défoncé et de l’avoir tabassé un peu après ?

Zack [Redescendant ses manches] : Ouais, j’en suis bien sûr !

Beckett : Où étiez-vous dimanche soir de minuit à trois heures du matin, Zack ?

Zack : On avait un concert. [Castle demande des explications par un mouvement de tête] Une soirée d’anniversaire sur la 85ème, on a fini vers 1h30, on a remballé et puis on est tous repartis vers 2h. J’ai pris un taxi avec Nick pour Williamsburg, j’ai payé avec ma carte de crédit. On a fini ?

Castle : Oh, des anniversaires à présent, avec Hayley vous ne faisiez pas la première partie de Pink ?

Zack : Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? OK elle nous a tous plantés quand elle a fait sa crise et qu’elle a décidé de faire sa carrière solo. Est-ce que je la déteste ? Ouais ! Est-ce que je l’ai tuée ? Non !

Beckett : Mais vous vous êtes disputés ?

Zack : Quelle petite égoïste de merde, elle a appris qu’on auditionnait pour qu’une autre fille prenne sa place et elle nous a fait envoyer une lettre de cession d’activité aussitôt !

Castle : De cessation d’activité je dirais ! [Beckett sourit]

Zack : On a fait la réputation des « Blue Pill » autant qu’elle mais ça elle s’en foutait. Le nom lui appartenait, elle pique une crise et elle se barre du jour au lendemain et on n’a pas le droit d’utiliser notre propre nom ? Et bah, là au moins l’affaire est réglée !

Castle : Oh, des paroles qui viennent du fond du cœur ! [Le téléphone de Beckett sonne]

Beckett [Décrochant] : Beckett … très bien ! [Elle raccroche] La sœur d’Hayley est en route pour la morgue, pour identifier le corps. [A Zack] Ne quittez pas la ville ! [Elle part]

Castle [A Zack en s’approchant] : Mais vous pouvez prendre un bain ! [Il part et Zack le regarde]

 

[Morgue : Beckett, Castle, Perlmutter et Sky]

[Beckett et Castle arrivent à la morgue]

Perlmutter [Au téléphone] : On a besoin de la sécurité ici tout de suite !

Sky [Etouffée car elle est dans une autre pièce et parle à sa sœur] : Qui est morte maintenant, hein ?

Beckett : Qu’est-ce qui se passe ici ?

Sky [Etouffée] : Tu es contente !

Perlmutter [Raccrochant] : La sœur d’Hayley Blue, une certaine Sky, réagit de façon plutôt violente à la mort de sa sœur ! [Beckett rentre dans la pièce où se trouve Sky]

Sky [A sa sœur] : Qui est morte là hein ? C’est toi !

Beckett : Sky ? [Elle tombe en se retournant, elle a une bouteille d’alcool dans une main et un couteau dans l’autre, Beckett et Castle la regarde]

Sky [Ivre] : Vous voulez quoi ? Je suis en train de parler à ma sœur là !

Beckett : Je suis le lieutenant Beckett et j’aimerais vous poser quelques questions, si vous voulez bien ?

Sky : Vous êtes flic ?

Beckett : Oui. [Regardant sa main] C’est un couteau ?

Sky : J’enfreins peut-être la loi ?

Beckett : Ouais !

Sky : Beaucoup ?

Beckett [Faisant la moue] : Pas mal ! [Sky lui tend le couteau et la bouteille, Beckett vient lui prendre et dépose le couteau à terre derrière elle]

Sky : Je peux vous dire un secret, je crois que c’est moi qui l’ai tuée ! [Castle est surpris, Sky regarde Beckett qui lève les yeux vers le corps d’Hayley]

 

[Salle des familles : Beckett, Castle et Sky]

Beckett [Assise à côté de Sky] : Allez, je vous écoute.

Sky : Je lui ai dit que ce serait mieux pour tout le monde qu’elle crève et elle l'a fait. C’est marrant en général elle n’écoute jamais !

Castle : Pourquoi lui avoir dit une chose pareille, c’était votre sœur.

Sky : C’était une connasse !

Beckett : Quand l’avez-vous vue pour la dernière fois ?

Sky : J’en sais rien, mercredi, jeudi, dites-moi quel jour on est ?

Beckett : Où c’était ? [Castle regarde Beckett, Sky se sent un peu coupable]

Sky : Elle m’a chopée en train de vendre un bracelet qu’elle m’avait offert pour mon anniversaire !

Beckett : Vous savez où elle vivait ?

Sky : Euh non pas quand elle a quitté Bree et Ian, les deux grands donneurs de leçon. Elle voulait pas être repérable, elle avait plus de portable, l’agent secret clean et sobre, Hayley Blue !

Beckett : Pourquoi a-t-elle voulu partir ?

Sky : C’est ce qu’elle fait tout le temps !

Castle : Vous dites qu’elle avait cherché à vous voir il y a une semaine ?

Sky : Ouais, elle avait un truc à me dire, super important !

Beckett : Quoi ?

Sky : J’en sais rien parce que je lui ai dit d’aller se faire foutre. J’ai pas besoin qu’elle vienne m’aider, qu’elle vienne me sauver ou qu’elle me fasse des promesses qu’elle était sûre de ne pas être capable de respecter !

Castle : Quelles promesses exactement ?

Sky : Alors ça il y en a eu un max, elle a dit que je pourrai revenir, qu’on serait une équipe. Mais pour ça je devais décrocher, "tu dois décrocher ma puce sinon tu vas mourir". Quelle ironie, comment j’aurais pu décrocher alors qu’elle y arrivait pas ?

Beckett : Une petite minute, elle reprenait de la drogue ?

Sky : Ouais, elle était avec Tony le lendemain dans la rue !

Beckett [Intriguée] : Qui est Tony ?

Sky : Mon dealer. Elle lui a donné plein d’argent ! [Castle et Beckett se regardent]

 

[Bureau de Beckett : Beckett et Castle]

Castle [Arrivant avec un café] : C’est pas très clair, si elle reprenait de la drogue, ça expliquerait qu’elle ait quitté ses producteurs [Beckett raccroche stupéfaite] mais pas pourquoi elle a été tuée, [s’asseyant] ni pourquoi elle voulait voir la police. [Il voit la tête de Beckett] J’ai pas dit une chose aussi troublante pour que votre visage se torde comme ça !

Beckett : C’était Perlmutter, il vient de recevoir le rapport complet du labo, il n’y a pas une trace de drogue dans son organisme. Elle était clean à 100% finalement !

Castle : Alors pourquoi donner un gros paquet d’argent à Tony le dealer ? [Ils ne comprennent plus rien, Beckett prend un petit pot de sucreries qu’elle dépose entre eux, ils se servent et en mangent un en même temps]

 

[Salle d’interrogatoire : Beckett, Castle, et Tony]

Tony : Elle voulait pas de drogue, elle voulait un flingue !

Castle : Un flingue ?

Tony : Et pas un 22, non, un 38, elle voulait exploser la gueule d’un bonhomme. Vu qu’elle a été tuée j’ai fait ce qu’il fallait, elle avait peur !

Beckett : De quoi ?

Tony : Aucune idée et rien à cirer, j’ai juste vendu le flingue ! [Beckett et Castle sont ahuris]

 

[Bureau de Beckett : Beckett, Castle et Perlmutter]

Beckett [Au téléphone] : Vous êtes sûr ?

Perlmutter : Vous croyez que je ne connais pas mon boulot ?

Beckett : Non Perlmutter ce n’est pas du tout ce que je suis en train de dire ! Mais j’ai…

Perlmutter : Tant mieux parce qu’on a fini ! [Il raccroche]

Beckett : Allo ! [Surprise] Il a raccroché!

Castle: C’est pour ça qu’il ne traine qu’avec des morts ! Qu’est-ce qu’il a dit ?

Beckett : Il a identifié le rouge à lèvres utilisé pour peindre ce beau sourire sur son visage, un Daniella Bolan vif éclat, rouge lave en fusion !

Castle : Bon d’accord et pour le flingue ?

Beckett : Ah, ça aussi ça vous intéresse, il y a des résidus de poudre sur les mains d’Hayley !

Castle : Alors non seulement elle s’est payée une arme mais en plus elle l’a utilisé. Pourquoi on ne l'a pas trouvé?

Beckett : Parce qu’on ne l'a pas trouvé ou elle a été tuée, donc quelqu’un l’a attaqué, sûrement quelqu’un qui lui faisait peur. [Castle acquiesce] Elle essayait de lui tirer dessus et dans la lutte son agresseur lui brise la nuque, la traine jusque dans cette ruelle, la suspend tête en bas, [Castle la regarde en levant les sourcils] et lui peint un sourire sur le visage, ce qui n’est pas sans rappeler c’est certain, une petite vidéo qui n’a rien à voir avec le meurtre !

Castle : Vous vous sentiez intelligente en commençant cette tirade, avouez-le !

Beckett : D’accord, monsieur le maitre du macabre c’est quoi maintenant votre théorie ?

Castle : Je pencherais pour le majordome !

Beckett : Le majordome ?

Castle : C’est celui qu’on utilise quand on manque d’inspiration ! Ou bien Alexis !

Beckett : Oh, Alexis !

Castle : Oui elle est parfaite, pas mêlé à l’affaire, on ne va pas la suspecter, elle n’a aucun alibi !

Beckett : Bon très bien, rentrez chez vous pour l’interroger et si jamais elle avoue, appelez moi ! [Ils se regardent et Ils partent]

 

[Appartement des Castle : Castle, Alexis et Martha]

Castle [Entrant dans l’appartement] : Bonsoir ! Si tu commettais un meurtre tu me le dirais pas vrai ?

Alexis [Sur son ordi écoutant une chanson] : Bien sûr… toi tu saurais où cacher le corps papa ! [En souriant]

Castle : Ah, ah, ah, ah, t’es bien ma fille ! [Il embrasse sa mère sur la joue]

Martha : Bonsoir chéri !

Castle : Tu as eu mon texto ?

Alexis : Oui tu as vraiment parlé aux membres de « Blue Pill » ?

Castle : Oui vraiment et tout ce que je peux dire c’est admire les, mais vraiment de loin ! [Il fait la grimace, Alexis sourit] T’écoute quoi ?

Martha : Le dernier concert de Hayley ! [Castle ouvre le réfrigérateur] Il y a une chanson qu’elle n’a pas arrêté d’écouter toute la soirée, ça s’appelle « le seuil » !

Castle : Oh oui c’est assez sympa mais un peu flippant, c’est sûr !

Martha : Très flippant !

Alexis : Quoi, comment ça ?

Castle : La mort elle se rapproche, c’est une version de « destination finale » en chanson !

Alexis : Il ne s’agit pas de ce genre de mort !

Castle : A oui, quelle autre genre de mort y a-t-il ?

Alexis : Allégorique, métaphorique, symbolique, spirituelle, émotionnelle, sexuelle, psyco…

Castle [Fermant le réfrigérateur] : Oui bon d’accord ça va, d’accord ça suffit chérie, et dire que c’est pour cette d’éducation que je paye !

Alexis : C’est sûrement symbolique, Hayley aimait tous les trucs New Age et imager. Heu, numérologie, astrologie, tarot et dans le tarot la carte de la mort ne signifie pas mourir, ça symbolise la transformation, le changement !

Martha : Aaah !

Alexis : Ecouter ! [Elle met en marche la vidéo]

Hayley : "The hands we're dealt will never disappear..."

Alexis: Elle dit « les cartes qu’on a tirées », ça c’est qu’elle sait faire tirer les cartes et la suite ça veut dire un grand changement !

Martha : Oui ça, ça me rappelle toutes les fois où avec Lisa Olsen, on essayait de décoder le texte des Beatles des jours entiers, on passait le disque à l’envers pour savoir si, Paul était mort ! [Alexis se prend la tête dans ses mains]

Castle : Vous voulez que je vous raconte tout le temps que j’ai pu passer sur la chanson de Van Halen «  Hot for Teacher » ? Hum ! [Alexis le regarde dégoutée] [Martha rie] [Le téléphone et l’ordinateur d’Alexis bippent en même temps]

Castle [Gloussant] : Oh, on dirait qu’un drame est arrivé, qui a été embrassé, où et par qui ?

Alexis [Regardant l’ordinateur] : Non c’est le site officiel des « Blue Pill », le groupe va se reformer, d’après ce qu’ils disent !

Castle : Quoi ? [Allant vers Alexis]

Alexis : Regarde ! [Castle se penche sur l’ordinateur pour regarder]

Castle : C’est Sky Blue qui doit remplacer Hayley. Le contrat n’est pas encore signé. Il parait qu’ils ont déjà commencé à répéter. Oh mon dieu, Oh mon dieu, Oh mon dieu !

Alexis : Oh et celui-là, une source chez John McGinnis me l'a confirmé, les « Blue Pill » se reforment et partent en tournée !

Castle : Une tournée pour rendre hommage à Hayley !

Alexis : Il pouvait pas reprendre le nom puisqu’elle voulait pas, hein ?

Castle : C’est vrai oui !

Alexis : Alors comment ça se fait ?

Castle : Eh bien, Hayley est morte et Sky est sa seul famille, alors si le nom lui appartenait maintenant il revient à Sky !

Alexis : Tu ne crois pas que Sky a tué sa sœur ?

Castle : Sky est bien trop maigre, elle ne ferait pas le poids, la seule nuque qu’elle briserait c’est la sienne ! [Regardant l’ordinateur] « John McGinnis management » qui est John McGinnis ?

Alexis : Son ancien manageur, elle l'a viré en sortant de cure. Elle n’a pas dit son nom mais dans une interview qu’elle a faite il y a un mois, elle a bien fait comprendre que c’est lui qui l'a rendue accro à la drogue !

Castle : Si le groupe se reforme, il a tout à y gagner !

Martha : Oh franchement, tu trouves qu’il a l’air d’un tueur ?

Castle [Très sérieusement] : Tout le monde a l’air d’un tueur selon moi, c’est un truc qu’on m’a appris !

Alexis [Le regardant avec un petit sourire] : T’a pas dit ça pour Sky ?

Castle : Attends, laisse-moi savourer ce moment !

 

[Salle d’interrogatoire : Beckett, Castle et John McGinnis]

McGinnis : Je vous l’ai dit, ce soir-là j’étais à Philadelphie en train d’écouter des mecs. J’ai trouvé un motel, j’ai regardé un petit porno vite fait et je me suis pieuté. Ça peut en dire un peu sur mes goûts mais ça fait pas de moi un criminel !

Beckett : Pas comme votre casier ! [Ouvrant un dossier] Six délits de détention de drogue, deux arrestations pour détention avec intention de revente !

Castle : Qu’est-ce que vous faites, vous leur en donnez un peu au début pour qu’ils aient besoin de vous, pour qu’ils dépendent tout le temps de vous ?

McGinnis : Vous voulez que je vous dise un truc ? Je suis le type qui rend les choses faisables. Quand j’ai rencontré Hayley et sa sœur, elles poussaient la chansonnette dans des petits cafés de l’East village, à votre avis qui lui a payé son prof de chant et son styliste. J’ai pris une fille banale, une fille qui savait à peine chanter juste et j’en ai fait la toute nouvelle « Gwen Stefani » et avant que je touche ma part dans l’affaire, elle décide de tout plaquer et de se barrer. C’est moche !

Castle : Comme elle possédait le nom du groupe, vous étiez coincé, maintenant qu’elle est morte, tout s’arrange d’un seul coup, si vous embauchez Sky !

McGinnis [Riant] : Attendez, voilà ce que je crois, le groupe va se reformer et repartir en tournée, tout le monde va se faire un tas de pognon et tout le monde nagera dans le bonheur.

Beckett : A l’exception d’Hayley, parce qu’elle est morte !

McGinnis : Ce qui va, sans doute encore augmenter les ventes de billets quand le groupe va repartir en tournée !

Beckett : C’est pour ça que vous l’avez tué ?

McGinnis : Je connais mes droits lieutenant et j’ai plus rien à dire. Si vous êtes sûre de vous alors, arrêtez moi, j’aimerais tellement avoir ce genre de publicité !

 

[Bureau de Beckett : Beckett, Castle et Ryan]

Castle [Marchant vers le bureau avec Beckett à ses côtés] : Je n’avais jamais pu apprécier toutes les nuances du mot répugnant jusqu’à ce que je voie ce type !

Beckett [Voyant Ryan au loin] : Ryan tu as les relevés téléphoniques de John McGinnis et de son agence ?

Ryan : Ouais je les ai là ! [Montrant son bureau du doigt]

Castle [Arrivant devant le bureau] : Vous croyez que c’est lui ?

Beckett : Il a dit qu’il aimerait bien que je l’arrête, il pense qu’il peut s’en sortir en bluffant vu qu’il est mal barré ! Ryan, compare ses appels à notre liste et voit s’il a été en contact avec des gens dans l’entourage d’Hayley !

Castle : Et si, il se trouvait bien à Philadelphie ?

Beckett : Avec les bonnes relations, on peut tuer sur un coup de fil !

Ryan : Ca y est, j’ai trouvé. La veille de la mort d’Hayley, McGinnis a téléphoné pendant 10 min à Zack, le guitariste.

Beckett : Ça c’est vraiment bizarre, il y a des mois qu’il s’occupe plus d’eux !

Castle : Pourquoi appeler Zack la veille de la mort d’Hayley ?

Beckett : Allons voir ça ! [Ils partent]

 

[Entrepôt des musiciens : Beckett, Castle, Sky et Zack]

[Beckett et Castle sortent de la voiture, on entend Zack et Sky hurler]

Zack : C’est quoi ton problème, t’es complètement tarée !

Sky : Pour qui tu te prends, connard ? [On entend une bouteille cassée]

Zack : Reste ici, je te parle ! [Beckett et Castle courent voir ce qu’il se passe]

Sky : T’approche pas de moi ! [Sky lance une bouteille sur Zack qui explose]

Beckett : Hey, Hey!

Sky : Touche moi encore et je te tue !

Beckett : Hey arrêter, ça suffit!

Zack : Va te faire foutre salle petite conne !

Castle [Enervé il pousse Zack]: Ca suffit Zack ! [Il le force à s’asseoir]

Sky : Dégage !

Beckett : Hey Sky ! [Elle la retient]

Sky : Non laissez moi tranquille ! [Beckett essaie de calmer Sky en l’emmenant plus loin]

Castle [A Zack] : Que lui avez-vous fait ?

Zack : Mais rien du tout, elle s’est jetée sur moi !

Sky : Grrrr !

Zack : On répétait une chanson, au début elle chante ça roule et après elle pète un plomb et me dit que je vole Hayley, elle est cinglée !

Castle : C’est pas terrible Zack, on frappe une Blue et on tue l’autre !

Zack [Se levant] : Hé je vous ai déjà dit ce que…

Beckett [Revenant très énervée et s’adressant à Zack] : Assis ! Tout de suite ! [Il s’asseoit] Parlez !

Zack [Plus calmement] : Ecoutez je vous l’ai déjà dit, j’ai pas tué Hayley. J’étais en train de bosser, vous vous rappelez pas ? [Castle le regarde énervé]

Beckett : Oui à une soirée d’anniversaire, au cours de cette fête, vous avez fait trois pauses d’à peu près une demi-heure pendant lesquelles personne ne vous a vu. Vous auriez pu sortir à un moment et tuer Hayley !

Zack : J’étais en bas parce que je voulais pas fumer ma came devant la bande d’ado qui était là !

Castle : Oh votre sens civique est vraiment très impressionnant !

Beckett : Pourquoi avoir parlé à McGinnis la veille de la mort d’Hayley ?

Zack : C’est mon manager, c’est un crime !

Beckett : Votre ex manager ? Il vous a lâché après qu’Hayley a abandonné le groupe ! Quel était la raison de son appel ? Je crois la connaitre, vous vouliez tous les deux vous débarrasser d’Hayley pour récupérer le nom du groupe et il avait un plan !

Zack : D’accord. C’est vrai il avait un plan mais c’était pas de tuer Hayley, il voulait trouver Sky !

Beckett : Pourquoi ?

Zack : Il savait que Sky était en contact avec sa sœur, il m’a demandé à l’amener à coopérer un peu !

Castle [Enervé] : Ah oui avec votre finesse et tout votre charme ! [Il s’approche de lui mais Beckett l’arrête en lui mettant la main sur le torse]

Zack : McGinnis m’a demandé de lui filer de la came et de l’envoyer voir Hayley et qu’elle lui parle directement, pour qu’on récupère le nom du groupe. Il fallait passer par Sky pour atteindre Hayley, alors je lui ai filé de la came. Elle était trop défoncée alors je suis allé voir Hayley moi-même !

Beckett [Surprise comme Castle] : Vous l’avez vue la nuit où elle a été tuée ? Vous auriez dû nous le dire Zack !

Zack : Quoi pour avoir l’air plus coupable après ? Non, je regarde les infos et je sais ce que le jury pense. C’est ces petits trucs qui vous font condamner !

Castle : Mentir aux flics également !

Beckett : Continuez, dites moi tout !

Zack : Je l’ai vu dans un café ce soir-là. Elle s’était remise à écrire des chansons, tout allait bien jusqu’à ce que son portable sonne !

Beckett : Que s’est-il passé ?

Zack : Elle a flippé, elle a refusé l’appel mais l’autre a rappelé encore et encore, chaque fois que son portable sonnait, elle flippait un petit peu plus !

Castle : Vous savez qui téléphonait ?

Zack : Ouais, parce que la personne n’arrêtait pas de rappeler, alors j’ai vu le nom écrit. J’ai flippé moi aussi en le voyant… c’était « la mort » qui appelait ! [Castle est soucieux, Beckett réfléchit]

 

[Beckett et Castle repartent vers la voiture]

Castle : Je croyais qu’elle n’avait plus de portable ?

Beckett : C’était probablement un modèle à carte près payé, payé en liquide et elle a dû donner à la compagnie de fausses informations !

Castle : Normal si elle voulait se cacher de la mort et ne pas être repérable comme l'a dit Sky ! [Ils arrivent à la voiture]

Beckett : C’était clairement un être humain qui était au téléphone et il est plus qu’évident que cette personne la traquait [Castle s’asseoie sur le capot] et l’a ensuite tué alors, qui était suspect et dangereux au point d’être pour Hayley « La mort » ?

Castle : Très bien que dit cette chanson ? « La mort elle se rapproche », « elle » la mort est une femme !

Beckett : Je vous suis ça va !

Castle : D’accord, Alexis a dit qu’Hayley aimait s’inspirer des tarots dans ses textes et la mort n’est pas mort dans les tarots, ça représente le changement !

Beckett : Alors elle ne voulait pas fuir la mort, elle voulait fuir le changement !

Castle [Tapant dans ses mains] : Elle détestait Obama !

Beckett : Qui était pour elle le symbole du changement ? Quelle femme représentait le plus grand changement de toute sa vie ? [Ils réfléchissent] Celle qui l'a rendue clean ! La femme qui lui a sauvé la vie !

Castle [Etonné] : Bree Busch ? Et pourquoi aurait-elle voulu s’en prendre à elle ?

Beckett : J’en sais rien mais on va voir ça ! [On entend des sanglots]

Castle : Vous pleurez ?

Beckett [Tout bas] : Restez là ! [Elle se dirige à l’arrière de la voiture et trouve Sky en train de pleurer] Sky ! [Elle s’accroupie à ses côtés]

Sky [Pleurant] : J’étais en train de chanter ses paroles… j’entendais sa voix. C’est vrai, j’avais la sensation qu’elle était là ! [Castle est triste]

Beckett : C’est parce que votre sœur était forte, vous pensiez qu’elle reprenait de la drogue mais ce n’était pas le cas, elle était clean ! [Sky est surprise]

 

[Commissariat : Beckett, Castle, Ryan et Esposito]

Castle [Marchant vers le bureau avec Beckett] : On devrait faire quelque chose, si on l’envoyait en désintox, ce serait pas mal !

Beckett : On ne peut rien faire pour elle tant qu’elle n’est pas prête à décrocher ! [Ils arrivent au bureau]

Ryan [Marchant vers eux] : Bon j’ai demandé les mandats que vous vouliez pour Bree Busch, pour ses relevés téléphoniques il faut une journée, mais sa carte de crédit la place en ville à 22h48. Alors j’ai relu sa déposition et elle disait être chez elle à Brooklyn à 22h !

Beckett : Je peux savoir où en ville ?

Ryan : Dans une pharmacie, à l’angle de Broadway et Canal Street !

Castle : C’est à deux pas de la scène du crime ça !

Esposito [Arrivant] : Ouais, je les ai appelés pour savoir ce qu’elle avait acheté, ils ont faxé le ticket de caisse ! [Beckett prend le faxe qu’il lui tend]

Beckett [Lisant] : Une petite bouteille d’eau, des vitamines et du rouge à lèvres Daniela Bolan vif éclat, rouge lave en fusion également !

Castle : Le même que celui utilisé sur Hayley pour faire ce sourire, sur son visage !

 

[Studio d’enregistrement : Beckett, Castle et Bree Busch]

Bree : D’accord oui c’est vrai, oui je l’ai vue cette nuit-là !

Beckett : Pourquoi ne pas l’avoir dit un peu plus tôt ?

Bree : Elle a appelé au studio dans la journée, elle a parlé à mon assistante Kelly et elle a dit qu’elle voulait passer récupérer quelques petites affaires, une guitare et des pédales !

Beckett : Et vous avez eu son numéro ?

Bree : Je l’ai rappelé presque tout de suite et je n’ai pas arrêté. Elle ne répondait pas, j’ai bien dû laisser six ou sept messages. Finalement je lui ai laissé un message disant, « passe ce soir Hayley, une personne pourra te donner tes affaires » sans lui dire que ce serait moi, donc elle est venue !

Beckett : Il était quelle heure ?

Bree : Oh, 23h. En la voyant j’ai dit « je ne vais pas te donner tes affaires si tu ne me dis pas ce qui se passe ». Elle ne m’a même pas regardé. Essayez de comprendre, j’ai mis tellement d’argent dans ce disque, si elle ne le finissait pas, j’allais perdre le studio… Je devais faire en sorte qu’elle reste ! De toute façon elle avait replongé !

Castle : Vous lui avez donné de la drogue !

Bree : Un peu ! Ça te fera du bien, je lui ai dit, prend en un peu, j’en ai t'en fait pas. [Castle est dégouté] Je lui aurais trouvé de l’aide bien sûr une fois qu’elle aurait fini d’enregistrer, je pouvais pas la laisser partir !

Beckett : Il faut que vous sachiez Madame Busch, qu’Hayley était clean quand elle a été tuée, elle n’avait pas replongé !

Bree : Oui maintenant je le sais ! [Castle est intrigué par ce qu’il voit] Oui, elle a ouvert sa veste et elle m’a montré ce qu’elle avait dessous, un pistolet. [Castle avance dans la pièce, Beckett le regarde faire] Elle avait un pistolet et elle a dit « J’aime mieux me mettre une balle en pleine tête que de reprendre de la drogue » ! [Castle fait bouger une latte de bois au mur]

Beckett : Alors si j’ai bien compris, vous l’avez attiré ici sous un faux prétexte, vous lui avez offert de la drogue, juste après le ton est monté et vous voulez me dire qu'en franchissant cette porte, elle était en vie, c’est ça ?

Castle [Toujours près du mur] : Quand avez-vous fait remplacer ce panneau ?

Bree [Se retournant vers lui] : Oh je crois bien qu’il n’a jamais été remplacé !

Castle : A si c’est certain il est plus récent que les autres ! [Il fait bouger le panneau]

Bree : Doucement s’il vous plait, ce matériel coûte très cher ! [Il décolle le panneau]

Beckett : Castle mais qu’est-ce que vous faites ? [Enlevant un morceau de scotch du mur]

Castle : Je pense avoir découvert un impact de balle ! [Beckett s’avance vers le mur]

Beckett [Mettant ses doigts près du trou pour mesurer] : D’après le diamètre du trou, c’est un 38 ! 

Castle : Il y avait de la poudre sur une des mains d’Hayley, c’est ici que le coup de feu a été tiré ! [Ils se retournent vers Bree Busch]

 

[Salle d’interrogatoire : Beckett, Bree Busch, Ian Busch et leurs avocat]

Bree : Je ne sais pas du tout d’où ça vient !

Beckett : Vous vous êtes battuês, vous saviez que si elle franchissait cette porte vous n’alliez jamais la revoir et vous l’avez attrapé par derrière, [Bree regarde son mari qui détourne la tête] elle a sorti une arme, ça vous a fait peur, vous l’avez serré, un coup est parti, vous avez continué à la serrer et avant même de savoir ce qui se passait, elle ne se débattait plus. Vous lui avez brisé la nuque sans vous en rendre compte !

Bree : Ca ne s’est pas passé comme ça ! [Regardant son mari] Ca ne s’est pas du tout passé comme ça !

Beckett : Si c’était un accident, si c’était un cas de légitime défense ce serait beaucoup plus simple pour vous de nous dire la vérité !

[Castle et Montgomery sont derrière la vitre sans teint]

Bree [Perdue et respirant fort] : Heu… !

Montgomery [Regardant l’interrogatoire] : Elle va prendre 20 ans au lieu de 5 si elle n’avoue pas !

Castle : Elle a mauvaise conscience ou un mauvais avocat ? [Montgomery lève les épaules]

Ian : Bree je t'en pris je ne veux pas te perdre pendant 20 ans !

Bree : Je n’ai rien à avouer, je ne l’ai pas touché, je ne vais quand même pas mentir ?

Montgomery : Son sort dépendra des avocats !

Bree : Ce n’est pas ce qui s’est… [Montgomery ferme le micro de la salle d’interrogatoire et part. Castle regarde tristement le couple Busch se tenir la main]

 

[Bureau du commissariat : Beckett et Castle]

[Castle marche pour aller jusqu’au bureau tristement]

Beckett [Arrivant et lui emboitant le pas] : Vous rentrez annoncer la nouvelle à Alexis ?

Castle : J’avais l’intention de faire une balade !

Beckett : Quelque part en particulier ? [Castle s’arrête de marcher et la regarde]

Castle : Ca me tue de l’imaginer là-bas toute seule ! [Beckett le regarde et lui sourit]

Beckett : On y va, je vous emmène ! [Elle part, il la suit]

 

[Entrepôt des musiciens : Beckett, Castle et Sky Blue]

[Ils sortent de la voiture avec des lampes torche]

Beckett : Sky ?

Castle : Sky ? [A Beckett] Vous êtes sûre qu’elle s’est installée ici?

Beckett : Oui ! [Ils s’avancent dans l’entrepôt et entendent un bruit] Ça vient de là ! [Se tournant et avançant] Sky, Sky ! [La trouvant dans un coin et s'agenouillant à ses côtés] Hey, ça va ? [Sky ouvre les yeux] Vous m’entendez ? Vous avez pris quoi ?

Sky [En mauvaise état] : McGinnis nous a filé une sorte d’avance. Il nous a dit qu’on pouvait aller se fournir pour pas cher. [Castle la regarde et déglutit] J’ai pas voulu le faire ! [Tremblante] Non, Hayley n’aurait pas voulu ! [Ouvrant sa main pleine de billets froissés et les tendant à Castle] J’ai rien pris ! [Il les prend] Elle va m’aider hein ? Où qu’elle soit, elle continuera à veiller sur moi ?

Beckett : C’est déjà ce qu’elle fait ! [La chanson d’Hayley retentit]

Castle : Venez, on va vous sortir de là !

 

[Appartement des Castle : Castle et Alexis]

[Alexis est assise par terre écoutant la dernière chanson d’Hayley et Castle prépare une coupe de glace]

Alexis : Pour Sky, ça va aller ?

Castle : Oui je pense ! [S’avançant vers Alexis] Le plus dur est passé, maintenant il lui reste à reprendre le contrôle de sa vie ! [Il s’asseoit sur la table basse aux côtés d’Alexis en mangeant une cuillère de glace]

Alexis : Et Hayley, il s’agissait seulement d’un stupide accident ! C’est un gâchis monstrueux ! [Prenant la coupe de glace que lui tend son père]

Castle : Je sais oui, parfois même quand un artiste disparait, on ressent un grand vide, c’est comme si on perdait un ami. Quand John Lennon est mort, je suis resté dans ma chambre pendant une semaine.

Alexis : Elle n’avait que 25 ans, c’est dingue je n’arrête pas de penser aux chansons qu’elle n’écrira pas et qu’on n’aura pas la chance d’entendre et tout ça parce que sa productrice a cru qu’elle avait replongé dans la drogue ! Comment ça se fait qu’elle ait cru ça ?

Castle : Tu sais quand une personne qui compte pour nous, nous rejette et se retourne contre nous subitement, on trouve toujours une bonne raison pour l’expliquer. Qui sait ce qui s’est réellement passé ? [Alexis est triste] Bon allez, moi je vais me coucher ! Tu restes là ?

Alexis : Tu veux bien ? Je voudrais l’écouter encore ! [Castle lui sourit]

Castle : Mais oui chérie ! [Il se lève et l’embrasse sur le front]

Alexis [Chantant] : “I can explain, if you listen me” ! [Castle s’arrête et écoute la chanson]

Hayley [Chanson]: « People change … » 

Castle: Elle dit être prête à expliquer les choses !

Alexis : Qu’est ce qu'il y a ?

Castle : Elle a écrit cette chanson, une semaine avant sa mort, après avoir quitté ses producteurs et être allée voir la police. Peut-être qu’elle essayait de raconter son histoire ? Elle décrit ce qu’elle a vécue… un enfer !

Alexis : De quoi elle parle, de sa cure ?

Castle : Hum ou de ses producteurs !

Alexis : Ceux qui l’on aidé à s'en sortir !

Castle : Ses producteurs. Bree et Ian ? Attend une minute ! [Prenant le téléphone et remettant la chanson en arrière] De quoi elle parle ? De la noirceur ou de sa noirceur ?

Hayley :"I never asked or wanted to... you stepped across my threshold. How could you?"

Castle: Ça semble être une métaphore à nouveau !

Alexis : J’arrive pas à le croire ! [Castle a tout compris] Ca veut bien dire ce que je pense ?

Castle [Prenant son téléphone et composant un numéro] : Ca veut dire qu’on n’a pas le bon tueur !

 

[Couloir du commissariat : Beckett et Castle]

Beckett [Surprise] : L’identité du tueur est dans sa chanson ?

Castle : En plein milieu, écoutez ! [Lui tendant les écouteurs du MP3]

Beckett : C’est bon je l’ai déjà entendu ! Franchement si Hayley avait su qui allait la tuer, le plus simple c’était de l’en empêcher !

Castle : Ça n’avait pas de sens jusqu’à maintenant, pourquoi disparaitre comme ça quand tout semblait aller si bien ? Ce sont ses mots, voilà ce qu’elle dit : je peux expliquer si vous écoutez ! [Lui retendant les écouteurs, Beckett les prends, les mets et il met en route la chanson] [En écoutant elle comprend et regarde Castle]

 

[Salle de débriefing : Beckett, Castle, Bree et Ian Busch]

[Ils marchent vers la salle de débriefing]

Bree : Alors comme ça je peux m’en aller ?

Beckett : Oui c’est exact, il faut juste signer quelques formulaires avant. [Elle les fait rentrer dans la salle]

Ian : Ah, j’arrive pas à le croire, c’est magnifique !

Bree : Merci infiniment ! Ça veut dire que vous avez trouvé le tueur ? [Le couple et Castle s’asseoient]

Beckett : On est sur le point de l’arrêter !

Bree : C’est super ! [Elle sourit et prend la main de son mari]

Castle : Le mieux dans tout ça, c’est que c’est Hayley elle-même qui nous a conduits à son meurtrier ! [Beckett s’asseoie]

Bree : Ah, comment ça ?

Castle : Sa dernière chanson, celle qu’elle interprétait le soir de sa mort, celle qu’on trouve sur internet. Vous la connaissez ? [Il met la chanson en route]

Hayley: “Inside this life, under a spell”

Castle : Hum, c’est le texte qui est vraiment très troublant. C’est pas clair tout de suite, il m’a fallu un certain temps pour comprendre !

Beckett : Personnellement je croyais qu’elle voulait parler de sa cure, la première fois !

Ian : C’est le cas, ça parle de sortir de la noirceur ambiante et d’avoir le courage de recommencer sa vie !

Castle : Une autre noirceur dans le cas présent. Écoutez c’est là qu’on comprend !

Hayley : "I never asked or wanted to. You stepped across my threshold. How could you?"

Bree : Je ne comprends pas !

Castle : Elle explique qu’une personne a franchi son seuil et contre sa volonté, bien sûr !

Beckett : Cette personne a abusé d’elle !

Ian : Vous déduisez ça d’une chanson ?

Castle : Il y a d’autres passages où c’est plus évident mais si on écoute les paroles en analysant les mots tout y est. Le père spirituel, la trahison, le viol aussi. C’est vraiment horrible !

Bree : Pourquoi n’a-t-elle rien dit ? [Regardant son mari] Ian elle t’en avait parlé, tu étais au courant ?

Ian : Non, non, pas du tout !

Beckett : Le soir de sa mort, vous avez dit à votre mari que vous vous étiez disputées toutes les deux ?

Bree : Oui, il était à la maison quand je suis revenue du studio. Je lui ait absolument tout dit. Et heu, j’étais bouleversée, j’ai pris des somnifères et je suis allée me coucher !

Castle : C’est là justement que vous prenez son téléphone et son nouveau rouge à lèvre ! Heureusement qu’on vérifiait tous ses appels quand j’ai repris ce texte pour l’interpréter, sinon on aurait raté les textos que vous avez envoyé à Hayley !

Bree : Quels textos ?

Beckett [Sortant une feuille] : Celui envoyé depuis votre téléphone à 23h52 ! [Lisant] « Ian m’a tout raconté, il faut qu’on parle immédiatement. Viens me voir au studio ! »

Bree : Je n’ai jamais envoyé ça !

Beckett [Lisant] : 23h54,  « désolée pour ce qu’il t'a fait, je le quitte viens me parler je t'en pris » ! Et enfin à 23h56 la réponse d’Hayley « ok, j’arrive » !

Bree [A son mari] : Mais qu’est-ce que tu a fait ?

Castle : Celui qui lui a tendu la main, ne l'a plus lâchée ! [A Bree] Il s’est fait passer pour vous ! [Elle le regarde puis son mari, les larmes aux yeux] Parce que c’est lui qui a abusé d’Hayley ! Il avait peur qu’elle parle un jour ou l’autre, alors il l'a piégé, le temps qu’elle se rende compte que c’était Ian qui l’attendait au studio, il était trop tard !

Bree [Chuchotant à son mari] : Ian… [Criant] Ian !

Ian : Non c’est faux, je n’ai pas du tout abusé d’elle, elle le savait très bien ! Elle m’a séduit. Dès son arrivée, à sa manière de s’adresser à moi, à sa manière de se coller à moi, et d’un coup après tout ce qu’on a fait pour elle, [Bree pleure] elle veut raconter n’importe quoi et détruire notre mariage et foutre en l’air notre business, non !

Castle : Vous l’avez attrapé et serré, en lui brisant le cou, son arme n’a servi à rien, vous étiez trop fort. C’était déjà le cas quand vous l’avez violé ! [En colère] Vous l’avez tué ! Et vous avez bien failli vous en sortir mais Hayley, a réussi à empêcher ça !

Beckett : C’était plutôt malin de décider de copier le scénario de cette vidéo pour qu’on croie que c’était un crime de détraqué !

Bree [Sanglotant] : Elle t’aimait comme un père, Ian. Elle avait un grand respect pour toi. C’est, c’est ce qui me faisait t’aimer encore plus ! [Pleurant] Regarde-moi !

Ian : Je veux un avocat ! [Beckett est déçue et Castle le regarde intensément]

 

[Couloir du commissariat : Beckett, Castle et Montgomery]

[Ils parlent en marchant vers le bureau de Beckett]

Beckett : Bree a témoigné contre son mari, à la minute où elle a appris ce qu’il avait fait à Hayley et dans la foulée, elle a demandé le divorce !

Castle : On comprend pourquoi Hayley n’a pas dit à Bree pourquoi elle partait !

Beckett : Elle n’avait personne à qui tout raconter, alors elle a fait la seule chose qui allait l’aider, une chanson pour en parler !

Castle : Ca me rappelle quand j’ai écrit « la forêt des tombes sanglantes » j’avais énormément de difficultés à l’époque parce que j’essayais de trouver l’inspiration dans … [S’arrêtant en voyant la tête de Beckett et Montgomery] sans importance !

Montgomery : Alors il plaide coupable ?

Beckett : Il a intérêt, Perlmutter a fait une recherche et a trouvé les mêmes résidus de poudre sur sa veste que sur Hayley, il va aller en prison pour très longtemps !

Montgomery : Bien ! [Il fait un pas pour partir, puis stop] Bravo vous deux c’est bien, beau travail ! [Il leur sourit, il part. Beckett se met en face de Castle]

Beckett : Et bien qu’allez vous dire à Alexis ?

Castle [Levant les épaules] : Je lui dirai la vérité, comme toujours ! [Il part et elle le suit d’un regard attendrissant]

 

[Concert en hommage à Hayley : Beckett, Castle, Alexis et Martha]

[Ils écoutent le concert des bougies à la main]

Sky [Sur la scène] : Hayley Maria Blue, on t’aime et tu nous manque ! C’est pour toi !

[Elle commence à chanter la dernière chanson de sa sœur. Elle sourit en voyant Beckett et Castle dans la foule et ils lui font un signe. Alexis chante et se met dans les bras de son père qui la serre contre lui]

 

[Générique de Fin]

 

[ Castle’s Loft : Castle and Alexis]


[Castle plays guitar hero in the living room. Alexis stands stunned in the doorway.]

Castle :  Hey. What's wrong?

Alexis : Dad, they're saying she's dead.

Castle : Who's dead?

Alexis : Hayley Blue. The Gawker website just posted it.

Castle : Oh, the girl from the band you like?

Alexis : They say they found her body in an alley in Chelsea.

Castle : Oh, angel, are you sure it's not just a rumor? I mean, those gossip blogs, they don't really check facts.

Alexis : They were right when they said Hayley was breaking up the band to go solo.

Castle : Look, if there was any truth to it, I'm sure Detective Beckett would've called by now. [Castle's cell rings. It's Beckett.]


[Street, Chelsea : Beckett, Castle and Perlmutter]
[Hayley Blue is tied upside down from a fire escape. Castle, Beckett, and M.E. Perlmutter examine the body.]

Perlmutter : Broken neck. At least that's my prelim. Bo wallet, no phone, do ID.

Castle : She doesn't need ID.

Perlmutter : You know her?

[Castle nods.]

Beckett : Are you sure it's her?

Castle : That's Hayley Blue. I took Alexis to see her band, The Blue Pill, last year. What happened?

Perlmutter : Well, it looks like she was killed off-site, then brought here and staged.

Beckett : Time of death?

Perlmutter : Uh, I'd say between midnight and 3 a.m., give or take.

[Music plays faintly.]

Beckett : Do you guys hear that?

Castle : What?

Beckett : The song. It's playing again. [Beckett takes the ipod from the victim.]

Beckett : It's on repeat. Here, Kitty, Kitty by The Blue Pill. It's one of hers.

Castle : Well, that's gotta be a message, right?

Beckett : Alright, have CSU bag this. Check the body. Fibers, prints, the whole works. Guy could've tossed the body in a dumpster, instead he hangs her from a fire escape. He is sending a message.


[Police Department : Beckett, Castle, Esposito, Ryan, Alexis and Montgomery]


[Beckett and Castle walk into the precinct, Montgomery steps out of his office. ]

Montgomery : It's about time you got back. We've got a very persistent citizen waiting to ask you some questions.

[Alexis steps out of Montgomery's office.]

Castle : Alexis, what are you doing here? How come you're not at school?

Alexis : Oh, I have study hall first period. Dad, is it true?

Castle : Uh, yeah, sweetie. I'm afraid so.

Alexis : What happened? Was it the drugs?

Beckett : Doesn't look like it. Why? Did she have a drug problem?

Alexis : Well, she used to. She went to rehab three months ago, after her friends found her choking on her own...

Castle : Okay! You know... You know what, I think it's time we reset the parental controls on your computer.

Alexis : Please. I had to set the parental control on your computer, remember?

Castle : Speaking of which...

Alexis : No!

Esposito : Beckett.

Beckett : Yeah?

Esposito : Street was negative for cameras. We got a dozen shoeprints off the alley, size five through eleven. Checked her DMV records online. She moved from the address they had listed three months ago.

Beckett : That was about the same time that Hayley went into rehab.

Ryan : But check this out. I ran a search for that song on Hayley's iPod, Here, Kitty, Kitty. Look what popped up.

[Castle, Beckett, Montgomery, Alexis, and Esposito join him at his computer.]

Hayley Bluer : "I can see the writing 'cause I wrote it on the wall."

Beckett : A music video?

Ryan : See if this looks familiar.

Hayley Bluer : "You can't conquer every vibe just because I'm open wide. You can't catch me, though you try. You can kiss this goodbye."

Alexis : Is that how you found her?

Beckett : Does that mean anything to you?

Alexis :  Yeah. Hayley wrote this song about some obsessed fan who was stalking her.

Beckett : Do you know who he was?

Alexis : Wait. There might be something in the song. Play it again.

Hayley Bluer : "It's okay to want me, but you want nothing else. Sitting back and plotting is a crime in itself."

Montgomery : "Sitting back and plotting." Sounds like she though he was dangerous.

Alexis : Yeah. Listen. Here's the part.

Hayley Bluer : "Does 50 feet or less mean anything to you at all?"

Esposito : "50 feet or less."

Beckett : She got a restraining order against him. Alright, run it and get me a name.

Castle : And you will go off to school.

Alexis : But I was just helpful.

Castle : Yes, but if I let you out of class every time you were helpful, you'd never go.

Alexis : But I won't be able to focus on school today. I just can't concentrate.

Castle : Which will make you just like all the other kids in your class.

Alexis : Dad.

Castle : I am serious, or I will call the truant officer. (to Montgomery) Do you still have truant officers?

Montgomery : Budget cuts.

Castle : You're so lucky.

Esposito : Found your stalker. Franco Marquez, aka Frankie Markie. Hayley filed half a dozen complaints against him. It says here that he even tried to break into her apartment. And when she filed against him, he showed up in court and called her a... [Esposito sees Alexis.] B-I-T-C-H.

Castle : She can spell, Detective.

Ryan : Probably better than you.

Montgomery : Bring him in.

Castle : And you, to school.

Alexis : Fine.

Castle : Thank you.[Castle smiles as he watches Alexis leave. He turns towards Beckett and sees her watching him.] What?

Beckett : Nothing. It's just, I'm so used to you acting like a 12-year-old all the time, it's kind of refreshing to see you as a father.

Castle : Makes you want me, right?

Beckett : And there's the 12-year-old again.

Castle : Who're you calling?

Beckett : Alison King Rehab Center. It where all the stars go to clean up. Figured Hayley must've given them her home address on her exit interview. If Hayley cleaned up, that's where she would have gone.


[Recording Studio : Beckett, Castle, Ian and Bree Busch]

Beckett : Mrs. Busch, the rehab center said that you and your husband paid for her treatment and that she moved in with you after she left the facility.

Bree Busch : Yeah. She'd become like family.

Castle : Do all record producers pay for their artists to go to rehab?

Ian Busch : No. Most just score them drugs and then look the other way. Manager gets them some pot so they can relax. The producer gets them some blow so they can... So they can work. Then someone gets them heroin. By the time we got to Hayley, she was already hooked. We told her our door was always open if she wanted to get clean.

Bree Busch : She was always better than that band. She was the talent. When they finally broke up, she wanted off the drugs. So we took her in.

Ian Busch : She was ready.

Bree Busch : She was recording again. And to be killed by a fan...

Beckett : Actually, we don't know for sure that it was Franco.

Ian Busch : You don't?

Beckett : No.

Ian Busch : But you weren't there in the middle of the night when she was waking up screaming, terrified that something like this was gonna happen.

Bree Busch : We were supposed to protect her. We should've tried harder to find her.

Beckett : To find her?

Ian Busch : Last Monday, she didn't show up at the studio for a session. When we got home, she was gone. So were her clothes, her watch, her jewelry. Anything she could sell. We figured...

Castle : She'd relapsed.

Bree Busch : We tried calling her, but her cell phone was disconnected. It, you know... It wasn't like her to just disappear. Something spooked her.

Castle : Did Hayley have any family?

Bree Busch : Yeah, a sister, Sky.

Beckett : Do you know where we could find her?

Ian Busch : Wherever she is, she probably has a needle in her arm. When Hayley got out of rehab, all she could talk about was saving Sky.

Bree Busch : Not that Sky wanted saving, after what Hayley did to her.

Beckett : What did Hayley do to her?

Bree Busch : She got famous.

Beckett : [Beckett's cell rings. ]Oh. Excuse me.[Beckett gets up to answer her phone.]Beckett.



[Street : Beckett (on phone), Esposito and Ryan]


[Esposito walks with Ryan as he talks with Beckett on the phone. Ryan is on his cell with someone else.]

Esposito : Our fanatic fan is rabbiting. A neighbor saw him leaving with a backpack this morning. From the looks of his place, he left in a hurry.

Beckett : Any idea where he was going?

Esposito : Yeah, away. He also charged a bus ticket at Port Authority this morning.

Ryan : He's headed upstate. Bus pulled out five minutes ago.

Esposito : You heart that?

Beckett : Yeah.


[Street : Beckett, Castle, Esposito, Ryan, Officers and Franco Marquez]


[A bus drives down the street, followed by several cop cars pulling up alongside it, sirens on, including Beckett and Esposito's unmarked cars. ]

Officer 1 :  Police department. Pull over to the curb.

[The bus stops and the detectives step out in bulletproof vests. Esposito shows a paper to Beckett.]

Beckett : Alright, got it.

[Beckett, Esposito, and Ryan enter the bus, guns drawn]

Beckett : Hands where I can see them, now!

Esposito : Nobody move!

[They edge onto the bus. Beckett sees one with a hood and scarf drawn up. She pulls back the hood and the suspect - makeup and hair done up like Hayley - jumps up from his seat. Beckett knocks him to the floor of the bus.]

Beckett : Franco Marquez, you're under arrest for the murder of Hayley Blue.

Esposito : Get up. [Esposito grabs him and pulls him up to handcuff Marquez.]

Franco Marquez : No! Easy! Easy, man. You're hurting me.



[OPENING]


[Interrogation Room : Beckett, Castle and Franco Marquez]

Franco Marquez : You guys are so stupid! I loved Hayley. She was my soul mate! Why would I kill her?

Beckett : Why did you run?

Franco Marquez : Huh! When I heard how you found her, I knew what you'd think. "She wrote a song about me, so of course I must've k..."

Beckett : Where were you after midnight last night?

Franco Marquez : She played a set at The Bitter End last night. A brand new song. It was like a total surprise. Like, there was no e-mail blast or nothing, so I wasn't there.

Beckett : I asked you where you were, not where you weren't.

Franco Marquez : Someone recorded the concert and posted it online. It's gone totally viral already. So, that's where I was. At home in my room, listening to Hayley's final show.

Castle : You say "final show" like you knew it was gonna be her last.

Franco Marquez : I did know. So did Hayley. She knew last night she was gonna die. Listen. [Marquez pulls out his phone and plays the video for them.] Her new song.

Hayley Bluer : "The hands we're dealt will never disappear. Death, she grows near."

Franco Marquez : [Marquez closes the phone.]"Death, she grows near." She knew he was gonna kill her last night. And he knew he could frame me when he did.

Beckett : Who are you talking about?

Franco Marquez : I know I'm not supposed to, but... The restraining order... I followed her. I came around the corner, he was yelling at her. He said he was going to kill her.

Beckett : Who said? Franco, who did you see?

Franco Marquez : Zack Metzger. Her guitarist.


[Police Department : Beckett, Castle, Esposito and Ryan]


[Esposito hands Beckett a file, Castle looks over her shoulder.]

Esposito : Zack Metzger, guitar god. Juvie records are sealed, but he's got half a dozen priors as an adult. A couple of them are domestic assaults, too. Apparently, he likes to hit women.

Castle : Look at this guy. If I was a woman, I'd just hit him back. Does he look like a killer to you?

Beckett : Everybody looks like a killer to me, Castle. Job requirement.

Castle : Do I look like a killer to you?

Beckett : Yes. You kill my patience.

Ryan : [Ryan enters.]Hey. So... I just took a report from the receiving officer at the 20th Precinct. He recognized Hayley from the news.

Beckett : And?

Ryan : He says Hayley showed up at their door to file a report the day she went missing.

Castle : About what?

Ryan : He doesn't know. She asked to speak with a detective. By the time the receiving officer found one, she'd skipped out.

Esposito : There's only one reason you go to the cops, to report a crime.

Beckett : Or to get help because you think you're in danger.


[Police Department : Beckett, Castle and Zack]


[Beckett pulls into the warehouse where Hayley's former band mates are practicing. She and Castle step out.]

Zack : Careful with that guitar when you put that away. We heard about what happened to Hayley. It sucks, right?

Castle : Can I get you a tissue?

Beckett : We have a witness who saw you guys fighting.

Zack : So?

Beckett : So, she's dead now.

Zack : Well, I didn't kill her.

Castle : You sure about that? You sure you didn't get a little high, maybe pull a Hulk smash on your band mate?

Zack : [Zack covers up his needle-poked arm.] Yeah. Yeah, I'm sure.

Beckett : Where were you between midnight and 3 a.m. on Sunday night?

Zack : We had a gig. Gillespie's sweet sixteen over on 82nd. We finished around 1:30. We packed up and we were out by two. Me and Nick shared a cab to Williamsburg. I paid with a credit card. Are we done?

Castle : Wow. Sweet sixteen parties. When Hayley was with the band, weren't you opening for Pink?

Zack : What do you guys want me to say, okay? She screwed all of us when she had her little meltdown and decided to go solo. Do I hate her? Yes. Did I kill her? No.

Beckett : What'd you guys fight about?

Zack : Her being a selfish bitch. She found out that we were holding auditions for her replacement, and she had those d-bag producers send us a cease-and-resist letter.

Castle : Or a cease-and-desist letter.

Zack : We made the reputation for the name Blue Pill, but she owned it. So, what? She has a meltdown and disappears off the map, a-- and we can't use our own damn name? Hell, we can't even get arrested now.

Castle : Poor choice of words.

Beckett : [Beckett's cell rings.] (on cell) Beckett. Okay. (hangs up) Hayley's sister is on her way to the morgue to identify the body. Don't leave town.

Castle : But feel free to bathe.


[Morgue : Beckett, Castle, Perlmutter and Sky]


[Beckett and Castle enter to the sound of muffled banging. M.E. Perlmutter and his assistants are in the hallway while he talks on the phone outside the morgue.]

Sky :  (muffled) Who's stupid now, huh?

Perlmutter : Yeah, we need security down here right away.

Sky :  (muffled)You are! Who's the dead one?

Beckett : What's going on in there?

Perlmutter : Hayley Blue's sister, Sky is having a very emotional reaction to her sister's death.

Sky :  (muffled)Look at me when I'm talking to you! Who's dead now, huh? You are!

[Beckett and Castle enter the morgue.]

Beckett : Sky?

Sky : [Sky turns around and falls over, a bottle of hard liquor in her hand]Ow. What do you want? 'Cause I'm talking to my sister.

Beckett : I'm Detective Kate Beckett. I'd like to ask you a few questions, if that's okay.

Sky : [Sky has a knife in her other hand.]You're a cop?

Beckett : Yeah. Is that a knife?

Sky : Am I breaking the law?

Beckett : Yeah.

Sky : Bad?

Beckett : Pretty bad.

Sky : [Sky holds out the bottle and knife for Beckett to take.]Do you wanna know a secret? I think I might have killed her.


[Interview Room : Beckett, Castle and Sky]

Beckett : How did you kill her?

Sky : I told her to do the world a favor and drop dead. And then she did. It's funny, she usually doesn't listen to me.

Castle : Why would you tell her to drop dead? She's your sister.

Sky : She was an ass.

Beckett : When did you see her last?

Sky : I don't know, Wednesday, Thursday. What day is it today?

Beckett : Where'd you see her?

Sky : She found me selling a bracelet that she bought me for my birthday.

Beckett : Do you know where she was staying?

Sky : No. Not since she left Bree and Ian's, the Church of Holier-Than-Thou. She said she was going off the grid. She didn't even have a phone. Secret Agent Clean-and-Sober Hayley Blue.

Beckett : Why'd she leave their place?

Sky : She always leaves.

Castle : You said she was looking for you last week.

Sky : Yeah, she had something to tell me. Something important.

Beckett : What?

Sky : I don't know, 'cause I told her to go screw herself. I mean, I really don't need her trying to fix me or trying to save me, or making promises that she knew she wasn't going to be able to keep.

Castle : What promises would she make?

Sky : She said that I could come back. She said that we were gonna be a team. But I had to get clean. "You gotta clean up, baby girl. You're gonna end up dead." Hmm. Thus, irony. How was I supposed to get clean when she couldn't even do it?

Beckett : Wait a minute, she was using again?

Sky : Yeah. She was with Tony the day after I saw her.

Beckett : Who's Tony?

Sky : My dealer. She was handing him a wad of cash.


[Police Department : Beckett and Castle]


[Castle approaches Beckett's desk as she stares at her phone before hanging up.]

Castle : I was just thinking, if she was using again, that would explain why she left her producers, but not why she was killed, who killed her, or why she went to the police.  [Castle sees Beckett's stunned face.] What I just said was not confusing enough for your face to do what it's doing.

Beckett : That was Perlmutter. The tox results just got back from the lab. There were no drugs in Hayley's system. She was 100% clean and sober.

Castle : Then why was she giving a wad of cash to Tony the drug dealer?

[Beckett shrugs, picks up a bowl and puts it in front of Castle, they both take a piece of candy.]


[Interrogation Room : Beckett, Castle, Tony and the Attorney]

Tony : She didn't want drugs. She wanted a gun.

Castle : A gun?

Tony : And not a punkass .22, either. A .38. She wanted to put a hole in a brother. Seeing as she's dead, I say I did the right thing at the time. The girl was scared.

Beckett : Of what?

Tony : Didn't say, and I didn't ask. She just wanted the gun.


[Police Department : Beckett, Castle and Perlmutter (on phone)]


[Beckett talks on the phone with M.E. Perlmutter. Castle sits with her.]

Beckett :  (on phone) Are you sure?

Perlmutter : (on phone)You telling me how to do my job?

Beckett : (on phone)No, Perlmutter, I'm not trying to tell you how to do your job, I just...

Perlmutter : (on phone)Good, 'cause that's all you get.

Beckett : Hello? He just hung up on me.

Castle : There's a reason he hangs out with dead people. So, what did he say?

Beckett : He identified the lipstick that was used to paint a smile on Hayley's face as Daniella Bolan's Velvet Kiss lipstick, Lava Red.

Castle : Yes, but what about the gun? What'd he say about the gun?

Beckett : Oh. Thought you'd never ask. They found gunpowder residue on Hayley's hands.

Castle : So not only did she buy a gun, but she used it. But why didn't we find it?

Beckett : That's because we didn't find her where she was killed. So, someone attacked her, someone that she was afraid of. She tries to shoot them. And in the struggle, the assailant breaks her neck, drags her down an alleyway, and hangs her upside down, paints a smile on her face, which apparently was a lot like a music video that has nothing to do with our murder.

Castle : You thought you sounded so smart when you started that sentence, didn't you?

Beckett : Okay, Mr. Mystery-Writer-Man, what's your bestselling theory?

Castle : I'm gonna go with the butler.

Beckett : The butler?

Castle : That's who we always go with when we run out of ideas. How about Alexis?

Beckett : Oh, Alexis.

Castle : She's perfect. She's peripheral to the case, we don't suspect her, she has no alibi...

Beckett : Okay, I'll tell you what. Why don't you go home and question her, and if she breaks, call me.


[Castle’s Loft :  Castle, Alexis and Martha]


[Castle enters. Alexis is on her laptop and Martha's in the kitchen.]

Castle : Hey. If you killed someone, you would tell me, right?

Alexis : Of course. I'd need help hiding the body.

Castle :  (laughs) That's my girl.

Martha : Hi, darling.

Castle : Did you get my text?

Alexis : Yeah. Did you really meet the rest of The Blue Pill?

Castle : Yes, I did. And all I can say is, admire them from afar. What are you listening to?

Martha : It's Hayley's last performance. Oy! She hasn't stopped listening to it all night. It's called Threshold.

Castle : Oh, yeah. Sounds pretty. Little creepy, though.

Martha : Very creepy.

Alexis : How's it creepy?

Castle : "Death, she grows near"? It's kind of like Final Destination, but in song form.

Alexis : She doesn't mean "death" death.

Castle : Well, what other kinds of deaths are there?

Alexis : Allegorical, metaphorical, symbolic, spiritual, emotional, sexual...

Castle : Gah! Okay, okay, that's quite enough. I think I'm paying far too much for her education.

Alexis : I think this one's symbolic. Hayley was into all sorts of new age-y imagery. Uh... numerology, astrology, tarot. And in tarot, the Death card doesn't symbolize dying. It symbolizes transformation, change. Listen. [Alexis plays the video on her laptop.]

Hayley Bluer : "The hands we're dealt will never disappear..."

Alexis : "The hands we're dealt," like she's having her cards read. "Death grows near" means change is coming.

Martha : Oh, oh! That reminds me of sitting around with Lisa Olsen, trying to decode The Beatles' lyrics, spinning the record backwards and to see if, uh, "Paul was dead."

Castle : And who could forget the countless hours I spent pondering the lyrics to Van Halen's Hot for Teacher? Mmm.

[Alexis' phone and laptop beep.]

Castle :  (chuckles)Sound like a drama is afoot. Who kissed whom at which bleachers?

Alexis : No. It's the official Blue Pill website. There's a new thread talking about the band getting back together?

Castle : What?

Alexis : Look at this.

Castle : "Sky Blue is supposed to take Hayley's place as lead singer." "This is all but a done deal." "I heard they're starting rehearsals right away." "OMG, OMG, OMG."

Alexis : Look at this one. "A source at John McGinnis Management confirmed it when I called. The Blue Pill is definitely getting back together."

Castle : "A Hayley Blue Tribute Tour."

Alexis : I thought you said Hayley wouldn't let the band have the name back.

Castle : She wouldn't.

Alexis : Then how can they use it?

Castle : Well, Hayley is dead, and Sky's her only family. If Hayley owned the name, then it would go to Sky.

Alexis : You don't think Sky killed her own sister.

Castle : Sky is 100 pounds dripping wet. The only neck she could break is her own. [Castle sees the contact name on the webpage.] "John McGinnis Management"? Who's John McGinnis?

Alexis : Hayley's old manager. She fired him when she got clean. She didn't say his name, but in her interview in Spin last month, she pretty much implied that he's the one that got her hooked to begin with.

Castle : If the band got back together, he's have the most to gain.

Martha : Now, does that man look like a killer to you?

Castle : Everybody looks like a killer to me. It's a job requirement.

Alexis : You didn't say that about Sky.

Castle : Just let me have this moment.


[Interrogation Room : Beckett, Castle and John McGinnis]

John McGinnis : I told you, Sunday night I was in Philly scouting a band. I hit a motel. I watched a little pay-per-view and I went to bed, which may say something about my taste, but it does not make me a criminal.

Beckett : But your rap sheet does.[She opens his file.] Six counts of misdemeanor possession, two counts of felony possession with the intent to distribute.

Castle : What do you do, McGinnis? Give them a little taste? Make them need you? Make them depend on you?

John McGinnis : You wanna know what I do? I make things happen. When I met Hayley and her sister, they were playing open mics at coffee houses in the East Village. Who do you think got her a vocal coach? Who paid for her stylist? I took a third-rate, a third-rate Miley Cyrus and turned her into the next Gwen Stefani. And right before my payoff, she walks away. I... I never...

Castle : And since she owned the band name, your hands were tied. But now that she's dead, all you needed to do was rope in Sky.

John McGinnis :  (chuckles)Look. The way I see it, the band gets back together, everybody makes a lot of money, everybody's happy.

Beckett : Except for Hayley. Because she's dead.

John McGinnis : Which will no doubt help us sell lots of tickets when the band goes back on tour.

Beckett : Is that why you killed her?

John McGinnis : Now, I know my rights here and I'm done talking. You think you've got a case, arrest me. I would love to have that kind of publicity.


[Police Department : Beckett, Castle and Ryan]

Castle : I never fully appreciated the nuances of the word "skeevy" until just now.

Beckett : Hey, Ryan, did you get the phone records for John McGinnis and McGinnis Management?

Ryan : Yeah, I just got them.

Castle : You don't think he did it?

Beckett : He challenged me to arrest him. He's probably screwed and figures bluffing is his best bet. Ryan, let's cross-reference his calls with our hit list. Find out if he was in contact with anyone from Hayley's inner circle.

Castle : What about him being in Philadelphia?

Beckett : With the right connections you can kill with a phone call.

Ryan : Yeah, right here. Looks like the day before Hayley died, McGinnis put in a 10-minute phone call to Zack, the guitarist.

Beckett : He hasn't represented the band in months.

Castle : Why would he call Zack the day before Hayley died?

Beckett : Let's go find out.


[Warehouse : Beckett, Castle, Sky and Zack]


[Beckett and Castle get out of the car to find Hayley's former band mates arguing with Sky.]

Zack : What is your problem, you freak? You are completely mental!

Sky : Who the hell do you think you are, loser?

Zack : Don't you walk away! I'm talking to you!

Sky :  Get the hell away from me! You touch me again, and I swear to God, I will kill you!

[Beckett and Castle run in as Sky throws a bottle at Zack. Beckett and Castle break it up.]

Beckett : Hey! Hey, hey! Hey, it's okay.

Zack : Screw you, you stupid whore!

Castle : Zack!

[Castle shoves Zack into a chair. Beckett tries to calm Sky.]

Sky : Stop!

Beckett : Hey, Sky.

Sky : No, leave me alone!

Castle : What did you do to her?

Zack : Nothing, man! She attacked me! We were riffing on one of Hayley's songs. One minute, she's singing along, the next minute, she goes postal, starts telling me I'm stealing from Hayley! She's crazy!

Castle : It doesn't look good, Zack. Beating up one Blue, killing another.

Zack : Look, I already told you guys...

Beckett : Sit down! Sit! Now talk.

Zack : I already told you guys, I didn't kill Hayley. Okay? I was at the birthday gig, remember?

Beckett : Right. The Gillespies' sweet sixteen. You took three half-hour breaks in between sets, during which no one remembers seeing you. You could have easily slipped away and killed Hayley.

Zack : Nobody saw me because I didn't want to spark up a pipe in front of a bunch of teenagers.

Castle : Well, your innate sense of decency is inspiring.

Beckett : Why did you talk to John McGinnis the day before Hayley was killed?

Zack : He's my manager! Is that a crime?

Beckett : Ex-manager. He let all you guys go after Hayley disbanded the group. So, why did he call you, Zack? I'll tell you why. You both needed to get rid of Hayley to get the band name back. And he called with a plan.

Zack : Okay, look, fine. He had a plan, but it wasn't to kill Hayley. He wanted to find Sky

Beckett : Why?

Zack : He heard that Sky and Hayley were talking again. He wanted me to grease her wheels a bit.

Castle : Oh, what, with your vast array of charms?

Zack : McGinnis wanted me to give her dope, and have her talk to Hayley, and get the band name back. He knew that the only way to get to Hayley was through Sky. So, I got her wasted, okay? A little too wasted. And I went to go see Hayley myself.

Beckett : You saw Hayley the night that she was killed? You should've told us that, Zack.

Zack : What, make me look even more guilty to you guys? No. I watch TV, I know how the jury works. These are the little things that get you convicted.

Castle : So does lying to cops.

Beckett : Keep going. Spill it.

Zack : She was at a coffee house. She was writing songs again. E-- everything was fine until her phone rang.

Beckett : What happened?

Zack : She freaked. She hit "ignore," but every time she did, it just rang again. And every time it rang, she just flipped out even more.

Castle : You have any idea who it was?

Zack : Yeah. Because they called so many times, I saw the caller ID. It scared me when I saw it, too. It said it was Death calling.


[Warehouse : Beckett, Castle and Sky]


[Beckett and Castle walk back to her car.]

Castle : I thought she didn't have a phone.

Beckett : She probably had a pay-as-you-go plan, paid cash, and gave the phone company false information.

Castle : Well, that makes sense if she was hiding from Death and trying to stay off the grid, like Sky said.

Beckett : Okay, so obviously, there's a human being at the other end of the phone. And whoever it is probably tracked her down and then killed her. So, who had the dubious distinction of being known by Hayley as Death?

Castle : Okay, well, how does the song go? "Death, she grows near." She. Death is a woman.

Beckett : Okay. Following you so far...

Castle : Oaky. Alexis says that Hayley liked to draw from tarot cards in her writing. And in tarot cards, Death isn't death. Death means "change."

Beckett : Okay, so she wasn't hiding from death, she was hiding from change.

Castle : She hated Obama.

Beckett : Who is the embodiment of change? What woman represented the biggest change is Hayley's life? The one who sent her to rehab. The one who saved her life.

Castle : Bree Busch? Why would Hayley's producer want to hurt her?

Beckett : I don't know, but it's worth a shot.

[They hear sniffling.]

Castle : Are you crying?

Beckett :  (mouths) Shh. Stay here.

[Beckett walks to the back of her unmarked, where Sky is scrunched up, crying.]

Beckett : Hey.

Sky : I was singing her words. I could hear her voice. I could feel her like she was here.

Beckett : That's because your sister was strong. You thought that she was using again, but she wasn't. She was clean.


[Police Department : Beckett, Castle, Esposito and Ryan]

Castle : I wish there was something we could do. Can't we send her to rehab or something?

Beckett : No one can help her until she's ready to get clean.

Ryan : So, I called in the warrants you wanted on Bree Busch. Phone records are gonna take a day, but her credit card puts her in the city at 10:48. Now, I checked her interview notes, she said she was at home at Brooklyn at ten.

Beckett : Where was she at 10:48?

Ryan : At a pharmacy at 12th and 19th.

Castle : That's three blocks from the crime scene.

Esposito : Yeah. Made me wonder what she was shopping for, so I called the store. They faxed over a receipt. [Esposito hands her the fax.]

Beckett : Bottle of water, energy bar, and a tube of Daniella Bolan Velvet Kiss Lava Red lipstick.

Castle : That's the same lipstick used to paint a smile on Hayley's face.


[Recording Studio : Beckett, Castle and Bree Busch]


Bree Busch : Okay. It's true. I saw her the night she died.

Beckett : Why didn't you tell us that before?

Bree Busch : She had called the studio earlier that day. She spoke to my assistant, Kelly, okay? She said she wanted to come by and pick up some stuff she'd left behind, a guitar and some pedals.

Beckett : That's how you got her new number.

Bree Busch : I called her back immediately. You know, I kept calling, just... She wouldn't pick up. I must've left half a dozen messages. So finally, I-- I, you know, left her a message saying, "Come by tonight," you know, "Someone'll be here to give you your stuff." And I didn't tell her it was going to be me, so she showed.

Beckett : What time was that?

Bree Busch : About eleven. Anyway, I-- I said, "I'm not gonna give you your stuff unless you tell me what was going on," you know. Well, she wouldn't even look at me. You have to understand, I had put so much money into this record. If she didn't finish it, I was gonna lose this studio. So I had to get her to stay, right? She was using anyway.

Castle : You offered her drugs.

Bree Busch : A bag. I offered her a bag. I said, "There's plenty more where that came from." I-- I would have gotten her help after she finished. I couldn't let her walk away.

Beckett : Yeah, well, here's the thing, Mrs. Busch. Hayley was clean when she died. She wasn't using.

Bree Busch : Well, I know that now. I-- I mean, she opened up her jacket and showed me what was tucked inside. A gun. Well, she had a gun. And she said, "I would rather put a bullet in my brain than to be using again."

[Castle walks over to investigate one of the room's wood panels.]

Beckett : Let me make sure I'm getting this right. You lured Hayley here under false pretenses, offered her drugs, got into a heated argument, and you're telling me that she walked out of that door alive?

Castle : When did you replace the panel on this baffle?

Bree Busch : Well, I don't think it's ever been replaced.

Castle : Yeah, it has. It's newer than the other ones.

Bree Busch : Could you be careful, please? That's expensive equipment.

[Castle pulls out one of the panels.]

Beckett : Castle, what are you doing?

Castle : [Castle reaches in an strips of a piece of tape.] Apparently, I'm uncovering a bullet hole.

[Beckett goes over to inspect it.]

Beckett : Judging from the diameter of the hole, it's a .38.

Castle : That gunpowder residue on Hayley's hand? This is where the gun was fired.


[Interrogation Room : Beckett, Castle, Montgomery, Ian and Bree Busch and the Attorney]

Bree Busch : I have no idea how that bullet hole got there.

Beckett : You and Hayley fought. You knew that if she walked out of that door, you would never see her again, and so you grabbed her from behind. She pulled out a gun. It scared you, so you held her tight. A shot went off, you held her tighter still. And before you even knew what happened, she stopped struggling. You broke her neck without realizing it.

Bree Busch : That's not what happened. That's not what happened at all.

Beckett : If it was an accident, if it was an act of self-defense, you're gonna make this all easier on yourself just by telling us the truth.

[Montgomery and Castle watch from Observation.]

Montgomery : She's gonna do 20 years instead of pleading out and doing five.

Castle : Guilty conscience or lousy lawyer?

Ian Busch : Bree, please. I can't lose you for 20 years.

Bree Busch : I can't lie! I didn't hurt her! That's not what happened.

Montgomery : Guess it's up to the lawyers now.

Bree Busch : That's not what h...

[Montgomery turns off the speakers in Observation and leaves.]


[Police Department : Beckett and Castle]


[Beckett joins Castle as he walks.]

Beckett : You going home to tell Alexis the news?

Castle : I just thought I'd go for a walk.

Beckett : Any place in particular?

Castle : It kills me thinking about her out there alone.

Beckett : Come on. I'll drive.


[Warehouse : Beckett, Castle and Sky]


[Beckett and Castle step out of her unmarked to look for Sky.]

Beckett : Sky?

Castle : Sky? (to Beckett) Are you sure Zack said she was crashing here?

Beckett : Yeah.

[They look for her with flashlights. Beckett hears a fence rattling]

Beckett : It's over there.

[Beckett finds Sky shivering and sweating.]

Beckett :  Sky. Sky! Hey, you okay? Can you hear me? How much did you take?

Sky : McGinnis gave us a signing bonus. He told us a place we could fix for cheap. I couldn't do it. Bo, Hayley didn't want me to. [Sky holds up the cash.]  I'm clean. She's gonna help me, right? Wherever she is, she's looking out for me, right?

Beckett : She's already doing it.

Castle : Come on. Let's get you out of here.


[Castle’s Loft : Castle and Alexis]


[Alexis sits listening to Hayley's last song.]

Alexis : Is Sky going to be okay?

Castle : I think so. The worst part is over. Now she just has to figure out the rest of her life.

Alexis : And Hayley? The whole thing was just some stupid accident? It's just so pointless.

[Castle hands Alexis his ice cream]

Castle : I know. Sometimes when we lose an artist we like, it's kind of like losing a friend. You know, I remember when John Lennon died, I didn't leave my room for a week.

Alexis : She was only 25. I can't help but think about all the songs she won't write, that we won't get to hear now. And all because her producer thought she was back on drugs. Why would she even think that?

Castle : You know, when people we care about suddenly turn against us, we can come up with all sorts of reasons to explain it. Who know what really happened? Well, that's it for me. You staying up?

Alexis : Is it okay? I just want to listen a little longer.

Castle : Of course. [Castle kisses her on the head and Alexis begins to sing along]

Alexis : "I can explain if you're listening"

Castle : "I can explain if you're listening."

Alexis : What, Dad?

Castle : She wrote that song a week before she died, after she left her producers and went to the cops. Maybe she was trying to tell us what was going on. "Locked up in silence, a living hell."

Alexis : Rehab?

Castle : Or her producers?

Alexis : "The loving hand that saved me."

Castle : Her producers. Bree and Ian? Wait. [Castle takes the player to rewind and play the song in sections.]What is she saying there, "Its darkness" or "His darkness"?

Hayley Bluer : I never asked or wanted to... you stepped across my threshold. How could you?

Castle : You stepped across my threshold. How could you?

Alexis : Oh, God, Dad. Does that mean what I think it means?

Castle : [Castle picks up his phone.]It means we have the wrong killer.



[Police Department : Beckett and Castle]


[Beckett and Castle walk and talk, Castle holding out an iPod.]

Beckett : The identity of her killer is in the song?

Castle : It's right there. Listen.

Beckett : I know. I already heard it. Don't you think that if Hayley knew who was going to kill her, she would've tried to prevent the murder?

Castle : It never made sense until now. Why would she up and disappear when everything seemed to be going so well? It's in the words. She even says it. "I can explain if you're listening."

[Castle hands Beckett the ear buds. She listens, then looks at Castle.]


[Police Department, Conference Room :  Beckett, Castle, Bree Busch and Ian Busch]


[Beckett walks and talks with the Busches and Castle behind her.]

Bree Busch : Just like that, I'm free to go?

Beckett : Just like that. We need to sign a few release forms, if you don't mind.

Ian Busch : I can't believe it. Thank God.

[They enter the conference room.]

Bree Busch : Thank you so much. Does this mean you found the real killer?

Beckett : We're about to make an arrest.

Bree Busch : That's great.

Castle : You know, what's even better is that it was Hayley herself who led us to her killer.

Bree Busch : How'd she do that?

Castle : Her last song. The one that was playing the night she died. It's all over the web. You know the one. [Castle uses a remote to turn on the music player in the room.]

Hayley Bluer : "Inside this life, under a spell"

Castle : Mmm. It's the lyrics that really get me, so many layers. It took me a few listens to get to the bottom of them.

Beckett : Mmm-hmm. First time I heard it, I thought it was about going into rehab.

Ian Busch : It is. It's about coming from a dark place and having the courage to get on with your life.

Castle : Different dark place. Listen, this is the part that gives it away.

Hayley Bluer : "I never asked or wanted to. You stepped across my threshold. How could you?"

Bree Busch : I don't understand.

Castle : Somebody crossed over her threshold. She didn't want him to.

Beckett : Someone forced himself on her.

Ian Busch : You're getting all that from a song?

Castle : Well, there's other places where it's more overt. But if you listen to the words, analyze them, it's all there. Father figure, betrayal, violation. It's truly awful.

Bree Busch : Why didn't she say anything? Ian, did she ever say anything to you?

Ian Busch : No. No, she didn't.

Beckett : You told your husband about arguing with Hayley the night she was killed, didn't you?

Bree Busch : Yes. He was there when I got home from the studio. I told him the whole thing. I was so upset, I took a sleeping pill to get some rest.

Castle : That's when you borrowed your wife's cell phone and her brand new lipstick. It's a good thing we'd subpoenaed your wife's phone records when I had this whole crazy lyric idea. Otherwise, we might've missed out on those texts you sent Hayley.

Bree Busch : What texts?

Beckett : Text message from your phone at 11:52. "Ian told me the whole thing. We have to talk right away. Meet me at the studio."

Bree Busch : I never sent that text.

Beckett : 11:54, "I'm so sorry for what he did to you. I'm leaving him. Please come talk to me." And then finally at 11:56, a reply from Hayley. "See you there."

Bree Busch : What did you do?

Castle : "The loving hand that saved me held too tight." He pretended to be you. 'Cause he was the one who forced himself on Hayley. He was afraid she was gonna talk. So he pretended. By the time Hayley realized it was Ian waiting for her at the office, it was too late.

Bree Busch : Ian? Ian!

Ian Busch : I didn't force myself on Hayley. She seduced me. From the time she moved in, the way she talked to me, the way she touched me. And now, after all we'd done for her, she was gonna make up this lie to destroy our marriage and ruin our-- our business? No.

Castle : So, you snapped her neck. The gun didn't do her any good, did it? You were too strong. Just like the night when you assaulted her. You killed her. And you almost got away with it. But Hayley wouldn't shut up, would she?

Beckett : That's pretty smart, staging the crime scene like the stalker video, making it look like someone else did it.

Bree Busch : She loved you like a father. The way she looked up to you, it made me love you more. Look at me!

Ian Busch : I'd like a lawyer now.


[Police Department : Beckett, Castle and Montgomery]

Beckett : Bree turned on her husband the moment she found out what he had done to Hayley. Needless to say, she's filed for divorce.

Castle : It's no wonder Hayley couldn't tell Bree why she ran away.

Beckett : You see, she didn't have anyone to talk to, so she did the one thing that she could. She wrote about it.

Castle : You know, it kind of reminds me of when I wrote When It Comes To Slaughter. It was at a time in my life when I was just, I was trying to work through... Not important.

Montgomery : So, is he pleading out?

Beckett : Oh, he can try. Perlmutter ran his coat and found the same gunpowder residue that he found on Hayley. He's going away for a long time.

Montgomery : Good. Nice job, both of you. [Montgomery enters his office and Beckett turns to Castle.]

Beckett : So what are you gonna tell Alexis?

Castle : What I always tell her. The truth.


[Concert : Beckett, Castle, Alexis, Martha and Sky]


[Castle, Alexis, Martha, and Beckett hold candles in the audience.]

Sky : Hayley Maria Blue, we love and miss you. This one's for you. [Sky Blue sing's Hayley's last song. She sees Beckett and Castle wave to her in the audience and she smiles.]

Kikavu ?

Au total, 161 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Jamie08 
13.03.2019 vers 19h

Dawsey400 
01.03.2019 vers 21h

Misty 
20.02.2019 vers 23h

rooknroll 
03.01.2019 vers 17h

Emi82 
02.11.2018 vers 17h

labelette 
16.06.2018 vers 22h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
[Tamala Jones]  Holiday Rush sur Netflix le 26 novembre

[Tamala Jones] Holiday Rush sur Netflix le 26 novembre
C'est dès le 26 novembre que les abonnés de Netflix pourront découvrir Holiday Rush, dans lequel...

Stana Katic: L'Exorcisme d'Hannah Grace bientôt sur OCS Choc

Stana Katic: L'Exorcisme d'Hannah Grace bientôt sur OCS Choc
Si vous êtes abonné à OCS Choc et amateur de films d'horreur, ne manquez pas votre chose de voir le...

Un nouveau concours d'écriture pour les 10 ans de la série!

Un nouveau concours d'écriture pour les 10 ans de la série!
Le quartier Castle continue de célébrer le 10e anniversaire de la série! Et il était impossible de...

De nouveaux EV à découvrir

De nouveaux EV à découvrir
Cet automne de nouveaux épisodes virtuels ont été publiés pour vous faire revivre de nouvelles...

Sondage | Halloween

Sondage | Halloween
Le précédent sondage s'intéressait au passage de Jon Huertas et de Seamus Dever dans The Rookie....

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium

Nathan Fillion French Website

HypnoRooms

cinto, 15.10.2019 à 18:51

Vous voulez poser une question à Henry? RDV au sondage chez The Tudors et Régalez-vous à commenter. Merci à tous.

CastleBeck, 15.10.2019 à 22:21

Un nouveau concours d'écriture vous attend sur le quartier Castle. Merci

juju93, Avant-hier à 22:14

3ème catégorie des L d'or de The L Word : le personnage masculin (oui masculin vous avez bien lu) qui aurait mérité d'être + approfondi.

Locksley, Hier à 15:33

L'interview de bloom74, HypnoVIP, est publiée à l'Accueil ! Bonne lecture et bon après-midi !

sabby, Hier à 21:05

Hello bonsoir ! Un nouveau survivor vous attend sur S.W.A.T Bonne soirée à tous !!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site