VOTE | 694 fans

#203 : L'enfer de la mode

 

Résumé : Une jeune femme est retrouvée morte dans une fontaine publique, sans chaussures. En découvrant sa profession de mannequin, Castle et Beckett plongent dans l'enfer de la mode : les pressions, la compétition, le chantage, la traque des admirateurs... Rapidement, l'enquête s'oriente vers un homme qui harcelait la jeune femme, mais lorsque l'équipe comprend que la victime originaire de la campagne allait devenir une star, la jalousie devient le mobile prioritaire...
Pendant l'enquête, Castle retrace la route d'une ancienne connaissance, sans se douter de qui il peut réellement s'agir.

Popularité


4.31 - 16 votes

Titre VO
Inventing the Girl

Titre VF
L'enfer de la mode

Première diffusion
05.10.2009

Première diffusion en France
26.07.2010

Vidéos

Les meilleurs moments de l'épisode

Les meilleurs moments de l'épisode

  

Diffusions

Logo de la chaîne France 4

France (redif)
Jeudi 31.01.2019 à 22:20

Plus de détails

Fiche technique

Réalisateur : Dwight Little
Scénariste : Moira Kirland

Distribution Principale : 

  • Nathan Fillion : Richard « Rick » Castle
  • Stana Katic : lieutenant Katherine « Kate » Beckett
  • Jon Huertas : inspecteur Javier Esposito
  • Seamus Dever  : inspecteur Kevin Ryan
  • Tamala Jones : Dr Lanie Parish
  • Ruben Santiago-Hudson  : capitaine Roy Montgomery
  • Molly Quinn : Alexis Castle, la fille de Castle
  • Susan Sullivan : Martha Rodgers, la mère de Castle

Distribution Secondaire: 

  • Matt Barr (Travis McBoyd)
  • Shanna Collins (Katrina "Rina")
  • Torrey DeVitto (Sierra Goodwin)
  • Paul Diaz (Young Man)
  • Jon Fleming (Will James)
  • Jason E. Kelley (l'organisateur d'événements)
  • Candice Patton (jeune femme)
  • Jeffrey Pierce (Wyatt Monroe)
  • Julian Sands (Teddy Farrow)

Résumé Long :

Un couple d'amoureux sortant de soirée décide de s'offrir un bain de minuit dans les splendides fontaines d'une place. Mais quand les jets d'eau s'arrêtent brusquement, ils découvrent, horrifiés, un corps sans vie.

Au loft, c'est l'heure du petit déjeuner. Toute la famille participe à la répétition du rôle pour lequel Martha veut postuler : une pièce qui se jouera à Brodway et dans lequel Martha convoite le rôle principal. Père et fille ne se montrent pas très motivés. Castle est libéré par un appel de Beckett. Pour Alexis, une seule solution : "se trouver une cachette".

La victime de la place des fontaines est une jeune femme. Elle n'a ni papiers, ni sac à main et ne porte pas de chaussures. C'est probablement  un coup du Prince charmant , dit Castle.

Elle a été poignardée dans le dos. Au vu de son physique (grande, belle, un peu trop mince, trop maquillée) Castle suggère que c'est un mannequin. C'est la semaine de la mode et les plus belles femmes sont à New York. Elle porte encore à son poignet un bracelet avec le logo de Teddy Farrow, un couturier branché. sa robe est elle aussi une création du couturier.

Pour interroger le couturier, Castle et Beckett se rendent sur les lieux où va avoir lieu la présentation de sa collection. L'agitation qui précède un défilé de mode y rêgne : jolies femmes très maquillées, colliers, foulards, coiffures artistiques...

Le couturier confirme que la victime était un de ses mannequins. Jenna McBoyd  devait défiler aujourd'hui. D'après lui elle était stessée depuis quelque temps. Il envisageait d'en faire l'égérie de sa prochaine campagne publicitaire mais craignait qu'elle ne soit pas assez expérimentée pour un tel rôle.

Pendant que Beckett interroge le couturier, Castle remarque un mannequin qui lui fait des signes. La jeune femme nommée Rina semble bien le connaître. Elle lui  demande de lui dédicacer le magazine qui vient de sortir contenant un article élogieux sur le premier "Nikki Hard" et  lui laisse son numéro de téléphone, le tout sous le regard goguenard de Beckett.

La meilleure amie de Jenna confirme les propos du couturier. Jenne était tendue parce qu'elle voulait  devenir la nouvelle égérie de Teddy Farrow mais elle n'avait pas à s'en faire car elle était la préférée du couturier.

Travis, le mari de Jenna, révèle ensuite aux policiers qu'elle était harcelée par un mystérieux correspondant. Il lui a  envoyé des lettres insultantes et la prenait en photo à son insu. Mais les plaintes que le couple avait déposées n'ont jamais été prises au sérieux par la police.

Castle n'a pu s'empêcher d'acheter  plusieurs exemplaires de la revue dont il fait la couverture. Mais au loft, l'heure est grave. Martha s'est isolée dans sa chambre. Elle n'a pas été retenue pour le rôle dont elle rêvait mais pour celui de la grand-mère folle...qui meure au cours du premier acte...en coulisses.

Castle profite de ce moment d'intimité avec sa fille pour lui dire qu'il attend un appel d'un mannequin qu'il a rencontré le matin même. A l'énoncé du prénom, Alexis identifie rapidement la jeune femme puisqu'elle n'était autre que sa baby-sitter. Coup dur pour notre écrivain charmeur.

A la morgue, Lanie livre à Beckett et Castle les résultats de l'autopsie. La victime porte des traces de coups et a été poignardée par une lame inhabituelle. Elle avait également des traces d'alcool dans le sang et d'un médicament de la famille des amphétamines. Le jeune mannequin se droguait-il ?

Pendant ce temps,  Esposito et Ryan ont localisé l'endroit d'où les photos volées  ont été prises. Ils y trouvent notamment un emballage de carte mémoire d'appareil photo.

De retour au poste, Beckett semble contrariée. Est-ce l'article de presse dans lequel la journaliste la compare à "un mélange de Sherlock Holmes et D'Angelina Jolie" ? Malgré l'insistance de Castle,  elle affirme qu'elle n'est pas fâchée. Esposito et Ryan, quant à eux, ne manquent pas de se moquer de Castle et de sa nouvelle conquête, Rina.

Un suspect, Will James, est identifié par ses empreintes sur l'emballage de la carte mémoire. Mais il est rapidement disculpé car il a un alibi.

Beckett poursuit ses recherches dans l'entourage de la victime. C'est ainsi qu'elle apprend de Travis que Jenna avait des problèmes avec le photographe Wyatt Monroe. Celui-ci confirme que la première série de photos faite avec Jenna n'était pas bonne  mais qu'il avait accepté d'en faire une autre à ses frais.

Lorsque le  couturier Teddy Farrow dévoile à la presse et au monde de la mode le visage de sa nouvelle égérie, Castle et Beckett découvrent qu'il a choisi Sierra, l'amie de Jenna. Castle pense que Sierra était jalouse de Jenna et que la jalousie est un bon mobile pour un meurtre. Rina, interrogée, confirme que Sierra n'aimait pas la concurrence. Elle a déjà drogué une fille en mettant subrepticement un cachet écrasé dans son verre. Backett découvre également que Sierra était la petite amie de Will James.

Les soupçons se précisent lorsque Will James reconnaît que c'est Sierra qui lui a demandé de harceler Jenna.

Au cours de son interrogatoire, Sierra révèle à Beckett que le photographe Wyatt Monroe a bien saboté la séance photos de Jenna parce qu'elle ne voulait pas coucher avec lui. Jenna devait le revoir la nuit de son meurtre et Sierra pensait qu'elle avait fini par accepter le marché.

Beckett et Castle vont interroger Monroe chez lui. Castle y trouve les escarpins Louboutin roses que portait Jenna et ils constatent qu'un trophée en cristal manque sur son support. Au cours de l'interrogatoire Monroe avoue avoir eu un rendez-vous avec Jenna la nuit de sa mort mais il nie l'avoir tuée. Ils ont eu une discussion, se sont battus, puis elle s'est enfuie avec son trophée après avoir enregistré leur conversation sur son téléphone portable.

Beckett a des doutes sur la culpabilité de Monroe. Pourquoi ne pas s'être débarrassé des chaussures et avoir laissé le corps tout près de chez lui ?

Au loft, Martha avoue à son fils qu'elle voudrait toujours être jeune, belle et douée de talents. Elle a décidé de refuser le rôle de la grand-mère folle.

Le téléphone de Jenna a pu être retrouvé. On peut y entendre la dernière conversation de Jenna avec Monroe mais aussi des bribes de ce qui s'est passé après qu'elle ait quitté l'appartement du photographe. Beckett décide de provoquer des aveux  mais Castle doute qu'elle y parvienne.

Quand ils pénètrent dans la salle d'interrogatoire,  le suspect interrogé n'est pas celui auquel on s'attend . Il avouera avoir tuer Jenna dans un moment d'égarement sous le coup de la jalousie et du désespoir.

Avant de se séparer, Beckett demande à Castle ce que ferait Nikki Hard à la fin d'une rude journée. Il lui dit : "elle rentrerait chez elle, se servirait un verre, se ferait couler un bain chaud et lirait un bon livre". Quand Beckett répond qu'elle n'a pas de bon livre, Castle comprend qu'elle est blessée de ne pas avoir encore reçu le livre dont elle a été l'inspiratrice. Il le lui promet "pour demain".

Au loft, l'humeur de Martha est revenue au beau fixe. Elle a obtenu des aménagements pour son rôle. Elle sera la grand-mère folle qui meure à la fin du premier acte...en scène "un rôle bien plus important que le premier rôle"

[INTRO]

Castle [Dans sa tête] : Il y a deux catégories de personnes qui réfléchissent à des façons de tuer : les psychopathes et les écrivains. Je suis dans celle qui paie le mieux. Qui je suis ? [A voix haute] : Je suis Rick Castle. Castle. Castle. [A Beckett] Je ne sais pas ce que vous en pensez mais je me trouve beau gosse. [Dans sa tête] Chaque écrivain a besoin d'inspiration, j'ai trouvé la mienne.

Beckett : Lieutenant Kate Beckett. Beckett. Beckett. Nikki Hard ?

Martha : C'est un personnage fondé sur vous.

Castle [Dans sa tête] : Et grâce à mon amitié avec le maire, je suis sur ses enquêtes. [A Beckett] Donnez-moi la fessée pour me punir. [Dans sa tête] Ensemble on arrête les tueurs. [A Beckett] On forme une bonne équipe nous deux, comme Starsky & Hutch, Turner & Hooch.

Beckett : Vous me rappelez assez Hooch.

 

[Dans la rue : Un couple]

Femme : Arrête, mais qu'est-ce que tu racontes ? Oh regarde mon amour, une fontaine ! J'ai toujours adoré les fontaines ! Allez viens, on va prendre un bain de minuit !

Homme : Attends ! Eh dis pas n'importe quoi ma puce !

Femme : Mais si viens, on va se marrer ! [Elle commence à se déshabiller]

Homme : Quoi, alors t'es sérieuse là ?

Femme : Si tu m'attrapes, je suis tout à toi !

Homme : Bon d'accord, j'arrive, attends moi ! Tu triches, t'as pris plein d'avance ! [Ils se jettent dans la fontaine, mais soudain, la jeune femme découvre un corps et se met à hurler]

 

[Appartement de Castle : Alexis, Martha et Castle]

Martha [répète un rôle] : J'en ai assez Jasmine, c'est toujours la même chose avec toi. Il va falloir que tu comprennes que dans la vie, on peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre et le baiser de la fermière ! [Castle ne réagit pas] L'argent du beurre et le baiser de la fermière !

Castle [une feuille à la main] : Désolé. [Il lit sa réplique] Oh maman, si je te déçois tellement, je me demande pourquoi tu es revenue à la maison, pas vraie grand mère ?

Alexis [interprête un troisième rôle] : Soyez gentils, fermez là un peu tous les deux, j'essaie de regarder mon émission.

Martha : Oh mais je savais que je n'aurais pas dû quitter Paris ! Et rideau ! Excellent, génial, bon on va reprendre depuis le début.

Alexis : Grand mère...

Martha : Les enfants, faites un petit effort, vous voulez que je décroche le rôle oui ou non ?

Castle : Bien sûr qu'on le veut, mais on...

Martha : Je vous rappelle que c'est le rôle principal dans une pièce qui se jouera à Broadway. Si ça marche, ça pourrait durer une éternité, je pourrais même partir en tournée !

Alexis : Tu serais prête à nous laisser ?

Martha : Ce serait seulement 9 mois dans l'année. Ben n'aies pas l'air si triste ! [A Castle, qui sourit] Quant à toi, n'aies pas l'air si ravi !

Castle [son téléphone sonne, il décroche]Castle ? Pas de problèmes j'arrive. [Il raccroche] C'est reparti ! On a un mort, un meurtre et du grabuge, la totale ! Désolé d'abandonner la répèt.

Martha : Oh c'est pas grave, Alexis peut faire les 2 rôles. Ca ne te dérange pas si elle ne va pas en cours ce matin ?

Alexis : Emmène moi avec toi !

Castle : Sur une scène de crime ?

Alexis : C'est sûrement instructif ! S'il te plaît !

Castle [regarde Martha] : Il va falloir te trouver une bonne cachette.

 

[Scène de crime : Beckett, Lanie, Castle, Ryan et Esposito]

Esposito : Femme de type européen, un couple coquin l'a trouvée ce matin.

Castle : Ca leur a sûrement coupé l'envie.

Ryan : Pas de sac, aucun papier d'identité, et devinez quoi, elle a pas de chaussures.

Castle : A mon avis elles sont restées au bal avec le prince charmant. On ne devrait pas se mettre à la recherche de la citrouille et des souris ? D'accord, j'arrête.

Beckett : Interrogez les habitants du quartier et demandez aux hommes de fouiller les poubelles autour de la place pour trouver son sac.

Ryan : Dacodac'.

Beckett [s'approche du corps avec Castle] Salut Lanie.

Lanie : Salut.

Beckett : Cause de la mort ?

Lanie : Poignardée, elle a reçu un coup mortel dans le dos. C'est peut-être un vol qui aurait mal tourné.

Beckett : Peut-être, mais il faut qu'on commence par trouver qui c'est, et ce qu'elle faisait là aussi tard.

Castle : Eh bien, elle est grande, elle est très jolie, elle est très mince, ses cheveux sont apprêtés, et elle est beaucoup trop maquillée. C'est un mannequin ! Et je suis prêt à parier qu'elle était en boîte hier soir. C'est la semaine de la mode alors toutes les plus belles femmes du monde se ruent vers les endroits les plus branchés comme des sauterelles, des sauterelles squelettiques.

Beckett : Vous pouvez nous dire qui l'a tué ? [Castle fait "non" de la tête] Alors fermez la.

Lanie : Elle avait ça au poignet.

Beckett : Elle était en boîte hier soir. [Castle sourit] C'est le logo de Teddy Farrow, il crée des vêtements pour femme, super tendance. Et pas donnés.

Castle : Je vous le fais pas dire, mon compte en banque risque pas d'oublier ce Teddy, j'ai même failli demander la garde de ses vêtements à mon divorce.

Beckett : Tu peux regarder la marque de sa robe ?

Lanie : Collection Teddy Farrow.

Beckett : Si c'était un de ses mannequins, il pourra peut-être l'identifier pour nous. Merci Lanie.

Lanie : Je t'en prie Kate.

Castle : Je viens de trouver l'accroche pour la couverture de mon prochain bouquin : plongez dans l'enfer de la mode à New-York, cette année les créations sont à mourir !

 

[Bâtiment de Teddy Farrow : Beckett, Castle et Farrow]

Farrow : C'est Jenna, Jenna McBoyd, normalement elle devait défiler pour moi aujourd'hui. Oh mon dieu, que s'est-il passé ?

Beckett : Elle s'est fait poignarder de bonne heure ce matin.

Farrow : Je n'arrive pas à le croire, je veux dire, je l'ai encore vue hier, elle était passée à ma soirée.

Beckett : Avez-vous noté quelque chose d'inhabituel dans son comportement lors de cette soirée ? [Pendant ce temps, Castle regarde l'une des mannequins, intrigué]

Farrow : Elle était très agitée, mais ça n'avait rien d'anormal. [Ils sont brièvement interrompus par une employée]

Beckett : Savez-vous ce qui la préoccupait ?

Farrow : Oui, elle était stressée à cause de... [Il se met à crier] Eh non, pas la ceinture rose, on avait dit la bleue d'accord !

Femme : Désolée monsieur.

Farrow : Ecoutez, Jenna était ce qu'on appelle une fille de la campagne, et elle venait à peine de débarquer de l'Ohio.

Castle : Vous voulez dire qu'elle était naïve ?

Farrow : C'était une étoile montante, mais elle n'était pas prête, elle n'avait pas les épaules pour ça.

Beckett : De quoi parlez vous ?

Homme : On commence dans 4 minutes, 4 minutes.

Farrow : Je parle de... je voulais faire de Jenna la nouvelle égérie de ma prochaine campagne publicitaire. Ca voulait dire séances photos, couvertures de magazines, affiches en géant sur Time Square, le tour du monde, sans oublier bien entendu un énorme salaire !

Castle : Ca faisait peut-être un peu beaucoup pour une jeune fille naïve ?

Farrow : En tout cas depuis quelques semaines elle était devenue irritable, et même paranoïaque. Je commençais à me demander si elle avait assez d'expérience pour une campagne publicitaire de cette ampleur.

Beckett : Vous venez de dire qu'elle était paranoïaque, à votre avis elle prenait de la drogue ? Non, elle était anti-drogue.

Wyatt Monroe : Teddy, si tu veux que je prenne tes filles en photo, il va vraiment falloir virer ce petit frimeur de mon siège !

Farrow : Oh Wyatt, détends toi, je m'en charge.

Beckett : Monsieur Farrow, j'avais encore une ou deux questions.

Farrow : D'accord, mais faites vite, s'il vous plaît. [Castle et la mannequin se regardent]

Beckett : Avec qui était Jenna quand vous l'avez vue à votre soirée ? Concentrez-vous Castle.

Farrow : Vous savez, je l'ai juste entr-aperçue, elle a passé la plupart du temps avec Sierra, sa meilleure amie. C'est elle là bas, avec la robe de mariée. Bon si vous n'avez plus d'autre question, il faut vraiment que je règle les derniers petits détails.

Castle : Oh si, une dernière, quand Jenna a quitté votre soirée, elle avait des chaussures ?

Farrow : Oui, je lui avais prêté une magnifique paire d'escarpins en satin rose, pour aller avec sa robe. Oh d'ailleurs, en parlant de ça, cette robe était un modèle unique. Et j'imagine que vous n'allez pas nous la rendre ?

Beckett : C'est une pièce à conviction désormais, et il y a un gros trou dans le dos, mais vu qu'elle s'est fait poignarder, je dirais que c'est normal.

Farrow : Oui, désolé. [Il s'éloigne]

Rina [mannequin qui observait Castle] : Rick Castle, c'est incroyable que je tombe sur vous par hasard, le jour où justement je viens d'acheter ce super magazine.

Castle : Oh, regardez ça, c'est moi en couverture.

Beckett : Alors il est déjà dans les kiosques ?

Castle : Pour créer Nikki Hard, le personnage de son dernier roman, Richard Castle s'est inspiré d'une des meilleures flics de la ville de New-York, c'est gentil non ?

Rina : Euh, vous pourriez me...

Castle :... oui avec plaisir, dites moi juste à quel nom je signe.

Rina : Oh, alors vous vous rappelez pas de moi ?

Castle : Bien sûr que si, je me rappelle de vous, évidemment, vous êtes...

Rina : ... Rina.

Castle : Rina, oui ! On a fait connaissance à cette soirée, chez l'autre là, pour fêter ce truc, ça avait duré toute la nuit, waouh c'était l'éclat' ! [Beckett sourit]

Rina [écrit dans la main de Castle] : Tenez, appelez-moi.

Castle [alors que Beckett a le sourire aux lèvres] : Vous avez vu, ils parlent de vous ! [Ils partent voir Sierra]

Sierra : Oh mon dieu, j'arrive pas à le croire ! Et c'est moi qui a hérité de sa robe. Normalement c'est elle qui devait clore le défilé, pas moi. J'ai essayé de l'appeler toute la matinée sur son portable, mais j'arrivais pas à tomber sur le répondeur.

Beckett : A quelle heure a-t-elle quitté la soirée ?

Sierra : Aux environs de minuit, j'ai supposé qu'elle était rentrée chez elle.

Beckett : Monsieur Farrow nous a dit qu'elle était un peu agitée ces derniers temps.

Sierra : Demain Teddy annoncera qui est l'égérie de sa nouvelle collection, Jenna rêvait d'avoir ce boulot, elle était un peu tendue, mais elle avait vraiment pas à s'inquiéter pour ça.

Castle : Pour quelle raison ?

Sierra : C'était la préférée de Teddy. Tout le monde savait que ça allait être elle. Oh mon dieu, Travis est au courant ? [Beckett est intriguée] C'est son mari, il va être complètement anéanti, ils étaient fous l'un de l'autre.

 

[Salle de repos : Beckett, Castle et Travis McBoyd]

Travis : Je suis allé me coucher aux alentours de onze heures, je me suis endormi en pensant qu'elle me réveillerait en rentrant, mais à 3 heures du matin, elle était toujours pas à la maison. Alors j'ai appelé sur son portable, elle m'a pas répondu, ensuite j'ai appelé la police, ils m'ont dit qu'il fallait que j'attende 48 heures avant de pouvoir signaler sa disparition. Je leur ai dit "vous connaissez pas ma femme, si elle est toujours pas rentrée à la maison à cette heure-ci, c'est parce qu'il s'est sûrement passé quelque chose !". J'aurais dû aller avec elle, toutes les personnes qui vont à ces soirées sont si superficielles.

Beckett : Travis, je sais à quel point c'est difficile, mais je suis obligée de vous poser cette question : y aurait-il une personne à laquelle vous pensez qui aurait pu en vouloir ou faire du mal à Jenna ?

Travis : Attendez vous plaisantez ? On a déjà porté plainte plusieurs fois, les autres flics vous ont pas parlé de cette histoire ?!

Castle : Porté plainte pour quoi ?

Travis : Pour harcèlement, y a un taré qu'arrêtait pas d'envoyer des lettres à Jenna, il lui écrivait des trucs dégueulasses, il prenait aussi des photos d'elle dans notre vie privée, un peu comme s'il nous épiait constamment. Elle ça la détruisait petit à petit, moi ça me rendait dingue. On a même failli repartir chez nous.

Beckett : Et vous avez porté plainte, c'est ça ?

Travis : On a déposé une douzaine de plaintes, et chaque fois vous disiez la même chose, vous nous donniez la même explication ridicule ! "Vous savez, vous êtes à New York, on a des choses plus importantes à faire que d'essayer de vous débarrasser d'un fan un peu ennuyeux". Et aujourd'hui elle est morte, ma femme est morte ! Vous entendez, elle est morte !

 

[Salle de réunion : Beckett, Castle, Ryan et Esposito]

Ryan : Les lettres ont été envoyées d'un bureau de poste à Soho, aucune adresse d'expédition et pas de signature.

Esposito : L'auteur anonyme a oublié d'inscrire ses coordonnées, c'est pas de bol ça !

Ryan : J'expose les faits. [Beckett sourit]

Castle [lit une lettre] : Aujourd'hui je t'ai vue dans le métro, toi tu m'as vu ? J'avais envie de te goûter.

Esposito : Ce mec est un vrai tordu.

Beckett : Oui mais il la menace jamais directement, c'est pour ça qu'en allant voir les flics, ils ont pas vraiment été pris au sérieux.

Castle : Deux gamins de la campagne décident de venir en ville pour vivre leurs rêves, et voilà le résultat. Rien à voir avec le conte de fées auquel ils devaient s'attendre.

Esposito : Pour prendre ces photos, il devait sûrement être sur un toit, pas très loin de leur appartement.

Beckett : Maintenant je comprends pourquoi elle était paniquée. Trouvez ce toit, il y aura peut-être quelque chose qui nous permettra d'identifier ce type. Ces flics se sont plantés alors il faut à tout prix trouver le meurtrier.

 

GÉNÉRIQUE

 

[Appartement de Castle : Alexis et Castle]

Castle : Coucou, je suis rentré ! Et j'ai fait un crochet par le resto chinois.

Alexis : Salut papa !

Castle : Salut chérie.

Alexis [voit une pile de magazines] : Oh, sympa, j'en avais déjà pris un en revenant de l'école.

Castle : Comment est l'article ? Elle a été gentille ?

Alexis : Arrête ton cinoche, la journaliste t'a adoré et elle a adoré le lieutenant Beckett. Elle a même adoré ton bouquin ! L'article est dithyrambique, comme d'habitude.

Castle : Et comme d'habitude, ma mère trouvera bien quelque chose à dire pour m'éviter de prendre le melon.

Alexis : En tout cas pas ce soir, elle est dans sa chambre en train de pleurer la fin de sa carrière.

Castle : Ca veut dire qu'elle n'a pas eu le rôle ?

Alexis : Oh si, sauf que ce n'est pas celui qu'elle voulait. Disons que pour le rôle principal, ils ont pris quelqu'un d'autre. Ils lui offrent le rôle de la mamie cinglée.

Castle : Oh, la mamie cinglée...

Alexis : Oui, et elle meurt au premier acte !

Castle : Oh...

Alexis : En coulisses.

Castle : Oh ! [Son téléphone sonne] Non !

Alexis : T'attends un appel ?

Castle : D'accord, j'avoue ! Non j'ai rencontré une charmante jeune femme à la semaine de la mode, et je lui ai laissé un message il y a à peu près une heure.

Alexis : Un mannequin ?

Castle : Hm hm.

Alexis : Papa, c'est pas un peu mal vu de draguer au cours d'une enquête ?

Castle : Alors pour ton info, c'est elle qui m'a dragué. Elle a dit qu'on se connaissait mais je ne sais pas d'où.

Alexis : Oh, être aussi beau c'est vraiment une malédiction ! Elle s'appelle comment ? Lola ? Bree ? Tatiana ?

Castle : Rina.

Alexis : Tu viens de dire Rina ?

Castle : Ouais.

Alexis : Une blonde c'est ça ?

Castle : Oui.

Alexis : Des petits yeux de biche ?

Castle : Oui.

Alexis : Des jolies lèvres charnues ?

Castle : Oui.

Alexis : Papa, tu la connais, elle me gardait quand j'étais petite !

Castle : Oh c'est pas vrai...

Alexis : Malheureusement, ça l'est. C'était ma baby-sitter, on regardait "High School Musical" dix fois par jour, tu te souviens pas ?

Castle : Non, je me souviens vaguement d'une girafe aux cheveux filasses et aux dents baguées qui s'appelait Katrina.

Alexis : C'est elle. Le vilain petit canard s'est changé en cygne. Elle a raccourci son prénom et elle est devenue top model. C'est incroyable que tu l'aies rencontrée par hasard, le monde est vraiment tout petit.

Castle : Ouais, tout petit et très cruel...

 

[Salle d'autopsie : Lanie, Beckett et Castle]

Lanie : D'après les résultats des analyses, elle est morte entre 2 et 5 heures du matin.

Beckett : Elle a quitté la soirée à minuit.

Castle : Alors elle était où pendant 2 heures ?

Beckett : Est-ce qu'elle présente des signes d'abus sexuels ?

Lanie : Non, mais elle s'est débattue à mon avis. Sa robe s'est déchirée, et elle a des contusions sur le bras et des traces de lutte sur les mains. Elle a une coupure sur la joue interne qui indique qu'elle a reçu une gifle violente. Mais voilà la partie la plus étrange. Votre victime s'est fait poignarder avec un truc long et pointu, rien à avoir avec la forme classique.

Beckett : Tu peux nous en dire plus ?

Lanie : Grâce à la forme de la blessure, j'ai pu faire une reconstitution. L'arme du crime a 4 côtés. La pointe est fine, et elle s'élargit progressivement en allant vers la base. Et j'ai aussi trouvé des petits morceaux de verre dans la blessure.

Castle : On l'a poignardée avec le Washington Monument ?

Beckett [son téléphone sonne] : Excusez-moi. [Elle décroche] T'as une bonne nouvelle Esposito ?

Esposito [au téléphone; avec Ryan dans un bâtiment] : Oui, le toit est juste en face de l'appartement de la victime, tout le monde peut y accéder.

Beckett : T'as trouvé quelque chose ?

Esposito : Des tas de mégots de cigarette, des canettes, et un emballage vide de carte mémoire pour appareil photo numérique.

Beckett : Donnez-le au labo, ils trouveront peut-être des empreintes.

Esposito : A vos ordres !

Beckett [elle raccroche] : Y a autre chose ?

Lanie : Oui, d'après le rapport préliminaire son taux d'alcoolémie était de 0,2 g/L de sang, et on a aussi relevé des traces d'admer dans son système sanguin.

Castle : Qu'est-ce que c'est ?

Lanie : Un genre d'amphétamine qu'on prescrit d'habitude pour troubles de la tension. Malheureusement, les mannequins s'en procurent illégalement et s'en servent pour perdre du poids, c'est efficace.

Beckett : Et pourtant, il paraît qu'elle était anti-drogue.

Castle : On dirait que son job et son fan taré n'étaient pas les seules causes de ses angoisses.

 

[Commissariat : Beckett et Castle]

Beckett : Ca vous surprend pas qu'un fan taré la harcelait ?

Castle : Non, pas vraiment pourquoi ?

Beckett : Et ben, c'était pas Claudia Schiffer, elle avait même pas fait de campagne nationale pour l'instant.

Castle : Notre type était peut-être un petit futé, il savait qu'elle allait devenir une star et il préparait le terrain, il prenait de l'avance. [Il voit un magazine ouvert à la page du reportage sur Castle ouvert sur le bureau de Beckett] Oh, je savais que vous ne pourriez pas résister ! Pas mal du tout ce petit article hein ?

Beckett : Oui, enfin si on aime les journalistes lèche bottes.

Castle : Comment ça lèche bottes ? Elle parle de vous en termes élogieux, elle vous place entre Sherlock Holmes et Angelina Jolie, et elle a mis une super photo de vous en plus ! Au fait, pourquoi vous croisez toujours les bras ?

Beckett : Peu importe.

Castle : Pourquoi vous êtes en pétard ?

Beckett : Je suis pas en pétard.

Castle : Mais vous avez l'air en pétard.

Beckett : Et ben c'est pas le cas.

Castle : Mais si vous étiez en pétard, vous me le diriez ?

Beckett : Ce n'est pas le cas !

Castle : Mais vous me le diriez ?

Beckett : Ca n'a pas d'importance, parce que je ne suis pas en pétard !

Esposito [arrive avec Ryan] : Regardez qui est là, Richard Castle, le mec dont tout le monde parle !

Castle : Oh, vous faites sûrement allusion à ce super article, même si certains d'entre nous le trouvent lèche bottes !

Esposito : Non, ça c'est déjà vu, nous on vous parle d'hier à la semaine de la mode.

Ryan : Il paraît que vous avez rapporté un petit souvenir ?

Esposito : Le numéro de téléphone d'une super petite gonzesse qui s'appelle... Réno ?

Ryan : Non, Rina !

Beckett : Je n'ai pas pu garder ça pour moi, désolée.

Esposito : Allez Castle, nous on pourra jamais approcher de top model, alors on veut des détails, elle était plutôt le genre à défiler pour de la lingerie qu'on peut arracher avec les dents ou...

Ryan : ... plutôt le genre au teint hâlé qui défile pour les bikinis sexys ?

Beckett : Non, du genre "oh le truc de dingue, je viens d'avoir mon permis de conduire les filles !".

Castle : Je vais vous donner un conseil, vous devriez mûrir un petit peu parce que la jeune fille dont vous parlez, c'est pas un morceau de viande, c'est la fille de quelqu'un, d'accord ? C'est peut-être même... une baby-sitter...

Beckett [lit un rapport] : Les gars, le labo a pu identifier une empreinte sur l'emballage.

Esposito [prend le rapport] : Will James.

Ryan : Charmant garçon, il est en conditionnelle pour violences conjugales et soumis à plusieurs ordonnances restrictives.

Esposito : On dirait qu'on le tient !

 

[Appartement de James : Beckett, Castle, Ryan et Esposito]

Beckett : Will James, c'est la police de New York ! [Le gardien ouvre la porte]

Esposito : Rien à signaler !

Ryan : Ouais, ici non plus.

Beckett : Regardez, je viens de trouver ça, c'est le composite de Jenna.

Esposito : Le composite ?

Beckett : Ouais, les agences de mannequin s'en servent pour les castings.

Castle : Un seul composite, vous ne trouvez pas que c'est un peu léger. C'est vrai, où est passé le mur couvert des photos de Jenna ?

Ryan : Beckett, j'ai peut-être un truc. Un appareil photo muni d'un télé objectif.

Beckett : Y a quoi à l'intérieur ?

Ryan : Rien du tout, probablement effacé. Une mini-carte de 4 Go, même marque que l'emballage retrouvé sur le toit.

Beckett : Donne là au labo, qu'ils essaient de récupérer les photos.

Castle : Si ce type en pince vraiment pour Jenna, il le dissimule bien.

Esposito [à Ryan, discrètement] : Tu savais ce que c'était un composite ? [Ryan fait signe que non] Ouais, moi non plus.

James [rentre chez lui, Esposito et Ryan pointent leurs armes] : Je peux peut-être vous aider ?

Ryan : Will James, levez les mains !

 

[Salle d'interrogatoire : Beckett, Castle et Will James]

Beckett : On sait que vous étiez sur le toit de l'immeuble, en face de son appartement. Alors si c'était pas pour prendre des photos, c'était pour quoi ?

James : Je vous dis que je l'ai pas tuée, d'accord ? J'étais même pas là dimanche dernier, je bossais.

Beckett : C'est vrai oui, dans un casino à Atlantic City. Vous inquiétez pas, on est en train de vérifier. Seulement en attendant, expliquez nous pourquoi on a trouvé ça dans votre appartement ? [Elle lui montre le composite]

James : Avoir des photos de jolies gonzesses, c'est pas un crime non ?

Castle : Non, mais leur envoyer des lettres de menaces, c'est un délit. Vous permettez ? [Il lit la lettre] "Tu t'es beaucoup trop maquillée aujourd'hui, tu m'as fait penser à une catin".

James [rigole] : Vous pensez que c'est moi qui ait écrit ça ?

 

[Salle d'observation : Beckett, Castle, Ryan et Esposito]

Castle : Ce type est complètement barré, c'est un vrai pervers je vous dis !

Ryan : On a un problème, son alibi tient la route.

Beckett : Non, dites moi que c'est une blague !

Esposito : J'ai parlé au directeur du casino où il est voiturier, il a dit que Will James travaillait la nuit où Jenna a été tuée.

Beckett : Non c'est impossible, y a sûrement une erreur.

Castle : Son patron est peut-être dans le coup, ou il essaie de le couvrir.

Esposito : C'est ce que je me suis dit, donc j'ai demandé les vidéos de surveillance. James a garé des voitures toute la nuit, alors c'est pas notre homme.

 

[Salle de réunion : Beckett, Castle et Travis McBoyd]

Travis : Attendez, je comprends plus rien là.

Beckett : Pour l'instant on le garde en cellule pour harcèlement, mais il n'a pas tué Jenna.

Travis : Non, mais c'est lui qui lui a envoyé toutes ces lettres et c'est lui qui a pris les photos.

Beckett : On peut pas en être sûrs à moins que le labo réussisse à récupérer les fichiers effacés sur la carte mémoire. On va trouver son assassin, et on va le mettre en prison, vous avez ma parole.

Travis : D'accord, si je peux faire quoi que ce soit, dites-le.

Beckett : Eh bien en fait vous pouvez peut-être nous aider à comprendre quelque chose. Le médecin légiste a trouvé des traces d'admer dans le système sanguin de Jenna, c'est une forme d'amphétamine.

Travis : Non, non Jenna était contre la drogue.

Castle : Plusieurs personnes nous ont dit qu'elle était nerveuse et agitée ces derniers temps.

Travis : Oui évidemment, elle était stressée. Ecoutez, toutes ces lettres qu'elle recevait, ça la terrifiait. Seulement elle voulait surtout pas que ça s'ébruite au boulot.

Beckett : Justement, comment ça allait au boulot ? Elle s'entendait pas avec certaines personnes, comme Monsieur Farrow par exemple ?

Travis : Pas du tout, elle adorait Teddy, elle s'entendait bien avec tout le monde. Enfin presque, parce que y a ce gars là, le photographe de mode, ils se sont disputés.

Beckett : A propos de quoi ?

Travis : Je crois que c'était lui qui devait s'occuper de la campagne publicitaire, alors la semaine dernière, Jenna est allée le voir pour faire une séance d'essais. Elle était en larmes en rentrant, elle disait que ses photos étaient horribles, elle avait peur de ne plus pouvoir faire la campagne Farrow.

Castle : Elle a dit pourquoi ça s'est mal passé ?

Travis : Non, elle a seulement dit qu'il l'aimait pas et qu'il avait fait exprès de rater les photos pour ne pas qu'elle ait ce boulot.

Beckett : Vous savez comment il s'appelle ce photographe ?

 

[Bâtiment de Teddy Farrow : Beckett, Castle et Wyatt Monroe]

Beckett : Monsieur Monroe, que s'est-il passé entre vous et Jenna ?

Monroe : Rien, Jenna était un super mannequin et une chic fille mais ce jour là, elle n'était pas concentrée, elle avait la tête ailleurs. C'est vrai qu'on s'est disputés, mais on a résolu nos problèmes.

Castle : Comment ?

Monroe : J'ai accepté de faire un nouveau test sur mon temps libre et à mes frais. Normalement on devait se retrouver hier après le défilé mais...

Beckett : Et vous pouvez nous dire où vous étiez entre 1h et 5h du matin la nuit où elle a été tuée ?

Monroe : Je suis resté à la petite fête de Zac Posen jusqu'à 3h, et après je suis rentré me coucher.

Beckett : Merci monsieur Monroe.

Animateur : Mesdames et messieurs, Teddy Farrow ! [Celui-ci arrive sur scène]

Farrow : Bonjour, nous venons de passer une semaine très difficile chez Teddy Farrow. Comme vous le savez sûrement, dimanche soir nous avons perdu une amie très chère. Jenna McBoyd nous a quittés beaucoup trop tôt. Mais même si aujourd'hui nous honorons sa mémoire, nous devons continuer à avancer parce que c'est ce qu'elle aurait voulu. Et si je vous ai tous invités ici, c'est justement pour vous présenter la nouvelle égérie de ma dernière collection, elle a un talent exceptionnel, et ensemble nous allons accomplir de grandes choses. Je vous demande d'accueillir mademoiselle Sierra Goodwin !

Castle : Et qui est-ce qui prend encore la place de sa très bonne amie Jenna ? Sierra ! Je me trompe où elle a l'air au comble du bonheur ? Vous vous souvenez de ce qu'a dit Teddy à propos de sa nouvelle égérie ? Sa photo dans tous les magazines, des affiches publicitaires sur Times Square, et un énorme salaire. On a déjà tué pour beaucoup moins que ça.

Beckett : Castle, vous êtes en train de supposer qu'une fille en aurait assassiné une autre pour un job ?

Castle : Ce n'est pas qu'un job, c'est une campagne. Ca vous lance une carrière la jalousie c'est classique comme mobile. Vous avez vu le talentueux monsieur Richler ? "Faux semblants" et bien sûr, le meilleur de tous c'est "Showgirls" !

Beckett : Personne ne s'est fait tué dans "Showgirls" ! Enfin je crois.

Castle : Sierra aurait voulu être la petite préférée de Teddy mais elle était toujours le second choix. Elle se répétait sans cesse "et si Jenna n'était plus là, alors je serais numéro 1, et j'aurais enfin ce que je mérite, ce qui me reviens de droit", jusqu'à cette nuit là. Elle se dit que c'est sa chance, elle décide d'attirer Jenna à l'abri des regards, dans un endroit désert, et dès que l'occasion se présente, elle la poignarde à mort.

Beckett : Avec l'obélisque du Washington Monument qu'elle avait dans son sac à main ?!

Castle : Et elle lui vole ses chaussures. C'est pas une théorie parfaite mais, maintenant qu'on est ici, je me disais qu'on aurait pu en profiter pour en apprendre un peu plus sur Sierra Goodwin. Et je viens de trouver celle qui va nous éclairer. [Il l'emmène vers Rina]

Rina : Rick !

Castle : Euh non, c'est monsieur Castle pour vous jeune fille. Rina, voici le lieutenant Beckett. Lieutenant Beckett, Rina. Elle faisait du baby-sitting pour moi. Enfin je veux dire, pour Alexis.

Beckett : Vous m'en direz tant !

Castle : Enfin bref, on est là à propos de Jenna.

Rina : Oh, c'est tellement affreux ce qui s'est passé.

Castle : Oui au fait, est-ce que c'est vrai qu'elle et Sierra étaient les meilleures amies du monde ?

Rina : Non j'aurais pas dit ça comme ça, disons que Sierra est plutôt du genre vipère.

Beckett : Quoi ? Comment ça ?

Rina : Elle aime pas avoir de la concurrence.

Castle : Elle a déjà poussé une fille dans les escaliers ?

Rina : Non, ça va jamais vraiment très loin. Des fois, elle ment sur l'heure d'un défilé ou elle met du poil à gratter dans nos culottes. Ah si attendez, maintenant que j'y pense, un jour elle a écrasé une pilule pour maigrir, et elle l'a mise dans la coupe de champagne d'un autre mannequin !

Beckett : Vous dites qu'elle a drogué une personne ?

Rina : La fille est devenue complètement dingue et elle a traité Calvin Klein de vieux crouton ringard ! Alors qu'il était devant elle !

Castle : Oh !

Beckett : Vous nous avez été d'une aide précieuse Rina, merci beaucoup.

Rina [à Castle] : Appelez-moi !

Castle [voit que Beckett réfléchit] : Vous comptez me faire partager vos pensées ?

Beckett : Je me disais un truc, peut-être que Jenna ne prenait pas vraiment de drogue, peut-être que c'était Sierra qui lui en mettait dans son verre quand Teddy Farrow n'était pas loin pour la faire passer pour folle ou paranoïaque.

Castle : Alors ça c'est digne d'une scène coupée dans l'édition limitée de "Showgirls" !

Beckett [aperçoit Ryan et Esposito, verre et petit four à la main] : Qu'est-ce qu'ils font ici ces deux là ?

Esposito [montre un dossier] : On a un truc pour vous, c'est urgent. [Ils s'éloignent]

Beckett : Allez-y les gars, je vous écoute.

Esposito : Le labo a réussi à récupérer les photos de la carte mémoire de Will James. Il l'a peut-être pas tuée, mais cette fois c'est sûr, il la harcelait.

Beckett : Et vous avez fait tout ce chemin jusqu'ici pour me montrer ça ?

Ryan : On a pensé que c'était important.

Castle : C'est trop gentil, non vraiment merci les gars.

Ryan : Alors lieutenant Beckett, ça vous manque pas la vie de l'amour ?

Beckett : De quelle vie tu parles ?

Esposito : Oh Castle, est-ce que votre copine est là ? Vous savez euh...

Ryan : ... Rina...

Beckett : Rina était la baby-sitter d'Alexis, alors en ce qui concerne le grand Rick, c'est un peu comme si elle portait une ceinture de chasteté blindée.

Castle : Merci pour cette très belle image, Beckett. Et aussi pour m'avoir appelé le grand Rick !

Esposito : Ah au fait, notre copain Will James a une petite amie, et à mon avis, elle a 2 ou 3 choses à nous dire. Y a des photos d'elle à la fin du paquet.

Ryan : Hm, des photos de nu !

Beckett : Castle, regardez ça.

Castle : Que je regarde des photos de nu, bon d'accord ! [Il regarde la photo où Sierra figure] C'est elle la petite amie de Will James ? On dirait que Teddy Farrow n'était pas le seul pour qui elle posait.

 

[Commissariat : Beckett, Castle et Teddy Farrow]

Farrow : Vous avez une idée du spectacle que vous venez d'offrir aux journalistes ?! Comment avez-vous osé débarquer en plein milieu de ma fête de lancement pour venir arracher mon égérie ?! Et puis pourquoi vous l'avez traînée ici comme si c'était une criminelle ?!

Beckett : Parce que c'est le cas !

Esposito : Will James vient de passer aux aveux, il admet que c'est Sierra qui l'a engagé pour prendre les photos volées de Jenna. Il l'a même aidée à écrire les lettres, et notre gusse prétend avoir fourni Sierra en admer.

Beckett : Elle droguait Jenna à chaque fois que vous étiez présent pour qu'elle ait l'air paranoïaque.

Farrow : Pourquoi aurait-elle fait une telle chose ?

Castle : Pour jouer sur les peurs d'un couple naïf de province, pour les forcer à repartir pour l'Ohio, afin que Sierra reprenne la place de Jenna.

Beckett : Monsieur Farrow, vous avez déjà entendu l'expression "Je serais prête à tuer pour avoir ce job" ?

Farrow : Mais c'est mon visage, mon égérie ! Vous vous rendez compte des conséquences désastreuses, ce sera un véritable scandale ! Ca va entâcher la sortie de la collection printemps-été !

Beckett : Une jeune fille a été tuée, mais ça n'a pas l'air de signifier grand chose pour vous.

Farrow : En tout cas, ça ne signifie pas que mon affaire doive en souffrir.

Beckett : Ce ne sont que des vêtements !

Farrow : Que des vêtements ?! Les vêtements sont le symbole d'une civilisation, les vêtements sont la seule chose qui séparent l'être humain de l'animal.

Beckett : Pas toujours.

 

[Salle d'interrogatoire : Beckett, Castle et Sierra]

Beckett : Vous en aviez assez d'être le second choix alors vous deviez vous débarrasser d'elle pour devenir l'égérie de Teddy.

Sierra : Non pas du tout, je n'ai pas tué Jenna, je vous le jure !

Castle : C'est vrai, vous l'avez juste droguée, sans oublier les lettres de menaces.

Beckett : Où étiez-vous à 2h du matin dimanche soir ? Ecoutez, vous êtes suspectée de meurtre Sierra, si vous avez quelque chose à nous dire, il faut le dire maintenant.

Sierra : Jenna est allée chez Wyatt.

Castle : Le photographe ?

Sierra : Y a une chose sur laquelle elle n'était pas parano, c'est quand elle affirmait que Wyatt avait saboté ses photos, c'est ce qu'il a fait !

Beckett : Pourquoi ?

Sierra : Parce qu'elle ne voulait pas coucher avec lui, voilà pourquoi ! Toutes les filles dans le métier sont au courant. Si vous lui donnez ce qu'il veut, il fait des super photos. Si jamais vous refusez, alors il peut vous détruire. Et il voulait Jenna.

Beckett : Donc si je comprends bien, il lui demandait de choisir entre sa carrière et son mariage, c'est une belle ordure ce Wyatt.

Sierra : Elle savait que les photos de la deuxième séance devaient être super bonnes, sinon elle pouvait faire une croix sur la campagne. Mais elle devait s'assurer qu'il jouerait le jeu cette fois !

Beckett : Qu'est-ce qu'il s'est passé dimanche soir ?

Sierra : Elle prétendait avoir un plan, j'ai pensé qu'elle allait faire ce qu'il lui demandait, et je lui ai même dit "c'était pas si terrible tu sais, si ça se trouve tu vas peut-être aimer ça". Moi j'ai aimé. C'est la dernière fois que je l'ai vue vivante.

 

[Commissariat : Beckett, Castle, Ryan et Esposito]

Esposito : Beckett ?

Beckett : Oui.

Esposito : On a vérifié le casier de Wyatt Monroe, rien d'important, mais on a appris que son appartement était à deux pas du centre d'art, et la fenêtre de son salon donne sur la fontaine où Jenna a été tuée.

Beckett : Il vit à côté de la scène de crime.

Ryan : On a aussi vérifié l'alibi qu'il nous avait donné, et tout le monde dit qu'il avait quitté la fête de Zac Posen vers 23h30.

Castle : Il nous a dit l'avoir quittée à 3h du matin.

Esposito : Et cerise sur le gâteau, on a parlé aux invités de Teddy Farrow, et ils nous ont dit qu'ils l'avaient vu débarquer vers minuit.

Beckett : Donc il nous a menti.

 

[Appartement de Monroe : Beckett, Castle et Monroe]

Monroe : J'ai appris pour l'arrestation de Sierra, ça m'a vraiment fait un choc.

Beckett : Vous étiez proches ?

Monroe : C'est pas le terme que j'emploierais, mais on a fait pas mal de séances ensemble.

Castle : Oui, on est au courant. [Regarde par la fenêtre] Vous avez une vue magnifique.

Monroe : Merci, sinon que puis-je faire pour vous ?

Beckett : Vous pouvez me dire pourquoi vous n'avez pas précisé que vous étiez passé à la soirée de Teddy ?

Monroe : J'avais sûrement oublié. C'est la semaine de la mode, alors je vais à beaucoup de soirées. [Castle se met par terre et regarde sous les meubles] Eh, qu'est-ce que vous faites ?

Castle : Oh, vous occupez pas de moi.

Beckett : Vous avez parlé à Jenna là bas ?

Monroe : Y a de fortes chances oui, pour la saluer.

Beckett : Vous ne lui avez pas donné rendez-vous ici un peu plus tard ?

Monroe : Non.

Castle [se relève avec une paire de chaussures] : Vous en êtes sûr, alors c'est à qui ça ? De magnifiques escarpins en satin rose prêtés par Teddy Farrow.

Monroe : Je ne sais pas à qui ça appartient désolé.

Beckett : C'est quoi cette récompense monsieur Monroe ? [Elle regarde le trophée de la forme de l'arme du crime] Pour excellence dans la photo éditoriale. Je suis sûre qu'il y en avait un autre ici, on peut savoir où il est ?

Monroe : C'est ma femme de ménage, elle l'a fait tomber, il s'est cassé en mille morceaux, il y a une semaine je crois.

Castle : Moi je trouve que ça ressemble au Washington Monument !

Beckett : C'est drôle, j'allais le dire.

 

[Salle d'interrogatoire : Beckett, Castle et Monroe]

Monroe : D'accord, écoutez, c'est vrai Jenna est passée chez moi cette nuit là, mais elle était vivante quand elle est partie.

Beckett : Pourquoi elle était chez vous ?

Monroe : Elle est venue me voir à la soirée de Teddy pour me dire qu'elle avait changé d'avis. Elle voulait qu'on rebosse ensemble, mais cette fois, en équipe.

Castle : Oh, et vous avez cru que c'était un code pour vous dire "Sautes moi" ?

Monroe : On devait se retrouver chez moi après la soirée. Elle est venue, on a bu un verre, on s'est installés confortablement sur le canapé. Moi j'étais prêt à me mettre au boulot, mais elle arrêtait pas de vouloir parler de notre accord, elle l'appelait comme ça. Elle m'a demandé de lui dire exactement ce qu'elle devait faire pour que les photos soient réussies. Elle voulait des détails.

Beckett : Elle voulait essayer de vous faire parler pour vous tendre un piège ?

Monroe : Sauf qu'elle était pas très douée comme espionne. J'ai attrapé son sac et j'ai senti son téléphone. Elle avait enclenché l'application qui transformait son portable en micro. Elle avait enregistré toute notre conversation.

Castle : Elle voulait enregistrer son chantage sexuel pour ensuite aller le faire écouter à Teddy Farrow.

Beckett : Oui.

Monroe : Elle a récupéré son téléphone, on s'est disputés, elle a attrapé mon trophée et elle a commencé à l'agiter dans tous les sens comme une folle. Elle l'a cogné contre une bibliothèque, et là la pointe s'est cassée. J'ai essayé de lui arracher, ça m'a valu cette entaille. Alors j'ai préféré me reculer, et ensuite, elle est partie.

Beckett : Franchement je reconnais qu'il est super votre scénar', mais j'y crois pas une seconde.

Monroe : Vous n'avez qu'à écouter l'enregistrement sur son téléphone, je vous ai dit toute la vérité.

Beckett : On n'a jamais retrouvé son sac, alors on dirait que la seule preuve qui pouvait vous innocenter est au fond d'un lac ou dans une poubelle, en compagnie de votre trophée. C'est dommage !

 

[Commissariat : Beckett, Castle, Ryan et Esposito]

Ryan : Je croyais que le mannequinat était glamour.

Beckett : Heureusement, le monde de la mode n'est pas rempli de prédateurs.

Esposito : Ca en a tout l'air pourtant, Jenna a été droguée par sa meilleure amie, et tuée par son photographe.

Castle : Même son patron semblait plus préoccupé par le défil" que par son meurtre.

Ryan : Mais au moins on a arrêté le tueur, c'est déjà ça.

Castle [voit que Beckett regarde la photo des escarpins] : Quoi ?

Beckett : Si c'est Wyatt qui a tué Jenna, pourquoi il s'est pas débarrassé de ce qui pouvait l'incriminer ? Et pourquoi il aurait abandonné le corps juste devant son appartement ?

Esposito : Peut-être qu'il n'est pas aussi malin.

Beckett : Ou peut-être qu'il nous dit la vérité. Peut-être qu'il l'a pas tuée.

 

[Appartement de Castle : Martha et Castle]

Castle : Tu essaies de te remémorer le bon vieux temps ?

Martha : Au fait, j'ai appelé mon agent pour lui annoncer que je refusais la pièce. Je lui ai dit "Martha Rodgers ne meurt pas au premier acte, et une chose est sûre, elle ne mourra jamais en coulisses".

Castle : Tu te sens mieux ?

Martha : Oh non, je me sens dépérrir. Et très vieille, j'ai l'impression que je suis en train de mourir en coulisses. Avant je jouais les premiers rôles, c'était moi la star. J'avoue que ça me plaisait, c'était un bon temps trésor, être jeune, belle, talentueuse, aucune femme ne veut y renoncer.

Castle : Tu es toujours très belle maman, tu as toujours beaucoup de talent. Et tu n'as pas renoncé à ta jeunesse, tu l'as échangée contre la sagesse.

Martha : La sagesse, la sagesse... [Elle lui montre une photo d'elle plus jeune] C'est ça que je veux !

Castle [son téléphone sonne, il décroche] : Rina ! Alors c'est bon on se voit toujours ce soir ? Vous vous rappelez où j'habite ? Alors à tout à l'heure ! [Il raccroche] Quoi ?

Martha : Alexis est venue tout me raconter, cette fille est trop jeune pour toi. Ou dans l'autre sens, c'est toi qui est trop vieux pour elle.

Castle : Ce n'est pas du tout ce que tu crois.

Martha : Mais oui bien sûr...

Castle : Et les divas au chômage hébergées gracieusement feraient mieux de balayer devant leur porte avant de critiquer les autres.

Martha : Message reçu trésor.

 

[Commissariat : Beckett et Castle]

Castle : C'est quoi le mot du jour ?

Beckett : Sunshine Electronic

Castle : Ca fait deux mots ça !

Beckett : Peu importe, c'est l'endroit où Jenna a acheté son nouveau téléphone.

Castle : Quoi ?

Beckett : Je suis allée parler à son mari hier soir, et je lui ai posé quelques questions sur le téléphone de Jenna, il a dit que ce n'était pas un modèle qui pouvait enregistrer. Alors j'ai vérifié les achats récents de Jenna, elle s'est payée un nouveau téléphone le jour où elle s'est fait tuer. Il était muni d'un système de navigation qu'elle avait eu la bonne idée d'activer.

Castle : Ah, vous l'avez trouvé ?

Beckett : Dans une benne, sur la 81ème est. Une patrouille nous l'apporte sur le champ.

 

[Salle de réunion : Beckett, Castle, Ryan et Esposito]

Castle [ils écoutent l'enregistrement entre Jenna et Wyatt Monroe] : Jusqu'ici, ça s'est passé comme il nous l'a décrit.

Beckett : Là, c'est quand elle attrape l'arme du crime. [Ils écoutent la suite] Il a pas menti, elle est partie vivante.

Ryan : Ca veut pas dire qu'il ne l'a pas suivie.

Esposito : Mais s'il voulait la tuer, il ne l'aurait pas laissée partir.

Castle : Chut. C'est pas fini. [Dans l'enregistrement, Jenna dit "Oh mon dieu, tu m'as suivie ou quoi ? Arrête, lâche moi !]

 

[Commissariat : Beckett et Castle]

Castle : Alors, c'est quoi le plan ?

Beckett : On va lui faire tout avouer.

Castle : Non, je ne pense pas qu'il craquera si facilement. Il se passera quoi s'il découvre qu'on a pas l'enregistrement en entier. Que la mémoire du téléphone portable était pleine avant que le meurtre soit commis ?

Beckett : Aucun risque.

Castle : Attendez, on a aucune preuve que ce soit lui qui l'ai tuée. Il pourrait très bien se refermer comme une huître.

Beckett : Aucun risque.

Castle : Il n'est pas stupide, il va sûrement demander un avocat.

Beckett : Aucun risque ! Ecoutez, laissez-moi gérer ça, vous pouvez venir avec moi mais ne dites pas un seul mot.

Castle : Et, si je...

Beckett : ... j'ai dit pas un mot !

 

[Salle d'interrogatoire : Beckett, Castle et Travis]

Travis [Beckett lui fait écouter le début de l'enregistrement] : Attendez, elle m'enregistrait, mais pourquoi ?

Beckett : Dimanche soir, vous l'avez suivie quand elle est partie à la soirée qu'organisait Teddy. Et ensuite vous l'avez suivie chez Wyatt Monroe.

Travis : Vous comprenez rien du tout, Jenna se comportait de façon très étrange ces derniers temps ! Et puis quand Sierra m'a parlé de ce photographe...

Beckett : C'est Sierra qui vous a parlé de Wyatt Monroe ?

Travis : Oui, elle se faisait du souci pour moi et Jenna. Elle pensait que leur relation dépassait un peu le cadre professionnel, qu'il se passait quelque chose entre eux. Et le truc, c'est qu'une fois qu'elle m'avait mis ça dans la tête, je pouvais plus m'empêcher d'y penser. Oui c'est vrai, je l'ai suivie, jusqu'à la soirée. Ils étaient ensemble. Et après, quand j'ai vu qu'au lieu de rentrer à la maison elle allait chez lui, j'ai su.

Beckett : Donc vous avez attendu ?

Travis : Quand elle est ressortie, elle était toute débraillée. Elle avait du rouge à lèvres sur tout le visage.

Beckett : Vous l'avez traitée de traînée.

Travis : Non, je lui ai dit qu'une chose, je lui ai dit que c'était ma femme ! Ma femme ! Et là, elle a commencé à pleurer et elle a dit que je comprenais rien et que de toute façon j'étais comme les autres.

Beckett : Travis, je ne pourrai rien faire pour vous si vous ne me dites pas toute la vérité.

Castle : Et ensuite vous l'avez giflée assez fort pour lui entailler la joue !

Travis : J'ai pas fait exprès, écoutez je sais pas ce qui m'a pris ! [Il se lève et s'emporte] J'étais en colère, d'accord, j'étais déboussolé, j'avais l'impression de ne plus être moi-même, vous comprenez ?! J'étais tellement furieux que je ne savais même plus ce que je faisais !

Beckett : Donc vous l'avez tuée ?

Travis : Non ! Non, je l'ai pas tuée ! C'est Teddy.

Beckett : C'est Terry Farrow ?

Travis : Y en avait que pour Teddy, elle passait son temps à parler de lui, Teddy ci, Teddy ça, toujours à lui murmurer ce qu'elle devait faire, comment elle devait marcher, parler, se comporter. Il lui remplissait l'esprit avec des mensonges ! Si quelqu'un était capable de la tuer, c'est lui croyez-moi.

Beckett : Sauf que c'était vous Travis. C'est vous qui étiez là bas, pas Teddy. C'est vous qui étiez près de la fontaine en train de penser à tout ce que vous aviez fait pour elle. Vous êtes venu emménager dans cette ville que vous détestez pour qu'au final, elle vous traite comme ça. Elle avait un objet tranchant entre les mains, n'est-ce pas ? C'était quoi ? Travis, vous voulez vraiment que je passe la suite de la bande ? Vous voulez vraiment écouter ce que vous avez dit, et ce que vous avez fait ?

Travis [après quelques secondes d'hésitation] : Elle tenait un genre de morceau de verre cassé, elle m'a dit de pas l'approcher.

Beckett : Et vous lui avez pris l'objet.

Travis : Et là, c'est arrivé.

Beckett : Qu'est-ce qui s'est passé ?

Travis : On s'est disputés, après je lui ai arraché des mains et je l'ai poignardée. Quand elle m'a tourné le dos, je l'ai poignardée. Je savais, j'avais compris qu'elle allait me quitter alors... Vous pouvez pas comprendre, je l'aimais tellement, j'étais fou d'elle, je pouvais pas la laisser me quitter !

Beckett : Elle n'a jamais eu l'intention de vous quitter Travis. [Beckett rembobine et lui fait écouter la partie de l'enregistrement où Jenna refuse les avances de Wyatt et exprime le souhait de rentrer chez elle] Chez elle, elle voulait rentrer chez elle. Chez vous. [Travis fond en larmes]

 

[Commissariat : Beckett et Castle]

Castle : Le menacer de lui passer un enregistrement qu'on avait même pas, c'était super risqué comme bluff, vous trouvez pas ?

Beckett : Non, je vous avais bien dit qu'il y avait aucun risque. Il était fou amoureux de sa femme. Revivre son meurtre aurait été trop dur.

Castle : Et en ce qui concerne Sierra et Wyatt Monroe ? Ils vont s'en sortir comme ça ? Où est la justice là dedans ?

Beckett : Figurez-vous que j'ai parlé à Teddy Farrow ce matin. Maintenant qu'il sait ce que ces 2 crapules ont fait à Jenna, il va lancer une campagne très différente. Dont le seul but sera de les mettre au tricard pour qu'ils ne bossent plus jamais.

Castle : Oh, une justice immanente alors. Eh bien, en tant qu'écrivain, je dirais que ça me convient.

Beckett : J'aurais aimé que ça me convienne moi aussi. J'aurais bien aimé avoir un sentiment de victoire. Dites moi ce que ferait Nikki Hard après une mauvaise journée.

Castle : Elle rentrerait chez elle, se servirait un verre, ferait couler un bon bain chaud, et lirait un bouquin.

Beckett : Oh, dommage j'ai pas de bon bouquin.

Castle : Je vous aurais bien filé "Vague de chaleur" mais mon éditeur veut éviter les fuites.

Beckett : Alors pourquoi cette journaliste a eu le privilège de le lire ?

Castle : Non ça c'est pas pareil, ça c'est de la promo, vous savez pour faire parler du bouquin avant sa... Une petite minute, quoi ?! Alors, c'est parce que je lui ai fait lire avant vous que vous étiez en pétard contre moi ?!

Beckett : C'est moi la muse d'accord, alors c'est moi qui aurait dû lire votre bouquin avant elle.

Castle : Pourquoi ne pas l'avoir dit plus tôt ?

Beckett : Pourquoi ne pas m'en avoir donné un ?

Castle : Vous n'aviez qu'à demander !

Beckett : Vous n'aviez qu'à y penser tout seul !

Castle [stupéfait] : Vous l'aurez demain matin.

Beckett : Génial.

Castle : Génial. [Il part, elle sourit. Puis Beckett allume son ordinateur, et une photo d'elle jeune prenant la pose apparaît en fond d'écran]

Esposito [aux côtés de Ryan, tout sourire] : Vous êtes canon lieutenant Beckett !

Beckett : Comment vous l'avez eu ?

Ryan : On est flics non ?

Esposito : On a appelé votre père.

Beckett : D'accord, d'accord, les gars c'était très marrant. Seulement j'avais 17 ans, et je pensais que le mannequinat me rapporterait un peu plus d'argent que bosser dans un resto.

Esposito : Hm, bien sûr.

Beckett : C'était juste un été compris ? Alors oubliez ça. Et si vous en parlez à Castle, je vous promets que je vous tue, c'est clair ?!

 

[Appartement de Castle : Alexis, Martha et Castle]

Martha : Bonsoir mes deux trésors !

Alexis : Salut.

Castle : Tu as l'air de meilleure humeur ! Qu'est-ce qui a changé depuis ce matin ?

Martha : Les producteurs de la pièce de théâtre que j'ai refusée ce matin sont revenus me voir avec une meilleure offre. Je sors de leurs bureaux où je viens de signer les contrats.

Castle : Alors t'as le premier rôle ?

Martha : Pas du tout, non, j'ai toujours la même mamiche.

Alexis : Mais tu meurs plus, c'est ça ?

Martha : Non, je meurs toujours.

Castle : T'es mieux payée ?

Martha : Pff, des cacahuètes.

Castle : Alors c'est quoi cette meilleure offre ?

Martha : Ils ont réécrit la pièce pour moi, afin que je meurs en scène, et mieux encore, c'est ma mort qui clôt le premier acte. Ca devient le plus beau personnage de la pièce. La mamiche, c'est le rôle de bravoure !

Castle : Sur scène comme dans la vie.

Alexis : Je suis tellement fière de toi.

Martha : Oh c'est gentil, merci mon bébé. [On sonne à la porte] Je savais pas qu'on attendait du monde.

Castle : Ah, c'est sûrement Rina.

Martha : Ah bien sûr, ton rendez-vous galant.

Castle : Non pas du tout !

Alexis [ouvre la porte] : Salut Katrina !

Rina : Salut Alexis ! T'es prête pour un marathon "High School Musical" ?

Alexis : J'ai jamais été aussi prête ! [Elles montent dans la chambre d'Alexis]

Castle : Salut Rina.

Rina : Oh, salut monsieur Castle.

Alexis : Allez dépêche toi !

Rina : Oh il est canon ton jean, il te va trop bien !

Castle [à Martha] : Tu vas peut-être pas me croire, mais apparemment le monde de la haute couture n'est pas toujours tout rose. Et je me suis dit que si Jenna McBoyd avait eu quelqu'un pour veiller un peu sur elle, elle serait peut-être encore en vie aujourd'hui. Alors si Rina a besoin d'une amie, elle sait qu'elle en a au moins une.

Martha : Oh, mon fils, le pro-chevalier au coeur tendre. Et ne t'inquiètes pas chéri, je sais que tu as une réputation de vrai dur, alors ton secret est bien gardé avec moi.

[Intro]


Castle [in his head]There are two kinds of folks who sit around thinking about how to kill people: psychopaths and mistery writers. I'm the kind that pays better. Who am I ? [full voice] I'm Rick Castle. Castle. Castle. [to Beckett] I really am ruggedly handsome aren't I ? [in his head] Every writers needs inspiration. And I found mine.

Beckett: Detective Kate Beckett. Beckett. Beckett. [to the Castle family] Nikki Heat ?

Martha: The character is basing on you.

Castle[in his head]And thanks to my friendship with the mayor I get to be on her case. [Full voice, to Beckett] I'd be happy to let you spank me. [In his head] And together we catch killers. [Full voice, to Beckett] We make a pretty good team you know. Like Starsky and Hutch. Turner and Hooch.

Beckett: You do remind me a little of Hooch.

 

[In street : A couple]

Woman : Stop it! What are you talking about? Oh, a fountain. I love fountains. Whoa! Let's get into it

Man : Come back!

Woman : Come on, baby. Come on. It'll be fun.

Man : You’re serious ?

Woman : You catch me, you can have me.

Man : Ok, cong. I'm coming! I'm coming over. Take your pants off! Get over here! I'm coming. [They come to the fountain but suddenly woman discovers a murder and start to shout]

 

[Castle’s Loft : Alexis, Martha and Castle]

Martha [repeat for a role]: I swear, Jasmine. This has always been the way with you. You can't just go through life asking for an egg in your beer and your money back twice. [It’s turn to Castle but he don’t speak] and your money back twice.

Castle [paper in his hand]: Sorry. [He read his text] "Oh, mama, if I'm such a disappointment to you, I don't know why you even bother coming home. isn't that right, granny?"

Alexis : "Shut up, both of you. I’m trying to watch my stories."

Martha : Oh, I wish I’d never left Paris. And scene. Good. Good. All right, let's take it from the top.

Alexis/Castle : Ugh! mnh-mnh.

Martha : Oh, guys, come on. Don't you want me to land this role?

Castle : Of course we do. it's… Yeah.

Martha : Look, we are talking about the lead in a broadway play. This is a potential gold mine. If it's a hit, who knows how long it could run? Then I could take it on the road.

Alexis : You mean you'd leave us?

Martha : Well, only for nine months of the year. Oh, don't look so sad. [to Castle, who smiles] And you don't look so happy.

Castle [cell phone rings and beeps]: Castle. I’ll be right there. Death, murder, mayhem-whole enchilada. Sorry to bail on rehearsal.                                                                                                                                                                                    

Martha : Oh, don't worry. Alexis can read both parts. It’s all right if she misses a morning of school, isn't it?

Alexis : Take me with you.

Castle : To a crime scene?

Alexis : It'd be educational. Please?

Castle : Uh... [looks Martha, and with a lowered voice] Find your own hiding place.

 

[Crime scene : Beckett, Lanie, Castle, Ryan et Esposito]

Esposito : Caucasian female. Couple of skinny-dippers found her this morning.

Castle : Bet that killed the mood.

Ryan : Purse is missing, no ID and get this, we couldn't find her shoes.

Castle : I'm gonna go with "still with prince charming at the ball." Should we look for a pumpkin and some mice? Ah, I guess not.

Beckett : Canvass the buildings surrounding the plaza and get uniforms to check trash cans and dumpsters for her purse.

Ryan : Aye-aye.

Beckett [approaches of body with Castle] Hi, Lanie.

Lanie : Hey.

Beckett : Cause of death?

Lanie : Stabbing. There's a fatal wound in her back. Maybe a robber gone wrong?

Beckett : Maybe? We gottta find out who she is and what she was doing here so late, though.

Castle : Well, she's tall, she's gorgeous, 10 pounds underweight, her hair is fried and she's wearing too much eye makeup. She’s a model, which means she was probably at a club last night. It is, after all, fashion week when all the hottest women in the world descend upon the hippest night spots like locusts. Only locusts eat.

Beckett : Can you tell me who killed her? [Castle does « no » with his head] Then pipe down.

Lanie : This was on her wrist.

Beckett : She was at a club.. [Castle smiles] That's Teddy Farrow's logo. He designs clothes for women, upscale, expensive.

Castle : Oh, my credit card and I are painfully aware of Teddy's designs. I almost asked for custody of them after my last divorce.

Beckett : Is there a label in her dress?

Lanie : Teddy Farrow Collection.

Beckett : Well, if she is one of his models, maybe he can identify her for us. Thank you, Lanie.

Lanie : You're welcome.

Castle : I can already see the blurb on my next book jacket. "It's fashion week in New York City, and the clothes are to die for."

 

[Building of Teddy Farrow : Beckett, Castle and Farrow]

Farrow : That's Jenna. Jenna McBoyd. She was supposed to walk for me today. My god. What happened.

Beckett : She was stabbed sometime this morning.

Farrow : I can't believe it. I mean, I saw her last night at my party.

Beckett : Did you notice anything unusual at the party? [In the meantime, Castle look one of the models, intrigued]

Farrow :  She was...  agitated, but that wasn't so unusual for her these days.

Beckett : Any idea what was wrong?

Farrow : Yeah, she was stressed out… [He shouts] Hey, not the pink sash, the blue one.

Woman : Sorry, sir.

Farrow : Look, Jenna was a small-town girl, I mean, straight off the bus from Ohio.

Castle : You're saying she was an innocent.

Farrow : She was a rising star, but she wasn't ready for what was coming her way.

Beckett : What do you mean?

Man : Four minutes, people. Four minutes.

Farrow : I mean... I was thinking of making her the face of my campaign. That would've meant photo shoots, magazines, billboards in Times Square, travel, not to mention a very generous paycheck.

Castle : Seems to be all pretty heady stuff for a naive young girl.

Farrow : In recent weeks, she'd become so bad tempered, uh, paranoid. I'd started to wonder if she wasn't too inexperienced for a major campaign.

Beckett : You said that she was paranoid. Any chance she was doing drugs?

Farrow : Not her style.

Wyatt Monroe : Teddy, if you want me to shoot the girls, you need to get that boy-band poser out of my seat.

Farrow : Wyatt, I'll take care of it.

Beckett : Uh, Mr. Farrow, just a couple more questions.

Farrow : Yes. But quickly, please. [Castle and the model look at them]

Beckett : Who was Jenna with last night at your party? Castle, focus.

Farrow : I only saw her briefly. She spent most of her time with Sierra, her best friend. That's Sierra there, with the wedding gown. So if that's all, now I really must take care of last-minute details.

Castle : Uh, one last thing. When, uh, Jenna left your party, was she wearing shoes?

Farrow : Yes. Uh, Christian Louboutin pink satin pumps. I lent her for the evening. The dress she was wearing was a one of a kind. I don't suppose we can have it returned.

Beckett : It's in evidence now and it has a hole in the back of it where she was stabbed.

Farrow : Sorry. [He leaves]

Rina [model who looks Castle] : Rick Castle. It's so funny I ran into you today. I just bought this on my way in.

Castle : Oh, look at that. It's my on cover.

Beckett : And it's on stands already.

Castle : "Richard Castle gets the inspiration for his latest novel, 'Heat Wave' from New York's finest." That's nice, right?

Rina : Could you?

Castle : Yes, absolutely. Who should I make it out to?

Rina : Oh. You don't remember me?

Castle : No... Yes. Of course I do. Yeah. you're…

Rina : Rina.

Castle : Rina. Yes. we met at that party with that… that thing that was late, and it was crazy that… wow, what a night.. [Beckett smiles]

Rina [write in Castle’s hand] : Call me.

Castle: You're in here, too, you know? [They leave to see Siera]

Sierra : Oh, god. I feel sick. And I'm wearing her gown. She was supposed to close the show today, not me. I called her this morning like a million times, but it just kept going to voice mail.

Beckett : When did Jenna leave the party ?

Sierra : Uh, around midnight. I assumed she was going home.

Beckett : Mr. Farrow mentioned that she seemed agitated lately.

Sierra : Tomorrow, Teddy's announcing the new face of his collection. Jenna was up for the job, and she was a little tense. But she didn't have any reason to be.

Castle : Why not?

Sierra : She was a lock. Jenna was Teddy's favorite. Oh, god. Does Travis know? [Beckett is intrigued] Her husband, he's gonna be devastated. They were so in love.

 

[Rest room : Beckett, Castle and Travis McBoyd] 

Travis : I went to bed around 11:00. I figured she'd wake me when she got in, but at 3:00 a.m., she wasn't home. So... I called her cell phone. She wasn't there. I called the cops. They said I had to wait 48 hours till I could report her missing. I told them, "You don't know my wife. If she's not home by now, something happened to her." God, I should've been there. Th… These parties, you know, they're just… everyone's so phony.

Beckett : Travis, I know this is difficult, but I have to ask you this question. was there anyone that you can think of that would want to do harm to Jenna?

Travis : You're kidding, right? We--we--we filed the reports. Did--didn't the other cops send 'em to you guys?

Castle : Reports?

Travis : For harassment. Some guy was sending Jenna letters, like, writing all sorts of sick things. He was taking pictures of her, too. It's like was watching us all the time.  un peu comme s'il nous épiait constamment. She was falling apart. I mean, we both were. Hell, we almost moved back home.

Beckett : And you filed a report?

Travis : Yeah, a dozen of 'em, and every time, you people said the same damn thing : that this is New York, and you got more important things to do than to track down some annoying fan. and now she's dead. My wife... is dead.

 

[Rest Room : Beckett, Castle, Ryan and Esposito]

Ryan : Letters were mailed from the Soho post office. No return address, no signature.

Esposito : Hmm. So the anonymous stalker didn't write down his name and number?

Ryan : Yeah, I'm just sayin'. [Beckett smiles]

Castle [reads a letter] : "I saw you today in the subway. Did you see me? I wanted to taste you."

Beckett : That's pretty sick stuff but he doesn't make any direct threats. That's why Jenna and Travis couldn't get the beat cops to take 'em seriously.

Castle : Boy, two small-town kids go to the big city, to follow their dreams, and then this. Not the fairy-tale ending they were looking for, I'm sure.

Esposito : You know, to take these shots, he would've had to have been on a rooftop pretty close to the apartment.

Beckett : No wonder she was freaked out. Find the roof, see if there's anything up there that we can use to identify him. Those cops let Jenna down once. We're not gonna do it again.

 

OPENING

 

[Castle’s apartment: Alexis and Castle]

Castle : Hello? I'm home, and, I brought Chow Fun.

Alexis : Hey, Dad.

Castle : Hey.

Alexis [sees a lot of magazines] : Oh, nice. But I already picked up a copy on my way home.

Castle : Well, did you read it? Was she kind?

Alexis : The writer loved you. She loved Detective Beckett. She even loved the book. It was your basic puff piece.

Castle : Well, I'm sure my mother will find something to say that will keep me from getting too puffed.

Alexis : Not tonight she won't. She's in her room, mourning the death of her career.

Castle : Oh, she didn't get that play?

Alexis : She did. Just not the part she wanted. The producer said she's not right to play the lead. They want her to play the crazy granny.

Castle : Oh, the crazy granny…

Alexis : Who dies in act one...

Castle : Oh...

Alexis : Offstage.

Castle : Oh ! [His phone rings] No!

Alexis : You expecting a call?

Castle : A callback, actually. I met a nice young woman at fashion week. I left her a message about an hour ago.

Alexis : A model?

Castle : Hm hm.

Alexis : Gee, dad. Picking up hotties while you're working a case?

Castle : She picked me up, as a matter of fact. She said we knew each other from... somewhere.

Alexis : It's a curse, being so irresistible. What's this one's name…? Lola ? Bree ? Tatiana ?

Castle : Rina.

Alexis : Did you say Rina?

Castle : Yeah.

Alexis : Blonde hair?

Castle : Yeah.

Alexis : Bambi eyes?

Castle : Yeah.

Alexis : Cute little overbite?

Castle : Yeah.

Alexis : Dad, you know Rina. She used to babysit me.

Castle : She used to what you… baby... sit.

Alexis : Remember? We watched High School Musical together, like, a million times.

Castle : I-I vaguely remember a, a… like, a gangly girl with stringy hair and braces named Katrina.

Alexis : That's the one. She did the whole ugly duckling to swan thing, shortened her name and became a model. That's so funny that you ran into her. The world is really small.

Castle : Yeah, small and cruel.

 

[Morgue : Lanie, Beckett and Castle]

Lanie : I'm putting the time of death between 2:00 and 5:00 a.m.

Beckett : She left the party at midnight.

Castle : So where was she for two hours?

Beckett : Any signs of sexual assault?

Lanie : No, but she put up a fight. There's some bruising on her arms and hands, her dress was torn. There's a cut inside of her cheek, indicating that she was slapped, hard. But here's the w part… she was stabbed with something long and sharp, it wasn't your typical blade.

Beckett : How so?

Lanie : Well, based on the wound, I made a reconstruction. It's 4-sided. It's slimmer at the tip and gets progressively wider at the base. Also, I found traces of glass in the wound.

Castle : She was stabbed with the Washington Monument?

Beckett [her phone rings]: Excuse me. [picks up] Esposito, any luck?

Esposito [phone; with Ryan in a other building] : Yep, rooftop is right across the street from the vic's apartment. Easy access.

Beckett : You find anything?

Esposito : Lots of cigarette butts, soda cans and an empty package for a digital camera memory card.

Beckett : Get it to CSU see if you can pull any prints.

Esposito : On our way.

Beckett [hangs]: Anything else?

Lanie : Yeah. Preliminary tox screen indicates her blood alcohol was .02. and there were traces of Addmair in her system.

Castle : What's that?

Lanie : It's a form of speed usually prescribed to people with ADD. But models have been known to buy it off the street and use it for weight loss.

Beckett : So much for her being antidrug.

Castle : I guess the job and the stalker weren't the only things making her tense.

 

[Police Department : Beckett and Castle]

Beckett [elevator bell dings]: Do you find it odd Jenna had a stalker?

Castle : No, not really. why?

Beckett : Well, she wasn't Heidi Klum. She hadn't even a national campaign.

Castle : Well, maybe the guy figured he was getting in on the ground floor stalker-wise, you know? Beat the rush. [he sees a magazine open in a Beckett’s desk to the page of his interview] Oh! You couldn't resist, could you? Pretty nice write-up, huh?

Beckett : Yeah, if you like those sorts of fluff pieces.

Castle : Fluff? The reporter made you sound like you're a cross between Sherlock Holmes and Angelina Jolie and the picture isn't half bad either. Though you don't always need to cross your arms.

Beckett : It's fine.

Castle : Then why are you upset?

Beckett : I'm not upset.

Castle : You look upset.

Beckett : Well, I'm not.

Castle : But if you were upset, you would tell me, right?

Beckett : I'm not.

Castle : But if you were…

Beckett : It doesn't matter because I'm not upset.

Esposito [arrives with Ryan]: Richard Castle… the man of the hour.

Castle : Oh, do you mean this? Pretty flattering, right? At least I thought so.

Esposito : Old news, my friend. I'm talking about yesterday, fashion week.

Ryan : Word on the street is you brought back a little souvenir.

Esposito : The digits of a particular young honey named Rina?

Ryan : Rina.

Beckett : I might have mentioned it to them in passing.

Esposito : Come on, Castle. Take pity on your model-deprived brothers. Give us the stats. Was she the sexy, curvy lingerie type that you could just…

Ryan : …or the…the toned and tanned bikini-wearing type?

Beckett : She's more like the "I'm totally psyched I just got my driver's license" type.

Castle : Okay, you know what? You two so need to evolve, because that little girl you're talking about like a piece of meat, that's somebody's daughter, all right? she's somebody's... babysitter.

Beckett [reads a report] : You guys, CSU matched a print off the memory card packaging.

Esposito [takes the report] : Will James.

Ryan : uh-huh. Real charm boy. On probation for domestic assault, couple of restraining orders.

Esposito : Sounds like our guy.

 

[James’ apartment: Beckett, Castle, Ryan and Esposito] 

Beckett: Will James, NYPD! [The guard opens the door]

Esposito: We're all clear.

Ryan: Yeah, clear in here, too.

Beckett: You guys, look what I found. Jenna's comp card.

Esposito : Comp card?

Beckett: Yeah, agencies use it to get models work.

Castle: Huh. A single comp card? That's not very stalkery. Where's the big creepy wall of Jenna?

Ryan: Beckett? I think I got something… A camera with a telephoto lens.

Beckett: What has it got on it?

Ryan: Nothing. Maybe it's been erased. Ah. Q-Tech, 4 gig. Same as the empty package on the roof.

Beckett: Get it to CSU, see if they can recover the photos.

Castle: If this guy had a thing for Jenna, he sure was subtle about it.

Esposito [to Ryan quietly] : Did you know what a comp card is? [Ryan nods not] Yeah, me neither.

James [goes home, Esposito and Ryan pointing their guns]: Can I help you, officers?

Esposito: Will James? Get your hands up.

 

[Interrogation Room: Beckett, Castle and Will James]

Beckett : We can place you on the rooftop of the building across from hers. So if you weren't taking photos, what were you doing there?

James : I didn't kill her, all right? I wasn't even here Sunday. I was workin'.

Beckett : Right, at the casino over in Atlantic City. Don't worry. We're running it down now. In the meantime, maybe you can explain how this got in your apartment. [She shows the comp card]

James : Having pictures of hot chicks is not a crime.

Castle : No, but sending them threatening letters is.. If I may... [He reads a letter] "You were wearing a lot of makeup today. It made you look like a slut."

James [laughs] : Oh, you guys think I wrote that?

 

[Observation room : Beckett, Castle, Ryan and Esposito]

Castle : That guy is aptly named. He gives me the willies.

Ryan : We have a problem. His alibi checks out.

Beckett : You gotta be kidding me.

Esposito : Talked to the manager at the casino where he works. Says that Will James was there the night the girl was killed.

Beckett : There's gotta be some kind of mistake.

Castle : Maybe his boss is in on it, covering for his friend.

Esposito : I thought so. So they sent over the security footage. James was parking cars all night. He's not our guy.

 

[Meeting room : Beckett, Castle and Travis McBoyd]

Travis : Okay, I don't... I don't understand.

Beckett : We're holding him on stalking charges. But he didn't kill her.

Travis : He sent those letters, right ? He took the pictures?

Beckett : We won't know for sure unless CSU is able to recover files from the camera card. Whoever killed Jenna, we will find them. I promise.

Travis : Okay. Just… whatever I can do.

Beckett : Well, there is something that we're trying to figure out. The medical examiner said that she found Addmair in Jenna's blood stream. It’s a type of amphetamine.

Travis : No. No. Jenna didn't use drugs.

Castle : Some people say that she'd been acting nervous lately, edgy.

Travis : Sure. That was the stress. Look, these letters, they really scared her. She didn't want to tell people at work about 'em.

Beckett : How were things going for her at work? Was there anyone she didn't get along with… Mr. Farrow perhaps?

Travis : She got along good with everyone. Uhmmm maybe this one guy. A photographer, they had a fight.

Beckett : About what?

Travis : I guess he was the guy that was gonna shoot the Farrow campaign. So last week, he and Jenna, they did this test shoot. She came home crying, said that her pictures were awful. She was worried she wouldn't get the job now.

Castle : Did Jenna say what went wrong?

Travis : She said that he just didn't like her. He was trying to ruin it for her by making her look bad.

Beckett : This photographer… Do you know his name?

 

[Teddy Farrow’s Building : Beckett, Castle and Wyatt Monroe]

Beckett : Mr. Monroe, what happened between you and Jenna?

Monroe : Look, Jenna was a great model and a great girl, but that day, she was unfocused, awkward. We had words, but we resolved our issues.

Castle : How?

Monroe : I agreed to do another test on my time and my dime. We were supposed to meet yesterday after the runway show, but…

Beckett : Can you confirm where you were at between 1:00 and 5:00 a.m. the night she died?

Monroe : I was at the Zac Posen party until 3:00, and then home asleep.

Beckett : Thank you, Mr. Monroe.

Presenter : Ladies and gentlemen, Teddy Farrow ! [Teddy comes on scene with cheers and applause]

Farrow : Good afternoon. It's been a hard week for us here at Teddy Farrow. As I'm sure you've heard, we lost one of our own on Sunday night. Jenna McBoyd was taken from this world too soon. But even as we honor her memory, she would've wanted us to carry on. And that's why I've invited you here, to introduce the new face of my collection. She's an exciting talent. and together, we shall achieve great things. I give you Miss Sierra Goodwin.

Castle : And there's Sierra, stepping in for her good friend Jenna again. Is it just me, or does she look really happy? What was it that Teddy was saying about his new face? A picture in every magazine, a billboard in Times Square, a huge paycheck… Definitely worth killing for.

Beckett : Castle, you're talking about one girl murdering another for a job.

Castle : It's not a job. It's a campaign… A career-maker and jealousy's a classic motive. You've seen the films "The Talented Mr. Ripley," Dead Ringers, and, of course, the underrated classic "Showgirls."

Beckett : Nobody murdered anyone in "Showgirls." I hear.

Castle : Sierra wants to be Teddy's favorite, but she's always second choice. Sierra thinks, what if Jenna was gone? Then I'd be number one. Then I would finally get everything that I deserve. And then one night, she sees her chance. She lures Jenna somewhere quiet... Deserted. And when Jenna turns her back, Sierra stabs her.

Beckett : With the statue of the Washington Monument that she carries in her purse?

Castle : And then steals her shoes. Not a perfect theory, but we're here anyway. So no harm in learning a little bit more about what makes Sierra Goodwin tick. and I see just the girl to clue us in. [They go to Rina]

Rina : Rick !

Castle : uh, that's Mr. Castle to you, missy. Rina, this is Detective Beckett. Detective Beckett, Rina. She used to babysit for me. For… I mean Alexis.

Beckett : You don't say?

Castle : Actually, we're here about Jenna.

Rina : Oh. that was so terrible.

Castle : Yeah. Was it true that she and Sierra Goodwin were kinda b.f.f.s?

Rina : I wouldn't say b.f.f.s. Sierra's more of a frenemy.

Beckett : How so?

Rina : She doesn't play well with others.

Castle : She ever push anybody down the stairs?

Rina : No. Stupid stuff, really… Lying about when a call time is, itching powder in your underwear, wait, and this one time, she crushed up a diet pillet and dropped it into another model's champagne.

Beckett : You're saying she dosed someone.

Rina : The girl got all wired and called Calvin Klein a boring, old fart... to his face.

Castle : Oh !

Beckett : Thank you, Rina. You've been very helpful.

Castle [see that Beckett things] : Got something you want to share with the class?

Beckett : I was just thinking... Maybe Jenna didn't use drugs. Maybe Sierra was slipping'em into her drinks when Teddy Farrow was around to make her seem crazy or paranoid.

Castle : Now that is an evil deed worthy of the "Showgirls" Special Edition.

Beckett [see Ryan and Esposito, with a glass] : What are those two doing here? Okay, guys, what's going on?

Esposito : Tech managed to recover the deleted photos from Will James' memory card. He might not have been Jenna's killer, but he was definitely her stalker.

Beckett : And you drove all the way down here just to show me this?

Ryan : We thought you'd want 'em right away.

Castle : That is so thoughtful of you guys.

Ryan : What do you think, Beckett? You missing the glamorous life?

Beckett : The what life?

Esposito : Castle, hey, is your, uh, your girl here?

Ryan : ... Rina...

Beckett : Rina used to babysit Alexis, fellas. So as far as big Rick here is concerned, she might as well be wearing a chastity belt.

Castle : Thank you for that visual image. Thanks. And also, thank you for calling me "big Rick."

Esposito : Hey, by the way, our buddy Will has a girlfriend we might want to talk to. There's, uh, some photos of her right here in the back.

Ryan : Hmm. Naked photos.

Beckett : Castle, check this out.

Castle : Look at naked pictures? If you insist. [it’s Sierra in this photo] She's Will James' girlfriend? Looks like Teddy Farrow isn't the only guy that Sierra was modeling for.

[Police Department : Beckett, Castle and Teddy Farrow] 

Farrow : Have you any idea of the spectacle you just caused? I mean, why the hell would you drag the face of my campaign out of my launch party and bring her down here as if she were some sort of criminal?

Beckett : Because she is.

Esposito : Will James' confession. He admits Sierra hired him to take the stalker photos of Jenna. He even helped her write the letters and he claims he was supplying Sierra with Addmair.

Beckett : She was dosing Jenna. She was trying to make her seem paranoid around you.

Farrow : Why would she do that?

Castle : To prey on the fears of a naive couple, pressure them into moving back to Ohio so Sierra could take her place.

Beckett : Mr. Farrow, have you ever heard of the expression, I would kill for that job?

Farrow : But she was my face… my face. I mean, have you any ideawhat this will do to me, the scandal? It will taint the entire spring line.

Beckett : A girl is dead, Mr. Farrow. Does that mean anything to you?

Farrow : It doesn't mean my business should suffer.

Beckett : They're just clothes.

Farrow : "Just clothes," Detective? Clothes are civilization. Clothes are what separate us from animals.

Beckett : Not always.

 

[Interrogation Room : Beckett, Castle and Sierra]

Beckett : She was your only competition. You needed her out of the way, and you were running out of time.

Sierra : No, no. I didn't kill her.

Castle : Right. You just drugged her and sent her threatening letters.

Beckett : Where were you at 2:00 a.m. on Sunday night? Sierra... you are facing a murder charge. If you have something to say, now would be the time.

Sierra : She went to Wyatt's place.

Castle : The photographer?

Sierra : Jenna wasn't just being paranoid when she said Wyatt sabotaged her photo shoot. He did.

Beckett : Why?

Sierra : Because Jenna wouldn't sleep with him. It's like an open secret with the girls. You give Wyatt what he wants, he gives you great shots. If you don't, he can ruin you. And he wanted Jenna.

Beckett : So he was making her choose between her career and her marriage vows? Nice guy.

Sierra : She knew the photos from the second test had to be great or she really would lose the job. She needed him to do it right this time.

Beckett : So what happened on Sunday?

Sierra : She told me she had a plan. I figured she was gonna give Wyatt what he wanted. I just told her, "it's not the worst thing in the world, "You know? You might even like it. I did." That was the last timeI saw her alive.

 

[Police Department : Beckett, Castle, Ryan and Esposito]

Esposito : Yo, Beckett.

Beckett : Yeah.

Esposito : We just got the rundown on Wyatt Monroe. No priors. But turns out his apartment is right next door to the arts center, - and his living room overlooks the fountain where Jenna was killed.

Beckett : He lives next to the crime scene?

Ryan : We ran that alibi that he gave you. Witnesses at the Zac Posen party said he left around 11:30.

Castle : He told us he left at 3:00 a.m.

Esposito : Oh, there's more. We checked with the Teddy Farrow people. They said he got to their party just before midnight.

Beckett : He lied to us.

 

[Monroe’s apartment: Beckett, Castle and Monroe]

Monroe : I can't tell you how shocked I was when Sierra was arrested.

Beckett : Are you two close?

Monroe : I wouldn't say close, but I did a number of sessions with her.

Castle : So we've heard. [Looks by windows] That's a really nice view.

Monroe : Thanks. So how can help?

Beckett : You could tell me why you didn't mention going to the Farrow party on Sunday night.

Monroe : Must have slipped my mind. It's fashion week. I go to a lot of parties. [Castle looks under furnitures] Hey. What are you doing?

Castle : Oh, don't mind me.

Beckett : Did you talk to Jenna at the party?

Monroe : I think I did, but just to say hello.

Beckett : You didn't plan on a rendezvous later on at your place?

Monroe : No.

Castle [finds and tooks shoes] : Oh, really? Then whose are these? Christian Louboutin pink satin pumps on loan from Teddy Farrow.

Monroe : I don't know who those belong to.

Beckett : What is this award, Mr. Monroe? [She looks the trophy looks like the murder weapon] It's the Hilo : "for excellence in editorial photography." Looks like one of these is missing. Mr. Monroe, where is it?

Monroe : The cleaning woman, uh, dropped it... Last week. It broke.

Castle : You know, it looks just like the Washington Monument.

Beckett : It does, doesn't it?

 

[Interrogation Room : Beckett, Castle and Monroe]

Monroe : Okay. Look. Jenna was at my place on Sunday night. But she was alive when she left.

Beckett : Why was she there?

Monroe : She found me at Teddy's party, said she had a change of heart. Wanted us to work together from now on as a team.

Castle : And you assumed that was code for "do me."

Monroe : We agreed to meet back at my place. She came in, we had a drink, got comfortable on the couch. I was ready to get down to business, but she kept wanting to talk about our deal. That's what she called it. Said she wanted me to tell her exactly what she had to do to get good shots… exactly.

Beckett : She was trying to get you to incriminate yourself.

Monroe : A master spy this girl was not. I grabbed her purse, pulled out her phone. Damn thing had an app on it that turned it into a recorder. She taped our whole conversation.

Castle : She wanted to record him demanding sex for good shots so she could play it for Teddy Farrow.

Beckett : Yeah.

Monroe : She grabbed the phone back we struggled. She picked up my award off the shelf, started waving it around and acting crazy. She smacked the Hilo into a bookshelf. The tip broke off. I tried to grab it. she cut me with the edge. So I backed off, and she left.

Beckett : You know, that's a great story, but I don't believe you.

Monroe : Just listen to the recording on her phone. I'm telling you the truth.

Beckett : Her purse was never found. So it looks like the evidence that'll clear you is lying in a landfill somewhere along with your Hilo.

 

[Police Department : Beckett, Castle, Ryan et Esposito]

Ryan : Tough break.

Beckett : Not everybody in that business is predatory.

Esposito : Jenna's best friend was drugging her, and her photographer killed her.

Castle : Even her clothing designer seemed more interested, in his show than in her murder.

Ryan : But at least we got the bad guy. That's something.

Castle [Sees that Beckett looks at the photo of shoes] : What ?

Beckett : If Wyatt killed her, why didn't he do a better job of cleaning up his place? And why would he leave her body right outside of his apartment?

Esposito : Maybe he's not that bright.

Beckett : Or maybe he was telling the truth. Maybe he didn't do it.

 

[Castle’s apartment : Martha and Castle]

Castle : What's up with the stroll down memory lane?

Martha : Oh, I called my agent and told him to pass on the play. I said, "Martha Rodgers does not die in the first act, and she never dies offstage."

Castle : Feel better?

Martha : No, I feel rotten and old. I feel like I'm dying offstage. I was always the ingenue, the lead, the star. I liked it that way. It's a powerful thing, kiddo, to be young, beautiful, talented. No woman wants to give it up.

Castle : You are still beautiful and you are still talented. And you didn't give up your youth you traded it for wisdom.

Martha : [whispers] Wisdom, wisdom… [She shows him a photo of her younger] Gimme that.

Castle [cell phone rings, he picks up] : Rina. Hey, are we still on for that date tonight? All right. you remember where I live? I'll see you then. [He hangs up] What?

Martha : Alexis told me all about it. That girl is too young for you. Or I should say, you are too old for her

Castle : It is not what you think..

Martha : Oh…

Castle : And unemployed divas who live in glass houses rent free should not throw stones.

Martha : Point taken.

 

[Police Department : Beckett and Castle]

Castle : What's the good word?

Beckett : Sunshine Electronics.

Castle : That's two words.

Beckett : Nope. That's where Jenna McBoyd bought her new cell phone.

Castle : What?

Beckett : So I was talking to her husband last night, and on a hunch, I ask him about her cell phone. He said it wouldn't accommodate a recording app. So I checked into her credit card receipts. She bought a new cell phone the day she died, and it had GPS in it, which she had the foresight to switch on.

Castle : Whoa. You found it?

Beckett : In a dumpster on West 81st. Uniforms are bringing it in now.

 

[Meeting Room : Beckett, Castle, Ryan and Esposito]

Castle [They listen to the recording between Jenna and Wyatt Monroe] : So far it's happening just like he said it did.

Beckett : This is when he said she grabbed the weapon. [They listen to the continuation] Sounds like she left the place alive.

Ryan : Doesn't mean he didn't go after her.

Esposito : Yeah, but if he was gonna kill her, he wouldn't let her leave the apartment.

Castle : Shh. It's still going. [In the recording, Jenna says " Oh, my god! Did you follow me? Wait. Let go of me. Stop!]

 

[Police Department : Beckett and Castle]

Castle : So... What's our plan?

Beckett : Make him confess.

Castle : I don't think he's gonna crack that easy. I mean, What if he figures out, we only have that the memory on the phone ran out a partial recording, before the actual murder took place?

Beckett : He won't.

Castle : We, uh, we don't have any proof that he did it. I mean, what if he shuts down and doesn't talk?

Beckett : He won't.

Castle : He's not a stupid man. He might ask for a lawyer.

Beckett : He won't. Look, let me handle this. You can go in if you want, but don't speak.

Castle : I just…

Beckett : …Don't speak.

 

[Interogation Room : Beckett, Castle and Travis]

Travis [He listens to the beginning of the recording] : Okay, wait. She was recording me?

Beckett : You followed her to Farrow's party Sunday night, and then to Monroe's apartment.

Travis : You don't understand. She just… She had been acting so strange lately. And then Sierra tells me about this photographer…

Beckett : You talked with Sierra about Wyatt Monroe?

Travis : She was worried about me and Jenna, that it wa-was more than just business between them, that something was going on. Look, o-once this was in my head, I…  I couldn't stop thinking about it. Yeah, I followed her to the party. They were together. When she didn't go home and she went his place instead, I knew.

Beckett : Okay, so then you waited.

Travis : She came out. Her clothes were all messed up. Her lipstick was... rubbed off.

Beckett : You called her a whore.

Travis : I told her that she was my wife…! My wife ! And she--she just started crying. She... She said I didn't understand, that I was just like everybody else.

Beckett : Travis... I can't help you unless you tell me the truth.

Castle : And then you slapped her, hard enough to cut her cheek.

Travis : Look, I didn't mean… Look, I just… I couldn't… I couldn't see straight. It's like I wasn't even myself anymore. I was so mad, I just… I didn't even know what I was doing.

Beckett : And so you killed her.

Travis : No. No. I didn't kill her. Teddy did.

Beckett : Teddy Farrow?

Travis : Aw, man. It was always Teddy. It was Teddy this, Teddy that. Just, like, whispering in her ear. You know, telling her how to walk, how to talk, who to be. Just feeding her mind with lies. I tell you what, if anyone did it, It was him.

Beckett : It was you, Travis, in the plaza, not Teddy... Standing by the fountain, thinking about all the things you'd done for her. About how you moved to this city that you hated final, only to be treated like this. Now she had something in her hands, something sharp. What was it? Travis, do you really want me to turn that tape on? Do you really want to listen to what you said and what you did?

Travis [After a few seconds of hesitation] : She was holding this broken glass. Told me to stay away.

Beckett : And so you took it from her.

Travis : It just happened.

Beckett : What happened?

Travis : I stabbed her. I stabbed her in the back. Look, she was… She was trying to leave me. I... Oh, I loved her so much. I just…I couldn't let her leave me.

Beckett : She wasn't gonna leave you, Travis. [Beckett rewinds and he made listen to the part of the recording where Jenna refuses the advances of Wyatt and expresses the wish to go back home] She was trying to go home...  To you. [Travis cries]

 

[Police Department : Beckett and Castle]

Castle : That was a risky bluff… threatening to play a recording we didn't even have.

Beckett : It didn't seem like a risk to me. He loved his wife very much. He wouldn't want to relive her death.

Castle : What about Sierra? What about Wyatt Monroe? They just go free? Doesn't sound like justice.

Beckett : Well, I spoke with Teddy Farrow this morning. Now that he understands what those two did to Jenna, he's gonna launch a very different kind of campaign. He's gonna get them blackballed in the industry.

Castle : Ah, you mean poetic justice. Well... as a writer, I guess I can live with that.

Beckett : I wish I could feel that way. I wish I could feel a sense of... victory. So what would Nikki Heat do after a bad day?

Castle : She'd go home, pour a stiff drink, run a hot bath, read a good book.

Beckett : Too bad I don't have a good book to read.

Castle : I'd let you have Heat Wave, but my publisher doesn't want any copies leaking out.

Beckett : Why'd you let that "Cosmo" reporter read it, then?

Castle : Well, that's for publicity purposes. You know, you want the press to have a little taste of... Wait. Whoa. is... is that why you've been so upset, because I let her read it before you?

Beckett : I am the inspiration. I should be reading it before a reporter does.

Castle : Why didn't you just say so?

Beckett : Why didn't you just give it to me?

Castle : Why didn't you ask?

Beckett : Why didn't it occur to you?

Castle [stunned] : You'll have it by tomorrow.

Beckett : Good.

Castle : Good. [He leaves, she smiles. Then Beckett switches on her computer, and a photo of her striking young person appears in bottom of screen]

Esposito [Beside Ryan, with a smile] : Looking good, Detective Beckett.

Beckett : How did you guys?

Ryan : We're Detectives.

Esposito : Called your Dad.

Beckett : Okay. Okay. You guys have had your fun. I was 17, and I thought that... [whispers] modeling [normal voice] would be an easier way to make money than waitressing.

Esposito : Right.

Beckett : It was one summer. No big deal. And if you guys tell Castle about this, I will kill you.

 

[Castle apartment : Alexis, Martha and Castle]

Martha : Good evening, my dears.

Alexis : Hey there.

Castle : You look in brighter spirits. What's changed since this morning?

Martha : The play that I passed on, the producers came back with a better offer. I was just at the Dorchester signing my contracts.

Castle : So you got the lead?

Martha : Well, no, I still play the crazy granny.

Alexis : But you--you don't die.

Martha : No, still die.

Castle : More money?

Martha : Peanuts.

Castle : All right. So what's the better offer?

Martha : They have rewritten the script so that I die onstage, my death closes act one. It's better than the lead, really. Granny's the bravura role.

Castle : In art as in life.

Alexis : Oh. I'm so proud of you.

Martha : Uh, thank you. Thank you, my baby. [doorbell buzzes] We expecting company?

Castle : Uh, that's Rina.

Martha : Oh, of course, your date.

Castle : Not my date.

Alexis [opens door] : Hi !

Rina : Hey ! Ready for a "High School Musical" marathon?

Alexis : I'm so ready.

Castle : Hey, Rina.

Rina : Oh, hi, Mr. Castle.

Alexis : Come on.

Rina : Oh, my gosh. That shirt is so cute on you.

Castle [à Martha] : Color me shocked, but apparently the modeling world isn't all sexy clothes and fun parties. It occurred to me that if Jenna McBoyd had someone looking out for her a little bit, she might still be alive today. So if Rina needs a friend, she knows she's got one.

Martha : Oh, my son... The big softie, and don't worry. I know you have an image to protect. Your secret's safe with me.

Kikavu ?

Au total, 155 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

rooknroll 
03.01.2019 vers 17h

Emi82 
02.11.2018 vers 17h

ginabella5 
15.03.2018 vers 01h

Daisy2860 
10.02.2018 vers 17h

stephane25 
06.02.2018 vers 18h

324B21 
03.02.2018 vers 11h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 6 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

On recrute et on recherche des volontaires pour rédiger des news pour l'Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Activité récente
Prochaines diffusions
Logo de la chaîne France 4

105 : Calcul glacial (redif)
Jeudi 17 janvier à 21:00

106 : La piste du vaudou (redif) à 21:40

107 : Crimes dans la haute (redif) à 22:20

Logo de la chaîne France 4

108 : Mémoires d'outre-tombe (redif)
Jeudi 24 janvier à 21:00

109 : Où est Angela ? (redif) à 21:40

110 : Double face (redif) à 22:20

Logo de la chaîne France 4

201 : La mort à crédit (redif)
Jeudi 31 janvier à 21:00

202 : Quitte ou double (redif) à 21:40

203 : L'enfer de la mode (redif) à 22:20

Actualités
[Seamus Dever] Titans est disponible sur Netflix!

[Seamus Dever] Titans est disponible sur Netflix!
Depuis hier, le 11 janvier, la série Titans, dans laquelle joue Seamus Dever, est disponible sur...

[Stana Katic] Absentia sera diffusée sur RMC story

[Stana Katic] Absentia sera diffusée sur RMC story
Alors qu'Absentia a été diffusée en novembre 2017 sur la chaine Altice Studio, les Français ont...

Concours d'écriture n°10 : À vos votes!

Concours d'écriture n°10 : À vos votes!
Cet automne, le quartier Castle vous a proposé son 10e concours d'écriture! Le thème portait sur les...

Le quartier change de décor!

Le quartier change de décor!
Le quartier aborde de nouvelles couleurs en ce début d'année. Comme la série célèbre cette année son...

Premier calendrier de 2019!

Premier calendrier de 2019!
Pour bien commencer l'année, les acteurs de Castle se sont mis sur leur 31 pour poser pour ce...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium

Nathan Fillion French Website

HypnoRooms

SeySey, Hier à 19:47

Bonsoir! Le quartier Suits fait peau neuve avec un tout nouveau design signé Locksley! Les avocats attendent vos avis

choup37, Hier à 21:15

Nouveau sondage sur Kaamelott

quimper, Aujourd'hui à 01:13

Le quartier Engrenages vous propose de découvrir son calendrier de janvier et de participer à sa PDM.

quimper, Aujourd'hui à 01:18

Vous pouvez aussi prendre connaissance de la date de diffusion de la saison 7 et commenter l'annonce de la saison 8.

quimper, Aujourd'hui à 01:20

Et commenter l'annonce de la saison 8. Avec tous les mots c'est mieux !!! [

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site