VOTE | 694 fans

#202 : Quitte ou double

 

Résumé : Deux meurtres ont lieu le même soir : un règlement de compte personnel au domicile d'une jeune femme, et une agression dans la rue. Castle et Beckett enquêtent sur le premier meurtre tandis que Ryan et Esposito se chargent du second, et entrent ainsi dans une compétition féroce pour savoir qui résoudra leur affaire en premier. Alors que les suspects ne manquent pas pour chacune des victimes, aucune des pistes ne parvient à aboutir... jusqu'à ce qu'on découvre que les deux meurtres sont liés !

Popularité


4.31 - 16 votes

Titre VO
The double down

Titre VF
Quitte ou double

Première diffusion
28.09.2009

Première diffusion en France
09.08.2010

Diffusions

Logo de la chaîne France 4

France (redif)
Jeudi 31.01.2019 à 21:40

Plus de détails

Fiche technique

Réalisateur : Rob Bowman
Scénariste : David Grae

Distribution Principale : 

  • Nathan Fillion : Richard « Rick » Castle
  • Stana Katic : lieutenant Katherine « Kate » Beckett
  • Jon Huertas : inspecteur Javier Esposito
  • Seamus Dever  : inspecteur Kevin Ryan
  • Tamala Jones : Dr Lanie Parish
  • Ruben Santiago-Hudson  : capitaine Roy Montgomery
  • Molly Quinn : Alexis Castle, la fille de Castle
  • Susan Sullivan : Martha Rodgers, la mère de Castle

Distribution Secondaire: 

  • Brian Allen (type au regard messianique)
  • Brennan Elliott (Jason Cosway)
  • Arye Gross (Sidney Perlmutter)
  • Diana Maria Riva (Détective Roselyn Karpowski)
  • Marco Martinez (Eric Marx)
  • Jim O'Heir (Hal Rossi)
  • Amy Stewart (Brandy Rossi)
  • Dinora Walcott (Détective Mindy Stegner)
  • Linara Washington (Christina Marx)
  • Gareth Williams (Wesley Grovner)
  • Matt Winston (Evan Hinkle)

Résumé Long :

La pleine lune, comme chacun sait, rend les gens nerveux et induit des comportements inhabituels. C'est ce que constate Castle au spectacle des énergumènes qui courent dans les couloirs du commissariat. Pendant que Beckett essaie péniblement de se concentrer sur ses dossiers, Castle lui suggère de vendre des billets : " ce serait divertissant".

Le duo est rapidement appelé sur une scène de crime sur laquelle ils retrouvent Esposito et Ryan. La victime, Ashley Cosway, est une jeune femme psychologue. C'est son mari, Jason, qui a découvert le corps peu après minuit. Il était prévu qu'il passe la prendre après une soirée passée avec des amis au Madison Square Garden. Au domicile de la victime, ils trouvent les reliefs de deux repas. La personne qui a dîné avec elle est probablement la dernière à l'avoir vue vivante.

Lanie, vêtue d'une robe très sexy, est aussi sur les lieux et confirme que la victime a été tuée par balles. Les enquêteurs constatent également que la victime porte une inscription sur le visage "C'est fini pour toi. tu vas rendre ton âme", formulation qui choque Castle car ce n'est pas l'expression correcte.

Un deuxième meurtre ayant été commis, Beckett dépêche Esposito et Ryan sur les lieux. Frank Anderson, un professeur de maths à la retraite, a été abattu de dos et à bout portant. Il n'a plus ni papiers ni montre sur lui. C'est peut-être une agression qui a mal tourné.

De retour au commissariat, Beckett demande à Ryan et Esposito d'enquêter sur le deuxième meurtre pendant qu'elle enquête avec Castle sur la première affaire. Cela donne alors une idée à Castle : ouvrir des paris sur le duo qui résoudra son affaire le premier. Les gars sont partants mais préviennent Castle : "pas un mot à Beckett".

Au cours de l'interrogatoire de la meilleure amie d'Ashley, Beckett découvre que c'est avec elle que la psychologue a diné. Elle avait souhaité la rencontrer car elle voulait obtenir une injonction d'éloignement à la suite d'un incident survenu le vendredi précédent.  Beckett oriente dès lors ses recherches sur les patients du vendredi.

Castle profite de ce nouvel élément pour aller narguer Esposito et Ryan sur la progression de leurs enquêtes respectives.

Les deux patients d'Ashley Cosway interrogés ne peuvent être suspectés. Ils revèlent à Beckett deux éléments importants, d'une part qu'Ashley a eu une violente dispute dans son cabinet le vendredi , d'autre part qu'elle devait déjeuner avec son mari ce même jour. En effet, il s'avère que c'est avec son mari qu'Ashley a eu une altercation le vendredi, dispute commencée au café où ils ont déjeûné et qui s'est poursuivie jusque dans son cabinet.

Sur son grand tableau blanc, Beckett fait glisser la photo de Jason Cosway du côté des suspects.

Pendant ce temps, au commissariat, les paris vont bon train. L'attitude des agents est tellement bizarre que ça met la puce à l'oreille de Beckett et quand elle découvre le pot aux roses, elle est furieuse et renvoie chacun à son travail. Mais quand elle apprend que Jason Cosway avait souscrit le mois précédent une assurances vie de 3 millions de dollars, c'est elle qui parie 100$ sur leur enquête.

Malheureusement, le mari a un alibi "en béton". Il était bien au match de basket à l'heure du meurtre de sa femme puisqu'il est visible dans le public sur l'enregistrement du match, ce que Esposito et Ryan se dépêchent de vérifier, trop heureux de voir le suspect numéro 1 de Beckett innocenté.

De leur côté, ils découvrent que le gendre de Frank Anderson aurait eu une bonne raison de supprimer son beau-père : entrer en possession d'un appartement au loyer bloqué très attractif. Mais lui aussi a un alibi incontestable, il était invité avec sa femme Christina à l'anniversaire d'un ami et il y était présent à l'heure du meurtre.

Les deux équipes se retrouvent un peu plus tard à la morgue où Lanie les a convoqués. Elle pense que les deux affaires sont liées car Perlmutter et elle ont retrouvé sur les deux victimes les mêmes traces d'un composant d'eau salée spécifique. Castle pense aussitôt à l'aquarium d'eau salée présent dans le bureau d'Ashley. La pompe alimentant l'aquarium projette de fines gouttelettes d'eau dans l'atmosphère du bureau. Toute personne ayant séjournée dans ce bureau en porte les traces. A-t-on affaire à un même assassin ?

Au commissariat, Beckett réunit Jason Cosway, Christina et Eric Marx pour essayer de trouver le lien entre les deux victimes. Parmi la liste des patients d'Ashley, Christina identifie le nom d'un individu qui avait molesté Frank Anderson plusieurs années auparavant. Malheureusement, après vérification, on constate que Grovner, le suspect, est maintenant équipé d'un bracelet électronique et qu'il n'a pu commettre aucun des deux meurtres.

L'équipe décide, puisque les deux affaires n'en font qu'une, de renoncer au pari.

Alors que Castle rentre chez lui, il est alerté par des cris et des bruits de coups. Il ouvre précipitamment la porte d'entrée. Mais ce n'est qu'une scène que Martha répète avec sa petite fille. La méprise de Castle met Martha en joie. Elle constate qu'elle est bien meilleure comédienne qu'elle ne le pensait.

Quand Castle arrive au commissariat le lendemain matin, Beckett est assise devant les deux tableaux blancs résumant les deux enquêtes en cours . Elle confie à Castle que cette enquête lui rappelle le meurtre de sa mère et qu'elle sait à quel point c'est important pour la famille, de savoir pourquoi celui qu'on aimait est mort.

Lorsqu'Esposito et Ryan arrivent, ils annoncent que l'eau de l'aquarium n'est pas celle dont on a retrouvé des traces sur les victimes. Toutes les pistes ayant été explorées, Beckett propose alors que les deux équipes échangent leurs enquêtes pour les examiner avec un regard neuf. Cette réflexion suggère une idée à Castle : et si les assassins avaient échangés leur meurtre, se munissant d'un alibi solide pour le meurtre pour lequel ils risquaient d'être suspectés. Ce ne sont pas les victimes qui sont liées, ce sont les meurtriers.

Castle et Beckett retournent voir Jason Cosway pour l'interroger sur la suite de sa soirée, après sa sortie du stade. Il a en effet un trou de deux heures dans son emploi du temps. Comme il doit se rendre au cabinet de sa femme, il leur propose de marcher. A l'issue de cette courte conversation, Beckett et Castle le voient monter dans une navette fluviale qui traverse l'Hudson. Beckett pense immédiatement que c'est ce composé d'eau salée qui a été retrouvé sur les deux victimes.

L'équipe reconstitue facilement le scénario : Jason Cosway et Eric Marx empruntent régulièrement la navette fluviale. Ils ont commencé par échanger quelques mots puis ils ont parlé de leurs problèmes, Jason avec sa femme et Eric qui convoite l'appartement de son beau-père. Ils en sont enfin venus à monter leur projet de meurtre. Malheureusement, l'équipe n'a aucune preuve pour étayer ce scénario.

Il faut donc obtenir des aveux et... l'équipe décide alors que le premier qui les obtient gagne le pari.

Backett constatant que Jason est le plus retors, réussit à manipuler Eric Marx qui craque. Un débat virulent oppose les membres de l'équipe qui se séparent après cette journée bien remplie... sans trop savoir qui a gagné !

 

Castle [Dans sa tête] : Il y a deux catégories de personne qui réfléchissent à des façons de tuer : les psychopathes et les écrivains. Je suis dans celle qui paie le mieux. Qui je suis ?

Castle [A voix haute] : Je suis Rick Castle. Castle. Castle. [A Kate] Je ne sais pas ce que vous en pensez mais je me trouve beau gosse. [Dans sa tête] Chaque écrivain a besoin d'inspiration, j'ai trouvé la mienne.

Kate : Lieutenant Kate Beckett. Beckett. Beckett. Nikkie Hard ?

Martha : C'est un personnage fondé sur vous.

Castle [Dans sa tête] : Et grâce à mon amitié avec le maire, je suis sur ses enquêtes. [A Kate] Donnez-moi la fessée pour me punir. [Dans sa tête] Ensemble on arrête les tueurs. [A Kate] On forme une bonne équipe nous deux, comme Starsky & Hutch, Turner & Hooch.

Kate : Vous me rappelez assez Hooch.

 

[Au poste de police : Des accusés se querellent avec des officiers de police.]

Castle : Beckett, dites-moi, c'est seulement la pleine lune qui rend les gens aussi dingues ?

Kate : J'en sais rien. Vous, dites-le moi. [A l'agent Karpowski] Salut Karpowski, ça roule ?

Karpowski : Ca peut aller, et pour toi Beckett ?

Kate : J'ai pas à me plaindre.

Karpowski : Génial.

Castle : Vous devriez essayer de vendre des billets et organiser des soirées à thème avec ce que vous avez : des barjots, des maniaques ; maintenant tout ce qui manque [Le téléphone sonne, Kate décroche]

Kate : Beckett ?

 

[Sur la scène de crime, dans un appartement]

Ryan : Ashley Cosway, 32 ans, conseillère conjugale. Son mari l'a trouvée juste avant minuit.

Esposito : Il passait la prendre en revenant du match au Madison Square Garden.

Kate : Des témoins de la scène ?

Esposito : Non, y en a pas mais j'ai trouvé le reçu pour cette petite livraison.

Kate : Un dîner pour deux.

Esposito : Oui, ça vient de Szechuan Wok sur la 9eme. La facture ne correspond à aucune de ses cartes de crédit.

Kate : Le mari reconnaît le numéro ?

Ryan : [Il fait non de la tête] Hum hum.

Kate : À quelle heure ça a été payé ?

Ryan : 18h02. Lanie pense qu'elle est morte vers 20h00.

Castle : Celui avec qui elle a dîné est peut-être bien le dernier à l'avoir vue en vie.

Kate : Ou le premier à l'avoir vue morte. Pistez cette carte.

Castle [Se rapprochant de l'aquarium] : Vous savez, si on se trouvait dans une super série scientifico-policière, on planterait des électrodes dans le cerveau de ces poissons et on arriverait clairement à voir ce qu'ils ont vu.

 

[Lanie arrive sur la scène de crime en robe de soirée]

Kate : Docteur Parish ! Le code vestimentaire a changé ?

Lanie : Contrairement à toi, moi je ne reste pas au boulot toute la nuit à attendre une prochaine victime. Arrêtez de loucher sur mon décolleté Castle.

Castle : Oui, bien reçu.

Lanie : Multiples plaies par balles faites par une arme de petit calibre, sans doute un 22.

Kate : [Elle lit ce qu'il y a écrit sur le visage d'Ashley] "C'est fini pour toi tu vas rendre ton âme".

Lanie : On dirait qu'un de ses patients a perdu patience.

Castle : Ainsi que les règles de base de grammaire : on dit rendre l'âme, rendre ton âme c'est une faute. C'est énervant, comme entendre un espèce d'œuf au lieu d'une espèce.

Kate : Vous croyez que c'est ça qui compte le plus, là Castle ?

Castle : J'aimerais signaler que celui qui l'a assassiné a aussi massacré notre langue.

Kate [A Lanie] : Des traces de lutte ?

Lanie : Des bleus sur les deux bras.

Kate : Cherche des fibres et autres éléments, on aura peut-être de quoi identifier son meurtrier.

Lanie : Très bien. [Castle et Kate sortent de la pièce, mais Castle regarde encore le décolleté de Lanie] Castle !

Castle : Hm hm.

 

[Castle et Kate vont interroger le mari d'Ashley dans la pièce à côté]

 

Mr Cosway: Non, elle ne parlait jamais de ses patients. Ashley était vraiment très professionnelle.

Kate : Mais que faisait-elle ici si tard ?

Mr Cosway: Elle restait généralement deux soirs par mois à travailler tard pour recopier ses notes. Ces soirs-là j'en profitais pour sortir avec mes amis et après je passais la chercher.

Kate : Avec qui a-t-elle dîné ? Vous le savez ?

Mr Cosway: Non, à moins qu'on l'ait appelé après qu'on se soit parlé.

Kate : Quelle heure était-il ?

Mr Cosway: Avant que je parte du boulot, vers 18h : je partais pour aller au match.

Castle : De quoi avez-vous parlé? 

Mr Cosway: De rien de choses sans intérêt. [Ryan et Esposito entrent dans la pièce] Je me souviens que j'ai pas dit que je l'aimais.

Kate : Merci Monsieur Cosway.

Mr Cosway : De rien.

 

[Kate et Castle sortent de la pièce et retrouvent Esposito]

Esposito : Un autre meurtre par balle au beau milieu de la 100eme.

Castle : La pleine lune fait des siennes.

Kate [S'adressant à Ryan et Esposito] : D'accord. Vous deux vous allez là-bas et je m'occupe d'ici.

Ryan [S'adressant à Esposito] : Tant pis pour mon fameux lait chaud au miel avec Jenny ce soir. Mais, j'ai dit ça tout haut. [Ryan et Esposito s'en vont]

Kate [S'adressant à Castle]: Son mari l'appelle avant 18h et on vient la livrer à 18h02. Elle connaissait celui qui dînerait avec elle.

Castle : Une personne médiocre en grammaire.

Kate : Hmm.

 

[Sur l'autre scène de crime, sur la 100eme]

Esposito : Un lait chaud au miel avant d'aller au lit avec ta nana ? Ca c'est triste mon pote !

Ryan : Ca l'aide à dormir.

Esposito : Pourquoi pas le son de ta voix ? Sérieux, ça marche sur moi.

Ryan : Comment ça va Docteur Perlmutter ?

Dr Perlmutter : Chut ! Le mort est en train de parler !

Esposito : Et il dit quoi ?

Dr Perlmutter : Il dit : "quelqu'un m'a tué les mecs". Calibre moyen, un 38 peut-être un 45, on lui a tiré dessus par derrière et à bout portant.

Esposito : C'est dur.

Dr Perlmutter : Oui, c'est la routine pour vous.

Ryan : On a son identité ?

Dr Perlmutter : Pas de portefeuille, ni montre, ni bijoux.

Ryan : Une agression qui tourne mal.

Dr Perlmutter : En tout cas, un passant a dit que ce gars habitait dans le coin. Il a donné l'info à … au Sergent Machin qui est là-bas.

Esposito : Sergent Machin ?

Ryan : C'est très sympa d'essayer de vous mettre au même niveau que le petit peuple.

 

[Au poste de police, Kate essaye de réfléchir mais avec Castle ce n'est pas toujours facile …]

Castle : Ce n'est pas comme de se laisser un pense-bête pour ne pas oublier d'acheter du pain. [Kate soupire] Vous écrivez sur une personne que vous venez à peine de tuer, vous essayez de marquer les esprits : c'est très important pour vous, c'est ce que vous voulez parce que vous avez tué pour ça. Alors pourquoi ne pas utiliser le langage approprié pour marquer les esprits ? [Ryan et Esposito entrent dans la pièce]

Ryan : Frank Anderson, c'était un prof de maths à la retraite, tué par balle dans la rue. [Il tend le dossier à Kate] Vous le voulez ?

Kate : Euh, non, merci, pas le temps. [Son téléphone sonne, elle décroche, elle s'éloigne des bureaux, tandis que Castle se rapproche de Ryan et Esposito] 

Castle : Alors ? Où se trouvait le mort ?

Esposito : Sur le trottoir.

Castle : Dans une position un petit peu bizarre ?

Ryan : Ouais, celle d'un gars qui s'est fait descendre !

Castle : Oh ! Donc, c'est qu'une agression banale qui se termine en homicide. [Ryan et Esposito se retournent vers Castle]

Esposito : A vrai dire, y a pas plus compliqué comme genre d'enquête à résoudre…

Ryan : … Pas de profil de victime, on ne connaît pas la nature du crime : c'est un boulot destiné à de vrais flics.

Esposito : Ouais.

Castle : D'accord. Bon, si vous avez besoin de l'aide d'un expert, vous savez où me trouver. [Ryan et Esposito se rapprochent de Castle]

Ryan : De l'aide ? De l'aide d'un expert ?

Esposito : Ne vous inquiétez pas pour nous, on va boucler cette enquête avant la vôtre y a pas de doute.

Castle : Vous croyez ? [Ryan hoche la tête] Vous aimeriez peut-être qu'il y ait un enjeu intéressant ?

Ryan : Oh ! Une minute, vous dites que vous voulez parier sur qui résoudra son enquête en premier ? [Castle touche son nez comme dans les films d'arnaque]

Esposito : C'est malsain je trouve. [Il se retourne une seconde vers son ordinateur puis dit : ] 50 billets ?

Ryan : Fois deux si jamais je l'emporte.

Castle : D'accord. [Il veut partir mais ils le retiennent]

Ryan : Oh, non non non, attendez. [Ils se rapprochent l'un de l'autre]

Esposito : Pas un mot à Beckett, ok ? Si elle vient à apprendre ça, elle nous descend.

Castle : Des secrets, des meurtres et des paris ? Trois de mes passe-temps préférés. Messieurs, que le meilleur gagne. [Il met sa main en avant]

Esposito : Bien dit. [Il met sa main sur celle de Castle, puis Ryan crache dans sa main et la met sur celle d'Esposito !]

 

[Appartement de Castle : Alexis, Martha et Castle]

Martha : Richard c'est épouvantable de faire des paris sur la mort.

Castle : Ils sont déjà morts Mère et qui a dit que coincer des tueurs ne pouvait pas être amusants ? [Alexis a descendu les escaliers et se place entre eux]

Alexis : Papa, tu travailles ce soir ?

Castle : Peut-être bien, pourquoi ?

Alexis : Euh … J'ai des devoirs de maths en groupe jusqu'à 18h et après je vais emmener Owen manger une bonne glace pour son anniversaire. Je veux faire un truc un peu spécial parce que ça a été un peu compliqué entre nous ces temps-ci.

Castle : Il n'y a rien de plus compliqué que de petites complications. Tu as cours demain ne rentre pas après minuit.

Alexis : Je serai là vers 21h. Au revoir.

Castle : Au revoir.

Martha : Au revoir, bonne soirée.

Alexis : A ce soir !

Martha : Oh, quand une histoire commence, on partage des repas, et ensuite on se partage des assiettes.

Castle : Oh, Mère, tu es extrêmement romantique.

Martha : Je sais. [Le téléphone de Castle sonne, Martha regarde sa montre]

Martha : Hmm, je dois aller à une audition.

Castle : Et moi j'ai un pari à gagner.

 

[Salle d'interrogatoire : Kate, Castle et Mme Rossi]

Mme Rossi : Oui, il s'agit bien de ma carte de crédit. J'ai dîné avec elle hier soir, c'était ma meilleure amie. Mais, quand je suis partie elle était encore en vie.

Kate : Vous vous rappelez l'heure Madame Rossi ?

Mme Rosly : Environ 19h.

Castle : Pour aller où ?

Mme Rossi : Dans un bar avec d'autres associés de ma firme. J'étais au Gens Over jusqu'à 23h.

Kate : Vous aviez prévu de dîner toutes les deux ou vous êtes venue comme ça ?

Mme Rossi : Elle m'a appelée. Elle m'a dit qu'elle voulait qu'on parle. Mais je savais pas du tout …

Kate : Pas du tout quoi ?

Mme Rossi : J'aurais dû arriver … Je sais pas j'aurais dû faire quelque chose. Au lieu de ça …

Kate : Qu'est-ce qu'elle voulait Madame Rossi ?

Mme Rossi : Que je lui apporte des réponses, en tant qu'avocate. Quelque chose s'est passé vendredi, un truc pas bien.

Kate : Quoi ?

Mme Rossi : Elle ne l'a pas dit. Mais j'étais sûre que c'était avec un de ses patients. Elle voulait savoir comment obtenir une injonction d'éloignement..

Kate : Contre un homme … ?

Castle : …Ou une femme.

Mme Rossi : Elle ne l'a pas dit. J'aurais dû rester avec elle. J'aurais dû la forcer à tout me raconter.

 

[Bureau de Kate : Kate et Castle]

Kate : On dirait qu'Ashley ne divulguait rien du tout. Son mari n'a aucune idée de ce qui s'est mal passé pour elle vendredi.

Castle : Le secret médical doit protéger les gens normalement pas les tuer. [Castle et Kate se lèvent et marchent dans le couloir quand sort Karpowski d'une porte]

Karpowski : Salut, pour l'amie de la victime son alibi tient la route. Ses collègues ont confirmé qu'elle est arrivée à 19h15 et partie à 23h. Le copain du mari le place au Garden entre 19h et 22h.

Kate : Ce qui nous ramène au patient du vendredi. [Elle donne à Karpowski un dossier puis celle-ci s'en va]

Castle : J'irais bien jeter un petit coup d'œil à ses notes.

Kate : Pas sans mandat. On va vérifier ces noms d'abord, il l'a menacé et il l'a tué, il a sûrement des antécédents de violence.

 

[Salle de réunion : Ryan, Esposito, la fille de Anderson et son mari sortent]

Esposito : Encore une fois, Monsieur et Madame Marx, je vous présente mes condoléances.

Mr Marx : Merci. [Mr et Mme Marx s'en vont ; Castle regarde aux alentours et se faufile vers Ryan et Esposito]

Ryan : Le ciel s'assombrit on dirait.

Castle : Des indices ?

Ryan : Eh bien en fait, oui ! Notre victime faisait une balade tous les soirs.

Esposito : Et qui traîne dans le parc, là où notre victime s'est pris une balle ?

Castle : Des traders qui viennent de perdre leur poste ?

Esposito : Non, Monsieur. Les jeunes d'un gang : une bande de vrais durs.

Castle : Et ils traînent là-bas régulièrement ?

Ryan : C'est exact !

Castle : Alors c'est pas eux. Si on sait où ils traînent, ils savent qu'on les soupçonnera tout de suite. S'ils veulent braquer des gens ils vont le faire ailleurs.

Ryan : Je sais ce que vous faites : vous voulez ébranler notre confiance.

Castle : Si je voulais ébranler votre confiance, je vous dirais que notre victime a questionné son avocate la nuit du meurtre. A propos d'une injonction d'éloignement …

Esposito : Et vous avez un suspect ?

Castle : Bientôt ça ne devrait pas tarder. Une injonction d'éloignement ça sonne bien je trouve, non ? [Il se recule en dansant] Ha, ha, injonction d'éloignement, injonction [Il se cogne dans Kate] Hey !

Kate : Hey !

Castle : J'avais juste, enfin ils avaient … y avait deux …

Kate : Oui.

Karpowski : Beckett, on a un nom. [Elle lui tend un papier]

Kate : Hal Ross.

Karpowski : Nombreuses agressions ces dix dernières années, lui et sa femme avaient rendez-vous à 14h vendredi.

Castle [En chuchotant à Karpowski] : Merci. [Castle et Kate s'en vont en direction de l'ascenseur tandis que Ryan et Esposito s'éloignent de leur bureau et s'approchent de l'ascenseur eux aussi mais Castle appuie sur un bouton et les portes se ferment]

Esposito : Qu'est-ce que vous faites ?

Ryan : Eh, eh, eh ! Attendez, attendez ! Castle ! C'est pas sympa.

Esposito : L'escalier !

Kate : [Elle pose la main sur les portes de l'ascenseur] Pourquoi avoir fait ça ?

Castle : Fait quoi ?

 

GÉNÉRIQUE

 

[Devant une boucherie : Kate et Castle sortent de la voiture]

Castle : Très bien, il faut que je le dise. J'ai une intuition ça n'arrive pas souvent, non. Mais là, j'le sens, c'est notre homme. [Un boucher donne des grands coups avec son hachoir dans une viande rouge]

Kate : Monsieur Ross ? [Elle montre son badge]

Mr Ross : Y a un problème ? Les saloperies sur mon trottoir, c'est ça ? [Il recommence avec son hachoir]

Kate : Vous voulez bien poser cette … chose ? [Castle, Kate et Mr Ross sortent de la boucherie]

Castle : Où étiez-vous hier soir Monsieur Ross entre … [Il regarde Beckett] C'était quand déjà ?

Mr Ross : De quoi voulez-vous parler ?

Kate : Connaissez-vous une dénommée Ashley Cosway ?

Mr Ross : Bah ouais j'la connais.

Castle : Elle a été tuée hier soir.

Mr Ross : Quoi ? La doc' est morte ?

Kate : Vous pouvez nous dire où vous vous trouviez entre 19h30 et 21h hier soir ?

Mr Ross : Ici, je travaillais, je ferme à 22h.

Kate : Quelqu'un peut le confirmer ?

Mr Ross : Mes employés.

Castle : C'est commode d'avoir un alibi grâce à son personnel.

Mr Ross : Mais pourquoi j'aurais voulu la tuer ?

Kate : Monsieur Ross, vous avez des antécédents de violence, agressions, et bagarres.

Mr Ross : Pourquoi ? Vous croyez que je faisais … Une thérapie. Grâce au Docteur Cosway, j'ai compris que je me faisais du mal à moi-même.

Castle : C'est bon Hal, on sait qu'il y a eu un problème vendredi. Allez, allez, parlez.

Mr Ross : Y a eu un problème, c'est vrai. Mais pas pendant ma séance. Vous voulez en savoir plus ? Voyez avec les patients juste avant moi.

Kate : Pourquoi ça ?

Mr Ross : J'étais dans la salle d'attente avec Julie avant notre séance. Et on a entendu tous ces cris.

Kate : A propos de quoi ?

Mr Ross : Je sais pas, celui qu'a hurlé sur le Docteur Cosway de manière épouvantable, et ça foutait la trouille. J'étais sur le point d'entrer mais on a entendu sortir le type.

Kate : Vous avez eu le temps de le voir ?

Mr Ross : Non non le mec est sorti par le couloir. Après on est entré elle était un peu secouée, mais elle a fait notre séance quand même.

Castle : Je sens bien que ce n'est pas notre homme.

 

[Salle de réunion : Kate, Karpowski et Castle regardent dans l'emploi du temps d'Ashley]

Kate : Hinkle, Evan Hinkle. Il avait rendez-vous avant les Ross chaque semaine depuis ces deux dernières années.

Karpowski : Y a rien sur lui, ce type n'a pas de casier.

Castle : Peut-être qu'il a craqué finalement après deux ans de thérapie.

Kate [S'adressant à Karpowski] : Arrange-toi pour me le ramener. Je vais me chercher du café. [Castle se lève en mettant les mains sur le bureau, mais Karpowski mais sa main sur la sienne, il se rassoit donc]

Karpowski : Esposito m'a parlé de votre pari. [Elle lui tend un billet] J'ai décidé de jouer le coup sur vous. [Il prend le billet et le range dans sa poche]

Castle : Excellent choix mon amie. Et, faites passer le mot dans le coin si d'autres personnes veulent en être. [Ils partent tous les deux chacun de leur côté. Mais Castle voit Ryan et Esposito emmener un homme dans la salle d'interrogatoire, il va donc vers eux]

Ryan [S'adressant à l'accusé] : Sympa ici, hein Nicolas ?

Esposito : Avancez.

Ryan : Tiens, on va s'installer là.

Esposito : Asseyez-vous. Mettez-vous à l'aise. [Ryan sourit]

Castle : Wo, oh, oh, oh, ola, ola, ... Je croyais que vous cherchiez un membre de gang du genre ado !?

Ryan : Vous aviez raison, ils ont un alibi solide.

Castle : Alors c'est qui lui ? [Esposito sort de la salle]

Ryan : Seulement un type qui braquait au même endroit le soir même où notre victime a été tuée.

Esposito : Et on l'a chopé avec un 45 sur lui, ce qui correspond aussi à la balle trouvée sur notre mort. On attend la balistique, à moins qu'il nous fasse des aveux.

Castle : Et où est son avocat ?

Ryan : Oh, non non non, il n'en a pas demandé.

Caste : Moi j'en connais un.

Esposito : Oh, qu'est-ce qu'il se passe ? On dirait que vous êtes un peu inquiet.

Castle : Oh ! Moi, inquiet ? Je veux juste vous faire pleurer.

Ryan : Vous voulez parier ou bien doubler la mise ?

Esposito : Non, non, non, pas de pognon. Une humiliation. Le perdant portera une robe au poste toute une semaine.

Ryan : Mais, on s'arrête pas là : il devra aussi se raser la tête. Oh, vous avez la trouille ? [Il regarde Kate qui discute avec un autre agent]

Castle [S'adressant à Ryan en chuchotant et un peu en colère] : Ca marche, p'tit mielleux.

Esposito : P'tit mielleux ?

Ryan : Ferme-la.

 

[Salle d'interrogatoire : Kate, Castle et Evan Hinkle]

Castle [qui s'est mis debout, en avant les mains sur la table] : Bon, allons-y Monsieur Hinkle. Le patient de 13h du Docteur Cosway vendredi, c'était bien vous ?

Mr Hinkle : J'étais sûr que ça allait arriver, je le savais bien, dès que je l'ai rencontré j'ai su qu'elle me quitterait. Pourquoi c'est toujours la même chose ? Pourquoi tout le monde dot me quitter ?

Kate : Monsieur Hinkle, elle ne vous a pas quitté, elle s'est faite tuer.

Mr Hinkle : Oui, comme ma première femme.

Castle : Votre première femme a été tuée !?

Mr Hinkle : C'est exact. Je l'ai étouffée. C'est ce qu'elle m'a dit. Mon amour l'a étouffée. C'est pour ça qu'elle est partie.

Kate : Dites-nous ce qu'il s'est passé la dernière fois que vous avez vu le Docteur Cosway.

Mr Hinkle : On commençait à avoir des résultats. Et, là, maintenant, le truc, c'est que sa mort me provoque une énorme crise et qu'elle m'aidera pas à la traverser.

Kate : Allez-y, expliquez-moi ces hurlements pendant la séance de vendredi.

Mr Hinkle : Des hurlements ? Quand ? Vendredi ? Mais je suis pas du tout allé la voir vendredi.

Castle : Votre nom est marqué, le vôtre, pas celui d'un autre patient.

Mr Hinkle : Oui, mais j'ai annulé la séance un peu avant.

Kate : Vous avez annulé !?

Mr Hinkle : Oui, je me sentais assez mal et je suis parti aux urgences à Saint Vincent. Après une bonne centaine d'analyses, il s'est avéré que j'avais fait une petite crise d'angoisse. A propos de ma mère. Voilà.

Kate : Ce sera tout, merci.

Mr Hinkle : Merci, d'ailleurs elle m'a même pas fait payer pour avoir annulé à la dernière minute.

Kate : Pourquoi ?

Mr Hinkle : Bah, parce qu'elle m'a dit que c'était pas plus mal, parce qu'elle devait déjeuner avec son mari.

Kate : Merci, Monsieur Hinkle.

Mr Hinkle : Merci.

Castle : À propos, c'est une faute fréquente mais ce n'est pas ironique que le Docteur Cosway ne vous aide pas à gérer cette crise, c'est simplement tragique. Ca serait ironique si sa mort vous remontait le moral.

Kate : Castle !

Castle : Vous pouvez … [Il fait signe à Mr Hinkle de partir, la porte claque]

Kate [A Castle] : C'est quoi ce truc de super flic ?

Castle : Je ne vois pas du tout de quoi vous parlez.

 

[Commissariat : Kate est au téléphone tandis que Castle parle avec Karpowski et un autre agent du pari]

Kate [Au téléphone] : D'accord merci, c'est vraiment gentil. [Elle s'approche d'eux : Karpowski toussote et ils se séparent]

Castle : Alors, quoi de neuf ?

Kate : Il y a un débit sur la carte de crédit d'Ashley : un déjeuner au petit bistro, juste à côté de son cabinet. L'hôtesse du restaurant a confirmé qu'Ashley et Jason sont venus y déjeuner vendredi. Et si elle se souvient bien d'eux c'est qu'ils ont eu une scène.

Castle : C'est le type qui criait ? [Kate hoche la tête]

Kate : Ils se disputaient encore sur le chemin du cabinet.

Castle : C'était à lui qu'elle pensait à propos de cette injonction.

Kate : Alors son alibi comme quoi il était au match avec un ami vous semble encore tenir la route ?

Castle : Non, plus vraiment. [Elle se retourne]

Kate : Hey, Karpowski ?

Karpowski : Quoi ?

Kate : Etudions un peu le cas de Jason Cosway : [Castle parle de loin à un autre agent qui lui montre un billet] situation professionnelle et financière, mode de frais, …

Karpowski : Ouais, d'accord je m'en charge.

Castle [A Kate] : Vous voulez un café ?

Kate : Non, merci. [Castle sourit et va vers l'agent en question (en disant : "Je suis à vous !", tandis que Kate va vers le tableau et déplace la photo de Jason Cosway dans les suspects et regarde autour d'elle : tous les agents autour d'elle la regardent et s'en vont sauf l'agent Stagner] Hey, Stegner.

Agent Stegner : Oh, j'admirais ce superbe tableau Beckett.

Kate : Des choses intéressantes à raconter ?

Agent Stegner : Il faut que j'y aille, j'ai … du travail.

Castle [Qui est toujours vers les agents pour le pari et qui prend des billets] : Je vais vous débarrasser de ça avec plaisir.

Kate [A elle-même] : Ca c'est vraiment … [Elle va vers eux et prend l'enveloppe contenant tous les billets] Personne ne bouge ! [S'adressant à Castle] C'est quoi tout ça ?

Castle : C'est pour acheter des cookies aux scoots. [Les autres hochent la tête]

Kate : Ah, ha. Vous achetez des cookies aux scoots ?

Castle : Normalement. J'aide un peu les troupes.

Kate : C'est marrant, j'aurais pas cru qu'Alexis était chez les scoots.

Castle : Elle fait tellement de choses que je finis par m'y perdre. [Ryan et Esposito rentrent au poste de police en colère]

Ryan : Vraiment super.

Castle : Qu'est-ce qui s'est passé ?

Ryan et Esposito [En cœur] : La balistique nous a torpillés.

Ryan : L'arme du mec ne correspond pas à la balle qui a tuée notre victime. [Ryan et Esposito vont vers leur bureau et Kate leur montre l'enveloppe, et Castle met son doigt sur sa bouche] Qu'est-ce qui se passe ?

Kate : Parier sur des meurtres à élucider ! Vraiment !

Ryan et Esposito : C'est vraiment moche ! – Quoi ? – Non !

Castle [S'adressant à Kate] : C'est pour acheter des cookies aux scoots …

Kate : Ils vendent leurs cookies chaque année fin février ! [Elle se retourne et dit à Ryan et Esposito] Vous deux vous devriez vraiment avoir honte, allez vous remettre au boulot ! [Kate s'en va]

Ryan et Esposito [A Castle] : Mais qu'est-ce qui va pas chez vous ?

Castle : Bon, allez vous remettre au boulot. [Ils vont devant le tableau] Ecoutez, je suis désolé, je sais que c'était pas bien, j'ai cru que ce serait …

Karpowski : Beckett ? Tu vas jamais le croire.

Kate : Oh, tu n'imagines pas ce que je peux croire maintenant.

Karpowski : Le mari a pris une jolie petite assurance vie de 3 millions sur sa femme y a peu de temps. [Kate se retourne vers Castle]

Kate : 100 dollars sur nous !

 

[Salle d'interrogatoire : Kate, Castle et Mr Cosway.]

Mr Cosway : Ecoutez, cette assurance vie c'est Ashley qui la voulait.

Kate [Les mains sur la table et Caste vers le miroir] : Bon, très bien Jason, c'est Ashley qui a eu l'idée, quelqu'un peut-il confirmer tout ça ?

Mr Cosway : Oui, sûrement j'imagine, peut-être un ami.

Kate : Sa meilleure amie, Brandy, n'a rien su de cette assurance vie, mais elle était au courant pour l'injonction d'éloignement que votre femme essayait d'avoir contre vous.

Mr Cosway : Ca c'est des salades ! C'est vraiment absurde ! C'est ridicule !

Kate [Castle sort son carnet] : Vous voulez nous parler de vendredi ?

Mr Cosway : Vous voulez parler de quoi?

Kate : De la dispute au déjeuner qui a continué jusqu'au cabinet ! [Castle note quelque chose sur son carnet] On a plusieurs témoins Jason !

Mr Cosway : D'accord, super : vous avez des témoins ! On s'est disputé qu'est-ce que ça prouve ? On était marié [Castle montre son carnet au miroir]

Kate : Pourquoi est-ce que vous vous êtes disputés ?

Mr Cosway : Je sais pas, je me souviens pas. [Sur le carnet il y a écrit : "Beckett est sur le pari. Vous êtes cuits" Ryan et Esposito sont derrière la vitre]

Kate : J'ai un peu de mal à le croire …

Ryan : Hey, comment il sait qu'on regarde ?

Esposito : Ah, c'est pour ça qu'elle l'interroge un peu à la dure !

Kate : Où étiez-vous hier soir ?

Mr Cosway : Je suis allé voir un match de basket.

Castle : Oh, oui c'est vrai. Avec votre vieux copain, Skip. [En regardant Ryan et Esposito] Oui, les jurys adorent quand ce sont les amis les ennemis des suspects.

Mr Cosway : Vous avez qu'à demander au vendeur de hot-dogs de vous le confirmer.

Ryan : Je déteste ce mec.

Castle : Votre numéro de place ?

Mr Cosway : Comment ça je comprends pas ?

Castle : Allez … [Il s'assoit] C'était hier soir, ne me dites pas que vous avez oublié !

Mr Cosway : C'est Skip qui a acheté les billets, pourquoi vous allez pas lui demander ?

Castle : Vous voulez me faire croire qu'à aucun moment vous n'avez eu à quitter votre place et à en connaître le numéro pour y revenir ?

Mr Cosway : La seule chose que je me rappelle c'est qu'on était assis tout de suite derrière le banc des joueurs.

Ryan : T'as déjà pu être assis là ?

Esposito : Ouais, c'est sûr.

Castle : Il n'était pas question de divorce ? [Ryan et Esposito se regardent]

Mr Cosway : Divorce ? Divorce ?? [Ryan s'en va, Esposito le suit]

Esposito : Tu penses à quoi ?

Mr Cosway : Je voulais pas divorcer c'est clair !? Et j'ai pas tué ma femme !!! [Castle et Kate sortent de la salle d'interrogatoire]

Castle : Alors, convaincue ?

Kate : Pas encore. Il nous faut des preuves. Je demande un mandat pour son appartement pour voir ce qu'on trouve. [Ils passent devant la salle de repos et voient Ryan et Esposito regarder le match de la veille]

Kate : Ils regardent la télé, je rêve pas ?

Castle : Ils préfèrent jeter l'éponge tout de suite vu qu'ils sont sûrs de perdre.

Kate : Ah, ha. [Castle et Kate se rapprochent d'eux] Salut les gars !

Castle : Ca va comme vous voulez ?

Esposito : On regarde le match d'hier soir.

Ryan : Ouais. C'est vraiment super de voir la télé à la demande.

Esposito : J'adore cette partie regardez.

Ryan : Oh, c'est le troisième temps mort.

Esposito : Ouais, c'est vrai. Et on est à peine au début du deuxième quart-temps.

Ryan : Ouai, et là c'est quoi ? Juste un peu avant 20h. [Il prend la télécommande et zoome juste derrière le banc des joueurs]

Kate : C'est Jason Cosway.

Ryan : Et je pense que ça mes amis, c'est la définition même d'un solide alibi.

Esposito : Pour la robe Castle quelle taille on vous prend ? 36 ? 38 ? 46 ?

Ryan : Ouais.

 

[Appartement de Castle : Alexis et Castle, qui trouve une robe blanche, verte et bleue qu'il pose sur lui]

Alexis : Papa ?

Castle : Moui ? Ca va ?

Alexis : Euh … As-tu déjà été sûr qu'une chose allait bien se passer et que ce soit ratée finalement ?

Castle : Effectivement, ça m'est arrivé. Owen ?

Alexis : C'était un vrai désastre.

Castle : Qu'est-ce qu'il s'est passé ?

Alexis : Thalia.

Castle : C'est quoi une thalia ?

Alexis : Une fille sans gêne avec d'immenses … dents. Elle est venue à notre table en disant que l'été où ils étaient au Camp Chumash ensemble c'était super et aussi qu'elle était son premier amour. Ils n'ont fait que parler entre eux et se remémorer des trucs.

Castle : Je suis désolé mon ange.

Alexis : Et ce qui est vraiment le plus bizarre c'est qu'Owen se souvenait même pas d'elle. Ca l'a pas empêché d'être à fond dans le truc. Même dans le taxi, il répétait que c'était bien de se revoir après toutes ces années totalement par hasard, ce qui prouve que [Castle le dit en même tant] le hasard fait bien les choses. Là je peux vraiment pas lutter. [Ils se font un câlin]

Castle : Désolé.

 

[Commissariat : Kate est au téléphone avec Castle devant l'ascenseur]

Kate : Où êtes-vous maintenant ?

Castle : Euh, je suis dans l'ascenseur actuellement … [Les portes de l'ascenseur s'ouvrent : ils se voient et raccrochent]

Kate : Où étiez-vous passé ?

Castle : Je m'excusais au nom de la gent masculine. On a une piste ?

Kate : Non, mais les deux autres, oui.

Castle : Encore un braqueur ?

Kate : J'en sais rien mais ils semblent avoir un truc bien. [Castle et Kate s'approchent du bureau de Ryan et Esposito]

Castle : Quoi ? Qu'est-ce que vous avez ?

Esposito : Vas-y, donne-leur un petit avant-goût !

Ryan : Notre gars avait un loyer bloqué pour son appartement. Il reste dans la famille, le loyer reste toujours bloqué.

Esposito : Ca fait 562 dollars par mois, 4 pièces.

Kate : Je tuerais pour ça.

Ryan : Et d'après le voisin, notre homme avait prêté du blé à son gendre un paquet de fois depuis des années. Mais ces derniers temps, il a pas voulu. [Le téléphone de Ryan sonne]

Castle : Son gendre …

Ryan : Ryan ? Vraiment ! Oui, on arrive. [Il raccroche et prend la veste d'Esposito pour qu'il le suive] Allez, viens.

Esposito : Quoi ? Y a un bon truc ?

Kate : Quoi ? Qu'est-ce que c'est ?

Ryan : Vous aimeriez le savoir, hein ? Allez, les gars. [Ryan et Esposito s'en vont ; Castle cogne son poing sur la table]

Castle : Là, j'ai un mauvais pressentiment.

Kate : On ne veut vraiment pas qu'ils réussissent à résoudre un meurtre ?

Castle : Vous avez envie de vous rasez la tête vous ?

Kate : Pourquoi je ferais une chose pareille ?

Castle : Vous avez aussi parié non ? [Le portable de Kate sonne]

Kate : Mais je n'étais pas au courant d'… [Castle imite le bruit du rasoir ; elle décroche] Beckett ! D'accord, on arrive. [Elle raccroche] Lanie a trouvé un truc dans le rapport d'autopsie.

Castle : J'espère que c'est un peu mieux que l'histoire du gendre.

 

[Devant la salle d'autopsie : Esposito et Ryan, au téléphone]

Ryan : Et vous êtes sûrs que c'était bien eux ? D'accord, merci. [Il raccroche]

Esposito : Je veux même pas savoir.

Ryan : Deux barmans et le patron disent avoir vu le gendre Eric et la fille Christina célébrer l'anniversaire d'Eddy leur super pote au Dubbin House de 21h15 à plus de minuit, alors si je dois me raser la tête tu vas souffrir … [Castle et Kate ouvrent la porte du couloir]

Castle : Qu'est-ce que vous faites ici ?

Esposito : Qu'est-ce que vous faites ici ?

Kate : Lanie nous a appelés.

Esposito : Non, c'est nous qu'elle a appelés ! [Lanie sort de la salle d'autopsie]

Lanie : On se calme. En fait j'ai appelé tout le monde : je crois que vos enquêtes pourraient bien être liées.

 

[Salle d'autopsie, autour d'une table : Kate, Castle, Ryan, Esposito, Lanie et Perlmutter]

Lanie : Perlmutter m'a fait un topo sur l'affaire de Ryan et Esposito quand un détail très particulier de l'autopsie m'a frappé.

Perlmutter : Acide orthocylicique.

Castle : Ortho quoi Docteur ?

Lanie : C'est le nom savant d'un composé d'eau salée, rien de plus.

Kate : Ca n'a rien de vraiment spécifique …

Lanie : Exact, mais on en a identifié une diatomée en l'examinant de près, ce qui fait qu'il est extrêmement spécifique : ça réduit les recherches à un seul et unique type d'eau.

Esposito : Alors notre gars a nagé un peu.

Lanie : Pas vraiment. Il n'y avait que des traces éparses. Mais on a trouvé de l'acide orthocylicique avec la même diatomée sur Ashley Cosway également.

Castle : Les deux victimes étaient en contact avec le même type d'eau ?

Lanie : En contact direct.

Ryan : Quelles sont les chances ?

Perlmutter : C'est comme de trouver sur deux morts les mêmes empreintes.

Kate : Vous avez trouvé le type d'eau ?

Lanie : Non, il faudrait qu'on examine un autre échantillon. [Castle lève la main] Castle ?

Castle : Ca pourrait vraiment être peu d'eau ?

Lanie : Bien sûr, tant que c'est de l'eau salée. [Il pose un dossier sur la table et en sort une photo]

Castle : L'aquarium du Docteur Cosway. Regardez Nemo : les poissons clowns vivent dans l'eau salée.

Kate : D'accord, mais comment cette eau a pu arriver sur nos victimes ? Il aurait fallu qu'ils plongent leurs mains là-dedans pour ça.

Lanie : Tu vois cette trace ? Cette incrustation de sel tout en haut ?

Kate : Oui.

Lanie : La pompe l'envoie dans l'air.

Perlmutter : Et tous ceux qui ont passé du temps chez votre victime ont également des traces de ce composé d'eau salée très spécifique sur eux.

Kate : Donc Frank est allé voir Ashley à son cabinet un petit peu avant de se faire tuer.

Castle : Oui, c'est possible. Mais n'oubliez pas qu'Ashley a été tuée avant.

Kate : Alors notre meurtrier y était.

Castle : C'est là qu'il a reçu le composé sur lui qu'il a transféré sur Frank en lui enlevant sa montre.

Kate : Nos deux victimes ont donc été tuées par la même personne.

 

[Salon du commissariat : Kate, Castle, Eric Marx, Christina Marx et Jason Cosway]

Christina Marx : Je croyais qu'on l'avait braqué.

Eric : Oui, et que c'était pas ciblé.

Kate : Ce n'est plus du tout ce qu'on pense, maintenant. La femme de Monsieur Cosway a été tuée un peu plus tôt ce soir-là. On pense que la même personne a tué votre père et qu'elle a ensuite essayé de faire croire à deux incidents isolés.

Castle : On essaye de trouver un lien entre les deux crimes. [Kate prend une photo et la donne à Christina et Eric]

Kate : C'est Madame Cosway. [Elle donne maintenant la photo de Mr Anderson à Jason Cosway] Et voici Monsieur Anderson. Leurs visages vous sont familiers ?

Mr Cosway : [Mme et Mr Marx font "non" de la tête] Non non, pas du tout, désolé.

Castle : Madame Cosway était psychothérapeute. Votre père a fait une thérapie ?

Mme Marx : Papa ? Non. [S'adressant à Jason Cosway] Je critique pas votre femme, mais, il était pas du tout fan de ce genre de truc.

Kate : Voici une liste des patients de Madame Cosway, vous voulez bien y la regarder et me dire si vous reconnaissez un de ces noms ? [Elle leur tend la feuille]

Mme Marx : Je connais pas ces gens, non.

Mr Marx : Non.

Kate : Prenez votre temps.

Mr Cosway : Vous croyez vraiment qu'il y a un lien ? On vit pas dans le même quartier, on travaille pas au même endroit, et puis on est …

Mr Marx : Allez-y, dites-le, vous êtes blanc et on est noir. Hein ?

Mr Cosway : Non non non, je veux juste dire qu'on est différent.

Castle : Ils pourraient par inadvertance avoir été les témoins de quelque chose ou bien être tombés sur une information qu'un homme vraiment puissant voulait garder secrète.

Kate : Il y a de nombreuses possibilités, on veut seulement …

Mme Marx [Coupant Kate] : Grovner.

Castle : Quoi ? Comment ça ?

Mme Marx : Ce nom : Grovner, je l'ai déjà entendu quelque part. [S'adressant à Mr Marx] Tu te souviens, il y a environ cinq ans, le père d'un élève l'avait tabassé.

Mr Marx : Oui, le gardien de l'école avait dû intervenir.

Mme Marx : Je crois qu'il s'appelait Grovner.

Kate : On va demander un mandat pour son dossier. S'il y a un lien, on le trouvera.

 

[Commissariat : Castle, Kate, Ryan et Esposito sont rassemblés autour d'une table]

Kate : Bon, le principal du collège a dit que Grovner avait agressé Frank après que ce dernier ait fait un rapport accablant contre lui pour maltraitance sur mineur.

Ryan : Ce qui donne que Grovner et sa femme vont en thérapie conjugale. Apparemment ça n'a pas marché puisqu'ils ont fini par divorcer. Et regardez ça : Madame Cosway a témoigné contre Grovner au tribunal.

Castle : Grovner avait des raisons de vouloir du mal aux deux victimes !?

Ryan : Ouais.

Esposito : Ce mec a pris cinq ans pour violence conjugale, il a été libéré il y a un mois. Quelles sont les chances pour que deux personnes complètement différentes soient liées par un taré ? [Tout le monde se lève]

Kate : Ca démontre que tous les gens peuvent être liés.

Ryan : Ouai c'est comme dans "Crash".

Esposito : Oh non "Crash" c'est nul comme film !

Castle : Oh, en fait ce serait plutôt le film "Entre deux rives". Euh, j'ai une question : maintenant qu'on est tous sur la même enquête, le pari tombe à l'eau ?

Ryan et Esposito [En cœur] : Ouais.

 

[Dans une ruelle : Kate, Castle, Ryan et Esposito]

Kate : Tu as l'adresse ?

Ryan : Oui, c'est juste derrière.

Esposito : Super journée, on résout deux enquêtes avec une arrestation.

Ryan : C'est jour de fête !

Kate : Attendez encore avant de le célébrer. C'est peut-être une coïncidence.

Castle : Oh, allez Madame Le Rabat-joie, il n'y a jamais de coïncidence dans les affaires de meurtre. Combien de fois devrais-je vous le dire ? C'est la base même de toutes les histoires criminelles que j'ai écrites : AUCUNE COÏNCIDENCE. [Il tourne au coin d'une maison et voient Grovner : ils s'arrêtent]

Kate : C'est lui. Prêts ?

Ryan : Oui.

Esposito : Mains en l'air ! Mains en l'air tout de suite !

Ryan : Allez, viens voir tes mains !

Mr Grovner : Oh, ça va ça va. Du calme.

Kate : Wesley Grovner, je suis le lieutenant Beckett.

Mr Grovner : Quoi ? J'ai raté un rendez-vous pour la conditionnelle ? [Ryan le fouille]

Ryan : Il est net, enfin, façon de parler.

Kate : Où étiez-vous mardi soir ?

Mr Grovner : Non mais c'est une blague ?

Esposito : Si tu penses qu'arrêté pour meurtre est une blague, oui.

Mr Grovner : Vous croyez que j'ai fait une balade et tué quelqu'un mardi !?

Castle : Que vous avez tué deux personnes. [Grovner rigole]

Mr Grovner : Hey, je suis Houdini. [Il montre son pied] Joli bijou hein ?

Castle : Oh !

Ryan : Super ! [Il avance son pied vers Beckett et il bipe]

Mr Grovner : Regardez ça. Ouais, c'est super. J'ai ça depuis que j'ai oublié de passer au poste la semaine dernière. Quoi que vous pensiez que j'ai fait, j'y suis pour rien.

Castle : Ca c'est une sacrée coïncidence.

 

[Devant l'appartement de Castle : celui-ci cherche ses clés pour ouvrir la porte et entend gémir sa fille]

Martha [Elle frappe Alexis avec un coussin] : Comment oses-tu frapper ma robe ?

Alexis : Oh !

Martha : Tu es aussi stupide que ton père !

Alexis : Je suis désolée. [Castle se dépêche d'ouvrir la porte et voir Martha frapper Alexis]

Castle : Mère, vas-tu enfin …

Martha : Vais-je enfin quoi chéri ? [Alexis se relève avec des papiers à la main]

Alexis : Salut.

Castle : Tu répètes ?

Martha : Oui, on m'a rappelé. [Castle est rassuré] Mais tu as pensé que … Tu y as cru c'est merveilleux. Je suis bien meilleure comédienne que je ne le pensais. [Castle et Martha s'assoient]

Alexis : Ca va toi ? T'as l'air embêté.

Castle : Il s'avère qu'une chose dont j'étais sûr et certain n'était qu'une coïncidence.

Martha : Oh, c'est à propos du meurtre ?

Castle : Oui, c'est ça. On a établi que nos deux victimes étaient liées et ça n'avait rien à voir avec leur mort.

Martha : Je parie que si on cherchait un peu on trouverait un lien entre tous les habitants de cette ville. C'est vrai c'est ce qu'il y a de bien à New York.

Alexis : Oui et si jamais il n'y en a aucun t'as qu'à faire semblant du contraire.

Martha : En dehors de cette répétition on a un autre drame qui se joue ici ce soir.

Castle : Oh, Owen ?

Alexis : Tu te souviens que Thalia a dit qu'elle avait craqué sur Owen au camp Chumash ?

Castle : L'ancienne copine rencontrée par hasard !?

Alexis : Non, plutôt un subterfuge qu'une rencontre par hasard. Elle n'a jamais mis les pieds au camp Chumash mais sa copine oui, et Thalia voulait approcher Owen. Alors elle a inventé toute l'histoire.

Castle : Oh, ça c'est dur. Bonjour la sociopathe !

Alexis : Je savais que c'était pas une coïncidence. C'est vrai, j'veux dire, quelles sont les chances ?

Castle : Oui, quelles sont les chances ?

 

[Commissariat : Castle rejoint Kate devant le tableau blanc]

Kate : Salut Castle, ça va ?

Castle : Oh, pendant un instant hier soir j'ai cru que ma mère frappait Alexis, alors … [Il s'assoit à côté d'elle]

Kate : Eh bien. Grovner a ébranlé toutes nos certitudes. Son GPS indique qu'il n'a pas bougé.

Castle : On a eu Crash au début et on fini par Le Prisonnier. On risque encore d'être surpris. Vous allez bien ?

Kate : Oui. Mais tout ça me rappelle le meurtre de ma mère en fin de compte. La famille Anderson vit des moments très durs en particulier Christina. Pleurer le décès de son père en le croyant dû au hasard et puis découvrir ensuite que c'était pas le cas. On pourrait dire "peu importe, la personne que vous aimez est morte" mais savoir pourquoi importe toujours. [Esposito et Ryan arrivent vers eux]

Esposito : Bon, l'aquarium, fini, on oublie.

Kate : Quoi ?

Ryan : Lanie a appelé. Elle a fait l'analyse mais y a pas de correspondance.

Esposito : Vous pouvez le croire, on n'en est nulle part.

Kate : C'est quoi le truc avec ces deux enquêtes ?

Ryan : Ouai, Grovner c'était trop beau pour être vrai.

Castle : Et pas qu'un peu !

Esposito : Où vous en êtes à propos du mari ?

Kate : J'étais sûre que c'était lui ainsi que le gendre.

Ryan : Je sais moi aussi je le sentais.

Castle : D'accord, ce n'est pas l'aquarium. Mais les deux sont liés on doit découvrir de quelle façon.

Kate : On a examiné ces différents détails tellement de fois c'est pas facile d'y voir clair à présent. Allez, on va tout recommencer avec un œil neuf. [A Esposito et Ryan] Vous prenez notre meurtre et on prend le vôtre.

Ryan : D'accord.

Castle : Oh, pas si vite, pas si vite. Redites ça.

Kate : Vous prenez notre meurtre et on prend le vôtre ?

Castle : Ca ne serait pas si facile. Vous prenez le mien et je prends la vôtre.

Esposito : A quoi vous pensez là Castle ?

Castle : L'Inconnu du Nord-Express.

Ryan : Le film d'Hitchcock ?

Castle : J'ai une préférence pour le livre de P. Highsmith, mais oui. [Il prend les photos de Jason Cosway et Eric Marx] On a deux solides suspects possédant chacun un alibi en béton.

Esposito : Exact.

Castle : On sait qu'il y a un lien. Peut-être que ce lien c'est les tueurs.

Kate : Jason et Eric ont chacun commis le meurtre de l'autre.

Castle : En s'assurant un très bon alibi pour le meurtre dont on les dirait responsable. Ce n'étaient pas nos victimes qui étaient liées, c'étaient nos meurtriers. Ils ont fait un échange.

Kate : On sait que Jason était au match de basket jusqu'à 22h. Ensuite il a appelé du cabinet d'Ashley à 23h47.

Castle : Le Garden est sur la 32eme. Son cabinet sur la 18eme. On fait le trajet au pire en 20 minutes.

Esposito : Alors pourquoi il a mis deux heures ?

Castle : Parce que, cher ami, il a pris un taxi pour vite aller tuer Frank.

Ryan : Ce qui s'est passé à 23h. Ensuite il revient au cabinet de sa femme en taxi, attend pour la trouver morte à 23h37.

Esposito : Et on sait qu'Eric a quitté son boulot à 18h03.

Kate : Ashley a été tuée à 20h.

Ryan : Il est arrivé au bar à 21h15.

Castle : Quelque chose me dit que leurs alibis ne seront sûrement pas si solides pour l'autre meurtre.

 

[Dans la rue : Kate, Castle et Jason Cosway]

Kate : Monsieur Cosway ? On venait justement vous voir.

Mr Cosway : Oh, salut. Vous avez du nouveau ? Enfin je veux dire, cet ancien patient d'Ashley, c'était une piste intéressante ?

Kate : Non, mais on a bien progressé.

Mr Cosway : Très bien, alors qu'est-ce que je peux faire pour vous ?

Kate : J'ai encore quelques questions à propos du soir du meurtre.

Mr Cosway : Quoi vous avez un suspect lieutenant … ?

Castle : Oh oui. On en a un très bon maintenant.

Mr Cosway : D'accord, je dois trouver des déménageurs au cabinet d'Ashley, alors si ça vous gêne pas de marcher un peu avec moi.

Kate : Pas du tout. Pouvez-vous nous dire ce que vous avez fait juste après le match de basket ?

Mr Cosway : Après ? Pourquoi ?

Kate : Pour que tout soit parfaitement clair.

Mr Cosway : Vous pensez à nouveau que j'ai tué ma femme c'est ça ?

Kate : Je vous assure qu'on est certain à 100% que vous n'avez pas tué Ashley. Seulement, le soir du meurtre vous avez dit être partie la chercher tout de suite après le match.

Mr Cosway : Oui et alors ?

Kate : Alors pourquoi il vous a fallu deux heures du Madison Square Garden à la 18eme rue ?

Mr Cosway : Oh, je savais qu'elle voulait travailler tard, d'accord, alors je voulais pas la déranger, alors j'ai tué le temps.

Castle : Oh ! Désolé, continuez.

Mr Cosway : J'ai acheté un magazine.

Kate : Où ça ?

Mr Cosway : Euh, sur la 17eme ou la 26eme, je sais plus. Après je me suis payé une part de pizza chez Ray.

Kate : L'"Original Fameux" ou le "Fameux Original" ? Y en a un sur la 28eme et un autre sur la 23eme et je ne me souviens plus lequel est où.

Mr Cosway : Ca m'ennuie, je suis un peu perdu là, vous cherchiez pas l'assassin de ma femme ?

Kate : Monsieur Cosway, on essaie simplement de mettre les choses au clair.

Mr Cosway : Après ça je suis rentré.

Kate : Quelqu'un pourrait-il le confirmer ?

Mr Cosway : Oui, peut-être un de mes voisins.

Kate : Merci pour votre aide.

Mr Cosway : Mais de rien. [Mr Cosway court en direction d'un bateau qui "klaxonne"]

Voix du capitaine du bateau : Dernier appel pour L'express de Wall Street. Dernier appel pour L'express de Wall Street. Dernier appel pour L'express de Chelsea, quai n°66. Greenwich Village, Soho.

Kate : On dirait qu'on a trouvé notre composé d'eau salée.

Castle : L'Inconnu du Ferry Boat ?

 

[Commissariat : Kate, Castle, Ryan et Esposito]

Kate : Quel est le verdict ?

Ryan : Eric Marx prend le même bateau pour aller au boulot.

Castle : Bingo, nous y voilà. Voici notre lien.

Esposito : Il y a encore mieux : Lanie a fait une rapide analyse de l'eau de l'Hot Sun River. C'est la bonne.

Ryan : Marx prend le Ferry en amont du fleuve, Cosway y monte à Chelsea et ils descendent au quai n°11 tous les deux.

Castle : Et un jour ils se mettent à discuter de la saison de base-ball ou bien peut-être la très jolie secrétaire qui est appuyée contre la rambarde. Et ensuite Jason se plaint un peu de sa femme. Pour Eric le problème c'est Frank : il dit qu'il convoite son appartement.

Esposito : Et il y a un pont en plein air. J'imagine que c'est là qu'ils ont monté leur plan.

Kate : Et également sur ce pont qu'ils se sont faits éclabousser.

Castle : L'eau sur les vêtements d'Eric Marx a ensuite atterri sur Ashley Cosway pendant la lutte.

Esposito : Et sur Frank Anderson quand Jason Cosway est venu lui piquer sa montre.

Ryan : C'est réglé.

Kate : Oui, seulement ce sont des suppositions : le procureur ne marchera pas il voudra qu'on étale des preuves ou alors des aveux.

Esposito : Oh, on va avoir des aveux. [Castle se rapproche d'Esposito]

Castle : Pas si on en obtient avant. [Ryan et Kate se rapprochent l'un de l'autre]

Ryan : On parie encore ?

Kate : Tu crois pas si bien dire. Oui bien sûr qu'on parie.

 

[Castle et Kate sortent de l'ascenseur avec Jason Cosway entre eux et passent devant Ryan, Esposito accompagnés d'Eric Marx, chaque groupe emmène leur suspect dans une salle d'interrogatoire]

Mr Cosway : Vous croyez vraiment qu'un jury va croire une histoire aussi dingue que ça ?

Kate : Les jurés sont très malins.

Mr Cosway : Oui, oui c'est vrai. Mais en fait il devrait y avoir deux procès différents. Le procureur devra les convaincre que j'ai tué un homme qui m'était parfaitement inconnu, et sans aucun mobile. D'après moi c'est ridicule.

Kate : Vous semblez y avoir longuement réfléchi Monsieur Cosway.

Mr Cosway : Joli, mais faux.

Castle : Vous avez fait un pacte avec Eric Marx sur le Ferry Boat. "Ne craquez pas. Personne n'arrivera à prouver quoi que ce soit."

Mr Cosway : Avant de le voir l'autre fois, je ne l'avais jamais rencontré.

Kate : Vous prenez le même bateau tous les deux en allant bosser chaque matin.

Mr Cosway : Des centaines de gens font la même chose chaque matin.

Kate : C'était votre idée, pas vrai ?

Mr Cosway : Ah oui ?

Kate : Oui. Dans chaque complot il y a un meneur et là c'était vous. Eric était malléable hein ? Et ça vous arrangeait bien.

Castle : Mais Ashley en revanche, pas du tout. Une femme de caractère, très indépendante, une psychologue de plus est. Elle n'allait pas se laisser faire.

Mr Cosway : Pourquoi je l'ai épousée d'après vous ?

Castle : C'est justement la question que vous vous posiez tous les jours. Parce que vous avez réalisé que vous ne vouliez pas une femme, vous vouliez une poupée.

 

[Autre salle d'interrogatoire : Ryan, Esposito et Eric Marx]

Esposito : Si vous tombez sur un juge qui a des ambitions politiques, …

Ryan : C'est la peine de mort.

Esposito : New York a toujours recours à l'injection létale.

Ryan : Alors vous avouez, plaidez coupable. C'est une autre histoire.

Esposito : Vous faites économiser les frais d'un procès au contribuable.

Ryan : Oui, vous pourrez vous en sortir avec de la prison à vie.

Esposito : Oui, et pour se faire mousser un peu, le juge ira s'en prendre à un autre mec, comme votre copain Jason.

Mr Marx : Non non je connais mes droits ! Oui, alors arrêtez… [Castle et Kate entrent dans la salle d'interrogatoire]

Kate : Heureusement que vous connaissez vos droits. Parce que votre copain vient juste de vous balancer.

Esposito : Merde c'est pas possible.

Castle : Oh que si. Cosway vient de signer ses aveux. Et il a tout avoué. [S'adressant à Eric Marx] A vos dépens, cher ami.

Kate [S'adressant à Ryan et Esposito] : Nous on a des aveux. [Elle ferme la porte doucement]

Mr Marx : Non, non partez pas. [Ils reviennent sur leurs pas] C'était seulement son idée, pas la mienne. Il a monté toute l'histoire. [Esposito lui tend une feuille et un stylo pour écrire ses aveux]

 

[Commissariat : Des policiers emmènent Cosway et Marx tandis que Ryan et Esposito rangent leur dossier dans leur bureau. De leur côté, Kate et Castle sont au bureau de celle-ci]

Esposito : Ryan, tu as mis le feu ce soir.

Ryan : Non, c'est toi qui déchires.

Castle : Bravo lieutenant. Beau travail.

Kate : Oui, eh bien quand on a compris que Jason était le cerveau et qu'il n'avouait pas, c'était évident qu'il fallait faire craquer Eric.

Castle : Joli.

Esposito [se rapproche avec Ryan: Et quand vous avez passé la porte et qu'on a su que vous bluffiez tout s'est mis en place aussitôt.

Ryan : Ah oui, c'est vrai et on avait tout compris de votre manège.

Kate : Tu plaisantes ?

Castle : C'était ça l'important. C'était que vous ne sachiez rien c'est ça qui a marché.

Esposito : Quoi qu'il en soit on s'en tape parce que … on a gagné le pari. [Ryan et Esposito se serrent la main]

Castle : Quoi ? Comment ça ?

Esposito : Le nôtre a avoué.

Kate : Grâce à nous, oui ! Puisqu'on l'y a poussé.

Ryan : Oui, et après ? C'est comme en jouant au foot, vous marquez dans vos buts et on marque le point.

Kate : Au foot ! Ah oui, t'as rien trouvé de mieux ?

Esposito : Je trouve ça bien.

Castle : Parlons plutôt base-ball parce que cette équipe a tout de suite éjecté la balle.

Ryan : Oui, mais normalement c'est notre équipe qui tenait la batte. [Kate prend son manteau et ils s'en vont]

Kate : Non, rêve pas. [Ryan et Esposito les suivent]

Castle : Votre équipe n'était pas sur le terrain. Elle a eu peur de descendre du bus.

Kate : Ah, ha !

Esposito : Castle, notre équipe conduisait le bus.

Castle : Ha ha oui. Prenons la formule 1 : notre voiture franchit la ligne et la vôtre s'écrase contre un mur.

Kate : Une magnifique nuit de pleine lune !

Castle[in his head]: There are two kinds of folks who sit around thinking about how to kill people: psychopaths and mystery writers. I'm the kind that pays better. Who am I ? [full voice] I'm Rick Castle. Castle. Castle. [to Beckett] I really am ruggedly handsome aren't I ? [in his head] Every writers needs inspiration. And I found mine.

Beckett: Detective Kate Beckett. Beckett. Beckett. [to the Castle family] Nikki Heat ?

Martha: The character is basing on you.

Castle[in his head]: And thanks to my friendship with the mayor I get to be on her case. [full voice, to Beckett] I'd be happy to let you spank me.[in his head] And together we catch killers. [full voice, to Beckett] We make a pretty good team you know. Like Starsky and Hutch. Turner and Hooch.

Beckett: You do remind me a little of Hooch.

['Who taught you to live like that' by Sloan is playing. At the police station, boisterous activity. Beckett is sitting at her desk drinking coffee while Castle is watching the 'show' eating pop corn.]

Man: I love you ! I love you! Aah! Off with your heads!

Woman: Oh! Aah!

Castle: What is it about full moons that bring out all the crazies ?

Beckett: I don't know. You tell me.

[A girl falls on Beckett's desk]

Girl: Aah! Oh!

Beckett: Hey, Karpowski. How's it going?

Karpowski: Same old, same old. And you, Beckett?

Beckett: I can't complain.

Karpowski: Good.

Castle: You guys should really sell tickets. I mean, you got everything, madness, mayhem. Now all you need is...

[Beckett's phone starts ringing. Castle and Beckett look at each other with a smile. She picks the phone up]

Beckett: Beckett.

[At the crime scene]

Ryan: Ashley Cosway, 32, couples therapist. Husband found her just before midnight.

Esposito: He was picking her up on his way home after the St. John's game at the garden.

Beckett: Any witnesses?

Esposito: None so far, but I did find a receipt for this takeout right here.

Beckett: Hmm. Dinner for two.

Esposito: Yeah, it's from Szechuan Wok over on 9th. Receipt doesn't match any of the cards in the vic's wallet.

Beckett: Husband recognize the number?

Ryan[shaking his head]: Mnh-mnh.

Beckett: When was it charged?

Ryan: 6:02 p.m. Lanie puts the time of death around 8:00.

Castle: Well, whoever she had dinner with, may be the last person to see her alive.

Beckett: Or the first one to see her dead. Run the card.

Castle: You know, if this was one of those super science-y forensic shows, we'd stick some electrodes in these fishes' brains. Get a fish-eye view of whatever they saw.

[Lanie arrives. She's wearing a dress]

Beckett: Dr Parish, when did they change the dress code downtown?

Lanie: Well, unlike you, I don't sit around work all night waiting for the next vic to show. [To Castle] Quit looking at the girls, Castle.

Castle: Roger that.

Lanie: Multiple GSWs. Entries look fairly small-caliber. Probably a .22.

Beckett: “Psycho the rapist. Your out of time” ?

Lanie: Looks like a patient lost their patience.

Castle: Also his command of grammar. “Your” should be You, apostrophe, -RE, as in “you are.” That's not even a tough one, not like when to use “who” or ”whom”?

Beckett: Do you really think that's the takeaway here, Castle?

Castle: I'm just saying, whoever killed her, also murdered the English language.

Beckett: Any signs of struggle ?

Lanie: Bruises on both arms.

Beckett: Check for fibers and hair. See if our killer left anything behind.

Lanie: Okay. Castle !

Castle: Mm-hmm.

[Beckett and Castle are talking to the husband]

Mr Cosway: Uh, no. She, uh, she never discussed her patients. Ash was, uh, was very professional that way.

Beckett: What was she doing here so late?

Mr Cosway: Uh, she always would have a couple nights a month where she'd work late writing up case notes. I'd use that as a time to go out with the boys and have a boys' night, And when I'd get back, I'd walk her home.

Beckett : Did you know who she was having dinner with?

Mr Cosway: No. I mean, unless someone called her after we spoke.

Beckett: When was that?

Mr Cosway: It was before I left work. 6:00-ish. I was, uh, I was heading out to the game.

Castle: What did you talk about?

Mr Cosway: Just a meaningless check-in. And I… Right now I remember I didn't say “I love you.”

Beckett: Thank you, Mr Cosway.

Mr Cosway: Yeah.

[They walk away]

Esposito: We got another. Pop and drop on hundredth and second

Castle: Full moon strikes again.

Beckett: All right, you guys go on uptown, and I'll finish up here.

Ryan: So much for my famous warm honey milk with Jenny tonight... Did I say that out loud ?Yeah.

[Ryan and Esposito get out of the apartment]

Beckett: Her husband calls before 6:00, and the food's picked up at 6:02. She knew who she was having dinner with.

Castle: Someone with bad grammar.

Beckett: Hmm.

[On the hundredth and second]

Esposito: Hey, uh, a warm milk nightcap with your lady ? That is sad, bro.

Ryan: It helps her sleep.

Esposito: How about the sound of your voice ? Doesn't…Works on me.

Ryan: How you doing, Dr Perlmutter?

Perlmutter: Shh. The body is speaking.

Esposito: What's it saying?

Perlmutter: It's saying, “someone shot me.” One to the midsection, .38., maybe even a .45. He was shot at close range and from behind.

Esposito: That's cold.

Perlmutter:
Yeah, well, that's the living for you.

Ryan: He have any ID ?

Perlmutter: No, wallet's gone. No watch, no jewelry.

Ryan: Maybe a mugging gone bad.

Perlmutter: Well, a looky-loo said she recognized him from the neighborhood. Gave his info to officer 'Whojamiface' over there.

Esposito: Whojamiface ?

Ryan: Nice to see you making an effort to bond with the rank and file, Perlmutter.

[At the precinct. Castle is talking, Beckett looks annoyed]

Castle: It's not like you're just leaving yourself a note, you know, to buy bread on the way home. You're writing on a person you just murdered. You're trying to make a point, a point you care a great deal about presumably, because you just killed someone to make it. So how do you not make sure that you're using the proper language to make that point ?

[Ryan and Esposito show up]

Ryan: Frank Anderson, retired middle-school math teacher, I.S 161. You want in ?

Beckett: Uh, no, thanks. Full up.

[Her phone starts ringing. She picks it up and goes away]

Castle: So… How'd you find the body?

Esposito: On the ground.

Castle: Was he positioned in a creepy way?

Ryan: Yeah, like a guy who was shot.

Castle: Oh. So just your garden-variety homicide-robbery, huh ?

Esposito: Actually… Pop and drops are some of the hardest cases to close.

Ryan: Randomness of the victim, anonymous nature of the crime. It takes some real serious detective work.

Castle: Okay. Well, if you guys want any help, you know where to find me.

Ryan: “Help” ? Did you just say “help” ?

Esposito: Don't worry about us, Castle. We'll probably close ours before your therapist.

Castle: Really ?

Ryan: Mm-hmm.

Castle: Well, perhaps you'd like to make things interesting.

Ryan: Whoa. Wait. Are you saying you want to wager on who solves their case first?

Esposito: That's sick, bro... 50 bucks?

Ryan: We win, you pay us both.

Castle: Deal.

[He starts standing up]

Ryan & Esposito: Whoa, hey, hey, hey, sit down sit down.

Esposito: Not a word to Beckett, okay ? She finds out about this, she'll shoot us.

Castle: Secrets, murder and gambling. Three of my favorite pastimes. May the best man win.

[He holds out his hand]

Esposito: May he.

[Esposito puts his hand on Castle's. Ryan spits on his hand and puts it on Esposito's]

[Castle's loft. Martha and Castle are taking breakfast]

Martha: Richard, that's appalling. Wagering on death.

Castle: They're already dead, mother. And who's to say that catching killers cannot be fun ?

[Alexis comes down the stairs]

Alexis: Hey, dad. Are you working tonight ?

Castle: Maybe. Why?

Alexis: Oh, I just have math club till 6:00, and then I wanted to take Owen out for a birthday banana split at serendipity. I just wanted to do something special because things have been a little rocky with us lately.

Castle: Nothing smoothes rocky like rocky road. Just remember, it's a school night. Be home by midnight.

Alexis: Dad, I'll be home by 9:00. Love you.

Castle: Love you.

Martha: Yeah, bye, darling.

Alexis: Love you. Bye, guys.

Martha: Ah, young love. First banana splits, then splitting assets.

Castle: Ah, mother. You are a hopeless romantic.

Martha: I know.

[Castle's phone starts ringing. Martha looks at her watch.]

Castle: Mm.

Martha: Mm. Oops. I'm off to an audition.

Castle: And I have a bet to win.

[At the precinct. Interrogation room]

Woman: Yes, detective. That's my credit card. I had dinner with her last night. She's my best friend. When I left her there, she was alive.

Beckett: What time did you leave, Ms Rossi?

Ms Rossi: Around 7:00.

Castle: Then where did you go ?

Ms Rossi: To drinks with other associates from my firm. I was at the Gansevoort bar until 11:00.

Beckett: Did you make plans to have dinner together, or did you just show up ?

Ms Rossi: She called me. She said she wanted to talk. But I-I didn't...I didn't know.

Beckett: You didn't know what ?

Ms Rossi: I should have said something. I should have done something, you know ? I..

Beckett: Why did she call, Ms Rossi ?

Ms Rossi: She needed my advice as a lawyer. Something happened last Friday, something bad.

Beckett: What ?

Ms Rossi: She wouldn't say, but I knew it was one of her patients. She wanted to know how to get a restraining order.

Beckett: Against who ?

Castle: Whom.

Ms Rossi: She wouldn't say. God. I should have stayed with her. I shouldn't have let her off the hook.

[In the bullpen. Beckett hangs up the phone]

Beckett: Looks like Ashley took her oath seriously. Her husband had no idea that something bad happened on Friday.

Castle: Doctor/patient privilege is supposed to protect people, not get them killed.

Karpowski: Hey. So the vic's girlfriend ? Alibi is good. Coworkers confirm that she arrived for drinks at 7:15, left at 11:00. The husband's buddy places him at the garden from 7:00 till about 10:00.

Beckett: Which leaves us with Friday's patients.

Castle: I sure would like a peek at Dr Cosway's notes.

Beckett: Not without a warrant. We start by running their names. If he threatened and then killed her, he's probably got violent priors.

Esposito [to Frank Anderson's family]: Once again, Mr And Mrs Marx, I'm very sorry for your loss.

Mr Marx:
Thank you.

Ryan: And a dark cloud descends.

Castle: Any hot leads?

Ryan: As a matter of fact, yes. Turns out our victim went for a walk every night.

Esposito: And guess who hangs in the park right where our victim was popped.

Castle: Recently fired postal workers.

Esposito: No, gang kids. Very rough guys.

Castle: Do they hang out there regularly ?

Ryan: That's right.

Castle: Then they didn't do it. If they're known to hang out there, then they're gonna know they're gonna get caught. If they're gonna do something, they're gonna do it somewhere else.

Ryan: I know what you're doing, Castle. You're trying to mess with our confidence.

Castle: If I was trying to mess with your confidence, I would tell you that our victim talked to her lawyer friend on the night she was murdered about a restraining order.

Esposito: And do you have a suspect?

Castle: We're narrowing it down. But doesn't that have a lovely ring to it ? Restraining order. [he walks away doing a little dance] Restraining order. Order...[he turns around and sees Beckett] Hey.

Beckett: Hey.

Castle: I was just…uh, they were…There was two…

Beckett: Yeah ?

Karpowski: Beckett, we got a hit.

Beckett: Hal Ross ?

Karpowski: Multiple assault charges over the last ten years. He and his wife were Dr Cosway's 2:00 on Friday.

[Beckett takes her stuff and her and Castle goes into the elevator. Ryan and Esposito are also heading to the elevator. Castle sees them and pushes the elevator's button. The elevator's door start to close]

Esposito: What are you doing ?

Ryan: Hey. Hey, hey ! Hey ! Hey ! Castle, not cool. Stairs.

Beckett: Why'd you do that ?

Castle: Do what ?

Opening Credits

[In a street. Castle and Beckett are getting out of the car and starts walking]

Castle: All right, I'm just gonna say it, I've got a feeling. Doesn't happen often, but I am feeling it. This is our guy.

Beckett: Mr Ross ?

Mr Ross: What's up, garbage on my sidewalk again ?

Beckett [pointing at the butcher knife]: Uh… would you mind putting that down ?

Castle: Where were you last night between the hours of… When was that again ?

Mr Ross: What are you talking about?

Beckett: Are you familiar with Ashley Cosway ?

Mr Ross: Oh, yeah, sure. The doc.

Castle: Well, she was murdered last night.

Mr Ross: What ? The doc's dead ?

Beckett: Can you confirm your whereabouts between 7:30 and 9:00 last night ?

Mr Ross: Yeah, sure. I was here. I'm open till 10:00 every night.

Beckett: Can anyone corroborate that?

Mr Ross: My employees.

Castle: Well, how convenient that your alibis are on your payroll.

Mr Ross: What would make you think that I killed the doc ?

Beckett: Mr Ross, you have a history of violence, assault, battery.

Mr Ross [yelling]: Okay, well, why do you think I was in… [he calms down] therapy ? Okay, Doc Cosway showed me that I was only hurting myself.

Castle: Come on. Hal, we know something bad happened last Friday. Come on.

Mr Ross: Something happened, all right, but it wasn't in my session. Unh unh, you want to talk to somebody ? You try the appointment before mine.

Beckett: Why is that?

Mr Ross: Judy and I, we were in the little waiting room before our session. We hear all this yelling.

Beckett: About what ?

Mr Ross: I don't know, but this guy was cursing Doc Cosway out big-time. And it was kind of scary. I was tempted to go in there but then we heard the guy leave.

Beckett: Did you get a good look at his face ?

Mr Ross: No, no, no. He went out the hallway door. Doc got us. She was rattled, but she did our session anyway.

Castle: I got a feeling this isn't our guy.

[At the police station, conference room. Beckett, Castle, Karpowski are looking through Doctor Cosway's book]

Beckett: Hinkle. Evan Hinkle. He's had the appointment before the Rosses every week for the last two years.

Karpowski: Yeah, the guy is clean. There's no record of anything.

Castle: Two straight years of therapy. Maybe he just snapped.

Beckett [to Karpowski]: Have uniforms bring him in. I'm gonna go get a coffee.

[She goes away]

Karpowski: Esposito tipped me off to the bet. Thought I'd toss a little towards ours.

Castle: Toss away, my friend. And spread the word around if anyone else wants a taste.

[They go in the bullpen. Castle sees Ryan and Esposito bring a guy in an interrogation room]

Eposito: Let's go.

Ryan: Come on, big fella. To the left, over here.

Esposito: Take a seat.

[Castle goes to talk to Ryan just outside the interrogation room]

Castle: Whoa, whoa, whoa, whoa, whoa, whoa, whoa, whoa, whoa. I thought you said you guys were looking for a gang member, like a teenager.

Ryan: You were right. They alibied out.

Castle: So who's in cuffs?

Ryan: Just a mugger who happened to be working in the same area the same night our vic was killed.

Esposito: Oh, yeah. He was picked up with a .45 on him which happens to be the same round that wound in our vic. Just waiting on ballistics, unless he confesses first.

Castle: So where's his lawyer ?

[Esposito closes the door]

Ryan: Ooh, whoa, whoa. He hasn't asked for one.

Castle: Well, I know a guy.

Esposito: Oh, what's the matter, Castle ? Are you getting worried ?

Castle: Worried ? Worried ? I'll make you cry.

Ryan: You want to bet ? Or maybe double down ?

Esposito: No, no, no, no, no, no, Not money. Humiliation.

Ryan: Hmm.

Esposito: Loser wears a dress to the precinct for a week.

Ryan: Why stop there ? Loser also shaves his head. Or are you chicken ?

[Castle turns around and looks at Beckett who is talking to a police officer]

Castle: You're on, honey milk.

Esposito: Honey milk.

Ryan: Damn it.

[Interrogation room]

Castle: For the record, Mr Hinkle, you are admitting that you were Dr Cosway's 1:00 appointment?

Mr Hinkle: I knew this would happen. I knew it. First time I met her, I knew she'd leave me. Why does this always happen ? Why do people keep leaving me ?

Beckett: She didn't leave you, Mr Hinkle. She was murdered.

Mr Hinkle: Yeah. Just like my first wife.

Castle: Your first wife was murdered?

Mr Hinkle: That's right. I smothered her to death. Yeah. That's what she told me. I murdered her with love. That's why she left.

Beckett: Just tell us about your last appointment with Dr Cosway.

Mr Hinkle: We were just starting to make progress. You know the irony here ? Her death is my moment of greatest crisis and I don't have her to lean on.

Beckett: What was all the screaming about at the appointment last Friday ?

Mr Hinkle: Screaming ? Last Friday ? I did...I did not see her last Friday.

Castle: You're in the books. “You're”, with an apostrophe.

Mr Hinkle: Yeah, well, I canceled an hour before.

Beckett: You canceled ?

Mr Hinkle: Yes. Yes, I was having chest pains. I went to the E.R at St. Vincent's. $15·000 later, turns out I was just having a panic attack about mother, you know…

Beckett: I think we're done here. Thank you.

Mr Hinkle: Thank you. You know, at least Dr Cosway didn't charge me for canceling last-minute.

Beckett: Why not?

Mr Hinkle: Oh, she said she was going out to lunch with her husband, so it was time well spent.

Beckett: Thank you, Mr Hinkle.

Mr Hinkle: Thank you.

Castle:
Oh, and by the way, it's a common mistake, but it's not ironic that Dr Cosway is not here for you to lean on. It's just simply tragic. It would be ironic if her death made you feel better.

Beckett: Castle.

Castle: Just...You can…

Beckett: What's with the super cop?

Castle: I have no idea what you're talking about.

[In the bullpen. Beckett is on the phone. Castle is talking to Karpowski and an officer]

Beckett: Okay, thank you. I appreciate it.

Karpowski: I'm in for $50. You know that.

Castle: Uh huh.

[Beckett hangs up and goes towards Castle. Karpowski and the officer walk away]

Castle: So what you got ?

Beckett: I just got a ping on Ashley's credit card. A lunch charge at Petit Bistro, right next door to her office. The hostess confirmed that Ashley and Jason were having lunch there on Friday. And the only reason she remembers it is because they were making kind of a scene.

Castle: He's our screamer.

Beckett: They were arguing all the way back to the office.

Castle: He's the one she was getting a restraining order against?

Beckett: Jason's alibi that he was at the game with his friend feel a little squishy to you?

Castle: Like a wormy apple.

Beckett: Hey, Karpowski.

Karpowski: Yo.

Beckett: Why don't we take a better look at Jason Cosway ? Work situation, financials and hotel bills.

[While Beckett is talking to Karpowski, Castle make signs at some police officers who wants to bet]

 Karpowski: Yeah, okay. Copy that.

Castle: Want a coffee ?

Beckett: No. Thanks.

[Castle goes into the break room]

Castle: I'm so in.

[Beckett is working on the board. She notices officers watching her but as soon as she looks at them they walk away. A woman starts to go away but Beckett interrupts her]

Beckett: Hey, Stegner.

Stegner: Just… admiring the great board work, Beckett.

Beckett: Care to share any insight?

Stegner: I really need to…go file.

Beckett: Uh-huh.

Castle: I'd be more than happy to take that off your hands.

[Beckett notices Castle taking money from detectives in the break room]

Beckett: Son of a…[She goes in the break room.The detectives start to leave] Nobody move ! [To Castle] What is this ?

Castle: Girl scout cookie orders.

Beckett: Huh. Girl scout cookie orders ?

Castle: Yeah, I'm just helping out the troop.

Beckett: Funny. I didn't realize Alexis was a girl scout.

Castle: Oh, I know. She's got so many activities, I can barely keep track.

[Beckett goes back in the bullpen. Castle and the detectives follows her. Esposito and Ryan come in the bullpen]

Ryan: Freaking great.

Castle: What happened?

Ryan and Esposito: Ballistics screwed us.

Ryan: Our mugger's gun doesn't match the bullet taken from our vic.

[Beckett shows them the envelope where the money from the bet is]

Ryan: What's going on?

Beckett: Betting on murder cases, guys ? Really ?

Ryan: Whoa. What?

Esposito: Whoa ! That would be wrong.

Castle: I'm telling you,it's girl scout cookies or...

Beckett [to Castle] : Girl scout cookies are sold in February. [to Ryan and Esposito] You guys should be ashamed of yourselves. Now get back to work.

[Beckett walks back to her desk. Castle follows her]

Castle: Listen, I'm sorry. I know it was wrong. I just thought...

Karpowski: Beckett, you are never gonna believe this.

Beckett: Oh, the bar on unbelievable is pretty high right now.

Karpowski: Vic's husband took out a $3 million life insurance policy on his wife last month.

[Beckett turns to Castle]

Beckett: $100 on us.

[Interrogation room. Beckett and Castle are talking to Jason Cosway]

Mr Cosway: Look, um, the life insurance was Ashley's idea, okay ?

Beckett: Okay, fine, Jason. It was Ashley's idea. Can anyone confirm that?

Mr Cosway:
Yes, I'm sure someone can. Maybe a friend.

Beckett: Well, her best friend Brandy had no idea about the life insurance, but she did know about a restraining order that your wife was trying to get against you.

Mr Cosway: That's… insane. It is absolutely ridiculous.

Beckett: You want to tell us about last Friday?

Mr Cosway: What about last Friday ?

Beckett: About the screaming match at lunch that led all the way back to her office. We have multiple witnesses, Jason.

[Castle takes a notepad from his pocket and writes something on it]

Mr Cosway: Okay. Great. You've witnesses. We had a fight. You know what it proves ? We're married.

Beckett: What did you fight about ?

Mr Cosway: I don't know what the fight was about. I can't remember.

Beckett: See, I'm having a hard time believing that.

[Castle shows his notepad through the two way mirror. It says 'Beckett's in on the bet. You're toast' Ryan and Esposito are on the other side]

Ryan: How does he even know we're watching ?

Esposito: Ahh. No wonder she's going after him so hard.

Mr Cosway: I was at a basketball game.

Castle: Oh, yes, that's right. With your frat buddy, Skip. Yes, juries do love it when friends alibi friends.

Mr Cosway: Why don't you get the hot dog guy to vouch for me, okay ? If you trust him.

Castle: What was your seat number ?

Mr Cosway: What uh ? Excuse me ?

Castle: Come on. It was just last night. Don't tell me you don't remember?

Mr Cosway: They were...they were Skip's tickets. Why don't you ask him?

Castle: Don't tell me for one second you didn't have to get up during that lame halftime show and remember what section to go back to.

Mr Cosway: The only thing I remember is the fact that we were sitting there right behind the home bench.

Castle: Oh, okay…

[Observation room]

Ryan: You ever have seats like that ?

Esposito: Yeah, right.

Castle: So divorce isn't an option.

Mr Cosway: Divorce? Divorce?

[Ryan goes out the room, Esposito follows him]

Esposito: Hey what are you on to, bro ?

Mr Cosway:
I didn't want a divorce, okay, pal ?! And I didn't kill my wife !

[Castle and Beckett goes out of the interrogation room]

Castle: So can we charge him?

Beckett: We still need evidence. I'm gonna get a warrant for his apartment and see what it turns up.

[They stop in front of a room in which they see Ryan and Esposito eating while watching TV]

Beckett: Are they watching TV?

Castle: I'm afraid they've thrown in the proverbial towel.

[They go inside the room]

Beckett: Hey, guys.

Castle: Everything okay?

Esposito: Yeah, we're just, uh, just enjoying last night's game.

Ryan: Yeah. Isn't great when you can get it on demand ?

Esposito: Ooh, I love this part. Check it out.

Commentator [on the TV]: But he's covered up good, And there yet is another time out...

Ryan: Whoa. That's their third time-out.

Esposito: Yeah, already, and they're just barely halfway through the first half.

Ryan: Yeah, that would be, what, just before 8:00 ?

Esposito: Yeah.

[Ryan stops the video just when we see Jason Cosway on the stadium bench]

Beckett: That's Jason Cosway.

Esposito: Huum hmmm

Ryan: And I believe that that, my friends, is the definition of an airtight alibi.

Esposito: Castle, what size dressdo you wear ? 6 ? 8 ? 16 ?

Ryan: Yeah.

[Castle's loft. Castle sees a dress on the chair. He puts it in front of him to see how it looks like. Alexis comes in]

Alexis: Dad.

Castle [putting the dress away]: Yes. You okay?

Alexis: Uh...Have you ever been really sure about something, and then have it all just fall apart?

Castle: As a matter of fact, I have. Owen?

Alexis: It was a train wreck.

Castle: What happened?

Alexis: Thalia.

Castle: What's a Thalia?

Alexis: Some perky girl with big teeth. She came over to our table gushing about how she and Owen went to camp Chumash together third grade summer, and how she was his first crush. The whole night was one big walk down memory lane.

Castle: I'm sorry, sweetie.

Alexis: And the weird part was that… Owen didn't even remember her. Not that it stopped him from being totally into it. I mean, even in the taxi back, he kept saying that how amazing it was that they met after all these years at serendipity, how it was so serendipitous.

Castle [at the same time as Alexis]: Serendipitous.

Alexis: How am I supposed to compete with that?

Castle: Sorry.

[At the police station]

Beckett [on the phone]: Where are you now ?

[The elevator's door start to open]

Castle: Yes, I'm in the elevator right…now.

[Castle goes out]

Beckett: Where have you been?

Castle: Apologizing for the male race. Did we catch a break ?

Beckett: No, but the boys did.

Castle: Another mugger?

Beckett: I don't know. But they look pretty hot on something.

Castle: What? What do you have?

Esposito: Why don't you go ahead and give him a little taste, bro?

Ryan: Turns out our vic had a rent-controlled apartment. Stays in the family, it stays rent controlled.

Esposito: $562 a month. 3-bedroom.

Beckett: I'd kill for that.

Ryan: According to a neighbor, vic's son-in-law borrowed money from the old man a bunch of times over the years, but recently, he cut him off.

Castle: Son-in-law...

[Ryan's phone starts ringing. He picks it up]

Ryan: Ryan. Really? Yeah, we're on it. [he hangs up. To Esposito] Come on.

Esposito: Something good ?

Ryan: Let's go.

Beckett: Well what is it?

Ryan: Wouldn't you like to know ?

Castle: Hey, come on !

[Ryan and Esposito leave]

Castle: I got a bad feeling about this.

Beckett: Are we really rooting against solving a murder?

Castle: Well, I don't want to shave my head. Do you?

Beckett: Why would I shave my head?

Castle: You're in on the bet, aren't you?

Beckett: Yeah, but I didn't realize...

[Castle imitates the noise of a shaver. Beckett's phone rings.]

Beckett: Beckett. Okay. We'll be right there. Lanie just found something in the forensic report.

Castle: Well, I hope it's better than their son-in-law.

[At the morgue]

Ryan [on the phone]: And you're sure it was them ? Okay. Thanks. [he hangs up]

Esposito: I don't even want to know.

Ryan: Two bartenders and the manager put Frank's son-in-law Eric and daughter Christina uptown at their friend Eddie's birthday party at Dublin house from 9:15 till after midnight. Dude, if I have to shave my head, it's going on you.

[Castle and Beckett come in]

Castle: What are you doing here?

Esposito: What are you doing here?

Beckett: Lanie called us.

Esposito: No, she called us.

Ryan: Yeah.

Lanie [showing up]: Actually, I called both of you. I think your cases might be connected.

[Autopsy Room. Beckett, Castle, Ryan, Esposito, Lanie and Perlmutter are gathered around the autopsy table]

Lanie: Perlmutter was giving me the rundown on Ryan and Esposito's mugging case when a certain forensic detail popped out at me.

Perlmutter: Orthosilicic acid.

Castle: Ortho what now?

Lanie: It's the fancy term for saltwater compound.

Beckett: That's not very specific.

Lanie: True. But we identified the diatoms in the sample as well, which makes it extremely specific. It narrows it down to a single body of water.

Espsito: So our guy took a swim ?

Lanie: Not quite. It was only trace amounts. But we found orthosilicic acid with the exact same diatoms on Ashley Cosway as well.

Castle: Both victims had contact with the same body of water?

Lanie: Direct contact.

Ryan:
What are the odds ?

Perlmutter: It'd be like finding the same fingerprint on both bodies.

Beckett: Do we know what body of water ?

Lanie: No, I would need a sample to test it against.

[Castle raises his hand]

Lanie: Castle ?

Castle: Could it be a small body of water ?

Lanie: Sure, as long as it's saltwater. Dr Cosway's fish tank. Check out Nemo. Clown fish need saltwater to live.

Beckett: Okay, but how did this get on both of our vics ? Wouldn't they have had to stick their hands in there or something?

Lanie: You see that salt encrustation along the top?

Beckett: Yeah.

Lanie: The pump just kicks it into the air.

Perlmutter: Yeah, anyone who spent time in that office would have trace amounts of that tank-specific saltwater compound on them.

Beckett: So then Frank had to have been in Ashley's office sometime before he was murdered.

Castle: That's possible, but remember, Ashley was murdered first.

Beckett: Then our perp was in there.

Castle: That's where he got the compound on him. Then he transferred it to Frank when he took his watch and wallet.

Beckett: Which means both of our vics were killed by the same person.

[Police station. Pause room. Beckett and Castle are talking with Mr and Mrs Marx and Jason Cosway]

Mrs Marx: I thought Dad was mugged.

Mr Marx: Yeah, like...like randomly.

Beckett: We don't believe it was random anymore. Mr Cosway's wife Ashley was killed earlier that night. We think the same person killed your father and then tried to stage it as if there were two isolated incidents.

Castle: We're trying to find a connection between them.

Beckett: This is Mrs Cosway. And this is Mr Anderson. Do either of them look familiar?

Mr Cosway: No. Not at all. I'm sorry.

Castle: Mrs Cosway was a therapist. Did your father ever go to therapy ?

Mrs Marx: Dad ? No. No disrespect to your wife, but he didn't really go for that kind of stuff.

Beckett: Well, this is a list of Mrs Cosway's patients. Would you mind taking a look at the names, see if you recognize any of them ?

Mrs Marx: I...I don't think so.

Mr Marx: No.

Mrs Marx: No, I…

Beckett: Take your time.

Mr Cosway: Do you really think there's a connection here? I mean, we...we live in different parts of the city. You know, we work at different places. We're…

Mr Marx: Go ahead. You can say it. We're black and you're white.

Mr Cosway: No, I...no, I'm just saying, we're different. That's all I was saying.

Castle: They may have inadvertently witnessed something or been privy to some information that someone very powerful. There are any number of possibilities. We just want...

Mrs Marx:
Grovner.

Castle: What was that ?

Mrs Marx: Uh, this name...Grovner. It...it kinda rings a bell. Do you remember about five years back,some kid's dad shoved him for some reason ?

Mr Marx: Yeah. School security got involved.

Mrs Marx: I think his name was Grovner.

Beckett: We'll get a warrant for his patient file. If there's a connection, we'll find it.

[In the bullpen. Castle, Beckett, Ryan and Esposito are at Beckett's desk]

Beckett: So… The principal at IS 161 said that Grovner assaulted your vic after Mr Anderson reported him on suspicion of child abuse.

Ryan: Which is why Grovner and his wife went to couples' counseling. Apparently it didn't go too well, because they ended up filing for divorce, and get this, Mrs Cosway testified against Grovner in court.

Castle: So Grovner had reason to go after both our victims.

Esposito: Yeah, went away for five years for domestic abuse. Says right here he was released last month. What are the odds, huh, two people from opposite lives being connected by one jackhole ?

Beckett: Just demonstrates that any two people can be connected.

Ryan: Yeah, like the movie “Crash.”

Esposito: Dude, “Crash” is overrated.

Castle: Actually, it's more like six degrees of Kevin Bacon. I got a question. Now that we're all working the same case, does that mean the bet's off?

Esposito: Hell, yeah.

[In a street. Beckett, Castle, Ryan and Esposito get out of their car]

Beckett: You got the address?

Esposito: Yeah, it's around back. Banner day. Gonna close two cases with one arrest.

Ryan: Like Christmas.

Beckett: Don't decorate the tree just yet, boys. It might be a coincidence.

[They start walking]

Castle: Oh, come on, Debbie Downer. There are no such things as coincidences in murder cases. How many times do I have to tell you ? I mean, it's the basic foundation of every crime book I've ever written. No coincidences.

[Just as she's about to turn Beckett stops]

Beckett: That's him. Ready?

[Grovner is reading the newspaper. The team show up pointing their guns at him]

Esposito: Put your hands up !

Ryan: Let's see them, buddy. Keep them up.

Esposito: Get your hands up !

Ryan: Hands where we can see them !

Grovner:
Whoa, whoa, whoa.

Beckett: Wesley Grovner, I'm detective Kate Beckett.

Grovner: What ? I miss another parole meeting ?

Ryan: He's clean… So to speak.

Beckett: Where were you last Tuesday night ?

Grovner: Am I being punked ?

Esposito: If by “punked” you mean arrested for murder, yeah.

Grovner: You think I went somewhere Tuesday night and killed somebody ?

Castle: Actually, two somebodies.

[Grovner starts laughing]

Grovner: Hey, I'm Houdini. [he shows them his electronic tag] Nice bling, huh ?

Ryan: Oops

Grovner: Check this out.[He stretches his leg and the bracelet starts beeping] This stoop is the edge of my earth since I busted parole a week ago. Whatever you think I did, I ain't your guy.

Castle: That's quite the coincidence.

[Castle's loft. Castle is in front of his door. He's taking his keys when he hears yelling inside the apartment]

Martha: How dare you ?! How dare you take my dress! You're as thoughtless as your father!

[Castle looks through the blurred window. He wants to hurry up but his keys fell]

Alexis: Ow ! I'm sorry! I just... Stop! No ! I didn't... I didn't think it was a big deal !

[Castle finally opens his door and sees Martha hitting Alexis with a pillow]

Martha: I ought to break your little wrists.

Alexis: No.

Castle:
Mother, have you finally…

Martha [turning around]: Have I finally what, dear?

Alexis: Hey, dad.

Castle: You're rehearsing.

Martha: Yes, I have a callback. Oh, and you believed us. Oh, my God! That's marvelous. You know, I am a better actress than I think I am.

[Martha hits Alexis with the pillow again. They laugh]

Alexis: You okay, dad ? You look upset.

Castle: Turns out something I was so sure of was just a coincidence.

Martha: Oh, is this about the murder ?

Castle: Exactly. It so happens that our two victims were connected. It just had nothing to do with their deaths.

Martha: You know, I bet if you looked hard enough, you'd find a connection between everybody in this city. I mean, that's the great thing about New York.

Alexis: Yeah, and if there wasn't a connection, you could always pretend there's one.

Martha: Besides the rehearsal, we have another drama going on here this evening.

Castle: Oh, Owen?

Alexis: You know how Thalia said she had a crush on Owen at camp Chumash ?

Castle: Serendipity at serendipity, yeah.

Alexis: No. More like subterfuge at serendipity. She never even went to camp Chumash, but her friend did. And Thalia wanted to meet Owen, so she staged the whole thing.

Castle: Oh, that is so… budding sociopath.

Alexis: I knew it couldn't be a coincidence. I mean, really ? What are the odds?

Castle: Yeah. What are the odds ?

[At the police station. Beckett's looking at the two murder boards. Castle comes in the bullpen]

 Beckett: Hey, Castle. How you doing ?

Castle: Well, for a second last night, I thought my mother was beating Alexis, so…

Beckett: Yeah. Well, Grovner was a head-turner for all of us. His GPS checked out by the way.

Castle: Well, “Crash” was on this morning, followed by “Footloose”, so I guess anything can happen. Are you okay ?

Beckett: Yeah. It's just, this one reminds me of my mom's case. What Frank Anderson's family must be going through, especially Christina. Mourning her dad's death thinking that it was random, and then finding out that it wasn't. I guess you could say, “what does it matter ? The person that you love is dead.”. But knowing why matters.

[Ryan and Esposito show up]

Esposito: Yo. Fish tank's a bust.

Beckett: What ?

Ryan: Lanie called. Water sample is not a match.

Esposito: Can you believe that ? We're nowhere.

Beckett: What is it with these two cases ?

Ryan: Yeah, Grovner was almost too good to be true.

Castle: Not almost.

Esposito:Yeah, and you guys and the husband.

Beckett: I was sure it was him, and your son-in-law.

Ryan: I know. Same deal. Felt it.

Castle: Okay, it's not the fish tank, but they are connected. We just have to figure out how.

Beckett: It's just, we've been over these cases so many times, it's hard to see straight anymore. All right. We'll start over. Fresh eyes. You take our murder. We'll take yours.

Esposito: All right.

Castle: Whoa whoa whoa whoa whoa. Say that again.

Beckett: You take our murder. We'll take yours.

Castle: Could it be that easy ? You take mine. I'll take yours.

Esposito: What are you getting at, Castle?

Castle: “Strangers on a train.”

Ryan: The Hitchcock movie?

Castle: I'm partial to the novel by Patricia Highsmith, but yes. We have two strong suspects, but with airtight alibis, right ?

Esposito: Right.

Castle: We know they're connected. What if the connection is the killers ?

Beckett: Jason and Eric committed each other's murders

Castle: And made sure they had an airtight alibi for the murder they knew they'd be suspected of. It's not our victims who are connected. It's our murderers. Crisscross.

Beckett: Okay, so we know Jason was at the garden watching the game till it finished at 10:00. And then he made the call from Ashley's office at 11:47.

Castle: The garden is on 32nd. Her office is on 18th. It would have taken him max 20 minutes.

Esposito: So why did it take him two hours ?

Castle: Because, Esposito, he jumped in a cab, went uptown, killed Frank.

Ryan: Which happened at 11:00. He easily makes it back to his wife's office in time to find her body at 11:47.

Esposito: And we know that Eric clocked out of work at 6:03.

Beckett: And Ashley's killed at 8:00.

Ryan: He shows up for the party at the bar at 9:15.

Castle: Something tells me their alibis are not going to be so airtight for the other murders.

[In a street. Mr Cosway get out of a building]

Beckett: Mr Cosway, we were just coming to see you.

Mr Cosway: Oh, hey. You guys have news? I mean, is it the old patient of Ashley's that turn out to be anything or

Beckett: No, but we are making progress.

Mr Cosway: Okay. Uh, what can I do for you?

Beckett: Just like to ask you a few questions about the night of the murder.

Mr Cosway: Do you guys have any suspects at all yet or

Castle: We're looking at someone right now.

Mr Cosway: Okay. Well, actually, I have to meet the movers at Ashley's office. So if you don't mind walking with me…

Beckett: Not at all. Could you tell us what you did right after the basketball game?

Mr Cosway: After ? Why do you ask ?

Beckett: We're just trying to get our timeline straight.

Mr Cosway: Not accusing me of killing my wife again, are you?

Beckett: I can assure you that we are 100% certain you did not kill Ashley. It's just, the night of the murder, you said that you were on your way to pick her up right after the game.

Mr Cosway: Yeah, so ?

Beckett: Well, then why did it take you two hours to get from the Garden to 18th street?

Mr Cosway: Look, I knew Ash wanted to work late, right ? I didn't want to bother her. So I just killed some time.

Castle: Ooow ! Sorry. Go ahead.

Mr Cosway: Uh, and then I stopped at a newsstand.

Beckett: Where ?

Mr Cosway: Uh, somewhere on 7th. Maybe it was 26th. I don't know. Anyway, I bought myself a slice of pizza. At Ray's.

Castle: Original famous or famous original? There's one on 28th. And there's one on 23rd. I can't remember which.

Mr Cosway: I'm a little, uh, confused here. You know, there is somebody out there that killed my wife.

Beckett: Mr Cosway, we're just trying to figure this out.

Mr Cosway: Um, I, uh, after that, I went home.

Beckett: Is there anyone that can vouch for that ?

Mr Cosway: Yeah, I'm sure somebody in my building.

Beckett: Thank you so much for your time.

Mr Cosway: Of course.

[He starts running to take his ferry. Castle and Beckett look stunned]

Beckett: Looks like we found our body of water.

Castle: Strangers on a boat ?

[At the police station]

Beckett: So what's the verdict?

Ryan: Eric Marx takes the same water taxi to work, too.

Castle: Bam said the lady. There's our connection.

Esposito: Oh, no. It gets better. Lanie ran the substance on our vics against the Hudson river water. It's a match.

Ryan: Marx gets on the boat uptown, Cosway joins him at Chelsea piers,and they ride to pier 11 together.

Castle: So one day, maybe they start talking, maybe about the Yankee bullpen, maybe about the attractive secretary leaning up against the railing. Oh, and Jason starts grumbling about his wife. Eric maybe mentions how he covets Frank's apartment.

Esposito: Yeah, well, there's an open upper deck. I figure that's where they were doing their plotting

Beckett: And how the water from the Hudson got on both of them.

Castle: It gets transferred from Eric Marx's jacket and gloves to Ashley Cosway when they struggle.

Esposito: Then to Frank Anderson when Jason Cosway swipes his watch and wallet.

Ryan: Done deal.

Beckett: Except it's all circumstantial. The DA will never buy it without hard evidence or a confession.

Esposito: Oh, we're gonna get a confession.

Castle: Not if we get one first.

Ryan: So… Bet's back on?

Beckett: You bet your britches, the bet is back on.

[Castle and Beckett are taking Jason Cosway into the interrogation room. On the way they see Ryan and Esposito taking Eric Marx to interrogation room too]

Castle: What are the odds ?

[Interrogation room 1]

Mr Cosway: You guys really think a jury is gonna believe in such a crazy story like this, huh?

Beckett: Juries are smart.

Mr Cosway: Yeah. Yeah, they are. But you see, they're gonna have to do two separate trials here. And the prosecutor is gonna have to convince them that I killed someone who I have no connection to and no motive whatsoever to want dead. And to me, that's ridiculous.

Beckett: Sounds like you've given this some serious thought, Mr Cosway.

Mr Cosway: Cute. But wrong.

Castle: You made a pact with Eric Marx on the deck of that boat. Don't crack. No one will ever be able to prove what you did.

Mr Cosway: I told you guys already, I only met him the other day.

Beckett: You rode the same water taxi to work every day.

Mr Cosway: And so does a hundred other people every day !

Beckett: It was your idea, wasn't it ?

Mr Cosway: Really ?

Beckett: Yeah. There's always one alpha in every conspiracy, and that was you. Eric was malleable, wasn't he ? And that suited you just fine.

Castle: But Ashley wasn't, was she ? She was a strong, professional woman, a psychologist no less. You couldn't just push her around.

Mr Cosway: Then why did I marry her ?

Castle: That's the question you asked yourself every day, isn't it ? Because you'd realized, you didn't want a wife. You wanted a puppy.

[Interrogation room 2]

Esposito: Now you get a judge with political aspirations, bro...

Ryan: Yeah, we're talking death penalty.

Esposito: New York's still a lethal injection state.

Ryan: Now you confess, you cop a plea, that's a different story.

Esposito: You're gonna save the state all sorts of money on a trial.

Ryan: Practically guaranteed to get off with just life.

Esposito: Yeah, and then...and then the judge can get his political bones on someone else. Like your boy Jason there.

Mr Marx: No, I...I know my rights, All right ? So you can stop with this whole good cop/bad...

[Castle and Beckett interrupt the interrogation by coming in the room]

Beckett: It's good you know your rights, Eric, because your buddy Jason just rolled on you.

Esposito: Oh, man. Come on.

Castle:
Oh, yeah. Cosway just signed his confession. Copped a nice little plea at your expense. Sorry.

Beckett: Told you we'd get our guy first.

[They start going out]

Mr Marx: No, no. Wait ! Wait, wait, wait. It was...it was his idea, not mine. He planned the whole thing.

[They give him a paper to sign. After in the bullpen, police officers are taking Eric Marx and Jason Cosway to prison]

Esposito: Yo, Ryan, you were on fire in there.

Ryan: New nickname, Ice-posito.

Castle: Excellent work, detective.

Beckett: Yeah, well, once we realized that Jason was the alpha and wouldn't break, it was obvious that Eric was the weak link.

Ryan: Nice.

Esposito: When you guys came in the room, and we knew you were playing, everything just kinda…

Ryan: Yeah. That's right. Of course, we were right with you guys.

Beckett: Oh, please.

Castle: That was the whole point, was that you weren't in on it. That's how we sold it.

Esposito: Well, that's neither here nor there, because we won the bet.

[Ryan and Esposito shake hands]

Castle: How's that ?

Esposito: Our guy broke.

Beckett:
Yeah, because we broke him.

Ryan: Uh, so what ? It's like soccer. You score in our goal, it's still our point.

Beckett: Soccer, really? You're going with that one?

Esposito: Works for me.

Castle: Well, then how about baseball ? Cause this team just knocked it out of the park.

Ryan: Yeah, but our team was supposed to be up at bat.

Beckett: Again with that one?

Castle: Your team never made it to the field because they were too scared to get off the bus.

Esposito: Uh, Castle, our team drove the bus.

Castle: Yeah, Well, then how about Nascar ? As our car flew to the checkered line, you guys crashed and burned.

Beckett: Under a beautiful full moon.

 Ending credits

Kikavu ?

Au total, 156 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

rooknroll 
03.01.2019 vers 17h

Emi82 
02.11.2018 vers 17h

ginabella5 
15.03.2018 vers 01h

Daisy2860 
10.02.2018 vers 17h

stephane25 
06.02.2018 vers 18h

324B21 
03.02.2018 vers 11h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 6 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

On recrute et on recherche des volontaires pour rédiger des news pour l'Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Activité récente
Prochaines diffusions
Logo de la chaîne France 4

105 : Calcul glacial (redif)
Jeudi 17 janvier à 21:00

106 : La piste du vaudou (redif) à 21:40

107 : Crimes dans la haute (redif) à 22:20

Logo de la chaîne France 4

108 : Mémoires d'outre-tombe (redif)
Jeudi 24 janvier à 21:00

109 : Où est Angela ? (redif) à 21:40

110 : Double face (redif) à 22:20

Logo de la chaîne France 4

201 : La mort à crédit (redif)
Jeudi 31 janvier à 21:00

202 : Quitte ou double (redif) à 21:40

203 : L'enfer de la mode (redif) à 22:20

Actualités
[Seamus Dever] Titans est disponible sur Netflix!

[Seamus Dever] Titans est disponible sur Netflix!
Depuis hier, le 11 janvier, la série Titans, dans laquelle joue Seamus Dever, est disponible sur...

[Stana Katic] Absentia sera diffusée sur RMC story

[Stana Katic] Absentia sera diffusée sur RMC story
Alors qu'Absentia a été diffusée en novembre 2017 sur la chaine Altice Studio, les Français ont...

Concours d'écriture n°10 : À vos votes!

Concours d'écriture n°10 : À vos votes!
Cet automne, le quartier Castle vous a proposé son 10e concours d'écriture! Le thème portait sur les...

Le quartier change de décor!

Le quartier change de décor!
Le quartier aborde de nouvelles couleurs en ce début d'année. Comme la série célèbre cette année son...

Premier calendrier de 2019!

Premier calendrier de 2019!
Pour bien commencer l'année, les acteurs de Castle se sont mis sur leur 31 pour poser pour ce...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium

Nathan Fillion French Website

HypnoRooms

SeySey, Hier à 19:47

Bonsoir! Le quartier Suits fait peau neuve avec un tout nouveau design signé Locksley! Les avocats attendent vos avis

choup37, Hier à 21:15

Nouveau sondage sur Kaamelott

quimper, Aujourd'hui à 01:13

Le quartier Engrenages vous propose de découvrir son calendrier de janvier et de participer à sa PDM.

quimper, Aujourd'hui à 01:18

Vous pouvez aussi prendre connaissance de la date de diffusion de la saison 7 et commenter l'annonce de la saison 8.

quimper, Aujourd'hui à 01:20

Et commenter l'annonce de la saison 8. Avec tous les mots c'est mieux !!! [

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site