VOTE | 694 fans

#107 : Crimes dans la haute

Résumé : L'équipe se penche sur le meurtre d'une riche propriétaire faisant suite à une vague de vols de bijoux dans la haute société new-yorkaise. En enquêtant sur le milieu des voleurs professionnels, Castle et Beckett soupçonnent un fabricant de pass pour serrures, mais celui-ci est rapidement innocenté. Faisant le rapprochement entre les victimes et une association regroupant de riches donateurs, Castle suggère à Beckett de se rendre à une soirée caritative où les coupables pourraient être en repérage. Tous deux débarquent alors en tenue de soirée...
L'enquête est aussi l'occasion pour Castle de renouer contact avec une vieille connaissance. Après des retrouvailles tendues, Powell s'avère être particulièrement important pour l'affaire en cours...

 

Popularité


4.6 - 20 votes

Titre VO
Home Is Where The Heart Stops

Titre VF
Crimes dans la haute

Première diffusion
20.04.2009

Première diffusion en France
19.07.2010

Vidéos

Au stand de tir

Au stand de tir

  

Photos promo

L'arrivée de Kate Beckett (Stana Katic) et de Rick Castle (Nathan Fillion) au gala de charité.

L'arrivée de Kate Beckett (Stana Katic) et de Rick Castle (Nathan Fillion) au gala de charité.

Kate (Stana Katic) et Rick (Nathan Fillion) dansent!

Kate (Stana Katic) et Rick (Nathan Fillion) dansent!

Stana Katic interprète Kate Beckett.

Stana Katic interprète Kate Beckett.

Kate Beckett (Stana Katic) et de Rick Castle (Nathan Fillion) arrivent au gala de charité.

Kate Beckett (Stana Katic) et de Rick Castle (Nathan Fillion) arrivent au gala de charité.

Mouvement de danse ou tentative de diversion de la part de Castle (Nathan Fillion)?

Mouvement de danse ou tentative de diversion de la part de Castle (Nathan Fillion)?

Beckett (Stana Katic) et Castle (Nathan Fillion) en grande discussion avec rencontre le maire (Joseph C. Phillips).

Beckett (Stana Katic) et Castle (Nathan Fillion) en grande discussion avec rencontre le maire (Joseph C. Phillips).

Beckett (Stana Katic) rencontre le maire (Joseph C. Phillips), un ami de Castle (Nathan Fillion).

Beckett (Stana Katic) rencontre le maire (Joseph C. Phillips), un ami de Castle (Nathan Fillion).

Beckett (Stana Katic) et Castle (Nathan Fillion) semblent avoir vu un suspect!

Beckett (Stana Katic) et Castle (Nathan Fillion) semblent avoir vu un suspect!

Une danse pour Beckett (Stana Katic) et Castle (Nathan Fillion).

Une danse pour Beckett (Stana Katic) et Castle (Nathan Fillion).

Castle (Nathan Fillion) nettement plus à l'aide que Beckett (Stana Katic) parmi la haute société.

Castle (Nathan Fillion) nettement plus à l'aide que Beckett (Stana Katic) parmi la haute société.

Beckett (Stana Katic) et Castle (Nathan Fillion) dansent, tout en tentant de repérer des suspects.

Beckett (Stana Katic) et Castle (Nathan Fillion) dansent, tout en tentant de repérer des suspects.

Kate Beckett (Stana Katic) rencontre l'organisatrice de l'évènement.

Kate Beckett (Stana Katic) rencontre l'organisatrice de l'évènement.

Martha (Susan Sullivan) vend aux enchères un roman et une soirée avec Rick!

Martha (Susan Sullivan) vend aux enchères un roman et une soirée avec Rick!

Diffusions

Logo de la chaîne France 4

France (redif)
Jeudi 17.01.2019 à 22:20

Plus de détails

Fiche technique

Réalisateur : Dean White
Scénariste : Will Beall

Distribution Principale : 

  • Nathan Fillion : Richard « Rick » Castle
  • Stana Katic : lieutenant Katherine « Kate » Beckett
  • Jon Huertas : inspecteur Javier Esposito
  • Seamus Dever  : inspecteur Kevin Ryan
  • Tamala Jones : Dr Lanie Parish
  • Ruben Santiago-Hudson  : capitaine Roy Montgomery
  • Molly Quinn : Alexis Castle, la fille de Castle
  • Susan Sullivan : Martha Rodgers, la mère de Castle

Distribution Secondaire: 

  • Patrick Bauchau (Caine Powell)
  • Elizabeth Ann Bennett (Ruth)
  • Nick Chinlund (Evan Mitchell)
  • Katie Lowes (Rachel Maddox)
  • Angela Oh (Anne Greene)
  • Michael Papajohn (Karl Nadir)
  • Joseph C. Phillips (le maire)
  • Caterina Scorsone (Joanne Delgado)
  • Erik Van Wyck (Paul Reynolds)

 

Résumé Long :

Pendant que Martha joue du piano, Alexis et Castle font de l'escrime dans l'appartement. Alexis confie à son père qu'elle est intéressée par un garçon de sa classe, Owen. Ils sont interrompus par un appel sur le téléphone de Castle.

Sur la scène de crime, Ryan et Lanie inspectent le corps d'une femme, Susan Delgado, plié dans un coffre mural. Tandis que Ryan devient malade en raison de son allergie aux plumes, qui sont dispersées dans la pièce, Beckett et Esposito comprennent qu'ils ont affaire à un cambrioleur sur lequel ils enquêtent déjà. Lanie remarque une blessure par balle.

L'équipe explique à Castle que les suspects ont déjà opéré à plusieurs reprises, et qu'ils deviennent de plus en plus violents, n'ayant jamais tué auparavant. Castle suggère qu'ils connaissent leurs victimes pour savoir ce qu'ils possèdent.

Joanne, la fille de la dernière victime, affirme qu'elle ne connaît pas les autres victimes des cambriolages. Elle refuse d'entendre les beaux discours de Beckett, mais celle-ci fait son possible pour la rassurer et lui promet de faire son possible. Castle semble touché.

Castle avoue à Beckett qu'il est impressionné par sa façon de calmer les gens, mais Beckett rétorque qu'elle fait simplement son travail. Après quelques échanges, Beckett comprend que Castle essaie de la faire parler de sa mère pour en savoir plus, et le rembarre gentiment.

Montgomery apporte à Ryan et Esposito le rapport scientifique montrant que la serrure de Susan Delgado a été ouverte avec un pass. Esposito se rappelle d'un délinquant qu'il a arrêté spécialisé dans les passe-partout, Evan Mitchell. Montgomery lui demande de l'emmener.

En salle d'observation, en attendant que Beckett interroge Mitchell, Ryan et Esposito se livrent à une guerre de surnoms pour les suspects qu'ils arrêtent, tandis que Castle prend soin de tout noter.

Beckett interroge Mitchell, qui affirme avoir des témoins pouvant confirmer qu'il était avec eux. Puis, Beckett tente de l'impressionner, mais Mitchell semble plus préoccupé par Castle et se moque de lui.

Montgomery explique à Beckett que Mitchell était au tribunal lors du premier vol, et qu'ils sont donc dans l'impasse.

Castle rejoint Beckett, énervée, au stand de tir. Elle souhaite lui montrer comment tirer, et Castle fait mine d'être mauvais. Lorsqu'il réclame le dossier pour l'étudier, elle lui parie un bon tir. Castle lui démontre alors son talent en mettant 3 balles dans le rond central.

Alexis rejoint son père, qui regarde les photos et semble s'inquiéter pour leur sécurité à l'appartement. Martha arrive et rappelle à son fils que Powell, un ami dont Castle a utilisé la vie pour l'un de ses romans avant de le citer en dernière page, s'intéressait beaucoup aux bijoux de valeur. Castle veut aller le voir, rendant Alexis inquiète.

Castle se rend chez Powell. Après une violente claque, les deux hommes savourent leurs retrouvailles comme si de rien était. Castle lui montre les photos, et Powell suggère que le coupable doit évoluer dans leur monde, lors de grandes occasions. Il réclame d'aller sur la scène de crime.

Castle et Powell entrent par effraction sur les lieux du crime, et Powell constate que ces voleurs sont brutaux contrairement à lui et ses compères de l'époque. Ils sont interrompus par un bruit, et lorsque Beckett ouvre la porte, Powell a décampé.

Beckett rappelle à Castle qu'amener un voleur sur une scène de crime est un délit. Lorsqu'elle lui apprend qu'elle va libérer Mitchell prochainement, Castle réclame à lui parler seul, persuadé qu'il cache des informations.

Mitchell comprend que Castle est l'auteur de la saga Derrick Storm, dont il est admiratif. Castle en profite pour l'amadouer et l'inciter à lui révéler qu'il a fabriqué un passe-partout pour le chef d'une "bande de sadiques". Castle lui demande de le décrire.

Joanne ne reconnait pas le portrait robot, et explique que sa mère ne portait ses bijoux que lors de soirées importantes et caritatives.

L'équipe liste les diverses associations auxquelles les victimes ont donné et constatent que toutes s'intéressaient au Metropolitan American Dance Theatre. Beckett souhaite savoir qui est le responsable.

Castle et Beckett rendent visite à Anne Greene, qui tient le MADT. Celle-ci explique à Castle qu'une amie le connaît brièvement. Beckett lui explique la situation et lui demande l'accès aux listes des employés et donateurs, mais Anne refuse de donner le nom de certains donateurs anonymes.

Castle décourage Beckett de demander un mandat car de nombreux juges font partie de la liste. Il lui apporte des invitations pour une collecte de fonds où il suppose que les coupables seront en repérage. Il lui affirme qu'elle a besoin d'une tenue de soirée.

Chez Beckett, Lanie aide son amie pour choisir sa tenue vestimentaire, mais rejette tour à tour les robes que Beckett lui montre. Elles sont interrompues par la sonnette de l'appartement.

De son côté, Castle se prépare et refuse à sa mère de lui confier le lieu de la soirée, pour ne pas la voir débarquer.

Lanie revient avec un colis de livraison venant de Castle. Beckett commence à s'agacer mais reste bouche bée lorsqu'elle ouvre la boîte.

Beckett arrive chez Castle tout en beauté. Martha lui offre un bijou de grande valeur, et en profite pour cuisiner Beckett et obtenir le lieu de la soirée.

Tandis que Ryan et Esposito observent les invités arriver devant le palace, ils aperçoivent Beckett et Castle sur le tapis rouge, et en profitent pour taquiner Beckett lorsqu'elle passe.

En arrivant, Castle croise le maire et en profite pour le présenter à Beckett. Celui-ci avoue que Castle parle beaucoup d'elle, ce qui interpelle Beckett. Puis, Castle est abordé par Rachel, qui lui a obtenu les invitations. Alors qu'ils discutent, Beckett les observe et une certaine Ruthie lui avoue que c'est un homme extrêmement demandé, ajoutant qu'il est surnommé "La Baleine Blanche". En parlant avec Rachel, Castle s'aperçoit qu'elle en sait beaucoup sur lui, et parle de ses soupçons à Beckett. Mais tous deux s'arrêtent lorsque Powell débarque à la soirée. Castle pense qu'il est responsable de quelque chose, mais déchante lorsqu'il voit arriver Martha sur la scène et proposer aux enchères une soirée avec son fils. Pendant les enchères, Castle remarque que le petit ami de Rachel prend des photos du public. Après courte enquête, Esposito a trouvé son alias, Chad Nellis, au lourd casier judiciaire, et Beckett l'arrête.

Beckett, après s'être changée au grand dam de Castle, s'apprête à aller interroger Paul, le suspect.

Paul identifie l'homme du portrait robot de Mitchell comme le coupable de l'affaire. Il affirme qu'il était sous sa protection en prison, et qu'ensuite il n'a plus réussi à le lâcher et qu'il a menacé de s'en prendre à Rachel si Paul n'obéissait pas. Beckett souhaite savoir où le trouver.

Beckett somme Castle de rester dans la voiture et part avec Ryan et Esposito dans l'appartement du suspect, absent. Lorsqu'il arrive, il s'enfuit et parvient à piéger Beckett. Il s'écroule d'un seul coup sur la voiture où se trouve Castle, et les deux hommes se battent, lorsque Beckett arrive pour arrêter le coupable.

Beckett remet le médaillon de Susan à sa fille Joanne, visiblement émue. Beckett lui confie qu'elle n'oubliera jamais, mais qu'elle devrait finir par ne plus souffrir. Elle s'en va, elle aussi émue.

Beckett arrive chez Castle pour rendre le collier de Martha, mais celui-ci la convainc de rester alors qu'il cuisine. Martha et Alexis en profite alors pour lui demander sa version de la soirée caritative de la veille, et Beckett s'assied pour partager un moment avec eux.

[Appartement de Castle : Castle, Alexis et Martha] 

Castle [fait de l'escrime avec sa fille pendant que Martha joue du piano] : Vous êtes venue à Nottinghal une fois de trop ! 

Alexis : Je n’aurai plus besoin d’y revenir désormais. 

Castle : Vous m’avez fait des cachotteries sir Robin. Vous aimez un garçon. 

Alexis : Je savais qu’elle cafterait ! 

Castle : Alors, qui est-ce ? 

Alexis : Il s’appelle Owen. Il est dans mon cours de poésie. Il est très timide et très gentil. Hé ! 

Castle : Te laisse pas surprendre. 

Alexis : C’est ta faute, me distrait pas ! 

Castle : Il sait ce que tu ressens pour lui ? 

Alexis : Non ! 

Castle : Ah oui, pourquoi ? 

Alexis : Parce que je ne le sais pas moi-même. 

Castle : Ouais, bravo ! [Son téléphone sonne, il décroche] Allo ?

 

[Scène de crime : Beckett, Castle, Ryan, Esposito et Lanie] 

Ryan [un corps se trouve dans un coffre mural] : Combien d’os ils ont dû briser pour mettre son corps là-dedans ? 

Lanie : Je pourrai te dire ça une fois au labo. [Ryan éternue] Ne contaminez pas ma scène de crime ! 

Ryan : Désolé. Ces plumes c’est l’enfer. 

Policier : Beckett est là. 

Ryan : Aucun signe d’effraction nulle part. Comme pour les autres. 

Beckett : On dirait que nos malfaiteurs n’ont pas perdu la main. 

Ryan : Cette fois c’est quand même nettement plus violent. [Il éternue de nouveau]

Castle : A vos souhaits.

Beckett : A tes souhaits. 

Castle : Prem’s ! 

Beckett : C’est quoi son problème ? 

Esposito : Les plumes, il est allergique. 

Castle : Excusez-moi lieutenant mais comme j’ai dit prem’s avant vous, vous ne devez pas parler sans mon autorisation. [Ryan éternue à nouveau

Esposito : à tes souhaits. 

Beckett : à tes souhaits. Prem’s inversé. 

Castle : Non, j’ai… Non, ça compte pas ! 

Beckett : Bouclez-là, je l’ai dit avant vous. Merci Ryan. Alors, qu’est-ce qu’on a ? 

Esposito : C’est Joanne Delgado. La fille de la victime Susan Delgado. Elle a appelé sa mère pour lui dire bonne nuit. Sa mère ne répond pas. Elle appelle le portier, il monte, trouve la porte entre-ouverte et… 

Beckett : Et ? 

Esposito : Bah, disons que c’est un crime sauce Beckett. Vous allez voir. 

Lanie : Les traces de sang indiquent une blessure par balle, à bout portant de toute évidence. 

Beckett : On sent encore la poudre d’ici. 

Ryan : Si vous le dîtes je veux bien vous croire. 

Castle : Oh ils l’ont tuée et placée dans le coffre. 

Esposito : C’est mieux que la dernière fois. Ils avaient battu le gars à mort. 

Beckett : Les voisins n’ont pas entendu de coup de feu ? 

Esposito : Non, sûrement de gros dormeurs. 

Castle : Non, ils ont utilisé un oreiller comme silencieux. [Beckett se racle la gorge] Oui, je sais d’accord. J’ai parlé sans autorisation, je vous payerai un verre. 

Beckett : T’as trouvé des douilles ? 

Lanie : Non. 

Beckett : Ils avaient sûrement un revolver. 

Lanie : Et une pince coupante. 

Beckett : Son alliance. Elle n’a pas voulu la donner alors ils l’ont punie. Un mari ? 

Esposito : Mort il y a plusieurs années. 

Castle : C’est bien protégé ici. Habiter là, c’est comme vivre dans un coffre. Sans mauvais jeu de mots. On tue souvent des personnes dans les beaux quartiers ? 

Beckett : C’est comme dans n’importe quel quartier. La preuve. 

 

GÉNÉRIQUE

 

[Commissariat : Beckett, Castle, Ryan et Eposito] 

Castle : Les cambriolages se sont produits dans différentes parties de la ville. 

Beckett : Dans différents quartiers huppés de la ville. 

Esposito : Ils s’attaquent qu’à la haute société. Ces types savaient exactement ce qu’ils allaient trouver. 

Castle : Y a sûrement un point commun, une chose qui les relie quelque part. Le premier vol, y a 3 mois ? 

Ryan : Central Park West. Bob et Linda Kesler ont été ligotés, bayonnés et battus. Les types portaient des masques. Ils ont pris 175 000 $ de bijoux. 

Castle : C’était la même chose sur York Street ? 

Esposito : Oui, mais quand monsieur Bruner a refusé d’ouvrir son coffre, ils ont cassé les bras de sa femme. 

Castle : Et on passe à la nuit dernière. 

Beckett : Ils deviennent plus violents. Parce qu’ils prennent de l’assurance. 

Castle : Ca ne peut pas être un hasard. Comment savent-ils ce qu’il y a dans le coffre ? Dans les coffres. On dit quoi ? Dans les coffres. Ça sonne pas bien. 

Esposito : Et vous êtes écrivain...

Beckett : Allez droit au but. 

Castle : Je pense que nos cambrioleurs semblent savoir des tas de choses à propos de leurs victimes. 

Ryan : On a comparé les assurances, les vendeurs d’alarme, les sociétés de surveillance et aussi les coffres, et y en avait, et ça ne correspond pas. 

Castle : D’après moi, s’ils semblent connaître leurs cibles si bien, on peut penser qu’ils les connaissent réellement. 

Ryan : La fille de la victime devrait nous le dire. 

 

[Salle de réunion : Beckett, Castle et Joanne Delgado]

Joanne : Oui on était proches, c'était ma mère !

Beckett : Vous connaissiez donc ses amis ?

Joanne : Ses amis ? Oui.

Beckett : Y en a-t-il un que vous avez du mal à cerner ? Qui vous déplaît ? Qu'elle a rencontré récemment ?

Joanne : Non.

Castle : L'un de ces amis a des problèmes d'argent ?

Joanne : Des monstres ont cambriolé son appart' et l'ont tuée. Pourquoi vous vous intéressez de près à ses amis ?

Beckett : Vous connaissez Nelson et Janet Bruner ?

Joanne : Non.

Castle : Très bien. Et Richard et Julie Pastori, ou Bob et Linda Kesler ?

Joanne : Qui sont ces personnes ?

Beckett : Les victimes de 3 précédents cambriolages du même type. On pense qu'ils ont été commis par les mêmes personnes qui ont tué votre mère.

Joanne : Quoi, y en a eu d'autres ? Mais ça dure depuis quand exactement ?

Beckett : Plusieurs mois.

Joanne : Des mois ?! Vous les avez pas encore attrapés ?!

Beckett : Ils n'avaient commis aucun meurtre avant cette semaine, c'est pour ça que j'ai eu cette affaire. Et depuis on met tout en oeuvre pour arriver à coincer ceux...

Joanne : ... oh non pas de conférence de presse lieutenant ! Je suis dans les relations publiques alors gardez votre joli discours s'il vous plaît parce que je le connais très bien ! C'est moi qui écris les communiqués plein de compassion chaque fois qu'il y a un crash ou une intoxication alimentaire. Nos coeurs se joignent à ceux des familles des victimes. Nos coeurs... enfin mais qu'est-ce que ça veut dire ? Elle a dit qu'elle avait envie de cuisiner, elle voulait que je passe, j'avais pas le temps. J'étais occupée, j'avais pas le temps... et maintenant elle est morte.

Beckett : Joanne, écoutez-moi. Vous allez passer en revue chaque scénario possible pendant les prochains jours. Si vous aviez pu être là, si vous étiez passée, si vous n'aviez pas travaillé si tard... Et je peux vous dire que ce n'est pas votre faute. Les responsables, ce sont les monstres qui l'ont tuée. Ce n'est pas un joli discours d'une grande platitude, c'est une promesse, croyez-moi je vais vraiment faire tout mon possible pour m'assurer que ces types paient pour ce qu'ils ont fait. [Castle est touché par le discours de Beckett].

 

[Couloir du commissariat : Beckett et Castle]

Castle : Vraiment impressionnant, comment vous contrôlez et calmez les gens.

Beckett : Je ne l'ai pas contrôlée Castle, je lui ai dit la vérité. J'agis toujours de cette manière et je le ferai aussi pour les autres victimes.

Castle [achète une canette au distributeur] : Tenez, je vous l'offre !

Beckett : C'est le boulot !

Castle : Oh, vous êtes trop modeste Beckett ! Ryan et Esposito ne sont pas capables d'un tel niveau d'empathie.

Beckett : Ca c'est faux. Ils gardent ça pour leurs paris footballistiques !

Castle : Ca me fait penser à Alexis. Qu'est-ce qu'elle ferait s'il m'arrivait malheur ?

Beckett : Elle a toujours sa mère, pas vrai ?

Castle : Meredith est un peu comme une tante cinglée avec une carte de crédit. De nous deux, franchement, le plus responsable c'est moi. C'est triste hein ?

Beckett : Et bien je ne m'inquiète pas trop pour vous Castle, après tout seuls les bons meurent jeunes !

Castle : Oh, c'est dur !

Beckett : Eh Freud, je sais ce que vous faites ! Vous essayez de me faire parler de ma mère pour avoir du croustillant et plus de piment pour votre fiction !

Castle : Piment ? Vous croyez que je veux du piment ? Je voudrais que vous sachiez que le grand guide des romans, pas un quelconque guide de petits bouquins à l'eau de rose hein, le Grand Guide des Romans...

Beckett : ... hm hm ?

Castle : A dit que Derrick Storm était la réponse essentielle...

Beckett : ... oui j'ai lu ce passage. Reconnaissez que le rédacteur a un peu exagéré à ce moment là ! Alors combien vous l'avez payé pour ça ?

Castle : Je lui ai offert un truc vraiment bien mais c'est pas le sujet. Et donc vous lisez le Grand Guide des Romans ?

Beckett : Oh, tant de mystères et de secrets chez Beckett ! Arriverez-vous à en percer la moitié ?!

 

[Commissariat : Ryan, Esposito et Montgomery]

Montgomery : Esposito, du nouveau avec les autres victimes ?

Esposito : Beckett est en train de finir l'enquête de voisinage, mais on sait déjà que les Kesler et les Pastori ne se connaissaient pas, qu'ils ne connaissaient pas non plus les Bruner et Susan Delgado.

Montgomery : Donc on oublie le lien personnel.

Ryan : 4 immeubles de luxe, 4 butins importants et on n'a rien du tout, alors ces mecs vont sûrement pas s'arrêter maintenant !

Esposito : Ouais, et bien quoi qu'il en soit, il est évident qu'ils maîtrisent bien leur sujet !

Montgomery : Le rapport de la scientifique sur l'appartement de Delgado est arrivé. Ils ont trouvé un peu de cuivre et de la limaille au milieu de la serrure.

Ryan : Un peu de cuivre ?

Esposito : Ils avaient un passe-partout. Ils liment une clé standard, l'enfoncent d'un coup de marteau dans la serrure et séparent les pistons comme des boules de billard.

Ryan : Je sais tout ça, tu m'apprends rien !

Esposito : Non tu sais pas.

Ryan : La serrure de Delgado c'était du haut de gamme importé, un pass standard n'aurait pas pu l'ouvrir.

Esposito : Non, il leur fallait un truc un peu spécial. C'est pas fait par un petit voleur de base.

Montgomery : T'as une idée ?

Esposito : Ben, j'ai bouclé un gars il y a plusieurs mois de ça, spécialisé dans les passe-partout. Et il ne craint pas d'avoir un peu de sang sur les mains, c'est sûr !

Montgomery : Passe-partout et violence, je l'aime déjà.

Ryan [consulte le fichier d'Esposito] : Evan Mitchell.

Montgomery : Evan Mitchell ?!

Esposito : Vous le connaissez ?

Montgomery : Il a de qui tenir ! Son père et son grand-père sont des légendes dans le milieu !

Esposito : Braquage d'une bijouterie dans la 47ème rue, il vient de faire 5 ans.

Montgomery : Il est sorti quand ?

Esposito : Deux semaines avant le premier vol.

Montgomery : Bon, emmenez-le moi !

 

[Salle d'observation : Ryan, Esposito, Montgomery, Castle et Beckett]

Ryan [entre avec une arme dans un sachet] : Dites bonjour à son copain !

Esposito : Il l'avait dans sa veste quand on l'a chopé !

Beckett [regarde l'arme] : Mais le numéro de série a été effacé.

Montgomery : Souvent arrêté, et rarement condamné.

Ryan : C'est dingue le nombre de fois qu'on arrête un mec sans pouvoir l'envoyer en taule !

Castle : Il doit avoir un bon avocat.

Montgomery : Ou c'est lui qui est doué.

Castle : Assez pour être notre coupable ?

Ryan : Pourquoi vous appelez ces types des coupables ?

Castle : Ce n'est pas ce que vous dites ?

Ryan : Ah, on a tout un tas de noms pour eux ! Pauvre mec, pochard, poivrot, camé...

Esposito : ... junkie, face de rat, tronche de cake...

Ryan : ... tordu, trou du c'...

Esposito : ... tête de noeud, taré...

Ryan : ... dingue, schyzo, cinglé...

Esposito : .... blanc-bec !

Ryan : Vieux steak !

Castle [en train de les noter] : Ca va ça va, du calme.

Beckett : Suspect ! On dit des suspects !

Montgomery : Je suis de la vieille école, je dis salopard.

Castle : Classique !

 

[Salle d'interrogatoire : Beckett, Castle et Mitchell]

Beckett [en entrant] : Parlez moi de l'arme, monsieur Mitchell !

Mitchell : Oh, je parle pas sans mon avocat.

Beckett : Vous avez quelque chose à vous reprocher ?

Mitchell : Oui, j'ai pas couru assez vite quand vos petits copains sont arrivés.

Beckett : Où étiez-vous hier soir entre 17 heures et 21 heures ?

Mitchell [se met à rire] : Ben non je l'ai pas fait !

Beckett : Ah oui, quoi ?

Mitchell : Peu importe, ce que vous pensez que j'ai fait, j'y suis pour rien !

Beckett : Où étiez-vous alors ?

Mitchell : Où j'ai mes habitudes, dans un charmant bar à savourer un breuvage hors du commun avec toute ma petite bande de potes.

Beckett : Vous avez une personne qui voudrait bien le confirmer ?

Mitchell : Ouais, une bonne trentaine de mes potes qui vont le faire. Ca sert d'avoir des amis.

Beckett : C'est bizarre, j'ai un peu dans l'idée que la majorité de ces personnes a un casier tel que le vôtre.

Mitchell : Ben je buvais pas une tasse de thé dans les beaux quartiers ! Vous voulez des témoins plus fiables peut-être ? Laissez-moi une heure, je vais vous arranger ça !

Castle : Vous devez avoir des relations, des amis haut placés.

Mitchell : C'est qui la mégère qui se paye des manucures ? Un flic n'aurait pas une coiffure aussi naze !

Castle : J'aide le lieutenant Beckett à faire son enquête.

Mitchell : Vous l'aidez ? Qu'est-ce qui se passe ma jolie, vous arrivez à rien toute seule ?

Beckett : Vous voulez jouer ? [Mitchell sourit, Beckett lui pousse soudain la table dans le ventre] Très bien ! J'ai d'une part un ex détenu avec une arme, et d'autre part un homicide récent sans coupable.

Mitchell : Allez à la pêche en essayant de flairer autant que vous voulez ! Un poisson malin ne mord pas !

 

[Commissariat : Beckett et Montgomery]

Montgomery : On peut le coffrer pour l'arme, mais elle ne correspond pas à la balle qui a tué madame Delgado. Sans aucune autre preuve, le reliant de près ou de loin au meurtre, on doit...

Beckett : ... je trouverai un truc monsieur.

Montgomery : Pas si son alibi tient la route.

Beckett : Je sais que c'est du baratin tout ça.

Montgomery : En tout cas, pas pour le premier vol. Mitchell comparaissait pour une affaire sans rapport quand ces types ont commis leur forfait. A moins d'arriver à démolir son alibi, c'est une impasse.

 

[Stand de tir : Beckett et Castle]

Castle : Surveillez bien ces silhouettes, elles sont un peu sournoises et perfides !

Beckett : S'il vous plaît, bouclez-la, j'essaie de me concentrer !

Castle : Quand je suis à bout, je n'ai que des balles anti-stress en mousse et des pornos.

Beckett : Castle...

Castle : C'est très clair, je comprend, vous avez promis à cette fille de retrouver le meurtrier de sa mère. Il ne faut pas être Freud pour savoir pourquoi ! Mais vous allez prendre pas mal de culs de sac avant de sortir du labyrinthe !

Beckett : Alors bien que j'apprécie vos petites analyses et vos aphorismes, j'ai juste besoin de ça [Elle se met à tirer sur la cible]

Castle [hurle] : Ce ne serait pas plus stimulant si les cibles n'étaient pas aussi statiques ?

Beckett [s'arrête de tirer] : D'accord Castle. Montrez-moi vos talents !

Castle : Wouh ! [Beckett change la cible, Castle s'équipe] Wow !

Beckett : A vous. [Voyant comment Castle se tient] C'est pas un duel scaramouche ! Là, face à la cible. [Elle le prend à la taille pour le bouger, Castle est aux anges] Voilà, écartez encore les pieds. Très bien, maintenez votre poing droit dans votre paume gauche. [Il tire à côté]

Castle : Tiré trop tôt.

Beckett : Tant pis ! On peut très bien juste se faire un calin !

Castle : Oh oh oh, c'est très drôle ! [Elle sourit] Et avec un petit sourire, génial ! [Il tire dans la feuille, mais pas sur le corps]

Beckett : C'est... mieux.

Castle : Je voulais vous demander si vous pouviez me confier les photos de tous les biens qui ont été volés.

Beckett : Des photos des bijoux volés ? Pourquoi ?

Castle : Pour trouver quelque chose qui pourrait vous mettre sur une piste. [Il tire au niveau des parties intimes du corps] Oh, ça c'est douloureux !

Beckett [sourit] : Ecoutez-moi, vous en mettez une seule des 3 prochaines dans le rond central et je vous donne tous les dossiers !

Castle : C'est vrai ?

Beckett : Oui. [Castle tire alors sans hésiter 3 balles d'affilée, toutes dans le rond central. Beckett blêmit]

Castle : Vous êtes vraiment un bon professeur !

 

[Appartement de Castle : Alexis et Castle]

Alexis : Bonsoir !

Castle [alors qu'il observe les photos du dossier] : Bonsoir. Alors ton rendez-vous avec Owen ?

Alexis : Papa, c'était pas un rendez-vous, c'était un groupe de révisions.

Castle : Vous étiez combien dans ce groupe ?

Alexis [sourit] : Rien que nous deux. [Voyant les photos] Encore des preuves volées, c'est ça ?

Castle : Empruntées, et ce ne sont que des copies. Les assurances gardent des photos de pièces dans le genre pour identification et aider l'enquête en cas de vol.

Martha [arrive] : Magnifique collier ! Oh, le bijou que j'ai toujours rêvé d'avoir !

Castle : J'ai bien envie de faire installer une nouvelle alarme, et peut-être une pièce de survie.

Martha : Une pièce de survie, pourquoi faire ? Calmer tes crises d'anxiété ?

Alexis : Si quelqu'un vient et nous veut du mal, on prend notre épée ! Ou notre plume, puisque c'est plus fort.

Castle : Non, je veux qu'on soit à l'abri ici quoi qu'il arrive.

Martha : Oh, rien n'est sans risque dans la vie, en particulier à New York. Les climatiseurs tombent du ciel, des grues s'effondrent sans arrêt, la vie est courte en fin de compte ! Alors la meilleure chose à faire, et bien c'est d'en profiter avant que n'importe quelle petite chose ne vous terrasse ! [Alexis et Castle ne semblent pas rassurés] Ceux qui profitent de la vie n'ont pas peur de la mort !

Castle : Anaïs Nin ? Mère, tu as bu combien de verres ? [Revient aux photos] Ce sont vraiment de très belles pièces, on ne va pas chez le premier venu pour ça, on doit s'adresser à un connaisseur. Quelqu'un qui apprécie leur valeur, et qui connaît des acheteurs que ça pourrait intéresser.

Martha : Powell ! Oh, c'était quelqu'un crois-moi ! Et tu as tout gâché !

Alexis : Qui est Powell ?

Castle : Ca fait des années, je suis sûr qu'il a oublié depuis le temps !

Alexis : Qui est Powell ?!

Martha : Oublié ?! Tu l'as forcé à prendre sa retraite, tu as gâché sa vie, il a menacé de te trancher la gorge !

Alexis : Papa, qui est Powell ?

Castle : Tu sais, mon personnage qui s'appelait Bentley Silver ?

Alexis : Le voleur de bijoux dans Trouble fait ?

Castle : Ouais, c'est lui qui me l'a un peu inspiré.

Martha : Quoi, rien qu'un peu ? Tu lui as pillé la totalité de sa vie, et ensuite ton père génial comme il est, l'a remercié en dernière page, après il a pu être identifié.

Castle : Il s'en est sûrement remis, je vais passer le voir !

Alexis : Papa !

Castle : Ca ira, t'inquiète pas ! Ca va aller... à merveille.

Martha : S'il ne t'égorge pas, dis lui qu'il me doit un dîner dans un grand restaurant !

Alexis : Papa ! [Il sort] Attend !

 

[Appartement de Powell : Castle et Powell]

[Castle entre et observe tout ce qui se trouve dans l'appartement. Powell arrive derrière lui et lui met une violente claque lorsqu'il se retourne]

Powell : Tu peux me croire, j'ai attendu longtemps ce moment Castle !

[Quelques minutes plus tard]

Powell : Qu'est-ce que je peux dire, Rick ? Tu l'as bien mérité !

Castle : Oui, merci. Merci de ne pas m'avoir tué !

Powell : Le tapis est ancien, turc, milieu du XVIème siècle. Du sang dessus, ça aurait vraiment été désastreux ! De plus, j'étais prêt à me retirer, parce qu'être fantôme tu sais, ça c'est pour les jeunes !

Castle : Content de vous revoir, cher ami.

Powell : Content de te revoir aussi, mon grand. Dis-moi, comment va Martha ?

Castle : Comme une comédienne qui continue de faire son show. Elle dit que vous lui devez un dîner dans un grand restaurant.

Powell [rigole] : Et que me vaut l'honneur de ta visite ? Tu ne prépares pas une suite j'espère ? [Castle lui donne une enveloppe] Qu'est-ce que c'est ? [Il ouvre]

Castle : Des bijoux volés, de la série de cambriolages.

Powell : Oh, vraiment ravissant !

Castle : Je me demandais si quelqu'un tentait de les vendre.

Powell : Je n'ai pas entendu le moindre bruit sur une vente d'une telle valeur !

Castle : La police a arrêté un dénommé Mitchell.

Powell : Jamais rencontré.

Castle : Ces bijoux n'ont rien de particulier ? Ils n'ont rien en commun ?

Powell : Au quotidien, ils sont difficiles à porter. Je suppose qu'on les sort de leur boîte, en fin de compte, vraiment pour les grandes occasions.

Castle : Alors comment nos voleurs savaient où ils étaient ?

Powell : C'est certain, on doit voir avant de vouloir, Rick. Ces types peuvent tout à fait vivre parmi leurs victimes et évoluer dans leur monde.

Castle : Rien d'autre de spécial à me dire ?

Powell : Eh bien, sans voir la scène de crime, ce que je dirai de plus serait vraiment pure spéculation.

Castle : La scène de crime est verrouillée et scellée, je ne pourrais pas vous faire entrer.

Powell : Ne t'inquiète pas Rick, ça c'est le cadet de nos soucis !

 

[Scène de crime : Castle et Powell]

Castle [lorsque Powell réussit à ouvrir la porte] : Eh bien, vous n'avez pas perdu la main on dirait !

Powell : C'est comme le vélo j'imagine.

Castle : Ils ont utilisé un passe-partout.

Powell : Cette nouvelle génération, ce qu'elle peut être vulgaire ! [En observant les lieux] Rick, tu as oublié de me dire qu'ils l'ont mise dans le coffre.

Castle : Oh, mais qu'est-ce que ça veut dire ?

Powell : Ce que ça veut dire ? Ca, ce n'était pas une nécessité. C'est de la brutalité pour de la brutalité. Avant c'était une activité de gentleman, on était comme des fantômes, on pouvait passer à travers les murs, et simplement disparaître ! Mais ceux qui ont fait ça... sont plutôt des vampires ! Ils ont besoin de sang pour se sentir en vie. Ce n'est pas le genre de type qu'un voleur avec mon style de méthodes aimerait réellement rencontrer par hasard dans le noir.

Castle : Mais en général ça n'arrive pas.

Powell : Si, plus souvent que tu ne le crois à vrai dire. On est une très petite communauté.

Castle : Et donc quoi ?

Powell : Eh bien à mon époque, on trouvait rapidement une sorte d'arrangement. Il y avait un code de conduite parmi les professionnels. [Ils entendent un bruit dans la serrure] Chut.

Castle [se retourne, Powell a disparu] : Powell ? Powell !

Beckett [entre et Castle lève les mains] : Castle ?!

Castle : Salut ! Comment ça va ?

 

[Commissariat : Beckett et Castle]

Beckett : Vous amenez un voleur sur une scène de crime ?!

Castle : C'était très utile.

Beckett : C'était simplement criminel !

Castle : C'est du pareil au même.

Beckett : Dites à votre ami de continuer à disparaître, et la prochaine fois que vous entrez sur une scène de crime sans moi, j'utilise mon taser sur vous !

Castle : Promis ? [Beckett le fixe] Oh... Bon, vous faisiez quoi là bas ?

Beckett : Je venais voir si je n'avais rien manqué. Alors ?

Castle : Alors ?

Beckett : C'est le cas ?

Castle : Mitchell a été libéré ?

Beckett : La paperasse est en cours. Et je prends tout mon temps exprès.

Castle : J'aimerais lui parler.

Beckett : Pourquoi ? On sait déjà qu'il n'est pas impliqué.

Castle : Non, je repense à ce que Powell a dit, je crois que Mitchell en sait plus qu'il n'en dit.

Beckett : Pourquoi est-ce qu'il partagerait ça avec nous ?

Castle : Pas nous, rien que moi !

 

[Local de garde à vue : Castle et Mitchell]

Mitchell : Vous êtes quoi, un genre de psychiatre, une espèce de profiler ?

Castle : En fait, je suis écrivain.

Mitchell : Oh, journaliste embarqué hein ! Quoi vous allez me rendre célèbre ?

Castle : Euh non. Pas ce genre d'écrivain, je suis romancier.

Mitchell : Ah ouais ? Allez, donnez des titres, j'ai peut-être lu un de vos livres.

Castle : Euh, Enorme casse-tête, Tombe la neige...

Mitchell : Derrick Storm !

Castle : Ouais.

Mitchell : Oh j'adore ce mec. Pourquoi vous l'avez tué ?

Castle : Oh c'est une longue histoire, mais je me lance dans un nouveau livre qui va être fantastique. Mais je veux que chaque détail sonne vrai.

Mitchell : Ils arrivent pas à faire que ça sonne vrai, dans les bouquins ou dans les films. Chaque fois c'est pareil, on est des salauds ou des clowns, ils envisagent pas qu'on puisse avoir des emprunts et des familles.

Castle : Exactement. Très bien alors, dans ce roman, je parle d'une équipe de cambrioleurs comme celle qu'on recherche justement maintenant. Et j'ai une scène où un type comme vous tombe sur ces gars par accident au milieu de son travail.

Mitchell : Ca m'arriverait pas, je fais pas les résidences, pas avant que vous les ayez coincés. Ces gars là sont des sadiques !

Castle : Vous connaissez ces types ?

Mitchell : Leur grand chef s'est pointé au bar il y a plusieurs mois, il essayait de monter une équipe et il voulait que j'en fasse partie. Il a dit qu'il avait quelqu'un a l'intérieur, quelqu'un qui récupérait les objets et qui lui procurait les infos nécessaires, comme les noms ou bien les adresses. Et tout ce qu'il lui fallait, c'était un de mes passe-partout.

Castle : Vous avez accepté ? [Beckett et Montgomery écoutent la conversation depuis une autre pièce]

Mitchell : Ben oui, je lui en ai filé un pour me débarrasser de lui, je voulais pas être dans son équipe.

Salle d'écoute - Beckett : Ca m'étonne un peu...

Castle : Pourquoi ?

Mitchell : Comme je l'ai dit, ces types sont des sadiques, ça me prend 2 minutes à moi ! Je rentre et je ressors, c'est mon style d'aller vite ! Mais ce sadique, c'est un barjo ! Il a dit qu'il aimait jouer avec sa bouffe avant de la manger.

Castle : Waouh... Très bien, alors euh, ce chef en question, si je le mets dans le livre je veux qu'il ait l'air authentique. Vous pouvez le décrire pour moi ?

 

[Salle de réunion : Castle, Beckett et Joanne]

Joanne [découvre le portrait robot] : C'est cet homme qui l'a tuée ?

Beckett : On le pense. On pense qu'il a eu plus qu'un bref contact avec votre mère, il peut être n'importe qui, concierge, portier, serveur, prof de sport.

Joanne : Non, ça ne me dit rien du tout. Mais peut-être qu'une des autres victimes le connaît.

Castle : Votre mère portait souvent ses bijoux ?

Joanne : Non, elle ne les portait qu'à des soirées.

Beckett : Des soirées particulières ?

Joanne : Un défilé de mode l'an dernier, des collectes de fonds, des vernissages. Ma mère aimait soutenir des causes. Des troupes d'opéra, des groupes écologiques.

Castle : Quelqu'un à l'intérieur.

 

[Commissariat : Beckett, Castle, Ryan et Esposito]

Ryan [alors qu'ils écrivent au tableau: Pourquoi on fait ça déjà ?

Beckett : Selon Mitchell, le sadique qui voulait le passe-partout a quelqu'un de bien placé qui lui fournit des informations sur nos victimes.

Castle : Et Powell dit d'après les photos des bijoux volés qu'on ne les sort que pour les grandes occasions.

Ryan : Comme à un gala de charité.

Esposito : Si on trouve l'association que toutes nos victimes soutenaient...

Beckett : ... on trouve notre homme.

Esposito [regarde les listes] : Delgado a donné à l'opéra de Manhattan comme Pastori.

Beckett : Mais pas les 2 dernières victimes.

Ryan : On a 3 familles qui donnent à la lutte contre le sida, Delgado, Bruner et Kesler.

Castle : Mais pas Pastori.

Esposito : Peut-être que Pastori était invitée par une des autres victimes.

Beckett : Non, aucune des familles ne se connaissaient.

Castle : Une minute. MADT, c'est le Metropolitan American Dance Theatre.

Beckett [lit sur une liste] : Metropolitan Dance Theatre

Esposito [lit sur une autre liste] : Metro American Dance.

Ryan [lit sur la dernière liste] : MADT.

Castle : L'association qui ne fait pas de profits mais dont nos gars profitent pleinement.

Beckett : Faites des recherches, il faut trouver le responsable.

Ryan : D'accord.

 

[MADT : Beckett, Castle et Anne Greene]

Beckett : La voilà. Anne Greene, la directrice.

Castle : Oh, elle peut venir à la maison quand elle veut.

Beckett : Oui, mais si elle est dans le coup, elle a fait ça par plaisir. Riche héritière, pas de casier, pas d'amende.

Anne [s'adresse à une employée] : Les rouges, vous les mettez sur les tables des sponsors, les blanches vous les mettrez sur toutes les autres tables. [L'employée s'en va]

Beckett : Madame Greene je suis le lieutenant Beckett et voici...

Anne : ... Ricky ?! Ricky Castle, j'ai entendu beaucoup de choses affreuses à votre propos de mon amie Cheney.

Castle : Cheney...

Anne : Grande, brune, nez refait bien entendu.

Castle : Cheney oui bien sûr ! Comment va-t-elle ?

Anne : Son style de vie alimentaire a goût à San Moritz. Et vous ?

Castle : Je suis au coeur de pas mal de ragots dans cette ville.

Anne : Oh, vous deux vous êtes...

Castle : Pas encore.

Beckett : Non ! Ca ne risque pas d'arriver ! [Castle sourit] Ricky m'assiste, j'enquête en ce moment sur un homicide en fait.

Anne : Comme c'est excitant !

Beckett : Il y a certains indices qui impliquent votre association.

Anne : Avant d'embaucher des gens, on contrôle soigneusement leurs antécédents, et je vous assure qu'aucun d'eux n'est mêlé à votre affaire.

Beckett : J'ai besoin d'avoir la liste de vos employés qui ont accès au registre des donateurs.

Anne : Oh bien sur. [Elle regarde Castle avec un air charmeur, Beckett semble dépitée] Lieutenant, je suis sûre que ce n'est qu'une coïncidence.

Beckett : Vous voyez, je ne crois pas. Et c'est pour ça qu'il me faut également la liste des donateurs.

Anne : Là, ça peut poser problème. Ceux qui donnent publiquement, pas de soucis, mais certains souhaitent garder l'anonymat. Nous sommes donc dans l'obligation de respecter ça.

Beckett : Bon très bien et leur vie, vos donateurs souhaitent aussi la garder ?

Anne : Je vous assure que mon équipe va contacter chacun d'entre eux pour les avertir de la situation.

Beckett : Je préfèrerais les contacter moi-même.

Anne : Je suis désolée lieutenant, mais je ne peux rien faire. Si vous voulez cette liste confidentielle, il vous faudra un ordre de la cour.

Castle : Embarrassant !

 

[Commissariat : Beckett, Ryan et Esposito]

Ryan [pendant que Beckett rédige une demande de mandat] : On s'est renseignés sur le personnel, ni antécédents ni casier. [Beckett ne répond pas] Allo ?

Beckett : Chut !

Ryan : Qu'est-ce qu'elle fait ?

Esposito : Elle se prend la tête avec une demande d'injonction.

Castle [arrive] : Que personne ne voudra signer ! Vous avez vu la liste de leurs membres ? Presque tous les juges y figurent.

Beckett : On fait quoi maintenant, on laisse mourir d'autres gens ?

Castle : Oh, vous êtes légèrement stressée ! Je sais ce qu'il vous faut. Une soirée en ville !

Beckett : Une quoi au juste ? [Castle sort des tickets] C'est quoi ça ?

Castle : Le sésame pour entrer dans un autre monde.

Beckett : Castle.

Castle : Ils organisent 4 collectes de fonds par an, la dernière a été faite une semaine avant les cambriolages.

Beckett : Non !

Castle : C'est l'idéal ! Vous n'aurez plus besoin de la liste des donateurs, parce qu'ils seront tous présents, portant leurs bijoux hors de prix.

Esposito : Si le personnel est innocent, notre coupable...

Castle : ... taré...

Esposito : ... tordu peut venir en repérage ! On peut surveiller l'entrée.

Castle : Alors c'est réglé ! Prenez moi à 8 heures. Oh, il faut une tenue de soirée pour cette collecte de fonds, ce n'est pas un problème ?

Beckett : Euh... Non, non. [Castle sourit]

 

[Appartement de Beckett : Beckett et Lanie]

Lanie [lorsque Beckett lui montre une robe] : Non non ! Celle là, tu peux la donner aux bonnes oeuvres. [Elle lui en montre une autre] Waouh, super brillant !

Beckett : La vendeuse a dit que le fluo, c'est tendance !

Lanie : Oui, elle tenait à toucher sa commission. [Beckett en montre une 3ème, Lanie lui fait signe que non]

Beckett : Trop entraîneuse ? [Lanie hoche la tête] Oh... Tu sais ce qu'il essaie de faire ?! Ce qu'il veut c'est m'humilier à mort ! [La sonnette retentit] Va ouvrir s'il te plaît.

Lanie : Très bien, mais faut pas en profiter pour mettre ta vieille robe de bal. [Beckett pousse un cri de désespoir]

 

[Appartement de Castle : Alexis et Castle]

Alexis : Mon père est nerveux pour ce rendez-vous ?

Castle [se prépare: Ce n'est pas un rendez-vous, c'est un travail d'infiltration. [N'arrivant pas à mettre sa cravate] Peux-tu... ?

Alexis : Oui.

Martha [arrive] : Je ne sais pas pourquoi tu refuses de me dire où se passe la soirée !

Castle : Parce que tu viendrais Mère !

 

[Appartement de Beckett : Beckett et Lanie]

Beckett : Qui c'était ?

Lanie [revient avec un colis] : Une livraison.

Beckett : De qui ?

Lanie : Ah, voyons ça. [Elle ouvre la carte accrochée au carton] "Bi, bidiba, bidibouh"

Beckett : Cendrillon ! Ca vient de lui !

Lanie : Oh je t'en prie, c'est qu'une robe ! Bon, ouvre moi cette boîte en vitesse !

Beckett : Oh, je savais qu'il était arrogant, mais ça, oui ça franchement, c'est vraiment... [Elle ouvre la boîte] Oh...

 

[Appartement de Castle : Beckett, Martha, Alexis et Castle]

Martha [ouvre la porte et découvre Beckett dans une magnifique robe] : Oh, ce que c'est chic ! Totalement éblouissant ! Entrez, entrez ! Oh attendez, attendez ! [Elle s'éloigne, Alexis et Castle arrivent]

Alexis : Vous êtes superbe !

Beckett : C'est vrai ?

Castle : Oui ! Vous êtes très en beauté lieutenant Beckett.

Beckett : Merci Castle.

Martha [revient et accroche un bijou autour du cou de Beckett] : Voilà, j'ai été nommée pour un Tony une fois, et je...

Beckett : Oh non, Martha je ne peux pas !

Martha : Oh si vous pouvez ! Laissez-moi faire. Oh c'est parfait, c'est parfait ! Où allez-vous tous les deux ce soir ?

Beckett [alors que Castle s'agite dans tous les sens pour lui faire comprendre qu'elle doit se taire] : Euh... on doit aller... au Waldorf. [Castle est dépité]

 

[Devant le Waldorf : Beckett, Castle, Ryan, Esposito et des journalistes]

Esposito : Ces mecs donnent dans la fraude fiscale, c'est évident, pas dans les bijoux volés.

Ryan : Ouais, et ben... [en voyant Beckett et Castle arriver] les apparences sont parfois trompeuses. [Alors qu'ils passent devant eux] Très classe !

Esposito : La robe est pas trop serrée, ça va ?

Beckett : Je te la prêterai Esposito, mais faudra pas l'agrandir comme l'autre !

 

[Waldorf : Beckett, Castle et le maire]

Castle : Un petit sourire !

Maire : Ricky ! Ricky ! Pourquoi vous ne m'aviez pas dit que vous veniez à cette soirée, je serais passé vous prendre !

Castle : Oh, mais ce n'était pas prévu. Monsieur le maire, je vous présente le lieutenant Kate Beckett, Kate Beckett vous connaissez le maire.

Maire : Alors voici le lieutenant Beckett.

Beckett : C'est un honneur, monsieur le maire.

Maire : Oh je vous en prie, appelez-moi Bob ! Rick, elle est encore plus jolie que vous le disiez. Excusez-moi une minute [Il s'en va]

Beckett : Vous avez parlé de moi à "Bob" ?!

Castle : On joue aux cartes ensemble. En plus, c'est vous le sujet de mon prochain roman ! Je vais vous chercher à boire.

Beckett : Oui, cocktail maison. Des litres de cocktail [Il s'apprête à y aller] Non, je suis en service donc de l'eau.

Castle : Oui ! Bien sûr. [Au serveur] Pourrais-je avoir s'il vous plaît 2 cocktails maison sans glace mais avec 2 belles olives ?

Rachel [l'interpelle: Richard ! Bonsoir, Rachel Maddox, on s'est parlé au téléphone.

Castle : Oh, merci infiniment pour les billets d'entrée !

Rachel : Merci pour le livre dédicacé qu'on va vendre.

Paul : Ca m'intéressait, mais c'est un petit peu au-dessus de mes moyens !

Rachel : Mon petit ami, Paul Reynolds, l'un de vos plus grands fans.

Castle : Ca fait toujours du bien d'en avoir un ! [Beckett les observe, et se fait aborder par une femme]

Ruthie : Ne vous en faites pas, ce n'est que Rachel. Elle est chargée du développement, elle ne s'intéresse qu'à son compte en banque, si on peut dire. Ah, je m'appelle Ruthie.

Beckett : Euh Kate, je m'appelle Kate, c'est un plaisir. Vous travaillez pour l'association ?

Ruthie : Non, non non. Mais je suis un peu dans le circuit. Traitement du cancer, retrait des mines. Vous savez quelle est la meilleure cause ? Ce projet avec, comment dit-on, celui avec les lèvres ? On y croise toujours plein de chirurgiens esthétiques, des tas de gros poissons !

Beckett : C'est vrai ?

Ruthie : Oh, mais ça ne vous concerne vraiment pas. Vous avez déjà un gros poisson au bout de votre ligne. Accrochez-vous Katie, il parait qu'il est difficile !

Beckett : Qui, Castle ?

Ruthie : Bien sûr, ici des tas de filles ont essayé de l'attraper. Riche et irrésistible, on le surnomme La Baleine Blanche. [Beckett est bouche bée, puis sourit]

Rachel [plus loin, à Castle: On organise une soirée spéciale le mois prochain pour nos donateurs les plus généreux, on va dévoiler les plans de la nouvelle salle de répétition, si vous êtes libre venez avec Alexis, ça nous fera plaisir.

Castle : Vous connaissez ma fille ?

Rachel : On met un point d'honneur à bien connaître nos éventuels donateurs. On peut comparer leurs centres d'intérêts à nos programmes. Beaucoup de vous demandent seulement à

faire des chèques, on veut que vous sachiez que votre argent fait vraiment la différence.

Castle [semble stupéfait] : Vous voulez bien m'excuser un instant ?

Rachel : Oui.

Castle [s'en va en courant] : Trop flippant !

Beckett [plus loin, au téléphone] : Personne ne correspond au portrait robot. Qu'est-ce que ça donne avec ceux qui arrivent ?

Depuis le parvis - Esposito : Rien pour l'instant. Eh, comment c'est à l'intérieur ? C'est un buffet ou les mecs font le service ?

Beckett : Un peu les deux. Et t'as vu personne qui... [Castle la prend par le bras pour l'emmener danser] Castle, qu'est-ce que vous faites ?

Castle : Désolé je ne connais pas d'autres façons de parler sans qu'on puisse nous entendre.

Beckett : Mais oui c'est ça !

Castle [danse avec Beckett] : Je viens de discuter avec la chef du secteur développement là-bas, elle semble être très bien renseignée sur ma personne.

Beckett : Ah, ce n'est pas la seule ! Vous savez qu'on vous surnomme la Baleine Blanche ?

Castle : La Baleine Blanche ? Pas Moby ?!

Beckett : Nan ! Elle est chargée du développement, elle se renseigne un peu sur tout le monde, peut-être que cette fille est une fouine mais ça n'en fait tout de même pas une criminelle.

Castle [observe Rachel] : Pourtant, vous devriez regarder à 2 fois. [Alors que Beckett est dos à Rachel] 2, 3 et on renverse ! [Castle renverse Beckett, mais alors qu'il aperçoit Powell, il oublie de la relever]

Beckett : Castle, aidez-moi un peu !

Castle : C'est Powell !

Beckett [Elle se retourne vers Powell: Le voleur de bijoux ?!

Castle [se rend vers Powell et Anne] : J'arrive pas à le croire ! Alors vous êtes de mèche ?

Anne : Ne me regardez pas, c'était son idée !

Castle : C'est gênant pour moi, mais vous m'avez eu. Le vin, le fromage, le code de conduite... et là vous me faites passer pour le dindon de la farce !

Powell : J'ai simplement cherché à m'amuser un peu.

Castle : Quoi, vous vous amusez comme ça ?

Beckett : Castle, qu'est-ce qui se passe ?

Castle : Ils sont de mèche tous les deux, ils ne veulent pas l'admettre.

Anne : Je suis désolée, pour moi ce genre de choses n'étaient pas si importantes !

Castle : Pas si... ?! Deux personnes sont mortes !

Anne : Mortes ? Mais de quoi est-ce qu'il parle ?

Powell : Oh, sois sérieux enfin Rick ! Tu as cru qu'on était...

Castle : Alors, qu'est-ce que vous avez mis au point ?

Rachel [sur la scène] : Merci à tous d'être venus ce soir. Maintenant il est l'heure d'ouvrir grand nos coeurs. Alors que débute la mise aux enchères de pièces incroyables pour l'une de nos plus grandes causes. Pour ouvrir les enchères, merci de faire un triomphe à Martha Rodgers !

Castle [à Powell] : Qu'est-ce que vous avez fait ?

Powell : La vengeance, c'est pas mal !

Martha : Merci pour cet accueil chaleureux. Le premier objet mis en vente est un exemplaire dédicacé de Tombe la neige, écrit... et bien par mon fils ! Il est là, lève la main chéri que tout le monde te voit ! Il est beau non ? Mon fils encore célibataire ! Et en prime, le gagnant des enchères aura droit à une soirée de rêve en sa compagnie ! [Beckett est très amusée, contrairement à Castle] Voilà mesdames, je ne peux pas faire mieux. Pour le reste, à vous de jouer ! Très bien, je peux avoir un prix de départ ?

Femme : 2500 !

Martha : 2500 pour cette magnifique femme en bleu, merci beaucoup. Qui a dit 3000 ici ? 3000 là ? Soyez pas timide ! [Un homme se lève] Nous avons un enchérisseur ? Oh, c'est mignon ! Aucun problème, nous avons les idées larges !

Femme : 4000 !

Martha : Bon, on arrive à 4000. Allez mesdames, relevez le défi, c'est l'homme le plus intelligent...

Powell : Maintenant, nous sommes quittes.

Castle [à Beckett] : Ecoutez, j'ai les moyens, allez-y, vous payez... et je vous rembourse après !

Beckett [le sourire aux lèvres: Non, ça c'est hors de question !

Castle : Une minute, regardez, l'ami de la petite fouine.

Beckett : Et alors ?

Castle : Il est en train de prendre des photos.

Beckett : C'est ce que je ferais moi aussi, si j'avais un appareil !

Castle : Du public ? [Beckett redevient sérieuse]

Femme : 7000 !

Martha : 7000 dollars, une fois, deux fois, adjugé à 7000 dollars !

Esposito [depuis l'entrée, au téléphone] : Reynolds, Paul Reynolds.

Castle : C'est parfait, il repère tranquillement les bijoux et il se sert de sa petite amie pour établir le profil des victimes.

Esposito [les rejoint avec Ryan] : Oh, ça y est, Paul Reynolds alias Chad Nellis. Prison pour fraude, détournement de fonds, fraude fiscale, et vol qualifié.

Castle [en entrant à nouveau dans le palace, et alors que Reynolds discute] : Les affaires reprennent !

Beckett [sort son badge] : Paul Reynolds, vous êtes en état d'arrestation pour vol et pour complicité de meurtre.

Ryan : En route !

Castle : Où était votre plaque ?

Beckett : Top secret !

 

[Commissariat : Beckett, Castle, Ryan et Esposito]

Esposito : Et ben voilà ! Effraction, port d'arme, c'est un cran au-dessus pour ce gars là !

Beckett : Ce n'est qu'un petit soldat, et on veut son général.

Castle [remarque que Beckett s'est changée] : Où est passée la robe ?

Beckett : J'allais pas l'interroger habillée de cette façon !

Castle : Et bien, c'est ce qu'on espérait. [Esposito ne sait que dire]

Beckett : Rendez-moi ma chaise, Castle.

Castle : Oui...

 

[Salle d'interrogatoire : Beckett et Paul]

Beckett [montre le portrait robot] : Vous le connaissez ?

Paul : On s'est rencontrés en prison. Quelqu'un comme moi, mais les autres m'auraient fait ma fête en moins de 2 ! Il me protégeait dans la cour, ils avaient tous peur de lui, même les gardiens. Quand il est sorti, il m'a retrouvé je sais pas comment.

Beckett : Donc c'est lui qui a eu l'idée d'infiltrer l'association ?

Paul : Je voyais déjà Rachel à cette époque, je m'étais rangé, j'essayais de filer droit ! Mais il m'a dit que j'avais une dette envers lui.

Beckett : Et vous l'avez informé sur les riches donateurs ?

Paul : Tout ce qu'il voulait se trouvait déjà dans les dossiers, les noms et aussi les adresses. J'allais aux soirées, je prenais des photos de leurs bijoux et je lui filais avec les infos. Mais il en voulait toujours de plus en plus. Lieutenant, après qu'il a battu ce type à mort, j'ai dit que je voulais m'arrêter ! Mais il m'a dit que si jamais je le faisais, il me ferait toutes les choses auxquelles j'avais échappé en prison. Il les ferait à moi et à Rachel.

Beckett : Dites moi où je peux trouver cet homme.

 

[Devant l'immeuble : Beckett, Castle, Ryan et Esposito]

Beckett [dans la voiture] : Castle, en tant qu'amie je vous demande de ne pas quitter cette voiture, parce que votre jeu de flic d'opérette...

Castle : ... risque de me faire tuer, oui je sais.

Beckett : Ou de les faire tuer plutôt, et je ne peux pas avoir ça sur la conscience. C'est clair ?

Castle : Et si je veux faire pipi ? [Elle lui donne un gobelet et sort]

Beckett : Allez, allez, allez ! [Ils entrent dans le bâtiment]

Esposito [frappe] : Police, ouvrez, on a un mandat ! [Ryan défonce la porte, Beckett trouve les photos des bijoux]

Ryan : Son café est encore chaud, on a pas du le manquer de beaucoup !

Radio [dans la voiture, Castle entend la radio] : A toutes les unités, à l'angle de Douglas et la 114ème.

Castle [se met au volant et s'empare de la radio] : Ici le lieutenant Castle, à toutes les unités, annulez les renforts ce n'est pas utile. Ce salopard est à moi !

Esposito [dans l'appartement] : On dirait qu'on est au bon endroit. [Soudain, l'homme s'approche et s'enfuit en voyant Beckett]

Beckett [hurle en le coursant dehors] : Police, police ! Stop, plus un geste ! [Il parvient à les bloquer en fermant un portail] Par l'entrée principale !

[Castle chante à tue tête lorsque l'homme s'écrase sur le parebrise]

Homme : Merde ! [Il commence à regarder méchamment Castle, celui-ci actionne alors les essuis glace. Il le menace alors d'une arme] Sors de la voiture, allez !

Castle : Désolé, elle m'a dit que je devais rester dans...

Homme : ... sors tout de suite !

Castle : D'accord, d'accord d'accord, je sors oui, pas de problème ! [Il lui met un violent coup de portière dans la tête, et les deux hommes se battent alors au sol. Beckett écrase la main du suspect lorsqu'il tente de récupérer son arme]

Beckett : Oui, essaie, il faut que je m'entraîne !

Esposito : On l'a, debout !

Castle : Je vous jure que j'ai essayé de rester dans la voiture. Il m'a frappé au visage !

Beckett : Oui j'ai vu ça !

Castle : Ca, "essaie faut que je m'entraîne", c'est vraiment un classique ! [Il se remet à chanter]

Beckett : Castle !

Castle : Oui désolé.

 

[Appartement de Susan Delgado : Beckett et Joanne]

Beckett : Les autres bijoux sont des pièces à conviction, mais quoi qu'il en soit, rien ne nous empêche de vous rendre ceci. [Elle lui donne le médaillon]

Joanne : On arrive à oublier ?

Beckett : Ca non. Mais un jour en vous réveillant, vous découvrirez que ça ne vous fait plus souffrir. En tout cas, c'est ce qui m'est arrivé.

Joanne : Merci lieutenant Beckett.

Beckett : Je m'appelle Kate. Si vous avez besoin de parler... [Elle lui donne sa carte, émue, et s'en va]

 

[Appartement de Castle : Alexis, Martha, Beckett et Castle]

Martha [arrive dans la cuisine avec Beckett] : Nous avons de la visite.

Beckett : Oh, superbe le cocard !

Castle : Oui c'est vrai. Allez venez vous asseoir !

Beckett : Oh non, je viens seulement rendre le collier de votre mère.

Castle : Vous m'avez sauvé la vie, alors je tiens à vous faire une omelette.

Beckett : Non merci, je dois y aller.

Martha : Allez, allez vous asseoir là bas Kate, et racontez-nous la soirée d'hier. Nous n'avons entendu que sa version !

Beckett : Très bien. Oh, je commence par le tapis rouge, peut-être ?

Alexis : Oui, s'il vous plaît.

Beckett : Alors...

[Castle's Apartment: Castle, Alexis and Martha]

[Plays the piano while Martha Castle and Alexis make fencing]

Castle: You've come to Nottinghal ounces too often.

Alexis: After today, There'll Be No Need for me to come again!

Castle: You've been holding out on me, Sir Robin. I hear you like a boy.

Alexis: I Knew she'd tell.

Castle: So, Who is he?

Alexis: His name is Owen. He's in my poetry class. Very shy and very sweet. Hey!

Castle: Keep your guard up.

Alexis: Then do not distract me.

Castle: Does he know how feel about Him?

Alexis: No.

Castle: Why not?

Alexis: Hey!

Castle: Because I do not even know how I feel about HIM.

Castle: Yes! Very nice! [Castle's mobile rings. Responds he] Hello?




[Crime scene: Beckett, Castle, Ryan, Esposito and Lanie]

Ryan: How Many Bones THEY DID Have to Get Her to break in there?

Lanie: Will not Know Till I Get Her back to the lab. [Sneezes Ryan] Do my crime scene contaminated site.

Ryan: Sorry, It Must Be The Feathers.

Policeman: Beckett's here.

[Will Ryan join Beckett and Castle]

Ryan: No Sign of Forced Entry, The Same as The Others.

Beckett: Looks like our Home Invasion Crew Went for a four-peat.

Ryan: They're stepping up Their game, Becoming more violent.

[Ryan sneezes]

Beckett: Bless you.

Castle: Bless you. Jinx

Beckett: What's Wrong With Him?

Esposito: Goose down. He's allergic.

Castle: I'm sorry. Under the Time-Honored rules of jinx, you're Not Allowed to Speak Until I release you.

[Ryan sneezes]

Castle: Bless you!

Beckett: Bless you! Reverse double-jinx.

Castle: I just, I ...

Beckett: Castle Mouth Shut Until I release you. Thank you, Ryan. So What Do We Have?

Esposito: That's Joanne Delgado, daughter of Susan Delgado, the Victim. She Called To Say To Her mom good night, tonight only, Does not pick up mom. She Calls the doorman, doorman Comes Up, Find the door ajar, and ...

Beckett: And?

Esposito: Well, let's just say this one's definitely Beckett-flavored.

[Theys Enter the room]

Lanie: Blood spatter data and identify single GSW close range.

Beckett: You Can Still smell the cordite.

Ryan: I'll Have to take your word for it.

Castle: They shot and stuffed Her Her In The safe.

Esposito: Better Than The Last One. Theys beat the guy to death.

Beckett: None Of The Neighbours Heard gunshot?

Esposito: Must be heavy sleepers.

Castle: No, They Used The Pillow as a poor man's sound suppressor. [Beckett clears his throat] Yeah, yes, I broke The Jinx. I will buy you a soda.

Beckett: Anu shell casings?

Lanie: None.

Beckett: Probably Used at revolver.

Lanie: And a bolt cutter.

Beckett: Her wedding ring. She didn't want to give it up and So They pinished Her For It. Husband?

Esposito: Passed A Few Years Ago.

Castle: In a building like this? This part of town? You'd think she'd Be safe. No pun intended. How Often Are People Killed in Neighbourhood like this?

Beckett: Same as anywhere else in Castle. Just the ounce.



OPENING



[Commissioner Beckett, Castle, Ryan and Esposito]

Castle: Each Of The robberies Took place in a different part of the City.

Beckett: A different high-end part of the City.

Esposito: Wall safes and high-end jewelery. These guys cam in Knowing EXACTLY What They Were gonna find.

Castle: Well, There Must Be a pattern, Something That Connects Them All. The first one WAS Three months ago?

Ryan: Central Park West. Bob and Linda Kesler Were Bound, Gagged and Beaten intruders Wore masks. Took Roughly 175.000 in jewelery.

Castle: Same MO is York Street?

Esposito: Yeah. Only, When Mr. Bruner Refused to open safe history, They Broke His wife's arms.

Castle: Wich Brings us to last night.

Beckett: They're getting bolder. They're escalationg Their violence.

Castle: Well, It Can not Be random. How Do They Know What's In The safes? "Safes". Is That a word? Is it "saves"? That can not be right.

Esposito: And you write for a living?

Beckett's Castle, the point.

Castle: The point IS, our Home Invaders Seem To Know About their year awful lot Victims.

Ryan: We've Compared insurance companies, home security vendors, events the kind of safes optometrist HAD Nothing's Been A game.

Castle: I'm just thinking, They Seem to Know Their targets so well, maybe THEY Actually Know Them.

Ryan: Maybe the victim's daughter Can Tell us.

[A Little Later. Beckett and Castle Asks Joanne Delgado.]

Joanne: Yeah, We Were closed. She Was My Mother.

Beckett: So you'd know Most Of Her Friends?

Joanne: Her friends? Yeah, I. .. aim

Beckett: Were There Any That You Had strong feelings about? Did not like, mabye? Someone Recently she is?

Joanne: No.

Castle: Did Any of Her Friends Have money problems?

Joanne: Monsters Broke Into Her place and Killed Her. Why Are You Asking About Her friends?

Beckett: Do you know Nelson, Janet Bruner for?

Joanne: No.

Castle: How about a Richard and Julie Pastori, gold Bob and Linda Kesler?

Joanne: Who Are These People?

Beckett: They're Victims of home invasion robberies Three previous. Robbers That We Were thonk Committed By The Saami people murrdered That Your Mother.

Joanne: What, There Were Others? I'm ... How long has this Been Going On?

Beckett: a few months.

Joanne: Months? What, and You Have not caught 'em yet?

Beckett: They didn't murder anyone Until last week. That's When I got this box, and Since Then, We Have Been Doing Everything We Can to ...

Joanne: No, I do not press-conference, Detective. All right? I work in public relations, So You Can Save Your speech, Because I Have Heard Them All. All right? I'm the One Who drafts of all airline crashes after That pathos and E. coli Poisoning. "Our hearts go out .. Our To The Victims' families." "Our hearts"? I mean, What Does That Even Mean? She Said That She Felt Like baking. She wanted me to come over, I Was to busy. I Was busy. And now she's dead.

Beckett: Joanne, listen to me. You're gonna want to play out Every possible scenario In the next couple of days. If only you'd been there. If only you'd come by. If only you did not work so late. And I'm telling you, it's not your fault. The ones to blame Are The Monsters That Murdered your mom. This Is not a speech. Iy's not a platitude. It's a promise. I am going to do Everything in my power to make sure optometrist Pay for What They did ".

 

[In the corridor: Beckett and Castle]

Castle: Pretty impressive, The Way You Handled Her Back There.

Beckett: I did not "handle" her and Castle. I just Told Her the Truth. Same thing I'm gonna tell The Other Victims home invasion.

Castle: Jinx oaid in full.

Beckett: It's the job, Castle.

Castle: You're short-selling, Beckett. Esposito and Ryan "could not manage That level of empathy.

Beckett: That's not true. Theys just save it for fantasy football trades.

Castle: Makes me think about Alexis. What Would she do if Something Happened to Me?

Beckett: Well, she Stiller Has Her mom, right?

Castle: Meredith is more "like a crazy aunt With A Credit Card. Of The Two Of Us, I'm the more responsible one. Pretty sad, is not it?

Beckett: Well, I would not worry about it too much, Castle. After all, only The Good Die Young. Listen, Freud. I Know What You're Trying to Do. You're Trying to get me to talk about my mom to see if You Can squeeze "any more for your pulp fiction.

Castle: "Pulp"? What I think you DO IS pulp? Listen, I Will Have You Know That The New York Review of Books, not The New York Times Book Review Mind you, The New York Review of Books That Said Derrick Storm is this generation's answer to ...

Beckett: That piece I read. And you Even Have to admitted That It's More than a little hyperbolic. So How Much Did you pay The Review?

Castle: A case of Chateauneuf du Pape, goal that's not the point. The point IS, you read The New York Review of Books?

Beckett: So many layers to The Beckett onion. However Will You peel 'em all?

 

[Commissioner: Motgomery, Esposito and Ryan]

Montgomery: Esposito, anything from The Other Victims?

Esposito: Beckett's The canvass downtown finishing. Purpose What we do know IS, tea and Keslers The Pastor Did not Know Each Other and Neither One of Them Knew The gold Bruneri Susan Delgado.

Montgomery: Well, So Much For The personal angle.

Ryan: Four luxury buildings, oven staff scores, weekends and got nothing. If I'm thesis guys, I got no incentive to quit now, either.

Esposito: Yeah, well, whoever They Are, They Have Some definitely righteous trade skill.

Montgomery: About That, forensics just cam back On The Delgado's place. THEY found brass shavings In The lock mechanism "On the front door.

Ryan: Brass shavings?

Esposito: They Used a bump key. Bad guys file a standard house key down, use a mallet Then THEY Into the drive to lock. Separating The tumblers like billiard balls.

Ryan: Dude, I know what a bump key is.
Esposito: No, you do not.

Ryan: The Hardware On The Delgado's door Was a high-end imports. No way a bump key Would standard work.

Esposito: No. Have to use They'd Something Special. Something your average mope Could rig.

Montgomery: What are you thinjing?

Esposito: Well, I busted this guy a while back. Specialised in Bump Keys. And he's not afraid to get a little blood on His paws, either.

Montgomery: Bump keys and violence. I like him already.

Ryan: Evan Mitchell.

Montgomery: Evan Mitchell?

Esposito: Yeah. You Know Him?

Montgomery: He has a legacy. His dad and granddad are historical legends in The Industry.

Esposito: Yeah, I was collared HIM jewel heist out there Forty-Seventh. He just did "a nickel upstate.

Montgomery: When Did Mitchell Get Out?

Esposito: Two weeks BEFORE OUR first heist.

Montgomery: Pick Him Up.

 


[Interrogation Room: Beckett, Castle, Montgomery, Ryan and Esposito]

[Theys Mitchell Look Through The Glass]

Ryan: Say hello to little friend history.

Esposito: It was history in waistband When We Snatched Him Up.

Beckett: Serial numbers are scratched off.

Montgomery: Heavy Collerie one, light one belief.

Ryan: Amazing How Many Times a Guy Can Get Arrested wothout ever serving time.

Castle: He must have a pretty good lawyer.

Montgomery: But At What good he does.

Castle: Good Enough to Be perp?

Ryan: Why do you call them perp Always writers?

Castle: Is not thats what you call 'em?

Ryan: We Got A Whole Lot of names for 'em.

Montgomery: Yeah.

Ryan: Pipe-head, pissheadn ork, creep.

Esposito: Crook, knucklehead, Chucklehead.

Ryan: Chud, Trudi.

Esposito: Destro, skel.

Ryan: Skeki, slicko, slick.

Esposito: Mope.

Ryan: Sleestak.

Castle: Slow down, slow down.

Beckett: Suspects. We call 'em suspects.

Montgomery: I'm old school. I like dirtbag.

Castle: Classic.

[Castle and Beckett join Mitchell]

Beckett: Tell me about the gun, Mr Mitchell.

Mitchell: I'm not talking Without a lawyer.

Beckett: Why? You Guilty of Something?

Mitchell: Yeah, of not running fast Enough When Your boys showed.

Beckett: Where were you last night Between 5:00 and 9:00?

Mitchell: I did not do it.

Beckett: You Did not Do What?

Mitchell: Does not matter what. Wherever You Think I Was, I wasn't.

Beckett: So Where Were You, Then?

Mitchell: Happy hour, little neighborhood place, drinking Belfast Car Bomb With Some of my Westie pals.

Beckett: You Got That CAN anyone verify thats for me?

Mitchell: Yeah, I got about 30 or so poeple Who can. Conservative estimate.

Beckett: How come I got this crazy hunch That Most Of Those people dot record has lot like yours?

Mitchell: Well, I wasn't drinking tea at The Plaza. Look, you want more reliable Witnesses? Give me an hour or so. I'll See What I Can Do.

Castle: You Must Be pretty well-connected. Friends in high places?

Mitchell: Who's Mary With The manicure? I know HHE's not a cop, not With That haircut.

Castle: I'm Assisting In The Investigation Detective Beckett.

Mitchell: "Assisting". What's the matter, sweetie? You can not hack it out there alone?

Beckett: You want to play? [She Push the table Above] Let's play. I Got an ex-con with a gun and Two fresh killings just looking for a home.

Mitchell: You Can fich all you want, Detective. Smart fish do not bite.

 

[In the corridor: Beckett and Montgomery]

Montgomery: We can hold the gun we HIM, goal There's No Match with ballistics is Mrs. Delgado. and Without Other Evidence to link to The Other homicide HIM ...

Beckett: I'll find something, sir.

Montgomery: Not if history alibi checks out.

Beckett: Sir, it's just pots and kettles.

Montgomery: On the last robbery, Not the first. Mitchell WAS Being arraigned year Unrelated burglary is the Same Day this crew Struck. UNLESS you-can break His alibi is this one, he's a dead end.

 

[Booth sweat: Beckett and Castle]

Castle: You got to watch Those silhouettes. THEY CAN BE shifty little bastards.

Beckett: Do you mind? I'm Trying to concentrate.

Castle: Man, When I hit a wall, all I got's One of These little stress balls and Internet porn.

Beckett: Castle ...

Castle: Look, I get it, all right? You Made A Promise to daughter has to find Her mother's killer. Does not take Freud to see what's what. Goal you're gonna run up blind alleys Some Before You get out of the maze.

Beckett: Look, As Much as I Appreciate your folksy Dr Phil Aphorisms, I just want ...

Castle: Would not it be more of a challenge If They Were not standing still?

Beckett: Okay, Castle. You show me how it's done. [It Change The target] All yours. It's not a duel, Scaramouche. Here. To square off target. Feet shoulder-distance apart. Okay. Gauntlet your right fist in your left palm.

Castle: Shot too soon.

Beckett: Yeah, well. You Know, We Could Always just cuddle and Castle.

Castle: Funny. and a smile! Good.

Beckett: That's better.

Castle: You know, I came down to ask you if I Could Take Home Some of Those photos stolen property.

Beckett: Photos of the jewelery? Why?

Castle: I do not know, just Thought It Might spark Something. That's got to hurt.

Beckett: Tell you what. You could newt Any Of The Three In The 10-ring, and I Will You the files.

Castle: Yeah?

Beckett: Yeah.

[Castle Draw Two ball Right In The 10-Ring]

Castle: You're a very good teacher.




[Castle's Apartment: Castle, Alexis and Martha]

Alexis: Hello, Dad.

Castle: Hey. How Was Your Date With Owen?

Alexis: Dad, it wasn't a date. It Was A study group.

Castle: Okay, How Many In The Group?

Alexis: Just the two of us. Pilfering evidence again, I see.

Castle: Borrowing. thesis and are just copies. Insurrance companies like to Maintain photos of pieces like thesis for identification in box gets lost or stolen anythong.

Martha: Hello, Gorgeous! Where Have You Been All My Life?

Castle: You know, I'm thinking of Installing a new security system. Maybe Even a panic room.

Martha: Panic Room? What for? Panic attacks?

Alexis: Anyone comes, we'll beat 'em Off With swords. Gold pens, sincere They Are mightier.

Castle: No, I'm serious. I just want us to Be safe.

Martha: Life Is not Safe, Especially not in New York. Cranes collapse, air conditioners fall out of the sky. In the end, There's just a few "short Years. The Most You Can DO IS make the Most of it knocks you down Before Something. "People living Deeply Have No Fear of Death."

Castle: Anais Nin? Mother, How Many of Those Have You Had? These Are pretty incredible pieces. You Would not use a normal fence for argument. You'd Need Someone With impeccable taste, Someone Who Appreciated Their value, Someone Who HAD high-end buyer connections.

Martha: Powell. Now, There Was a Man, and You Had to ruin it.

Alexis: Who's Powell?

Castle: That Was years ago. I'm sure he's forgotten all about That.

Alexis: Who's Powell?

Martha: "Forgotten"? Forced Into You rettirement HIM. You Ruined His Life. He Threatened to slit your throat.

Alexis: Dad, who's Powell?

Castle: You Remember That character of mine, Bentley Silver?

Alexis: The jewel thief in Storm Rising?

Castle: Yeah, I kind of HIM is based Powell.

Martha: "Kind of? You Stole the man's Entire Life. And Then your father, genius That He Is, In The acknowledgments Thanked HIM, Completely cover blowing history.

Castle: Yeah, He Can Still Be mad. I'm gonna go see HIM.

Alexis: Dad!

Castle: No, I'll be okay. Do not worry. I think it'll be fine.

Martha: If He Does not slit your throat, Tell Him he Owes Me An Evening at Le Cirque.

Alexis: Dad? Dad.




[Powell's Apartment: Castle and Powell]

[Castle Looks Into the apartment and found The Stolen items. Powell arrived at the Same Time from behind and hits]

Powell: I've been waiting long time for this, Castle.

[A Few Minutes Later]

Powell: What can I say, Rick? You Really Had It Coming.

Castle: Yes, I did. Thanks for not killing me.

Powell: The carpet's an ancient Turkish, mid-1600s. Nlood stain on it would've beens a disaster. Beside, I Was ready to retire. Being A Ghost Is a young man's game.

Castle: good to see you again, old friend.

Powell: And you're well, dear boy. Tell me, How Is Martha?

Castle: Still a one-woman show In Search Of An audience. She says you owe Her An Evening at Le Cirque.

Powell: And What Do I owe to The Pleasure? You're not planning a sequel, I hope. What's this?

Castle: Jewellery Stolen From That rash of home invasions.

Powell: So very lovely!

Castle: I Was wondering if anyone's Tried to fence 'em.

Powell: I've heard nary a whisper of Anything in this range.

Castle: The police are holding a guy named Mitchell.

Powell: Have not Had the pleasure.

Castle: Anything special about thesis, THEY Have Anything in Common?

Powell: These Are Hardly everyday wear. I guess one dusts' em off for That very special occasion.

Castle: So, Then, How Did They Were o thieves know there?

Powell: Seeing comes before wanting, Rick. Thesis chaps May acually live and move Among Their Victims Through Their World.

Castle: Anything else special about 'em?

Powell: Without seeing The Scene Of The Crime, anything more Mother Would Be speculation.

Castle: Well, The crime scene's all locked and sealed. I do not think I Could get you in There.

Powell: Let That Be The Least Of Our Concerns.

 

[Crime scene: Castle and Powell]

Castle: You do not SEEM out of Practise.

Powell: Just like riding a bike.

Castle: Our Used a bump key thieves.

Powell: This new generation. How utterly vulgar. Rick, you didn't tell me THEY put Her in The Safe.

Castle: What's the Significance?

Powell: The significances is it's Unnecessary. It's brutal for brutality's sake. This Used To Be a gentleman's game. We Were like ghosts. We could "walk through walls disappear and Simply. Did this purpose whoever, they're more like vampires. Taste of the Blood Makes' em feel alive. The thesis arent fate of a fellow chaps in my line of work Would care to Meet by chance in the dark.

Castle: How Often Does That Happen?

Powell: More Often Than You'd Think, Actually. Ours Is A very small community.

Castle: And Then What?

Powell: In my day, We'd come to Usually Some sort of agreement year. You see, There Was A code of conduct Among professionals.

[THEY Heard a noise. Look to the castle door and When He Turned Powell has Disappeared]

Castle: Powell. Powell!

Beckett: Castle?

Castle: Hey! What's going on?




[Commissioner Beckett and Castle]

Beckett: You Brought a thief to a crime scene?

Castle: It was very helpful.

Beckett: It was criminal trespassing.

Castle: Tomato, tomato.

Beckett: Tell your friend to keep up history Disappearing Act, & the next time you show up at a crime scene without me, I'll show you how my Taser works.

Castle: Promise? So, Why Were you there?

Beckett: Seeing If There's Anything I missed. So?

Castle: So?

Beckett: Was there?

Castle: Did Mitchell make lease yet?

Beckett: Paperwork's not done yet. I'm holding him out of Spite.

Castle: I want to talk to HIM.

Beckett: Why? We Already Know He Was not Involved.

Castle: Something Powell sai. I think Mitchell knows more Than he's saying.

Beckett: And What Makes You Think He'll share it with us?

Castle: Not us. Just me.

 

[Mitchell's cell: Castle and Mitchell]

Mitchell: So what are you, a forensic psychiatrist? Some kind of profiling?

Castle: Actually, I'm a writer.

Mitchell: Embedded reporter, huh? What, you gonna make me famous?

Castle: Not that kind of writer. I'm a novelist.

Mitchell: Yeah? Anything That I Might Have Heard Of?

Castle: Storm's Last Stand? Storm Season?

Mitchell Derrick Storm?

Castle: Yeah.

Mitchell: I love that guy. Why the hell did "You Kill Him?

Castle: It's a long story. But I'm Working On A New One, and I got to tell you, it IS very cool. But I want to Get the details right.

Mitchell: They never get the Details right, not in books, movies. Theys Always write us as clowns and thugs. THEY never stop to think That Maybe we got mortgages, families ...

Castle: Exactly. Okay, so, In the new book, it's about this crew of home invaders, based On The crew we're looking for right now. I got this one scene WHERE a guy just like you guys thesis runs into by accident in the middle of a job.

Mitchell: Would not Happen To Me. " I'm not doing residentials. Not at least Until You Catch These Guys. These guys are dark.

Castle: What, You Know Them?

Mitchell: Their shot-caller cam Into the bar A Few months back, looking to put together a crew. Wanted to bring me there. Said He Had Eyes inside, working up scores For Him, feeding Him The Glengarry leads, itms, names, addresses. Said Needed That All he WAS one of my bump keys.

Castle: Did you give it to Him?

[Beckett and Motgomery are about to Listen to the talk-through a microphone]

Mitchell: Yeah, I Gave It To HIM. Aim just to get rid of HIM. I wasn't about to join crew history.

Beckett: I'll be damned.

Castle: Why not?

Mitchell: Like I Said, These Guys Were dark. [It returns the Side of Castle] and I'm a tow-minute man. In and out, that's my one hard and fast. Goal this sadistic whack job? Said he liked to Play With His Food Before He ate it.

Castle: All right, this ... This shot-caller, if I put HIM in the Book, I want it to feel authentic. How Would you describe Him?

 

[Commissioner Beckett, Castle and Joanne Delgado]

[Beckett shows a sketch Joanne]

Joanne: This is the Man Who Killed Her?

Beckett: We think so. We Believe he HAD May Have More Than Just a passing relationship with Your mom, and he Could Be Anyone, a waiter, dog walker, doorman, personal trainer.

Joanne: No, I do not Recognise HIM. Maybe one of the Other Victims knows.

Castle: Your mom wear jewelery Often?

Joanne: No, just to special events.

Beckett: What kind of special events?

Joanne: Fashion show last year. Gallery openings, fundraisers. My Loved Her mother causes. Opera companies, environmental groups.

Castle: "Eyes inside."

 

[Commissioner Beckett, Castle, Ryan and Esposito]

Ryan: Why are We Doing this, again?

Beckett: Well, According to Mitchell, The shot-caller Who Wanted The bump key Someone HAD HIM feeding inside information about o Victims.

Castle: And Powell says the pieces of jewelery Being Stolen Are The kind you save for special occasions.

Ryan: Special occasion like a charity event.

Esposito: So We Find an organization That All Victims Of Our Supported ...

Beckett: And We find o guy.

Esposito: Both Delgado and Pastori Gave To The Manhattan Opera Scociety.

Beckett: But not The Last Two Victims.

Ryan: I Got That Donated Three families to AIDS America, Delgado, Briner and Kesler.

Castle: But not Pastori.

Esposito: Maybe Pastori Was a guest of one of the Other Three Victims.

Beckett: No. None Of The families Knew Each Other.

Castle: Wait a second. "M.A.D.T." That's the Metropolitan American Dance Theatre.

Beckett: Metropolitan American Dance Theatre.

Esposito: Metropolitan American Dance.

Ryan: M.A.D.T.

Castle:That's the nonprofit are Profiting from invaders.

Beckett: Find out who's in charge, and how I Can Find Them.

Ryan: Right on.

 

[M.A.D.T.: Beckett, Castle and Anna Greene]

Beckett: There she is. Anna Green, company's director.

Castle: She Can invade my home anytime.

Beckett: Yeah, well, if she's in on it, she's doing it Purely for kicks. Tewtile heiress. No record, and clean DMV.

Green [Is One Of Her employed]: The white centerpiece go on the Angel Tables. Red centerpiece go on sponsor tables.

Beckett: Ms Green, I'm Detective Beckett, and this is ...

Green: Ricky? Ricky Castle? Perfectly Awful Things I've heard about you from my friend Cheney.

Castle: Cheney ...

Green: Tall brunnette, aftermarket nose.

Castle: Cheney, of course! How Is Cheney?

Green: I hear she's a great scandam in San Moritz. And you?

Castle: Currently Between scandals, Actually.

Green: You Are not Two ...

Castle: Not yet.

Beckett: No. Never. In Fact, Here Is Ricky Assisting Me With a homicide investigation.

Green: How exciting.

Beckett: Yes, and it Involves your organization.

[A Few Minutes Later]

Green: All of Our go-through year employed extensive background check. I Can assure you, none of em are Involved.

Beckett: I'm still gonna need a list of the Employee Who HAD access to donor records.

Green: Of course. Detective, I'm Sure This Is All a coincidence.

Beckett: Unfortunately by, I'm not, and that's why I'm gonna need a copy of your donor list.

Green: That May Be A Problem. The People Who Give Publicly, they're not following year. Some of Our Donors aim Their cherish anonymity. We're contractually obligated to proctection That.

Beckett: What About Their Lives? Do Your Donors Those cherish "as well?

Green: I assure you, my Office Will contact EACH of Them and Them To The alert status.

Beckett: I'd really like to touch 'em myself.

Green: I'm sorry, Detective, my hands are tied to. If you want my confiential donor list, you're gonna need a short order.

Castle: Awkward.

 

[Commissioner Beckett, Castle, Ryan and Esposito]

Ryan: We ran Employees and Volunteers. Have none priors gold records. Hello? What's she doing?

Esposito: Writing affidavit for a year short order.

Castle: That No One Is Going to sign. Did You See That list of board members? Half the judges are in town on it.

Beckett: What am I Supposed to do? Someone else just let die?

Castle: Hey, you SEEM a little stressed. Hey, You Know What You Need? A Night Out On The Town.

Beckett: A what? [He released Two Tickets from history jacket] What are Those?

Castle: The Gateway to Another World.

Beckett: Castle.

Castle: They hold a fundraiser oven year. The last place one Took a week Began Before the robberies.

Beckett: No.

Castle: It is perfect. You Do not Have to ask Who are The Donor, Because They'll all be there, wearing Their jewelery.

Esposito: If the Employee and Volunteers are clean, Then o perp ...

Castle: Skell.

Esposito: ... Could Be Working the party.

Ryan: And We Can Work the door.

Castle: So, it's Settled. Pick me up at 8:00? It's a black-tie event. That's not a problem, is it?

Beckett: No.No.

 

[Beckett's apartment: Beckett and Lanie]

Lanie [Beckett shows HER dress]: No, no. That One Goes to the thrift store. [She showed HIM Another] Karma Chameleon!

Beckett: The girl at Saks is in. Said fluorescent.

Lanie: Well, Then She Was it commission.

[She showed HIM Another]

Beckett: Too showgirls? [She throws dresses] You know what he's Trying to do? He wants to humiliate me. [Is sounded at the Door] Lanie, can you get that, please?

Lanie: All right. But You Better Not Be wearing your prom dress when i get back.

 

[Castle's Apartment: Castle, Alexis and Martha]

Alexis: My Dad nervous for a date?

Castle: It'snot a date. It's an undercover operation. Would you,

Alexis: Yeah.

Martha: I Do not Know Why You Will not Tell Me Where The Party is.

Castle: Because you'll show up.

 

[Beckett's apartment: Beckett and Lanie]

Beckett: Who Was It?

Lanie: Delivery.

Beckett: from who?

Lanie: Let's find out. [She reads The Card] "Bibbity-bobbity-boo?

Beckett: Cinderella. It's from HIM.

Melanie: Oh, please. It's a dress. Now open it up, girlfriend.

Beckett: I Knew He Was Arrogant, this goal, then this is complete ...

 

[Castle's Apartment: Castle, Beckett, Alexis and Martha]

[Martha Opened The Door and Discoveries Beckett]

Martha: Stunning. Simply stunnong. Come in, come in.. On.Hang Hang on.

Alexis: You look incredible.

Beckett: Really?

Castle: Really. You clean up nice, Detective Beckett.

Beckett: Thank you, Castle.

Martha: I Was Nominated for a Tony ounce, and ... [She puts a collar around the Neck of Beckett]

Beckett: Oh, no, Martha, I Could not.

Martha: Yes, you can. Let me ... It's brilliant. So, where are you guys headed tonight?

Beckett: We're going to Waldorf.

 

[Waldorf red carpet: Beckett, Castle, Ryan, Esopsito]

Esposito: Man, These Guys look guilty of tax evasion, not home invasion.

Ryan: Yeah, well, Appearances Can Be Deceiving.

[See Theys Beckett arrives and Castle]

Ryan: Nice dress.

Esposito: Yeah, What of It There Is.

Beckett: I'd let you borrow it, Esposito, goal sterched you out The Last One.

[Once inside the Castle WAS going to see The Mayor]

Castle: Big cheese!

Mayor: Ricky! Ricky! Hey! Why Did not You Tell Me You Were gonna be at this shindig? I would've Given you a ride.

Castle: Last-minute thing. Listen, Mr. Mayor, I'd like to present to you Detective Kate Beckett. Kate Beckett, You Know The Mayor.

Mayor: So this is Detective Beckett.

Beckett: It's an Honour to meet you, Sir.

Mayor: Please, call me Bob. Rick, she's Even Prettier than you said. Excuse me a minute.

Castle: Of course.

[Mayor departures]

Beckett: You talk about me to Bob?

Castle: Yeah, we play cards together. Well, That, and You Are The subject of my next book. Can I get you a drink?

Beckett: Yeah, vodka. Lots of Vodka. But I'm on duty, so water.

Castle: Yeah. Vodka. [To server] Could I get very stiff vodka martini Two? Do not shake 'em, just swirl' em around a bit.

Sever: Coming right up.

....: Richard. Hi. Rachel Maddox. We Spoke On The Phone.

Castle: And thank you very much for getting me the tickets.

Rachel: Thanks for the Signed first edition for The Auction.

...: I had my eye on it, aim it's Probably too rich for my blood.
Rachel: My boyfriend, Paul Reynolds. He Is a huge fan.

Castle: Always nice to meet a fan.

[Beckett looks Castle When A Woman Comes to talk]

Woman: Do not sweat it. That's just Rachel Anne's Head of Development. She's history only after money, so to speak. I'm Ruthie.

Beckett: I'm Kate. Nice to meet you. Do You Work for the charity?

Ruthie: No. No. But I am On The Circuit. You know, breast cancer, land mines. You Know What One Is The Best? That project, What do you call it, The One With The lips? There are a lot of plastic surgeons There. Records in a barrel.

Beckett: Really?

Ruthie: You Need Not that any help from me. I see you've got a big one on the line. Settle in, Katie. I hear he's a fighter.

Beckett: Sorry, Castle?

Ruthie: Most Of The Girls on the land register to Have Tried to HIM. Rich and handsome. We Call Him the White Whale.

[Side of Castle]

Rachel: Listen, we're Having a little gathering next month for Our top donor. We're going to unveil plans for a new rehearsal space. If you're free, We'd love for you to come and Alexis.

Castle: You know my daughter?

Rachel: We make a point to Know As Much as We Can About our potential donor, So We Can Match Their Interests woth o programs. So many places just ask you to write a check. We Want You to Know That Your Money Is making a difference.

Castle: Would you excuse me for just a second?

Rachel: Sure.

[He goes]

Castle: So creepy!

Beckett [has a headset] o negative is anyone matching sketch. How Are We doing it vendors and staff?

Voices Esposito: No red flags yet.

[Before entry]

Esposito: Hey, so what's it like in there? Is it a buffet, or Passed hors d'oeuvres?

[Inside]

Beckett: Both. Hey, Have You Seen ... [Castle Takes His arm] Castle, What are you doing?

Castle: Sorry, This Is The Only Place I Knew We Could not Be Overheard and talk.

Beckett: Sure, it is.

Castle: I Was Just Talking To The Head of Donor Development Over There. She Seems To Know Year awful lot about me.

Beckett: She's Not The Only One. Did you know an optometrist you call the White Whale?

Castle: The White Whale? Not Moby ...

Beckett: No. She's in Donor Development. It's Her Job to know about you. Beside, She Does not strike me as a criminal mastermind.

Castle: Still, I think We Should Take a second look. Two, three, dip.

[He Sees Green with Anna Powell]

Beckett: Castle? A little help.

Castle: It's Powell.

Beckett: The jewel thief?

[Needless to Powell]

Castle: I do not believe this. The Two of you are in on it?

Green: Do not look at me. It Was His Idea.

Castle: You Really Had Me Going, didn't you? The wine, The Cheese, the code of conduct. and here you are, making me look the fool.

Powell: I just wanted to Have a bit of fun.

Castle: Fun? What You're Doing you call fun?

Beckett: Castle, what's going on?

Castle: They're in on it together. They've all Admitted to it.

Green: I'm so sorry. I Had No Idea It Was Such A Big Deal.

Castle: Big .... Two people are dead.

Green: Dead? What's he talking about?

Powell: Good Lord, Rick. You didn't think ...

Castle: Then What Were You Two whispering about?

Rachel [On the Scene]: Thank you all for coming tonight. And now, it's time for all of us to open Our Hearts As We Auction Off Some pf the City's finest items for One Of The Finest causes. To Start the bidding, please welcome Martha Rodgers!

Castle [to Powell]: What have you done?

Martha: Thank you very much ...

Powell: Just a little payback.

Martha: ... for That warm welcome. The item is firstt Is A list o Signed first edition of Storm Season, written by, well, by my son. There he is! Wave, darling, so everyone Can See You. Is not he handsome? My still-single sound, ladies. So, as a special bonus, The Winning Bidder Will Receive aussi year enchanting evening in company history. All right, ladies, that's The Best I Can Do. The rest is up to you. Okay, do We Have Year opening bid?

A woman: 2,500!

Martha: 2,500, Beautiful Lady in Blue. Thank you so much. 3.000 Do We Hear? 3.000? Girls, do not be shy. We Have A gentleman bidder. And he isn't attractive? Oh, my goodness! Are not We broad-minded?

Another Woman: 4,000!

Martha: There w Have It. 4,000. All right, ladies. The gauntlet is down. And this is ...

Powell: Now we're even.

Castle [to Beckett]: Lookk, I Have Money. Anything you pay, I'll pay you back.

Beckett: Not a chance in hell, Castle.

Castle: Hey, look. There's donor girl's boyfriend.

Beckett: So?

Castle: So he's Taking Pictures.

Beckett: So? Would I, too, if I had a camera.

Castle: Of the crowd?

A woman: 7,000!

Martha: $ 7,000. Going once, going Twice, sold for $ 7,000!

[Before entry]

Esposito: Reynolds. Paul Reynolds.

Castle: It's perfect. He IDs The Jewels, And Then His girlfriend's research uses to build profiles On The Victims.

Esposito: Yo. Yahtzee. Paul Reynolds, AKA Chad Nellis. He's there Served check fraud, embezzlement, forgery and grand larceny.

Reynolds [to hold a woman]: Now, it Does No Good To Be coy. I've seen The Looks You've Been Throwing myself all night.

Castle: Shopping, are we?

Beckett: Paul Reynolds, you're under arrest of theft and one suspiction conspiracy to commit murder.

Esposito: Let's go.

Castle: Where Was The badge?

Beckett: Do not ask.



[Commissioner Beckett, Castle, Ryan and Esposito]

Esposito: Yo, B and E, Firearms. Definitely a step up for this guy.

Beckett: He's just a foot soldier. We're looking for general history.

Castle: What happened to The Dress?

Beckett: You Did not Think I Was gonna interrogate HIM in it, Did You?

Castle: We Were Kind of Hoping.

Beckett: Out of my flesh, Castle.

Castle: Yes.

 

[Interrogation Room: Beckett, Castle and Reynolds]

Beckett: So You Know Him?

Reynolds: We put in Green Haven Prison. A guy like me? THEY know you would've eaten me alive in There. He purpose loocked out for me in the yard. They Were all afraid of HIM, events the guards. When he got out, he found me. I do not know how.

Beckett: So It Was His Idea to infiltraite The Charity?

Reynolds: I Was Already seeing Rachel At The Time. I mean, I Was Trying to go straight, to He Said That I Owed HIM.

Beckett: And so you just fed HIM all the top donor.

Reynolds: Everything he WAS Needed In The Already files, names, addresses. I Took photographs of All Their jawellery, it all could have been flash drive, goal he wanted more and more. Detective, after he beat that guy to death, I attacked him I wanted out. He Said That goal if I quit, do he'd Everything That he saved me from in jail. He'd do it to me and Rachel.

Beckett: Then Tell Me Where I Can find HIM.

 

[In Front Of The suspect: Beckett, Castle, Ryan and Esposito]

Beckett: Castle, as a friend, I am Asking you not to leave this because, Because your little act Hardy Boy ...

Castle: Is Killed gonna get me, I know.

Beckett: More like one of 'em get Killed, and I Can not Have That on my conscience. Understood?

Castle: What if I Have to pee?

[She Gives him a cup and she descended from The Car]

Beckett: Go, go, go!

[Once in front of The Apartment]

Esposito: NYPD! We Have A warrant!

[Ryan Breaks Down the door. THEY find photos and plans.]

Ryan: Look, coffee history. It's still warm. Must have just missed HIM.

[Side of Castle. A message on the radio Comes]

Castle: This is Detective Castle to all units. That's a negatory On the backup. This dirtbag's all mine.

[Side of Beckett, Ryan and Esposito]

Esposito: Looks Like We got the right place.

Beckett [Seeing the suspect] Police! Police! Stop! Police! Follow him out back!

[Castle Sings The Car When The driving suspect Fell To The windshield]

Suspect: Oh, God! Out of the car!

Castle: I. .. She Told Me, Actually, Ihave to stay in the ...

Suspect: Out of the for now!

Castle: Okay! Okay, okay! Here I come. No problem.

Suspect: Oh, God! Oh God.

[Castle Jumps is HIM. Theys fight]

Beckett: Go ahead. I Need the Practise.

Esposito: We Got HIM. Get up!

[She goes to Castle]

Castle: I Tried to Stay in the car. I really did ". He lint me in the face, you know.

Beckett: Yeah, I Saw That.

Castle: That, "Go ahead. I Need the Practice," That was classic.

[They Go and he starts to sing]

Beckett: Castle.

Castle: Sorry.

 

[Susan Delgado's apartment: Beckett and Joanne]

Beckett: The other pieces are still in evidence, I did not see The purpose in harm Returning this.

Joanne: How do you get over it?

Beckett: You do not. Goal one day, you'll wake up, and you'll find That you do not mind Carrying it around with you. At least, that's as far as I've come.

Joanne: Thank you, Detective.

Beckett: My name's Kate. If You Ever Need to talk. [She Gives Her HIM card]

 

[Castle's Apartment: Castle, Alexis, and Martha Beckett]

Martha: Darling, We Have A Visitor.

Beckett: Pretty butch, Castle.

Castle: I know, right? Come, grab a chair.

Beckett: Oh, no. I just cam to retuurn your mom's jewelery.

Castle: You saved my life. The least I CAN DO IS Some make you eggs.

Beckett: No, really, I Have to get ...

Martha: Nonsense! You sit down right here. Tell us all about last night. We've Only Heard historical version.

Beckett: All right. Shall I begin at the red carpet?

Alexis: Yes, please.

Beckett: So ...

Kikavu ?

Au total, 158 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

rooknroll 
03.01.2019 vers 17h

Dawsey400 
20.12.2018 vers 22h

Emi82 
02.11.2018 vers 17h

JeNetflix 
12.05.2018 vers 12h

ginabella5 
28.02.2018 vers 08h

Daisy2860 
10.02.2018 vers 17h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 6 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

On recrute et on recherche des volontaires pour rédiger des news pour l'Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Activité récente
Prochaines diffusions
Logo de la chaîne France 4

105 : Calcul glacial (redif)
Jeudi 17 janvier à 21:00

106 : La piste du vaudou (redif) à 21:40

107 : Crimes dans la haute (redif) à 22:20

Logo de la chaîne France 4

108 : Mémoires d'outre-tombe (redif)
Jeudi 24 janvier à 21:00

109 : Où est Angela ? (redif) à 21:40

110 : Double face (redif) à 22:20

Logo de la chaîne France 4

201 : La mort à crédit (redif)
Jeudi 31 janvier à 21:00

202 : Quitte ou double (redif) à 21:40

203 : L'enfer de la mode (redif) à 22:20

Actualités
[Seamus Dever] Titans est disponible sur Netflix!

[Seamus Dever] Titans est disponible sur Netflix!
Depuis hier, le 11 janvier, la série Titans, dans laquelle joue Seamus Dever, est disponible sur...

[Stana Katic] Absentia sera diffusée sur RMC story

[Stana Katic] Absentia sera diffusée sur RMC story
Alors qu'Absentia a été diffusée en novembre 2017 sur la chaine Altice Studio, les Français ont...

Concours d'écriture n°10 : À vos votes!

Concours d'écriture n°10 : À vos votes!
Cet automne, le quartier Castle vous a proposé son 10e concours d'écriture! Le thème portait sur les...

Le quartier change de décor!

Le quartier change de décor!
Le quartier aborde de nouvelles couleurs en ce début d'année. Comme la série célèbre cette année son...

Premier calendrier de 2019!

Premier calendrier de 2019!
Pour bien commencer l'année, les acteurs de Castle se sont mis sur leur 31 pour poser pour ce...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium

Nathan Fillion French Website

HypnoRooms

SeySey, Hier à 19:47

Bonsoir! Le quartier Suits fait peau neuve avec un tout nouveau design signé Locksley! Les avocats attendent vos avis

choup37, Hier à 21:15

Nouveau sondage sur Kaamelott

quimper, Aujourd'hui à 01:13

Le quartier Engrenages vous propose de découvrir son calendrier de janvier et de participer à sa PDM.

quimper, Aujourd'hui à 01:18

Vous pouvez aussi prendre connaissance de la date de diffusion de la saison 7 et commenter l'annonce de la saison 8.

quimper, Aujourd'hui à 01:20

Et commenter l'annonce de la saison 8. Avec tous les mots c'est mieux !!! [

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site