VOTE | 705 fans

#316 : Piégés (1/2)

 

Résumé : L'équipe enquête sur le meurtre d'un chauffeur de taxi retrouvé dans un entrepôt désaffecté, et dont la voiture a été pillée. L'homme, d'origine syrienne, était naturalisé Américain depuis peu. L'analyse des indices laissés dans le taxi mène Castle et Beckett à Fariq Yusef, leur premier véritable suspect, mais celui-ci leur révèle indirectement que l'affaire est d'une ampleur qui les dépassent. Ceci se confirme lorsqu'un élément conduit Castle et Beckett jusqu'à un garde-meubles qui leur réserve bien des surprises...
De son côté, Martha souhaite emmener Alexis pour un week-end entre filles, mais celle-ci n'est pas emballée par l'idée... 

 

Photos promotionnelles

Popularité


4.5 - 14 votes

Titre VO
Setup

Titre VF
Piégés (1/2)

Première diffusion
21.02.2011

Première diffusion en France
05.12.2011

Vidéos

Sneak Peek 1

Sneak Peek 1

  

Plus de détails

Réalisation : Rob Bowman
Scénario : David Amann

Distribution principale : 

Distribution secondaire: 

  • Alon Aboutboul (Fariq Yusef)
  • Matt Bushell (Leeman Jones)
  • Lochlyn Munro (Kevin McCann)
  • Adrian Pasdar (Agent Mark Fallon)
  • Bahar Soomekh (Nazihah Alhabi)
  • Victor Webster (Josh Davidson)
  • David Weidoff (Craig)

316 Piégé 1/2

 

[Bunker de décontamination : Castle]

[Une sonnerie retentie, deux hommes en combinaison antiradiation soutienne un homme qui se débat, c’est Castle. Ils le font entrer dans le bunker, Castle est terrifié]

Castle : Non, non, non attendez ! Revenez, dite moi au moins à quel point c’est grave ? [Ils referment derrière lui. Castle se retourne et voie Beckett qui est tout aussi terrifiée qui lui]

 

[36 heures plus tôt]

 

[Entrepôt, scène de crime : Beckett, Castle, Esposito et Lanie]

[Un homme de la sécurité trouve un taxi abandonné. Les policiers arrivent sur les lieux, tout comme Beckett et Castle]

Beckett [A Esposito] : C’est quoi ce taxi désossé ?

Esposito : Le type de la sécurité c’est posé la même question et puis il a trouvé le corps !

Beckett : Qui est notre victime ?

Esposito : Amir Alhabi, le chauffeur du taxi !

Beckett : Contact la brigade des vols de véhicule et fait recherché les pièces détaché qui ont disparu !

Esposito : C’est déjà fait ! [Ils entrent dans l’entrepôt]

Beckett : La victime avait de l’argent sur elle ?

Esposito : Ni sur lui, ni dans le taxi, tout indique qu’on l’a tué pour son argent et les pièces de sa voiture.

Lanie [Marquant quelque chose sur son dossier] : Non pas du tout mon bébé !

Castle : Euh !

Beckett [Chuchotant à Lanie] : Tu viens de l’appeler « mon bébé » !

Lanie : Oh, sérieux ?

Castle [Chuchotant] : C’est gênant !

Beckett : Tu as trouvé quelque chose d’inhabituel ?

Lanie : Et bien à première vue, l’heure du décès peut faire croire à un vol, il a été tué à 23h15 !

Castle : Quel précision, c’est très impressionnant !

Lanie : Sa montre c’est cassée quand il est tombé !

Castle : Fallait pas le dire, ça gâche la magie !

Lanie [Le regardant] : La cause du décès peut aussi faire croire à un vol, une balle de 9milimètre dans la tête mais il y a un truc qui colle pas, ses doigts [Montrant la main du mort] ont été brisé un par un !

Castle : Les chauffeurs de taxi planque parfois leur argent, on l’a peut-être torturé pour lui faire avouer  sa cachette !

Beckett : Je veux savoir d’où il venait et qu’elle était son dernier client avant de finir dans cet entrepôt !

 

[Commissariat : Beckett, Castle et Ryan]

Ryan [Arrivant près du tableau]: Amir Alhabi, un modèle d’immigration réussi. Arrivé en provenance de Syrie il y a 7ans, [Accrochant la photo de la victime sur le tableau] naturalisé en juin dernier. D’après le syndicat des taxis, il était propriétaire de son véhicule et de sa licence avec son cousin, Jamal. [Beckett est absorbée par son téléphone portable. Castle et Ryan la regarde intrigué]

Beckett : Euh, d’accord, le syndicat doit savoir ou était Amir, ils ont un système de localisation ?

Ryan : Seulement quand le conteur est allumé et Amir a éteint le sien à 22h02 !

Castle : Donc on peut pas savoir où il était allé avant de mourir ?

Ryan : En fait si on peut, Amir s’est abonné à un service de suivi par satellite. Ça permet de perdre moins de temps dans les bouchons et de savoir où on peut trouver des clients. [Beckett ferme son téléphone, le jette sur son bureau et est sur les nerfs] [Castle se questionne] Euh, enfin bref, après avoir éteint son compteur, Amir a roulé jusqu’à Washington Heights, [Beckett se lève] il s’est arrêté sans couper le moteur devant le 1600 sur St Nicolas Avenue pendant 6 minutes et ensuite il est allé à l’entrepôt.

Beckett : Bon d’accord, Washington Heights est un endroit plutôt dangereux en pleine nuit et s’il avait éteint  son compteur, il n’était pas là pour prendre un client !

Castle : Il s’est peut être fait braqué et on la obliger à aller à l’entrepôt !

Beckett : Envoi des patrouilles sur place pour savoir si quelqu’un se rappelle avoir vu quelque chose et en ce qui concerne son dernier coup de fil ?

Ryan : Il l’a passé à 22h10, à sa femme, Nazihah Alhabi !

Beckett : D’accord, allons-y !

Ryan : Il y a encore une dernière petite chose à propos de son téléphone, [Beckett enlève sa veste] Amir a ouvert une application « Bloc note » et il a écrit ça à l’intérieur. [Tendant une photo du téléphone à Castle]

Castle [Regardant] : Alors, C4121652, [Beckett regarde encore son téléphone] et il a écrit ça à peine une heure avant de se faire tuer ! [Castle note le numéro sur son carnet]

Ryan : C’est pas une plaque d’immatriculation ! [Beckett ferme son manteau]

Beckett : Essai de trouver ce que ça représente ! [Passant devant Ryan et se dirigeant vers la sortie]

Castle [Fière de lui] : Ca y est je l’ai, sept chiffres donc c’est un numéro de téléphone et le C est l’initial de la personne à qui il appartient !

Ryan : J’ai déjà tenté le coup !

Castle [Dégouter] : Avec tous les indicatifs de la région ?

Ryan : Ouai !

Castle : Intéressant, pourquoi pas…

Beckett [L’interpellant au loin] : Castle !

Castle : J’arrive ! [Partant la rejoindre]

 

[Maison des Alhabi : Beckett, Castle, Nazihah Alhabi et Jamal Alhabi]

Beckett : Mme Alhabi nous savons qu’Amir vous a appelé vers 22h, je peux savoir de quoi avez-vous parlé ?

Nazihah : Il m’a juste dit qu’il serait en retard, il voulait faire la sortie des théâtres à Broadway, pour prendre un peu plus de client !

Beckett : En réalité ce n’est pas ce qu’il a fait Mme Alhabi. Il a coupé son compteur et il est allé à Washington Heights. Ce quartier est connu pour être un repère de trafiquant de drogue et de prostitué alors…

Nazihah : Non, il n’aurait jamais fait ce genre de chose ! [Jamal lui tend un verre d’eau] Merci Jamal !

Castle [Prenant son carnet dans son manteau] : Il y avait une note dans le téléphone portable d’Amir, vous savez ce que ça peut vouloir dire ? [Tendant le carnet à Nazihah]

Jamal : C4121652, non mais je pensais qu’il était mort à cause d’un vol qui avait mal tourné !

Beckett : En effet oui, mais le moindre détail peut avoir de l’importance. Comment était-il c’est dernier temps ?

Nazihah : Inquiet… à propos de l’argent, Mollica notre fille avait besoin de se faire opérer, on a passé des moments très dur [Le bébé pleur] et elle ne connaîtra jamais son père. S’il vous plait, excusez-moi ! [Se levant et partant]

Beckett [Souriant] : Jamal vous étiez associé avec Amir ?

Jamal [Acquiesçant] : Hum, Hum !

Beckett : Comment allait les affaires ?

Jamal : C’est pas avec un taxi qu’on peut devenir riche mais on gagne bien sa vie. Amir conduisait et on louait la licence à d’autre chauffeur.

Beckett : On peut avoir leurs noms ?

Jamal : Euh, Kevin McCann et Dmitri Voldov !

Castle : Et vous vous ne le conduisiez pas ?

Jamal : Pour moi la licence du taxi était un investissement, je viens de créer ma boite, une société de transport !

Castle : Le syndicat délivre les licences au compte goute, ça doit valoir une petite fortune, alors qui va hériter la part d’Amir ?

Jamal : Elle est pour Nazihah, elle en aura besoin ! [Le téléphone de Beckett sonne]

Beckett : Excusez-moi ! [Décrochant] Beckett !

 

[Commissariat : Beckett et Esposito]

Esposito : On a du nouveau sur les pièces détachés volés, un type nommé Limon Jones, essayait de les refourgués chez un recéleur, les numéros de série corresponde à ceux du taxi !

Beckett : Et il est où ce Jones ?

Esposito : En salle d’interrogatoire !

 

[Salle d’interrogation : Beckett, Castle et Limon Jones]

Jones : Je vous dis que je les ai trouvé ces pièces détacher !

Beckett : Oui sur la voiture que vous avez désossé. On a un témoin qui affirme vous avoir vu sur les lieux alors soyez gentil, arrêtez de mentir !

Jones : Un témoin. D’accord, c’est bon vous avez gagné, je l’ai désossé !

Beckett : Après avoir tué le chauffeur !

Jones : Après avoir quoi ? Non, non, non j’ai tué aucun chauffeur de taxi, parce qu’il y avait aucun chauffeur !

Castle : Il a été abandonné dans l’entrepôt…

Beckett : Avec une balle dans la tête !

Jones : Et bien c’est pas moi ok, je trainais dans le coin. Je suis tombé que ce taxi vide et je me suis dit que c’était du gâchis, alors j’ai pris ce que je pouvais prendre.

Castle : Il était quelle heure ?

Jones : J’en sais rien, environ onze heure et quart, un truc comme ça !

Beckett [Se tournant vers Castle] : Oh !

Castle [A Beckett] : Ce serait pas pile à l’heure du meurtre !

Jones : Ecouter, j’ai jamais fait du mal à personne, je suis qu’un petit voleur de bagnole. C’est votre témoin qui a du faire le coup, c’est sur et maintenant il essaie de faire porter le chapeau à un innocent !

Beckett : On n’a pas de témoin !

Jones [Surprit] : Quoi ? Comment ça ?

Beckett : C’était du bluff !

Jones : Du bluff ?

Beckett : Oui !

Jones : Non !

Castle : Si elle a le droit, je suis surpris que vous ne soyez pas au courant !

Jones : Non, ce que je veux dire, c’est qui avait un type là-bas, je l’ai vu !

Beckett : Quel type ? Décrivez-le !

Jones : Je l’ai juste aperçu et il s’est sauvé dès que je me suis pointé. Mais il était là et il était en train de chercher un truc dans la tire !

Castle : Qu’est-ce qui vous fait dire ça ?

Jones : Ce qui me fait dire ça, c’est qu’il a massacré l’intérieur, il a bousillé les banquettes en cuir !

 

[Salle d’observation : Beckett, Castle, Ryan et Esposito]

Esposito : Vous croyez qu’il dit la vérité ?

Castle : Ce type n’a pas le talent nécessaire pour inventer une histoire pareil !

Beckett : Donne cette info à la scientifique et demande leurs de réexaminé le taxi.

Esposito : D’accord ! [Le téléphone de Beckett sonne]

Beckett [Regardant son correspondant] : Euh, désolé je dois prendre cet appel ! [Décrochant et partant vers son bureau, croisant Ryan qui veut lui parler] Pas maintenant Ryan !

Ryan : Euh…

Castle [A Esposito] : Qu’est-ce qui se passe avec Beckett ?

Esposito : Vous connaissez Beckett, elle dit jamais rien à personne ! [Il part]

Ryan [Arrivant et cherchant Esposito mais ne trouve que Castle] : Euh, ba alors voilà j’ai parlé à l’un des deux chauffeurs qui loue la licence de Jamal et Amir.

Castle : Kevin McCann ?

Ryan : Non, l’autre Dmitri Voldov et j’ai vérifié son alibi et il tient la route, mais il m’a dit que McCann et Amir se sont violemment disputer il y a deux jours !

Castle : A quel propos ?

Ryan : Dmitri n’était pas au courant mais Amir lui a dit qu’il allait virer McCann !

Castle : Et ce McCann il est où ?

Ryan : Il loue une licence chez « les taxis associés » !

Castle [Ne sachant plus quoi dire] : Bon et bien je le dirais à Beckett !

Ryan [Soulager] : Ah cool, ce serai sympa !

Castle : Oui !

 

[Garage de taxi : Beckett, Castle et Kevin McCann]

McCann : Oui Amir et moi on s’est disputer mais c’est pas interdit par la loi !

Beckett : Où étiez-vous hier soir à 23h15 ?

McCann : Dans ce taxi en train de ramener un trader bourrer dans l’Opper West Side. Pourquoi ?

Beckett : Parce que c’est l’heure à laquelle il a été tué !

McCann : Oh non c’est une blague. Ecouter j’ai jamais levé la main sur ce gars !

Castle : Pourquoi vous êtes-vous disputé il y a deux jours ?

McCann : Parce qu’il m’arnaquait sur le prix de sa licence alors qu’il était blindé d’oseille. Le jour même il se trimballait avec une énorme liasse de bifton, il y avait au moins cinq mille dollars facile.

Beckett : Est-ce qu’il avait toujours autant d’argent sur lui d’habitude ?

McCann [Hochant négativement] : Je l’ai jamais vu faire ça. Ecouter on à terminer, parce que mon compteur tourne ! [Il part]

Castle [Marchant vers leur voiture] : Si Amir avait du mal à payer les frais médicaux de sa fille, [Beckett reçois un sms et le li] que pouvait-il faire avec autant de liquide ?

Beckett : Esposito veut qu’on vienne sur la scène de crime le plus vite possible !

 

[Entrepôt, Scène de crime : Beckett, Castle et Esposito]

Esposito : Liman Jones nous a dit qu’un type avait saccagé l’intérieur de la voiture ?

Beckett [Acquiesçant] : Hum, Hum !

Esposito [Arrivant devant les écrans de contrôle] : Et bien la scientifique c’est pourquoi !

Beckett [Regardant les écrans] : Le taxi avait des caméras !

Esposito : Des sténopés et il avait aussi des micros !

Castle : Et bien on a pu qu’a rembobiné jusqu’à l’heure du meurtre, on identifie le tueur et l’affaire est close !

Esposito : Ça va être chaud, [Beckett le regarde] il a embarqué le disque dur avec toutes les vidéo !

Beckett [Ne comprenant plus rien] : Qu’est-ce que c’est que ce cirque ?

 

[Générique]

 

[Appartement des Castle : Castle, Alexis et Martha]

Castle [A Alexis] : Ce qui est étrange, c’est que ni sa femme, ni son cousin, ni aucun des deux chauffeurs n’était au courant qu’il avait installé ces caméras ! [Prenant une pomme]

Alexis : Peut-être qu’il participait à une télé réalité ?

Castle : C’est ce que j’ai pensé aussi mais il s’avère que non et elles n’ont pas non plus été installées par la police !

Alexis : Tu penses que quelqu’un espionnait Amir ?

Castle : Ou ses passagers, ou bien les deux, ou peut-être que c’est comme dans le film, « Conversation secrète » et qu’il a découvert un complot. En tout cas cette affaire est passionnante !

Martha [Arrivant et s’adressant à Alexis] : Trésor, est-ce que tu as parlée à ton père de notre petit voyage entre fille ?

Alexis : Pas encore !

Martha : Mais qu’est-ce que tu attends pour le faire ? [A Castle] J’ai réussie à nous avoir deux places, et qui soit bien préciser quasiment introuvable, pour l’oasis de sérénité !

Castle [Exciter] : C’est fantastique ! [Martha acquiesce] Qu’est-ce que c’est ?

Martha : T’en a jamais entendu parler ? [Castle se tourne vers Alexis]

Alexis : C’est une retraite spirituelle !

Martha : Oh et elle est nichée dans les Catskills. C’est un sanctuaire, un lieu propice à la réflexion afin d’être en contact avec son « moi » profond !

Castle : Et dans ton cas, tu es sur que ce n’est pas dangereux ? [Martha fait la moue]

Alexis : Grand-mère veut se débarrasser de son égo pour donner des cours de théâtre !

Martha : Oui et qui de mieux qu’Alexis pour m’accompagner dans cette aventure. Nous dormirons dans des Yourtes de luxe, nous aurons des cours de méditation, de Yoga, tout ça à partir de demain soir. [Alexis regarde intensément son père] Enfin évidemment si tu es d’accord ?

Castle [Ne sachant pas quoi dire voyant l’air d’Alexis] : Oh et bien je suppose que…

Alexis [Essayant de faire lire les mots à son père, sur ses lèvres] : Contrôle de physique !

Castle : L’exercice physique…

Alexis [Ressayant la manœuvre] : Contrôle…

Castle [Venant de comprendre] : Et en parlant de physique, tu n’as pas un contrôle de physique lundi ? [Martha se retourne vers Alexis]

Alexis : Ah ba oui, c’est vrai, j’avais complètement oublié. C’est lundi matin et j’ai pas révisé. C’est coef huit pour mon examen final !

Martha [Déçu] : Ohhh !

Castle : Coefficient huit !

Martha : « Carpe Diem », cueille le jour présent. Oh j’aurais dû enseigner ça à mon fils. Tans pi ma chérie, une autre fois peut-être. On dirait qu’il va falloir que je trouve mon « moi » profond toute seule. [Partant vers les escaliers] C’est dans mes cordes !

Castle [Chuchotant et pointant du doigt vers lui à chaque mot] : Meilleur… papa… du monde ! [Alexis lui sourit]

 

[Commissariat : Beckett, Castle, Josh, Esposito, Montgomery et Agent]

[Castle arrive au commissariat et en parlant avec un agent]

Agent : Je vous raconterais ça plus tard !

Castle [Souriant] : C’est ça oui ! [En tournant à l’angle, il aperçoit à son bureau Beckett et Josh en pleine discussion privée. Il se rapproche doucement]

 

Beckett [Chuchotant à Josh] : Je suis au courant mais si tu pouvais être à New-York un tout petit plus souvent se serait bien non !

Josh : Je sais pas quoi te dire ! [Voyant Castle arrivé, il se lève du bureau]

Beckett : Ecoute euh…

Josh : Oui, je t’appel, bye ! [L’embrassant dans les cheveux et s’éloigne] [A Castle] Salut ! [Partant]

Castle [A Josh] : Salut. [A Beckett] Que fait Monsieur mobylette ici, Euh Docteur, docteur mobylette ?

Beckett [Enervé et prenant son café des mains de Castle] : Il faut qu’il ait une raison !

Castle : Ça avait l’air personnel alors…

Beckett : Ca l’était ! [A Montgomery] On en est ou avec les caméras ?

Montgomery : On c’est qu’elles ont été installées par un pro, la scientifique étudie les numéros de série pour trouver d’où elles peuvent provenir. Un taxi sous vidéo surveillance et son chauffeur qui se promène avec autant d’argent, ça sent pas bon.

Esposito : Et en partant de ça, ça sent pas bon non plus du côté de ses finances. Ce type croulait sous les factures de frais médicaux et puis il y a cinq jours regardé ce qui est arrivé !

Beckett [Regardant le dossier] : Son compte en banque a été crédité de dix milles dollars !

Castle : Ça fait beaucoup d’argent pour un chauffeur de taxi fauché !

Esposito [Sur l’ordinateur] : Regarder, je viens de trouver un truc bizarre. Je me suis connecté sur le GPS d’Amir pour étudié ses déplacements le jour où il a été tué, [Montrant L’ordinateur] à 16h07 il a pris un client, à l’angle de a 15em et de l’avenue des Amériques, qui a payer sa course en liquide !

Castle : Qui a-t-il de bizarre la dedans ?

Esposito : Le trajet a duré vingt-sept minute et Amir l’a déposé exactement là où il l’avait pris, alors qui peut s’amusé à payer trente dollars pour tourner en rond ?

Beckett : Une personne qui veut parler à Amir !

Montgomery : Vérifier les caméras de circulation pour tenter d’identifier le passager !

Esposito [Prenant son téléphone] : Tout de suite capitaine !

Agent [Tendant un dossier à Montgomery] : Monsieur !

Montgomery [Lisant le dossier] : On sait d’où viennent les caméras caché dans le taxi d’Amir et elles ont été commandées il y a une semaine par une boite nommé « Techno Pro Système ».

 

[Techno Pro Système : Beckett, Castle et Employer]

Employer : Je vois pas du tout de quoi vous parler. Je n’ai jamais installé de caméra caché !

Beckett : Votre nom apparait sur le bon de commande !

Castle : Ainsi que votre signature !

Beckett : La violation de la vie privée est un délit, vous savez que je peux vous arrêter pour ça ?

Employer [Se cognant au coffre d’une voiture en se relevant] : Euh, oui enfin, je veux dire non !

Castle : Sauf si vous nous dite qui vous a engagé pour installer cet équipement !

Employer : Je lui ai promis de n’en parler à personne !

Beckett : Je vous écoute !

Employer : Il s’appelle Amir Alhabi !

Castle : Vous les avez placés pour Amir ?

Employer : Oui !

Beckett : Pourquoi il voulait que son taxi ait des caméras ?

Employer : Pour des raisons de sécurité. [Beckett et Castle sont surprit] C’est tout ce qu’il m’a dit !

 

[Commissariat : Esposito et Montgomery]

Esposito [Entrant dans le bureau de Montgomery] : Capitaine, on a une touche sur le passager mystère, [Lui tendant une photo] une caméra l’a filmé à sa descente du taxi. [Montgomery la regarde] Vous ne remarqué rien ?

Montgomery [Regardant mieux] : Il est armé !

Esposito : Oui et il est beaucoup trop chic pour être de la maison !

Montgomery : Aller enquêter sur place pour voir si quelqu’un le reconnait. [Redonnant la photo à Esposito qui part]

 

[Maison des Alhabi : Beckett, Castle et Nazihah Alhabi]

Nazihah : J’ai vérifié la comptabilité du taxi et je n’ai trouvé aucune facture pour des caméras !

Castle : Et au sujet des dix milles dollars ?

Nazihah : C’est vous qui m’avez appris l’existence de cet argent, je ne sais absolument pas d’où il peut venir !

Beckett : Les caméras, l’argent, Washington Heights, votre mari vous cachait quelque chose, ça parait évident alors, est-ce que vous avez la moindre idée de ce que ça pouvait être ?

Nazihah : Non, non je comprends rien à toute cette histoire !

Beckett : Est-ce que vous connaissez cet homme ? [Montrant une photo sur son téléphone] Un client de votre mari !

Nazihah [Regardant] : Oui, je l’ai vu devant la maison !

Beckett : Quand ?

Nazihah : La semaine dernière, il parlait avec Amir dans la rue !

Castle : Vous savez qui c’est ?

Nazihah : J’ai demandé à Amir et il m’a dit que cet homme l’avait pris pour quelqu’un d’autre !

 

[Devant la maison des Alhabi : Beckett et Castle]

Beckett [Marchant à côté de Castle] : Amir le connaissait alors pourquoi il a menti à sa femme ?

Castle : Et pourquoi, [Le téléphone de Beckett sonne] est-il mort le jour même où ce type est monté dans son taxi ?

Beckett [Décrochant] : Beckett !

Esposito [Au téléphone, au commissariat] : On en sait un peu plus au sujet du passager mystère !

Beckett : Tu as mis un nom sur le visage ?

Esposito : Pas encore, c’est un habitué du café sur la 15em, il y va pour prendre un expresso tous les jours à 14h !

 

[Dans la rue : Beckett, Castle et Fariq Yusef]

Beckett [Interpelant un homme marchant dans la rue] : Monsieur ! Le monsieur en costume crème arrêtez-vous ! [Il s’arrête] Police de New York, tournez-vous, les mains en l’air ! [Il s’exécute] [Le tenant en joue et le fouillant pour récupérer son arme] C’est un neuf millimètre, comme l’arme du crime. [Donnant le pistolet à Castle] Vous avez un permis de port d’arme ?

Yusef : Dans la poche intérieure gauche de ma veste avec mes accréditations !

Beckett [Prenant ses papiers et lisant] : Fariq Yusef, consulat Syrien ! [Castle le regarde]

Yusef : A votre service !

Beckett [Lui rendant ses papiers] : Baisser vos mains ! [Castle est abasourdi]

Yusef : Merci !

Beckett : Il y a deux jours vous êtes monté dans le taxi d’Amir Alhabi, il a été assassiné !

Yusef : Je suis vraiment navré d’entendre ça !

Beckett : Vous êtes resté avec lui une demi-heure. Quel était la nature de votre relation ?

Yusef : Désolé mais j’ai l’immunité diplomatique donc vous ne pouvez…

Beckett : Qui l’a tué ? C’est vous ?

Yusef : Ni m’interroger, ni même m’arrêter…

Beckett : Répondez à ma question, est-ce que vous l’avez tué ?

Yusef : Je ne répondrais pas. Mon arme s’il vous plait !

Beckett : Vous pourrez venir la récupérer au poste !

Yusef : Alors à très bientôt ! [Partant] [Beckett et Castle sont dégoûtés]

 

[Commissariat : Beckett, Castle, Ryan et Esposito]

Ryan [Au tableau] : Officiellement Fariq Yusef est le chef de sécurité du consulat, il fait partie de la police secrète. [Beckett s’assoie sur son bureau]

Castle [Assi à sa chaise] : Il a certainement du déjà cassé quelques doigts dans sa carrière !

Beckett : Et il portait un 9milimètre qui se trouve être le même calibre que celui utilisé pour tuer Amir !

Castle : Peut-être que Yusef a recruté Amir et l’a entrainé dans le monde mystérieux de l’espionnage. Une fois sa mission terminer son sort été celé, [Esposito arrive] Yusef l’a abattu pour ne pas laisser de trace et il a récupéré le disque dur contenant les relations explosives !

Beckett : Est-ce qu’on peut connaitre leur contenu ?

Castle : Euh, et bien je réfléchi encore à la question, mais avoué que ça colle parfaitement !

Esposito : Ouai sauf que Fariq Yusef, n’est pas l’assassin !

Castle : Vous en êtes sur ? Parce que ça ferait voler en éclat une superbe théorie !

Esposito : Ouai, le soir ou Amir a été tué, Fariq était avec l’ambassadeur Syrien en train d’assisté un à match de football, il y a même des photos qui le prouve.

Beckett : On a plus aucun suspect donc retour à la case départ. Alors Amir et Yusef fond un petit tour en taxi dans Manhattan Sud, [Castle regarde les preuves du tableau] plus tard dans la soirée Amir appel sa femme pour lui dire qu’il a encore du boulot, alors qu’en fait il va à Washington Heights, [Castle faite le lien entre deux preuves] sans avoir de client !

Esposito : Ensuite il se fait tué dans l’entrepôt et le disque dur disparait !

Castle [Se levant] : C4121652, [Se mettant près du tableau] avant d’aller à Washington Heights Amir c’est arrêter sur St Nicolas Avenue devant le 1600 !

Beckett, Ryan et Esposito [En même temps] : Et alors ?

Castle [Surprit] : Et bien je me demande si les quatre derniers chiffres de C4121652 ne représentent pas une adresse. [Ryan à une révélation, se lève et va sur l’ordinateur] Qu’est-ce qu’il y a sur St Nicolas Avenue au 1652 ?

Ryan [Pianotant sur l’ordinateur] : « North Manhattan Storage » !

Beckett [Souriante] : C412 est un garde meuble !

 

[Garde Meuble : Beckett et Castle]

Castle [Marchant dans les allés du garde meuble avec Beckett] : Meurtre, intrigue politique, transfert d’argent et maintenant un mystérieux garde meuble. Oh cette enquête est trop cool ! [Arrivant devant le C412, Beckett s’a genou et fouille dans son sac] Attendez comment vous aller l’ouvrir !

Beckett [Se relevant] : Et bien, si tout le reste échoue… [Montrant une grosse pince coupante avec un regard sexy]

Castle : Pour des raisons impossible à expliquer, je trouve ça extrêmement sexy !

Beckett [Posant la pince] : Où alors… [Cherchant dans sa poche] j’ai pris les clés d’Amir aux pièces à convictions donc avec un peu de chance… l’une d’elle ouvrira ce cadenas. [Castle la regarde faire] [Beckett arrive à ouvrir]

Castle : Quelle idée de génie ! A votre avis, il y a quoi dedans ?

Beckett : Aucune idée, il est peut être vide comme l’était le coffre d’Al Capone !

Castle : Oh non, imaginé tous les trucs incroyable qu’on peut trouver dans un endroit pareil, si ça se trouve il y a, [Parlant avec un accent Allemand] « L’arche d’alliance, docteur Jones ». [Se mettant devant la porte les bras écarter. Beckett lève les yeux au ciel, ouvre la porte et braque sa lampe sur une caisse] L’arche d’alliance aussi était dans une caisse ! [Ils entrent, Castle ouvre la caisse et est surpris de voir des armes et des explosifs] Oh, oh !

Beckett [Appuyant sur les explosifs] : Des pains de plastique ! [Un bip retentit, regardant son bipper à sa taille. Elle est terrifiée] Castle sortez de là !

Castle : Quoi ?

Beckett : Sortez de là, dehors !

Castle : Quoi ? Je comprends pas ! [Courant vers la sortie]

Beckett : Castle éloigné vous de cette porte, dégager ! [Fermant la porte et sortant son téléphone]

Castle [Courant] : Qu’est ce qui se passe Kate ?

Beckett [Au téléphone] : Lieutenant Kate Beckett, plaque numéro 0334, je viens d’être exposer à un niveau élevé de radiation. [Castle la regarde] On a besoin d’une équipe de décontamination de toute urgence ! [Ils sont terrorisés]

 

[Bunker de décontamination : Castle]

[Une sonnerie retentie, deux hommes en combinaison antiradiation soutienne un homme qui se débat, c’est Castle. Ils le font entrer dans le bunker, Castle est terrifié]

Castle : Non, non, non attendez ! Revenez, dite moi au moins à quel point c’est grave ? [Ils referment derrière lui. Castle se retourne et voie Beckett qui est tout aussi terrifiée qui lui]

 

[Commissariat : Ryan, Esposito, Montgomery et Mark Fallon]

Ryan : Est-ce que c’est sérieux ?

Montgomery : On en sait rien mais le meilleur moyen de les aidé c’est de continué à bosser sur cette affaire. [Arrivant au tableau] Notre victime, Amir avait la clé de ce garde meuble donc il était beaucoup plus qu’un simple chauffeur de taxi. Creusé à fond sur Amir Alhabi, allé nous chercher sa femme et son cousin, moi je vais demander au consulat Syrien pourquoi leur chef de la sécurité avait eu un contact avec lui ?

Fallon [Arrivant] : Ils ne vous diront rien. Quoi qu’ai fait Amir les Syrien ne voudront pas que ça leurs retombent dessus !

Montgomery : Excusé moi, vous êtes ?

Fallon: Capitaine Montgomery je suppose, [Lui serrant la main]  je me présente Mark Fallon, sécurité intérieur. [Lui montrant sa plaque] On m’a envoyé ici pour servir d’agent de liaison, il parait que vous avez un problème ?

 

[Bunker de décontamination : Beckett et Castle]

Castle [Regardant par une fenêtre] : Les équipes de décontamination ne reste jamais plus d’une minute dans le bâtiment !

Beckett : C’est peut-être juste leur protocole standard ! [Caste referme la fermeture éclair de la fenêtre]

Castle : Oui c’est peut-être juste parce que c’est trop dangereux. [La regardant assise et la rejoignant] Est-ce qu’il y a une échelle de radiation sur votre détecteur ? Un genre de graduation qui ira de la simple radio à la visite privé de Tchernobyl ? [S’asseyant en face d’elle]

Beckett [Acquiesçant et le regardant] : Niveau maximum !

Castle : Oh…

 

[Commissariat : Ryan, Esposito, Montgomery et Fallon]

Fallon : Amir Alhabi ne devait pas agir seul ! Ou en ait-on avec sa femme et son cousin ?

Montgomery : Elle arrive et d’après un voisin, Jamal est sorti boire un verre, on essaie de le trouvé !

Fallon : Il faut découvrir si Amir gardait ce matériel radioactif pour lui ou pour quelqu’un d’autre mais c’est surement pour ça qu’il est mort donc vérifié ses appels et comparé là à la liste des terroristes présumés !

Montgomery : Nous l’avons déjà fait ! Excusez-moi ?

Fallon : Oui !

Montgomery : Pour que les choses soit clair, est-ce que vous prenez le relais ?

Fallon : C’est votre enquête. Je ne suis ici que pour vous apporter mon aide !

Esposito [Arrivant] : Capitaine, on vient de recevoir le dossier d’immigration d’Amir Alhabi, il a obtenu un diplôme d’ingénieur en génie électrique à Damas !

Fallon : Sur quoi bossait-il en Syrie ?

Ryan [Arrivant] : J’ai la réponse, je viens de raccrocher avec le département d’état, ils ont interrogés Amir quand il est arrivé dans le pays et il a travaillé pour le programme nucléaire Syrien !

Montgomery [Surprit] : Le programme nucléaire ?

Ryan : Ouai ! [Acquiesçant]

Fallon : D’accord, là je prends le relais !

 

[Bunker de décontamination : Beckett, Castle, Agent et Montgomery]

Castle [Debout] : C’est une bombe, il y a une bombe atomique dans ce garde meuble !

Beckett [Assise] : Castle on ne sait pas si c’est une bombe !

Castle [Faisant les cents pas] : Oui on le saura quand elle explosera dans la nano seconde qui précèdera notre désintégration. [Beckett a peur. Il s’en rend compte] Désolé, mettez ça sur le compte de l’écrivain qui imagine toujours le pire des scénarios. [S’asseyant en face d’elle]

Beckett : Est-ce qu’on peut parler d’autre chose ?

Castle : Oui ! [Beckett soupire] Comment va Josh ?

Beckett : Très bien ! Il est en route pour Haïti, pour une nouvelle mission humanitaire avec une ONG !

Castle : Pour longtemps ?

Beckett : J’en sais rien ! [Castle ne sais pas quoi dire] C’est curieux Castle, au début  j’apprécierais son côté hyperactif, ça me permettait… de ne pas trop m’engager en gardant un pied en dehors de la relation.

Castle : Oui mais en gardant un pied à l’extérieur, on ne sait plus trop ou on en ait !

Beckett : Même si je le savais à quoi ça rime tout ça ? Il va, il vient, il sauve des vies dans le monde entier. Comment je peux rivaliser avec ça ?

Castle : Vous ne pouvez pas, non, personne ne le peut !

Beckett : Pourtant ça fait partie des choses qui mon le plus attirée chez lui. Cette passion, cette énergie, j’arriverais jamais à comprendre un truc, pourquoi ce qui vous attire le plus chez quelqu’un fini par vous rendre complètement dingue ? [Castle sourit] Je demande pas grand-chose, je voudrais juste rencontrer un homme qui serais présent pour moi et pour lequel je serais présente afin qu’on puisse construire quelque chose ensemble ! [Castle la regarde intensément et va dire quelque chose quand on ouvre la porte de Bunker]

Agent [Entrant] : Vous pouvez y aller !

Castle [Surprit] : Euh, euh quoi, vraiment ?

Beckett : Et pour les radiations ?

Agent : On a retrouvé des résidus de Cobalt 60 dans le garde meuble mais dans des proportions inoffensives. [Beckett se lève soulager en tapant sur la cuisse de Castle]

Castle : Euh…

Beckett [Marchant vers la sortie] : Ouff !! [Castle lève les yeux au ciel dégouter]

Montgomery [Arrivant] : Lieutenant Beckett, Castle, on est content que vous soyez sain et sauf !

Beckett : Merci monsieur nous aussi, mais je comprends pas, est-ce que c’était une fausse alerte ?

Montgomery : Pas exactement, si vous vous sentez d’attaque, on aurait besoin de vous au poste et je vous brifferais sur la route !

Castle : Et en ce qui concerne les traces de Cobalt 60, on c’est d’où ça peut venir ?

Montgomery : On pense qu’il devait y avoir une deuxième caisse qui contenait une quantité beaucoup plus importante de Cobalt 60. On a trouvé des câbles et des connecteurs, ce qui nous amène à croire que la caisse était remplie d’explosif !

Beckett : Une bombe ?

Montgomery : Une bombe sale !

Beckett [Terrifié] : Quoi et maintenant elle est où?

Montgomery : C’est ce qu’on essaie de découvrir ! [Beckett et Castle ont peur]

 

[Appartement des Castle : Castle, Alexis et Martha]

[Alexis et Martha sont à la cuisine, Castle entre dans l’appartement]

Alexis : Salut papa ! Tu rentres tard !

Castle : Et je retourne au poste, je suis juste passé pour me changer !

Martha [Mettant son manteau] : Bon et bien vous pouvez dire Adieu à mon égo, je pars pour l’oasis mais sans Alexis et ceux grâce à toi !

Castle : Et bien justement, j’ai changé d’avis !

Martha : Tu as changé d’avis ?

Alexis : Sérieux ?

Castle : Oui je crois que c’est important que vous passiez du temps toutes les deux !

Martha : Oh… tu viens de me redonner foi en toi !

Alexis : Papa t’oubli nom contrôle de physique, je peux pas y aller !

Castle : Mais si tu peux. [Refermant un bouquin] Tu réviseras là-bas !

Alexis : Mais je, je, j’ai même pas fait ma valise et je…

Martha : Chérie, tout est fourni, tu n’as pas besoin de valise. [Alexis regarde son père] Oh on va tellement s’amusé, [Castle la regarde] aller vient prend un sac !

Castle [Essayant de sourire] : Va y, je suis persuadé que ça te fera du bien. [Elle le regarde sachant qu’il se passe quelque chose. Elle monte les escaliers à contre cœur. Castle respire fortement]

 

[Commissariat : Beckett, Castle, Montgomery et Fallon]

Montgomery [A l’équipe du 12eme] : Etant donné la nature de l’affaire, je vous rappelle qu’il est interdit d’en parler à qui que ce soit, même à votre famille. [Castle arrive] Nous ne pouvons pas nous permettre un mouvement de panique, l’agent Fallon va prendre le relais !

Fallon : Merci capitaine, bon alors voilà ce qu’on sait. Amir Alhabi a fabriqué une bombe dans le garde meuble C412, une bombe sale qui doit exploser en dispersant du Cobalt 60 hautement radioactif … mais cette bombe à disparue…

Ryan [En aparté à Castle et Esposito] : J’ai prévenu Jenny que je serais un peu en retard et j’ai essayé de la convaincre d’aller voir sa mère !

Esposito : Ouai, j’ai fait pareil avec Lanie, ça n’a pas marché, elle déteste sa mère. [Ryan acquiesce]

Fallon : … Interroger tous les employés de la société qui loue ces box et visionner la vidéo surveillance. [Beckett et Castle se regarde] Vous connaissez la règle, si on trouve celui qui a déplacé la bombe, on trouvera la bombe… au boulot. [Tous se dispersent] [Castle rejoint Beckett qui lui fait un petit sourire] Monsieur Castle ! [Lui serrant la main] Je vous remercie pour l’aide que vous avez apporté sur cette affaire, néanmoins je refuse de mettre des civils en première ligne !

Castle : C’est bizarre, j’ai l’impression d’être promu et virer en même temps !

Fallon : Sauf que vous ne travaillé pas ici. C’est pour votre sécurité !

Castle [Sortant son téléphone] : C’est mon ami le gouverneur qui va être déçu d’apprendre ça ! [Beckett sourie] [Composant un numéro]

Fallon [Résigner] : Très bien mais essayer de vous faire tout petit. [Partant] Lieutenant Beckett suivez-moi ! [Elle se lève]

Castle [A Montgomery] : Il n’a pas confiance en moi !

Montgomery : Ni en qui que ce soit d’autre, déformation professionnel. [Beckett rejoint Fallon devant la salle d’interrogation]

Castle : Que puis-je faire pour aider ?

 

[Couloir du commissariat : Beckett et Fallon]

[On voie Mme Alhabi assise dans la salle d’interrogation avec son bébé dans les bras]

Fallon : Comment vous avez trouvé la femme d’Amir quand vous l’avez interrogé ?

Beckett : Comme une femme qui vient de perdre son mari !

Fallon : Elle vous a semblé sincère ?

Beckett [Acquiesçant] : Hum, hum sur le moment oui !

Fallon : Je veux que vous veniez avec moi à l’intérieur, elle a besoin de voir un visage rassurant. Si j’y vais un peu trop fort n’hésitez pas à me le faire savoir. [Regardant Nazihah] C’est un bon angle d’attaque !

Beckett : Quoi ?

Fallon : Le bébé !

Beckett [Entrant en salle d’interrogation] : Nazihah voici l’agent Fallon ! [Il entre]

Nazihah : Vous avez du nouveau que le meurtre d’Amir ?

Fallon: En effet, il y a du nouveau ! [Fermant la porte] 

 

[Bureau de Beckett : Castle, Ryan et Esposito]

Castle [Assis au bureau de Beckett et surlignant les 10 milles dollars sur le compte d’Amir] : Les dix milles dollars sont arrivés sur le compte d’Amir par virement !

Ryan : Ca veut dire qu’on va pouvoir les tracés, prenez les numéros de compte et de transaction et entré les dans la base de donné des transferts de fond. [Castle entre les numéros dans l’ordinateur] [L’ordinateur de Ryan Bip] Ah, je viens de recevoir les images de la vidéo surveillance du box C412, les dernières 48h. Avec un peu de chance, on va repérer quelqu’un.

Castle : Un terroriste islamiste, c’est peu probable !

Esposito : Il y a un précédent !

Castle : Justement ça a déjà été fait !

Ryan : Donc ça peut être renouveler !

Esposito : Alors là ils peuvent s’accrocher ! [L’ordinateur de Castle affiche les données]

Castle [Regardant l’écran] : Mais peut être qu’on se trompe, les dix milles dollars ont été viré d’une banque de Dearborn dans le Michigan, de la part d’un certain James Smith !

Esposito : Le nom le plus commun en Amérique donc il est surement bidon !

Ryan : Et il y a une forte communauté du moyenne orient à Dearborn !

Castle [Regardant l’écran] : Quatre minutes avant d’être viré sur le compte d’Amir, l’argent venait d’arrivé du compte d’un autre James Smith de la « Texas Southern Bank ».

Ryan : Celui qui a fait les virements à fait exprès de passer par plusieurs banques pour brouiller les pistes !

Castle : Et bien il a raté son coup puisque j’arrive à les remonter !

Esposito : Je paris que la femme d’Amir pourrait nous aider, j’espère que Fallon va lui joué à la Jack Bauer !

Ryan : Elle est peut-être pas au courant !

Esposito : Il vivait ensemble, tu pourrais être un terroriste sans que Jenny soit au courant ? [Ryan respire fortement]

 

[Salle d’interrogatoire : Beckett, Fallon et Nazihah Alhabi]

Nazihah : Amir n’était pas un terroriste, il aimait les Etats Unis !

Beckett : Pourtant il était en possession de matériel…

Fallon [L’interrompant] : Où est la bombe Mme Alhabi ?

Nazihah : Je vous l’ai dit, je ne sais rien à propos d’une bombe. Pour quel raison Amir aurait pu faire une chose pareille ?

Fallon : Parce qu’il avait besoin d’argent, à cause des problèmes de santé de votre bébé. [S’approchant d’elle] Les factures s’accumulent, il commence à trainer avec les mauvaises personnes donc j’ai besoin que vous me donniez des noms !

Nazihah : Je vous jure que je ne sais pas de quoi vous parlez !

Fallon [Tapant des deux mains sur la table] : Comment vous pouvez ignorer que la personne qui partage votre vie est un terroriste ? [Le bébé pleur] Vous êtes forcement impliqué ?

Nazihah [Regardant Beckett qui regarde Fallon] : Je n’ai rien à cacher !

Fallon : Oh que si, je compte bien trouver ce que c’est et quand ce sera fait vous serez inculpé de complicité et votre fille sera envoyé dans un foyer d’accueil !

Nazihah : Non, vous n’avez pas le droit de faire ça !

Fallon : Je vais me gêné peut être !

Beckett : Monsieur je peux vous parler ?

Fallon [Se tournant vers Beckett] : Non ! [A Nazihah] Allez y dite adieu à votre bébé !

Nazihah [Pleurant] : Je vous en prie non ! [Beckett regarde Fallon méchamment]

Fallon : Les services sociaux sont justes derrière cette porte !

Nazihah : S’il vous plait, je vous en prie…

Fallon : Nazihah…

Nazihah : Pourquoi est-ce que vous faite ça ?

Fallon : Votre prénom, signifie bien, œil de l’honnêteté en arabe ?

Nazihah : Pourquoi ? Je vous en supplie, je suis au courant de rien !

Fallon : Alors je vous laisse encore une ultime chance d’être honnête avec moi, sinon je vous prendrais votre fille et vous ne la rêverez plus jamais ! [Beckett est stupéfaite] Vous comprenez ?

Nazihah : Je vous le jure. Je vous jure que je ne sais rien. Je ne sais absolument rien. Je vous en prie ne me la prenez pas. Elle est tout ce que j’ai. [Regardant Beckett qui ne sait pas quoi faire] Je vous en prie, pitié ne faîte pas ça !

Fallon [Se redressant] : D’accord, personne ne va vous enlever votre bébé. [Beckett regarde Fallon furieuse][Sortant un mouchoir et le tenant à Nazihah] Tenez ! [Le posant sur la table] Là c’est fini ! Je suis persuadé que vous comprenez mon problème, je devais m’assurer que vous disiez la vérité ! [Beckett est dégoutée de son comportement] L’agent Garda va vous raccompagnez, vous pouvez rentrer chez vous ! [Nazihah se lève en pleur et sort] [Beckett se lève et se tourne vers Fallon] Vous croyez toujours qu’elle est sincère, je veux avoir votre opinion ! [S’asseyant sur la table] Elle était sincère ?

Beckett [Méchamment] : Oui ! [Plus doucement] Cependant, je dois garder à l’esprit qu’elle a aussi très bien pu nous mentir !

Fallon : Pendant qu’elle était là, j’ai lancé une opération de sécurité national, sa maison est sur écoute et elle sera surveillée 24h/24h. Alors si elle a quelque chose à se reprocher, on le découvrira, mais il était important qu’elle soit convaincue que je la crois. [Se relevant] Vous avez été parfaite, maintenant elle vous considère comme une allier, plus tard ça pourrait nous être utile. [Partant] Merci d’avoir joué le jeu Beckett ! [Beckett se passe la main sur le visage se rendant compte à quoi elle a participée]

 

[Bureau de Beckett : Castle, Ryan et Esposito]

Castle : Les dix milles dollars qu’Amir a reçus ont transité par six banques mais le premier virement venait… [Bip de l’ordinateur] d’Afghanistan. [Regardant Esposito]

Ryan : Oh… quelqu’un est venu au C412, [Castle et Esposito viennent se placer derrière lui] six heures avant Beckett et vous. [Ils regardent la vidéo en accélérer jusqu’à ce qu’il voit un homme déplacer une grosse caisse]

Esposito : Et ba voilà la caisse qu’ont recherchent !

Ryan : Et elle a l’air de peser son poids !

Castle : C’est à cause du blindage en plomb ! [Zoom sur le visage de l’homme] C’est le cousin d’Amir, Jamal ! [Ryan regarde Castle] Et il a la bombe !

 

[Commissariat : Beckett, Castle et Fallon]

Fallon [Montrant un portrait de Jamal à tous le 12em] : Jamal Alhabi, il a fait fabriquer une bombe sale par son cousin Amir et ensuite il l’a tué. Il y a de forte chance pour que ça soit le chef de la cellule terroriste, il y a un peu moins de douze heures, Jamal a disparu… avec la bombe. [Castle regarde Beckett] Ca veut dire qu’il va avoir besoin au minimum d’une camionnette ou d’un gros 4x4. Jamal a une société de transport donc il faut contrôler tous ses camions, vérifié les images des caméras de circulation, étudié ses finances. Nous vivons ici, nos familles, nos proches, nos voisins alors je n’ai pas besoin de vous rappeler quels sont les enjeux. Trouvons-le !

Castle [Se tournant vers Beckett] : Je peux vous parler une seconde ?

Beckett [Regardant Fallon] : Oui ! [Fallon se tourne vers la carte de New York]

 

[Salle de briefing : Beckett et Castle]

Castle [Entrant dans la pièce] : Que pensez- vous de Fallon?

Beckett [Le suivant] : Professionnellement il est malin, motivé, instinctif et humainement c’est un gros con !

Castle : Un gros con à l’esprit ouvert ?

Beckett : Non, pourquoi ?

Castle : La clé de toute bonne fiction c’est l’authenticité. Il faut que n’importe quels lecteurs puissent croire que c’est réel, les écrivains le savent et c’est pour ça qu’ils bossent à fond sur les détails. Jamal et Amir en tant que terroriste, les détails ont été bâclés !

Beckett : Oui mais pas les preuves Castle, on a une vidéo ou on voit Jamal déplacer une bombe sale !

Castle : Pourquoi il n’était pas nerveux ? Pourquoi il ne transpirait pas à chaque fois qu’il rencontrait un petit obstacle ? [Beckett commence à se poser des questions] Jamal possède une société de transport, peut-être qu’il ignore ce qu’il y a dans la caisse et qu’on la seulement engager pour la déplacer !

Beckett : Ou peut-être que c’est juste un terroriste !

Castle : Rien n’indique une chose pareille, que ce soit pour lui ou pour Amir !

Beckett : Et pour les dix milles dollars qu’Amir a reçu et dont vous avec pu remonter la trace jusqu’en Afghanistan ?

Castle : Ils sont partis d’une banque près de la base de Bagram, fréquenté essentiellement par des militaires. Alors pourquoi un terroriste irait choisir une banque pareille pour ce virement ?

Beckett : Castle la clé qu’on a utilisée pour ouvrir le garde meuble était sur le trousseau d’Amir. [Beckett marche dans la pièce]

Castle : Son assassin a pu la mettre dessus, [Elle s’arrête] tous les petits cailloux qu’on a trouvé nous ont conduit à Jamal et Amir. [Se mettant en face d’elle] Vous ne vous êtes pas dit qu’ils avaient pu être mis là pour nous ?

Beckett : Castle ! [Essayant de partir mais il s’interpose]

Castle : Je suis persuadé qu’il se trame quelque chose là-dessous !

Beckett [Résinier] : D’accord qu’est-ce que vous voulez qu’on fasse ?

Castle : Qu’on aille parler à la seule personne qui a une opinion différente sur Amir… mais j’ai besoin de votre aide !

 

[Commissariat : Beckett, Ryan, Esposito et Fallon]

Fallon : Très bien écouté moi tous. Jamal a acheté ses camions il y a deux mois, c’est la couverture parfaite pour transporter du matériel en toute discrétion. Où est la liste de ses employés ?

Esposito : Elle vient d’arriver, neuf gars du moyen orient !

Fallon [Prenant la liste que lui tend Ryan] : D’accord, ils doivent tous faire partie de la cellule. Localisez-les et amenez-les ici !

Ryan : J’ai épluché les comptes de Jamal et il a acheté un téléphone prépayé, il y a trois semaines !

Fallon : Contacter l’opérateur pour avoir son relever d’appel !

Beckett [Raccrochant] : Tous les camions de la société de transport de Jamal sont garé dans un parking du Queens sauf un. Un cinq tonnes et d’après le registre, Jamal est sorti avec il y a douze heures et il ne l’a toujours pas rapporté !

Fallon : Il a du sens servir pour déplacer la caisse. Lancé une alerte, trouver ce camion !

Ryan [Discrètement] : Lieutenant, où est Castle ?

Beckett [Prenant son téléphone] : J’en sais rien, il a dû partir !

 

[Café : Castle et Fariq Yusef]

Yusef [Buvant une gorgé de café] : Officieusement ou non… pourquoi je devrais vous parler d’Amir Alhabi !

Castle : Parce que l’une de vos pire crainte, c‘est que mon pays finisse par croire que votre pays est derrière tout ça !

Yusef : Vous êtes complètement à côté de la plaque !

Castle : Et bien dans ce cas éclairez moi. Amir a travaillé pour vous dans le nucléaire donc il était précieux. Vous le faisiez surveiller ?

Yusef : Ça fait partie de mon boulot de rester informé !

Castle : D’après vous, ça aurait pu être un terroriste ?

Yusef : Non, mais franchement vous pensez que j’aurais pu vous dire le contraire ?

Castle : Pourquoi étiez-vous devant chez Amir ?

Yusef : Pour discuter avec lui. D’habitude je suis pour la violence mais là ce n’était pas justifié. Je passais rendre visite à Amir de temps en temps, dans le but de lui rappeler le bon vieux temps !

Castle : Pour le convaincre de revenir au pays, afin de réintégrer le programme nucléaire ?

Yusef : Les recherches d’Amir ont été capital pour nous mais il est parti parce qu’il s’est mis à avoir des scrupules à propos de son travail, en temps normal l’argent peu résoudre ce genre de chose mais pas avec Amir !

Castle : Que s’est-il passé dans le taxi ?

Yusef : Amir m’a contacté, il était en colère. Il pensait que j’avais viré dix milles dollars sur son compte pour essayer de lui forcer la main, mais il avait tort !

Castle : Une petite minute vous voulez dire qu’Amir n’était pas au courant, il ne savait pas d’où venait cet argent ?

Yusef : Ce fut un plaisir de discuter avec vous Mr Castle. Il se peut qu’à un moment ou un autre de votre enquête vous avez besoin de mes talents, [Mettant une carte de visite devant Castle] si jamais ça arrivait ! [Partant, Castle récupère la carte]

 

[Couloir du commissariat : Beckett et Castle]

Castle [Marchant au côté de Beckett] : Vous vous rendez compte de ce que ça implique ?

Beckett : Si Amir n’était pas au courant pour l’argent, ça veut dire qu’il n’a pas été payé pour fabriquer cette bombe ! [Se retrouvant en face de Fallon]

Fallon : J’aurais besoin de vous parler, à tous les deux ! [Allant vers le bureau de Montgomery]

Beckett [Chuchotant] : On est mal !

Castle : Prête pour l’échafaud ? [Ils se dirigent vers le bureau]

 

[Bureau de Montgomery : Beckett, Castle, Montgomery et Fallon]

[Montgomery est assis, Castle et Beckett entre suivi de Fallon]

Fallon : Je couvre toujours mes arrières, alors vous imaginez ma surprise quand j’ai découvert que l’un des nôtres avait bu un café au lait avec l’un des suspects de l’enquête en cour. [Castle regarde Beckett] J’ai fait surveiller Fariq Yusef !

Castle : Si vous me laisser vous expliquer je suis sur…

Fallon : Je vous ai dit de vous faire discret et au lieu de ça vous êtes allé parler à un diplomate étranger. Si les Syriens sont impliqués vous imaginez ce que vous avez fait !

Castle : Jamal et Amir ne sont pas des terroristes, vous vous trompez de cible agent Fallon !

Fallon [Riant] : Est-ce que vous avez une idée le nombre de loi que vous avez violé ? Je devrais vous faire arrêter !

Beckett : Monsieur, je crois que ce que Castle essai …

Fallon [L’interrompant] : Est-ce que vous étiez au courant lieutenant Beckett?

Beckett : Oui je l’étais !

Fallon [Se tournant vers Montgomery] : Alors là je suis vraiment déçu… Pour des raisons de sécurité nationale, je me vois dans l’obligation de vous démettre tous les deux de cette enquête !

Montgomery [Se levant] : Monsieur, [Se mettant en face de Fallon] Beckett est mon meilleur élément, Castle est une vraie plaie mais ses intuitions sont toujours pertinentes !

 Fallon : Ce n’est plus à vous d’en juger, capitaine. [Montgomery se déplace déçu] [A Castle et Beckett] Des agents vont vous escorté hors du bâtiment ! [Ils commencent à sortir, Fallon interpelle Castle] Oh Castle ! [Il se retourne] Le gouverneur, il ne sait pas qui vous êtes ! [Castle fait un sourire crispé et part]

 

[Appartement des Castle : Beckett et Castle]

[Castle branche son téléphone sur son rétroprojecteur, dans son bureau]

Beckett : Ou sont Alexis et Martha ?

Castle [Mettant en marche le rétroprojecteur] : Je leurs ai fait quitter la ville !

Beckett [Le regardant] : Elles savent pourquoi ?

Castle [Revenant dans le salon] : Non ! Vous avez eu Josh ?

Beckett : J’arrive pas à le joindre, il est surement encore dans l’avion ! [Beckett et Castle se mette devant le tableau blanc improviser]

Castle [Eteignant les lumières] : C’est surement la première fois qu’un rideau de douche servira de tableau d’enquête, j’ai pris une petite photo avant que les agents de Fallon nous jette dehors, [Prenant son ordinateur] et la dedans, [S’asseyant sur le canapé] j’ai tous les déplacements effectuer par le taxi d’Amir. [Beckett s’assoie à ses côtés] C’est un peu comme si on était au poste !

Beckett : Oui, mise à part l’odeur !

Castle : Merci !

Beckett : C’est pas parce qu’Amir est innocent que Jamal l’est aussi ?

Castle : Si parce que sa culpabilité repose uniquement sur celle d’Amir, sans ça Jamal n’est qu’un type qui a déplacer une caisse, en gros tout nous ramène à Amir. Alors ce qu’il faut qu’on fasse c’est élucidé son meurtre !

 

[Commissariat : Ryan, Esposito et Fallon]

Esposito [Montrant une photo à Fallon] : Voilà une photo du site de la société de transport de Jamal, c’est ce camion là qu’on doit trouver !

Fallon : Envoyer ça au central, que tous les flics de la ville se mettent à sa recherche !

Esposito : D’accord ! [Partant]

Ryan : Monsieur vous devriez venir voir ça !

Fallon : Qu’est-ce qu’il y a ?

Ryan [Allant à son bureau] : J’ai fait surveiller le portable prépayé de Jamal et il vient juste d’envoyer un sms vers un autre portable prépayé, [Fallon regarde l’ordinateur de Ryan sur lequel est inscrit « Le paquet a été livré »]

Fallon [A Montgomery] : Vous avez combien d’Hélicoptère à dispo ?

Montgomery : On en a sept !

Fallon : Très bien ce camion est peut-être garé en attendant que la bombe explose comme à Oklahoma City, il faut fouiller Manhattan rue par rue !

 

[Appartement des Castle : Beckett et Castle]

Castle : Voilà ma théorie, Amir entent parler d’un complot terroriste, il installe des caméras pour avoir des preuves mais il se fait repérer et ils lui mettent une balle !

Beckett : Ca veut dire qu’un de ses clients est impliqué, un de ses passagers réguliers !

Castle : Oui il a dû parler du garde meuble et c’est comme ça qu’Amir a pu noter C4121652 !

Beckett : Pourquoi un passager irait parler du garde meuble devant Amir, surtout s’il voulait lui faire porter le chapeau ?

Castle [Se retournant] : A moins qu’on soit complétement à côté de la plaque. [S’asseyant en prenant son ordinateur] Vous avez raison, un passager ne parlerait pas ouvertement des détails d’un complot terroriste mais un chauffeur peut-être, dans la voiture à un de ses complices, tout seul au téléphone. Peut-être quand fait Amir soupçonnait un autre chauffeur, [Cliquant sur l’ordinateur] voilà la dernière tourner de Kevin McCann, ça date d’un jour avant le meurtre d’Amir et regarder ça, il s’est arrêté à côté du garde meuble ou on a trouvé le cobalt 60.

Beckett : C’est un chauffeur de Taxi, il a probablement déposé un client et de toute façon sont alibi tient la route. [Bip de l’ordinateur]

Castle [Regardant l’ordinateur] : Et dans la même journée, il s’est arrêté à cent mettre de l’entrepôt ou le corps d’Amir a été trouvé. Les deux derniers endroits où Amir est allé sont présents sur le parcours de McCann, ça ne peut pas être une coïncidence. Il faut au moins qu’on aille voir pourquoi cet entrepôt à l’air si populaire !

 

[Commissariat, Bureau de Montgomery : Montgomery et Fallon]

Montgomery [Répondant au téléphone] : Capitaine Montgomery ! [Fessant signe à Fallon de venir] D’accord, très bien ! [Raccrochant] [A Fallon] On a localisé le camion ! [Fallon part]

 

[Endroit désert : Montgomery, Fallon et Officier]

[Le camion est garé dans un endroit désert, un hélicoptère se pose à côté. Les voitures de police arrivent sirène hurlante et encercle le camion. Montgomery et Fallon sorte de l’hélicoptère et rejoigne un officier]

Officier : Un de mes hommes l’a repéré pendant les recherches !

Fallon : Le détecteur de radiation c’est déclencher ?

Officier : Affirmatif !

Montgomery : Il est là depuis combien de temps ?

Officier : Pas longtemps, le capot est encore chaud !

Fallon : Ouvrez-moi ça ! [Un agent ouvre la porte arrière du camion, Fallon est furieux en regardant dedans, Montgomery est surprit] Fouiller toutes les rues et les bâtiments, [Le camion est vide] dans un rayon de quatre blocs d’habitation ! [La porte du camion est refermée]

 

[Entrepôt de la scène de crime : Beckett et Castle]

[Beckett et Castle arrive en voiture à l’entrepôt. Elle se gare, le téléphone de Castle Bip]

Beckett [Regardant autour d’elle] : Ca à l’air vide !

Castle : On est pile à l’endroit où c’est garer McCann !

[Ils sortent de voiture et entre dans l’entrepôt. Ils se stoppent en voyant un van garer. Beckett sort son arme. Ils avancent vers le van blanc et ouvre les portes arrières. Ils trouvent la bombe avec un compte à rebours qui marque 13h21s45 avec les secondes qui défile. L’alarme radiation de Beckett se met en route. Quelqu’un tire des coups de feu derrière eux. Ils se jettent à terre. Beckett riposte et se cache sur le côté d’un conteneur avec Castle. Un autre homme leurs tire dessus de l’autre côté et elle riposte. Elle voie une porte ouverte]

Beckett : Castle la porte ! Faut qu’on se tire ! Près ! [Il acquiesce] Aller ! [Beckett couvre Castle le temps qu’il entre dans le conteneur. Elle le suit de près et ferme la porte. Elle attend les hommes arme au poing, mais… la porte de verrouille de l’extérieur] Quoi !! [Se jetant sur la porte pour essaye de l’ouvrir. Castle va vers le fond du conteneur car quelque chose a attiré son attention]

Castle : Beckett ! [Retournant un corps congelé] C’est Jamal ! [Ils se regardent démunie]

[Les deux hommes enlèvent le scotch blanc du van pour le faire apparaitre noir. Ils sortent le van de l’entrepôt]

Alarms sound as Castle is dragged down a long plastic-looking tunnel by two men in hazmat suits. They toss him into a room and zip up the entrance.

Castle: You can't just… You can't! Just… At least tell me how serious it is!

Castle turns around to see Beckett standing in the room.

In an abandoned warehouse.

Beckett: What's with the stripped cab?

Esposito: Security guard wondered the same thing. That's when he came across the body.

Beckett: Who's our victim?

Esposito: Amir Alhabi, taxi driver.

Beckett: Alright, contact auto theft. Have them on the lookout for these stolen car parts.

Esposito: Already done.

Esposito leads them into one of the abandoned warehouses.

Beckett: Was there money on the body?

Esposito: Not on the body, not in the cab. Everything points to him being popped for cash and car parts.

Lanie: Not everything, baby.

Beckett: Did you just call him baby?

Lanie: Ooh. Did I?

Castle: You did.

Beckett: Anyway, you found something unusual?

Lanie: Not at first. Time of death fits a robbery. He was killed at 11:15.

Castle: So specific. I'm impressed.

Lanie: His watch broke when he fell.

Castle: Ah, you shouldn't've told me. Less impressed.

Lanie: Cause of death fits, too. Looks like a 9mm to the noggin. But there's something that doesn't fit. His fingers were broken one at a time.

Castle: Cabbies sometimes hide their money. Maybe they tortured him to tell them where the money was.

Beckett: Alright, let's find out where he was driving and who he picked up before he wound up here.

Near the bullpen.

Ryan: Amir Alhabi, a real immigrant success story. Came over from Syria seven years ago, became a citizen last June. According to the taxi and limo commission, he owned his cab and medallion with a cousin, Jamal.

Castle looks over and sees Beckett texting.

Beckett: Um, right. Well, TLC would know where Amir was, right? They track cabs?

Ryan: Only when the meter is running. Amir shut his off at 10:02 p.m.

Castle: So, there's no way to tell where he went before he died.

Ryan: Actually, there is. Amir subscribed to a GPS tracking service. It helps cabbies map out the best place to troll for fares, stuff like that.

Beckett closes her phone and tosses it on her desk, annoyed.

Ryan: Anyway, after Amir shut off his meter, he drove up to Washington Heights. He parked in the 1600 block of St. Nicholas Avenue for six minutes, motor running, and then he drove to the warehouse.

Beckett: Okay, Washington Heights is a shady place that time of night and if he turned off his meter, he wasn't looking for a fare.

Castle: Maybe he was carjacked and forced to drive to that warehouse.

Beckett: Aright, have Unis canvass the area. See if anyone remembers seeing him. What about his last phone call?

Ryan: 10:01 to his wife, Nazihah Alhabi.

Beckett: Okay. Let's go.

Ryan: Actually, there was one more thing on the phone. Amir opened a notebook application and he, uh, wrote down this.

Castle: Uh, C4121652. And it was written down just about an hour before he died.

Ryan: And it's not a license tag.

Beckett: Alright, see if you can figure it out.

Beckett finishes putting on her coat and heads out.

Castle: I got it. Seven digits. It's a phone number. C is the initial of the person to whom it belongs.

Ryan: I already tried that.

Castle: With all the New York area codes?

Ryan: Yeah.

Castle: Intriguing. Maybe…

Beckett: Castle!

Castle: Coming.

At the Alhabis' House.

Beckett: Mrs. Alhabi, we understand that Amir called you at ten. What did the two of you talk about?

Nazihah Alhabi: Just that he'd be late. The plays were getting out on Broadway and he wanted to pick up more fares.

Beckett: Actually, he didn't do that. He turned his meter off and he went up to Washington Heights. That part of town is known for drug dealing and prostitution.

Nazihah Alhabi: No. He would never do such things.

Jamal hands Nazihah a glass of water.

Nazihah Alhabi: Jamal, thank you.

Castle: Uh, there was annotation on Amir's phone. Do you have any idea what this is?

Jamal Alhabi: C4121652. No, I… I thought that this was a robbery, that he was robbed.

Beckett: It was. It's just, any minor detail might be relevant. How did he seem lately?

Nazihah Alhabi: Worried about money. Mollica, our daughter, she needed surgery. It's been very hard… She'll never know her father. Please excuse me.

Beckett: Jamal, you and Amir were business partners?

Jamal nods.

Beckett: How was the business doing?

Jamal Alhabi: You don't get rich driving a cab, but we made money. Amir drove and we rented shifts to other drivers.

Beckett: And who were they?

Jamal Alhabi: Uh, Kevin McCann and, uh, Dmitri Voldov.

Castle: So, you didn't drive the cab?

Jamal Alhabi: For me the taxi medallion was an investment. I just started a new business, a moving company.

Castle: TLC doesn't issue a lot of medallions. Would've been worth a small fortune. So, who inherits Amir's share?

Jamal Alhabi: Nazihah will. She'll need it.

Beckett's cell rings.

Beckett: Excuse me… Beckett.

Near the bullpen.

Esposito: Auto Theft got a hit on the stolen car parts. Guy named Leman Jones was selling them at a chop shop. VIN number on the parts matches our cab.

Beckett: Where's Jones now?

Esposito: Interrogation.

Leman Jones: I found those car parts.

Beckett: On the car that you stripped. We have a witness who places you at the scene. So, please, just stop with the lying.

Leman Jones: A witness? Okay, I stripped that taxi. It's what I do.

Beckett: After you killed the driver.

Leman Jones: After I what? No. I didn't kill any driver, 'cause there was no driver.

Castle: He was left in the warehouse.

Beckett: Robbed and shot in the head.

Leman Jones: Well, not by me. Okay? I was cruising and I saw the cab sitting empty, and I figure, no sense in letting good parts go to waste.

Beckett: What time was that?

Leman Jones: I don't know. About 11:15 probably.

Beckett: Oh!

Castle: Well, there you go, that's right when he died.

Leman Jones: Look, no, I don't hurt people! I'm just a car guy! Your witness must've done it. That's it. And I was just playing innocent bystander or something.

Beckett: There was no witness.

Leman Jones: What do you mean?

Beckett: I was bluffing.

Leman Jones: Bluffing?

Beckett: Yes.

Leman Jones: No!

Castle: Yeah, she's allowed to do that. I'm surprised you don't know that.

Leman Jones: No! I mean, there was a guy there! I saw him!

Beckett: What guy? Describe him.

Leman Jones: I didn't get a clear look. He ran off when I pulled up. But he was there. He was there looking for something in the car.

Castle: What makes you say that?

Leman Jones: Because he did a number on the interior. He tore up the upholstery.

At the observation room.

Esposito: Think he's telling the truth?

Castle: That guy does not have the improv skills to make up a lie like that.

Beckett: Have CSU check the car for signs that someone else tampered with it.

Esposito: You got it.

Beckett's cell rings.

Beckett: Yeah, I... Sorry, you guys. I gotta get this.

Beckett walks out to answer her cell, passing Ryan who has an update for her.

Beckett: Not now, Ryan.

Castle: What's going on with her?

Esposito: You know Beckett. She plays it close to the vest.

Esposito walks out before Ryan enters, leaving only Castle. He gives Castle his report.

Ryan: So, I, uh, spoke to one of the drivers who rents a shift with Amir's cab.

Castle: Kevin McCann?

Ryan: Uh, no. The other one. Dmitri Voldov. He alibied out, but he had lots to say about McCann. Him and Amir got in a major fight two days ago.

Castle: About what?

Ryan: Well, Dmitri didn't know, but Amir told him he was gonna fire McCann.

Castle: And where's McCann now?

Ryan: Renting a shift at Allied Taxi.

Castle: So, I'll-- I'll tell Beckett then.

Ryan: Could you? That'd be best.

Castle: Yeah.

In allied taxi.

Kevin Mccann: Amir and I had words. No law against that, right?

Beckett: Where were you last night at 11:15?

Kevin Mccann: In this cab driving a drunk bond trader to the Upper West, why?

Beckett: Well, because that's when he was murdered.

Kevin Mccann: You're kidding me. Look, I didn't lay a hand on that guy.

Castle: Why did you and he fight two days ago?

Kevin Mccann: Because he was raping me on rent. Look, the guy could afford it, he was flashing a roll that could choke a horse. Five grand easy.

Beckett: Wait, was he known for carrying around that much money?

Kevin Mccann: First I saw of it. Look, um, are we done here? Because my meter's running.

In allied taxi.

Castle: If Amir was struggling to pay medical bills, what was he doing with that much cash?

Beckett: It's Esposito. He needs us back at the crime scene ASAP.

In an abandoned warehouse.

Esposito: Remember Leman Jones said that some other dude messed with the cab?

Beckett: Uh-huh.

Esposito: Well, CSU just figured out why.

Beckett: The car had cameras.

Esposito: Pinhole cameras. Microphones, too.

Castle: Great. All we have to do is rewind to last night, see who was after him, case closed.

Esposito: We can't. They ripped out the hard drives with all the video data.

Beckett: What the hell's going on here?

At Castle’s loft.

Castle: Strange thing is, Amir's wife, his cousin, other drivers, none of them knew that he'd installed those cameras.

Alexis: Maybe Amir was doing a reality show.

Castle: See, I thought that, too. But turns out no. And they weren't installed by law enforcement either.

Alexis: You think someone was spying on him.

Castle: Or his passengers. Or both. Maybe it's like in The Conversation and he overheard a murder plot. Whatever it is, it's juicy.

Martha: Have you, uh… Have you talked to your father about our little trip?

Alexis: Not yet. Oh, what are you waiting for? I have scored two incredibly hard to get spots at the Oasis of Serenity.

Castle: That's fantastic. What is that?

Martha: You haven't heard of the Serenity?

Alexis: It's a spiritual retreat.

Martha: Oh, it's nestled in the Catskills. It's a sanctuary, a place for reflection, getting in touch with your inner self.

Castle: Well, in… In your case, is that wise?

Alexis: Gram wants to shed her ego in preparation for teaching her acting classes.

Martha: Yes. And who better to do that with than Alexis? We will stay in luxury yurts. We will have mediation classes, yoga classes. We go tomorrow night. That is, if you will allow her.

Castle: Well, I suppose...

Castle watches Alexis over Martha's shoulder.

Alexis: Physics.

Castle: Fizzy... physic…

Alexis: Physics.

Castle: Physics. Physics exam! Don't you have a physics exam?

Alexis: My… My physics exam. I almost forgot. It's on Monday morning, I haven't studied, and it counts for 20% of my grade.

Castle: Twenty percent.

Martha: Carpe diem. Seize the day. Clearly, I didn't teach that to my son. Alright, darling, well, another time. I guess I will just have to find my inner self by myself. Hm. I can do it.

Martha heads for the stairs. Castle points to himself.

Castle: Best dad ever.

In the precinct.

Uniform 1: Yeah.

Castle turns the corner smiling as he chats with a Uniform. The Uni heads off and Castle pauses as he sees Beckett arguing quietly with Josh in the bullpen.

Beckett: ... If you were here, that would be great.

They catch sight of Castle.

Josh: That helps.

Beckett: I didn't say it? Sleep? See him?

Josh gets up from sitting on Beckett's desk, kisses her on the head and passes Castle as he leaves.

Josh: Hey.

Castle: Hey. What brings Motorcycle Boy here? Dr. Motorcycle Boy.

Beckett: Does he need a reason?

Beckett takes her coffee and walks towards Esposito's desk.

Castle: It just looked personal.

Beckett: It was. Where are we on those hidden cameras?

Montgomery: Just that they were installed by a pro. Techs are running the serial numbers now to find out where they came from. A guy with surveillance in his cabs, too much money in his pocket, the whole thing feels hinky.

Ryan: Based on his financials, it looks hinky, too. Guy had medical bills up the wazoo, but then there's this from five days ago.

Beckett: A cash deposit for ten thousand dollars?

Castle: What's a struggling cab driver doing with that kind of cash?

Esposito: Yo. I just found something weird. I logged into Amir's GPS account to track where he drove the day he died. At 4:07 p.m., Amir picked up a cash fare at 15th and Avenue of the Americas.

Castle: What's weird about that?

Esposito: Well, the passenger rode for 26 minutes, then got dropped off at the same corner where Amir picked him up. Now, who would pay thirty bucks to go in a circle?

Beckett: Someone who wanted to talk to Amir.

Montgomery: Check those traffic cameras, see if we can get a look at that passenger.

Esposito: On it, Captain.

Uniform 2: Sir.

A Uni hands Montgomery a file.

Montgomery: We got a match on those cameras hidden in Amir's cab. Cameras were ordered a week ago by a Techno Pro Systems.

Beckett and Castle question the camera tech, Craig. "Get On the Floor" from episode 314 plays in the background.

Craig: I don't know what you guys are talking about. I didn't install any hidden cameras.

Beckett: Your name's on the purchase order.

Castle: As is your signature.

Beckett: You violated the expectation of privacy act. Do you know that I could arrest you for that?

Craig: Yeah. I mean… I mean, no.

Castle: Or you could just tell her who hired you to install the surveillance equipment.

Craig: I promised him I'd keep it on the DL.

Beckett: Who hired you?

Craig: Amir Alhabi.

Castle: You put it in for Amir?

Craig: Yeah.

Beckett: Why would he have you put cameras in his cab?

Craig: Security reasons. That's all he said.

At Montgomery's office.

Esposito: Yo, Cap! Caught a break on our mystery passenger off a traffic cam where Amir dropped the guy off. Notice anything?

Montgomery sees the way the man's suit jacket is strained at the hip in the photo.

Montgomery: He's carrying.

Esposito: Yeah. He's not police. Suit's way too fancy.

Montgomery: Canvass where this was taken. See if anyone knows who he is.

At the Alhabis' house.

Nazihah Alhabi: I keep track of the expenses for the cab. There was never any bill for cameras.

Castle: What about the $10,000?

Nazihah Alhabi: The first time I heard about the money is today. I can't imagine where it came from.

Beckett: Money, cameras, Washington Heights. Nazihah, your husband was clearly hiding something from you. Do you have any idea what it was?

Nazihah Alhabi: No. No, I don't understand this at all.

Beckett: Hey, do you recognize this man? He rode in your husband's cab.

Beckett shows Nazihah the surveillance photo of the gun toting fancy-suit guy.

Nazihah Alhabi: Yes. Y… Yes. He was here.

Beckett: When?
Nazihah Alhabi: Last week. He and Amir were talking in the street.

Castle: Who was he?

Nazihah Alhabi: I asked Amir. He said that the man had mistaken him for someone else.
Outside the Alhabis' house.

Beckett: Amir clearly knew the guy. Why would he lie to her?

Castle: How does he end up dead the same day this guy rides in his cab?

Beckett: Beckett.

Near the bullpen.

Esposito: We just got a hit on our canvass for the mystery passenger.

Beckett: We got a name on that face?

Esposito: Not yet, but he's a big fan of this coffee shop on 14th. He shows up every afternoon for an espresso at two.

In the street.

Beckett: Sir! In the cream suit! Stop! NYPD, turn around.

The man holds his hands in the air and Beckett takes his sidearm and hands it to Castle.

Beckett: It's a 9mm, just like our murder weapon. Do you have a concealed weapons permit?

Fariq Yusef: Inside left pocket of my jacket, along with my credentials.

Beckett pulls out the ID.

Beckett: Fariq Yusef, Syrian Consulate.

Fariq Yusef: At your service.

Beckett: Put your hands down.

Fariq Yusef: Thank you.

Beckett: Two days ago, you were driving in a cab with Amir Alhabi. He's been murdered.

Fariq Yusef: I am saddened to hear that.

Beckett: You were in that cab for half an hour. What's the nature of your relationship?

Fariq Yusef: I have diplomatic immunity, you have no stand...

Beckett: Who killed him? Was it you?

Fariq Yusef: in questioning...or detaining me.

Beckett: Answer my question, did you kill him?

Fariq Yusef: I'd like my pistol, please.

Beckett: You can collect it at the 12th Precinct.

Fariq Yusef: And so I shall.

In the precinct.

Ryan: Fariq Yusef 's official title at the consulate is the head of security. He's a member of the Secret Police.

Castle: Well, he's probably broken a few fingers in his day.

Beckett: And Yusef also owned a 9mm gun, which was the same kind of gun that killed Amir.

Castle: Maybe Yusef recruited him here, drew him into the shadowy world of espionage. Once he finished his mission, his fate was sealed. Yusef killed him to tie up loose ends, and then took the data drive containing the explosive revelations.

Beckett: And that would be what, exactly?

Castle: I'm… Still thinking on that. But it's a perfect fit.

Esposito: Yeah, except that Fariq Yusef isn't the killer.

Castle: Are you sure? Because that would ruin a perfectly good theory.

Esposito: Yeah. The night Amir was killed, Fariq was with the Syrian ambassador at a soccer game at Bennett Field. There are photos online to prove it.

Beckett: Which brings us back to square one. Okay. So, Amir and Yusef take a tour of Lower Manhattan. And then later on that same night, he calls his wife, tells her that he's still working, and instead went up to Washington Heights.

Esposito: And he ends up dead at the warehouse with the data drive ripped out.

Castle: C4121652. Amir took his cab down St. Nicholas Ave. to the 1600 block. He parked mid-block.

Beckett/Esposito/Ryan: So?

Castle: So… So, I'm just thinking the 1652 part of C4121652 is an address. What's at St. Nicholas Ave. at 1652?

Ryan rushes to look it up on his computer.

Ryan: North Manhattan Storage.

Beckett: C412 is a storage unit.

In the North Manhattan storage.

Castle: Murder, political intrigue, cash payments, and now a mysterious storage locker? Oh, this is too good. Wait, how're we gonna get it open?

Beckett: Well, if all else fails...

Beckett holds up a bolt cutter and strikes a pose.

Castle: For reasons… Too disturbing to mention, I… I find that hot.

Beckett: Or. I grabbed Amir's keys from property. So, hopefully, this is his locker.

Beckett unlocks the padlock.

Castle: Which it is. What do you think's in there?

Beckett: I don't know. Might be empty like Al Capone's vault.

Castle: Oh, no. Think of all the amazing things that are found in storage units at times like this. Ark of the Covenant, Dr. Jones.

Castle strikes a pose and Beckett lifts the door. A single small crate is at the back.

Castle: Well, the Ark of the Covenant was in a crate.

Castle opens the crate. It's packed with guns and packs of C4.

Beckett: Plastic explosives.

A beeper goes off and Beckett checks it with her flashlight.

Beckett: Castle, get out! Get out!

Castle: What?

Beckett: Go!
Castle: Why? Look, I don't…

Beckett drops her flashlight in her rush to get out.

Beckett: Castle, back away from the door! Get away!

Beckett closes the door and they rush down to the end of the storage hallway.

Castle: What's going on? What is that thing?

Beckett: This is Detective Kate Beckett, badge number 0334! I've been exposed to high levels of radiation. We need emergency services right away.

Alarms sound as Castle is dragged down a long plastic-looking tunnel by two men in hazmat suits. They toss him into a room and zip up the entrance.

Castle: Guys, you can't just… You can't! Just, at least tell me how serious it is!

Castle turns around to see Beckett standing in the room.

Near the bullpen.

Ryan: How badly did they get hit?

Montgomery: We don't know. But the best way for us to help them is to keep working on this case. Now, our murder victim had a key to this storage unit. So, he was into a lot more than driving a taxi. Dig deep into Amir Alhabi. Let's get his wife and his cousin in here. Meanwhile, I'll call the Syrian consulate and find out why Amir had contact with the head of security.

Agent Mark Fallon: They won't talk to you. Whatever Alhabi was into, the Syrians don't want to blowing back on them.

Montgomery: Excuse me, who are you?

Agent Mark Fallon: You must be Captain Montgomery. I'm Mark Fallon, Department of Homeland Security. EHS sent me down here to act as a liaison. I understand you have a situation.

Castle watches the hazmat team through some of the clear plastic unzipped section.

Castle: Those hazmat teams are only staying in the building for about a minute at a time.

Beckett: Maybe it's just standard protocol.

Castle re-zips the window. Beckett is sitting on one of the benches provided for them.

Castle: Yeah. Or maybe it's just too hot in there to handle. That radiation detector of yours. Does it have a scale on it? You know, like chest x-ray to Chernobyl?

Castle sits down across from Beckett.

Beckett: Maxed out.

Castle: Oh.

Near the bullpen.

Agent Mark Fallon: We have to assume Alhabi wasn't acting alone. Where are we on his wife and cousin?

Montgomery: She's on her way in. According to her neighbour, Jamal went out drinking. We're trying to track him down.

Agent Mark Fallon: Amir either had the nuclear material for himself, or he was holding onto it for someone. Either way, odds are that's what got him killed. Check his phone records against the terror watch list.

Montgomery: We're already doing that. Excuse me.

Agent Mark Fallon: Yeah.

Montgomery: Just so I'm clear, are you taking over?

Agent Mark Fallon: This is your case. I'm just here to lend support however I can.

Esposito: Yo, Cap. IC just sent all the immigration papers for Amir Alhabi. He got a degree in electrical engineering from a school in Damascus.

Agent Mark Fallon: What was he working on in Syria?

Ryan: I got that one. I just spoke with the state department. They debriefed Amir when he first landed here. They say he was working on a weapons program for the Syrians.

Montgomery: Nuclear weapons?

Ryan: Yeah.

Agent Mark Fallon: Okay. Now I'm taking over.

Castle: It's a bomb. It's a nuclear bomb in that locker.

BECKETT
Castle, we don't know that it's a bomb.

Castle: Well, we will as soon as it goes off in that nanosecond before we're vaporized. I'm sorry. It's just the… The writer in me going to worst case scenario.

Beckett: Can we just talk about something else?

Castle: Yeah. How's Josh?
Beckett: Fine. He's, um...he's on his way to Haiti to do another Doctors Without Borders mission.

Castle: How long?

Beckett shrugs and mouths "I don't know."

Beckett: It's so funny, Castle. You know, at first I loved that he was so busy. It just...just gave me an opportunity to keep one foot out the door just in case.

Castle: But with one foot out the door, it's hard to know where you stand.

Beckett: And even if I did, I mean, what does it mean? He's out there. He's saving people. Just… How do you even compete with that?

Castle: You can't. No. No one can.

Beckett: And that's one of the things that attracted me to him the most. That...passion. That...drive. Why is it that the thing that attracts you to a person always ends up being that thing that just drives you crazy? I just wish that it… I wish that I had someone who would be there for me, and I could be there for him, and we could just dive in to it together.

Castle's about to speak when someone unzips the door.

Hazmat Specialist: You're free to go.

Castle: Uh, we are?

Beckett: What about the radiation?

Hazmat Specialist: We found residual traces of Cobalt 60 in the storage unit. Not enough to cause any health problems.

Beckett gets up with a smile. Castle grits his teeth in frustration at the interruption and then heads for the exit. Montgomery meets them.

Montgomery: Detective Beckett, Castle, we all real glad you two are okay.

Beckett: Thanks, sir. So are we. I'm confused, though. Is this just a false alarm?

Montgomery: Well, not exactly. If you're up to it, we really could use you back at the precinct. I can fill you in on the way.

Castle: Those traces of Cobalt 60, where did they come from?

Montgomery: We think there was a second crate at the storage unit which contained large quantities of Cobalt 60. We found wire and crimp on connectors, which leads us to believe the crate was outfitted with explosives.

Beckett: A bomb?

Montgomery: A dirty bomb.

Beckett: Where is it now?

Montgomery: That's what we're trying to find out.

At Castle’s loft.

Alexis: Hey, Dad. Late night?

Castle: Uh, still going. I just came back to change my clothes.

Martha: Well, bid my ego adieu. I am off to the Oasis. Minus Alexis, thanks to you.

Castle: Actually, I changed my mind about that.

Martha: You have?

Alexis: You have?

Castle: Yeah. I think it's important you have time together.

Martha: Oh, my faith in you is restored.

Alexis: Dad, what about my physics test? I can't just leave.

Castle: Yeah, sure you can. Just take them with you.

Alexis: I haven't packed or anything. I…

Martha: Oh, honey, everything is provided there. Oh, we're going to have so much fun! Come on, let's get a bag.

Castle: Go. It'll… It'll be good for you.

Near the bullpen.

Montgomery: Due to the nature of this case, let me remind you not to discuss it with anyone. Not even family. We can't afford to have word leak out and cause a panic. Let me turn this over to Agent Fallon.

Agent Mark Fallon: Thank you, Captain. Alright, folks, here's what we know. Amir Alhabi built a bomb in storage unit C412. It's a dirty bomb, designed to explode and disburse a highly radioactive Cobalt 60. That bomb is missing...

Ryan: Called Jenny to tell her I'd be late. Tried to get her to go visit her mom.

Esposito: Yeah, I did the same thing with Lanie. Didn't work. She hates her mom.

Ryan: Mm.

Castle watches Beckett across the room. He can't even try to get her out of harm's way.

Agent Mark Fallon: ... Interview facility employees. Check surveillance video. You know the drill. We find the person who moved the bomb, we'll find where it is. Let's get on it.

The meeting breaks up and Castle walks over to where Beckett's standing.

Agent Mark Fallon: Mr. Castle, I'd like to thank you for your fine work on this case. However, I can't have civilians on the front lines.

Castle: It's as though I'm getting a raise and getting fired at the same time.

Agent Mark Fallon: Except for, you don't actually work here. It's for your own protection.

Castle: Well, my friend the governor will be very disappointed to hear it.

Beckett almost smiles and Castle eyes Fallon to see if he bought it.

Agent Mark Fallon: Okay. Just try and stay out of the way. Detective Beckett, a word.

Castle: He doesn't trust me.

Montgomery: Or anyone else. Nature of the job.

Castle: So, how can I help?

Beckett and Fallon watch Nazihah tending to her baby in Interrogation.

Agent Mark Fallon: Amir's wife, how did she seem during the interview?

Beckett: Like a woman who had just lost her husband.

Agent Mark Fallon: Did she appear truthful?

Beckett: Mm-hmm. At the time she did.

Agent Mark Fallon: I'm gonna want you in there with me, okay? I think it's important she sees a friendly face. If I go over the line, you just reel me back in. That's a nice touch.

Beckett: What?

Agent Mark Fallon: The baby.

In the interrogation room.

Beckett: Nazihah, this is Agent Fallon.

Nazihah Alhabi: Do you have news about Amir's case?

Agent Mark Fallon: As a matter of fact, I do.

Castle sits at Beckett's desk and highlights 10,000 on a financial statement.

Castle: That $10,000 was wired into Amir's account.

Ryan: Which means it can be traced. Pull up the track fund database and put in the routing and account numbers.

Castle types the numbers into the computer. Something pulls up on Ryan's computer.

Ryan: Whoa. Just downloaded footage of unit C412 for the last 48. Hopefully that's when somebody stopped by.

Castle: And Arab terrorist who'd believe it?

Esposito: Think back, bro.

Castle: That's my point, it's been done.

Ryan: Which means it's tried and true.

Esposito: Not this time.

Castle: Maybe it's not what we think. That 10,000 that was wired in, it's from a bank in Dearborn, Michigan from a James Smith.

Esposito: The most common name in America. It's probably bogus.

Ryan: Plus, there's a major middle eastern population in Dearborn.

Castle: Four minutes before it was transferred out, it was transferred in from James Smith, Texas Southern Bank.

Ryan: Whoever sent that ten grand covered his tracks by daisy-chaining the money through different banks.

Castle: Didn't cover them that well if I can follow them.

Esposito: I'll bet Amir's wife could shed some light. And I hope that Fallon's going all Jack Bauer on her ass.

Ryan: Maybe she didn't know.

Esposito: They were together, bro. Could you be a terrorist without Jenny knowing?

In the interrogation room.

Nazihah Alhabi: Amir was not a terrorist. He loved this country.

Beckett: And yet he was in possession of…

Agent Mark Fallon: Where's the bomb, Mrs. Alhabi?

Nazihah Alhabi: I told you, I know nothing about a bomb. Amir would never do such a thing. Why would he?

Agent Mark Fallon: He needed the cash. That baby of yours is a money pit. The bills started piling up; he got in bed with the wrong people. I need you to tell me who they were.

Nazihah Alhabi: I swear to you, I don't know.

Fallon slams the table and the baby starts to cry.

Agent Mark Fallon: How can you not know the man you're sharing a bed with is a terrorist? You're a part of it!

Nazihah looks to Beckett for help.

Nazihah Alhabi: I have nothing to hide.

Agent Mark Fallon: But you do. And I'm gonna find it. And when I do, I'm gonna lock you up as a material witness and send that baby off to foster care.

Nazihah Alhabi: No, you can't do that.

Agent Mark Fallon: Oh, yes, I can. Watch me.

Beckett: Sir, can I talk to you?

Agent Mark Fallon: No. Go ahead, kiss your daughter goodbye.

Nazihah Alhabi: Please!

Agent Mark Fallon: Social Services is right outside that door.

Nazihah Alhabi: Please! Please, why are you doing this?

Agent Mark Fallon: Nazihah. Nazihah, that means honesty, right?

Nazihah Alhabi: Why are you doing this?

Agent Mark Fallon: Honesty, is that what it means in Arabic?

Nazihah Alhabi: Please, I swear to you, I don't know!

Agent Mark Fallon: I'm gonna give you one more chance to be honest with me, or I will take your baby away and you will never see it again!

Nazihah Alhabi: I swear!

Agent Mark Fallon: Do you understand?

Nazihah Alhabi: I swear to you, I don't know! I don't know anything! Please don't take her away from me; she's the only thing I have! Please! Please.

Agent Mark Fallon: Alright. Nobody's going to take your baby away from you.

Beckett glares at Fallon and he pulls out a handkerchief.

Agent Mark Fallon: Here. It's okay. You appreciate the tight spot I'm in, I'm sure. I have to be sure you're telling the truth. Agent Garda will drive you home. You're free to go.

Nazihah glares at Fallon on her way out. Beckett stands up and turns to him.

Agent Mark Fallon: You still think she's truthful? I just want your opinion. Truthful or no?

Beckett: Yes. But I still have to operate under the assumption that she's lying.

Agent Mark Fallon: While she was in here, I pulled a national security certificate. Her house has just been bugged. She'll be under surveillance 24/7. If she's hiding something, we'll find it. It's important that she believes I think she's telling the truth. You did good. She considers you an ally. That could be helpful later. Thanks for playing, Beckett.

Near the bullpen.

Castle: That money that Amir received is wired through six banks, but originated in... Afghanistan.

Ryan: Oh. Got a visitor at C412 six hours before you and Beckett got there.

Esposito: This is the break we've been looking for.

The watch the surveillance video of a man opening the storage room and moving out the missing crate.

Ryan: That crate looks heavy.

Castle: It's all the lead shielding. That's Amir's cousin, Jamal. And he has the bomb.

Near the bullpen.

Agent Mark Fallon: Jamal Alhabi. He had his cousin, Amir, fashion a dirty bomb, and then he killed him. He's most likely the leader of our terrorist cell. Less than twelve hours ago, he disappeared. Along with the bomb. Now, at minimum, he'd need a van or an SUV to transport it. Jamal owns a moving company. So, check his trucks. Pull traffic video. Work his financials. Folks, we live here. Our families, our loved ones, our neighbours. I don't have to tell you what's at stake. Let's find him.

Castle: Can I talk to you a second?

Beckett: Yeah.

In the conference room.

Castle: What's your take on Fallon?

Beckett: Smart cop, driven, killer instinct. As a person? Kind of a douche.

Castle: Open-minded douche?

Beckett: No. Why?

Castle: The key to any good story is authenticity. It's making it feel real for the reader. That's why writers work so hard making the details right. Jamal and Amir as terrorists? The details are not right.

Beckett: Yeah, but the evidence is. Castle, we've got Jamal on video wheeling off a dirty bomb.

Castle: Then why wasn't he nervous? Why wasn't he sweating bullets every time he hit a bump? Jamal owned a moving company. What if he didn't know what was in the crate? What if just hired to pick it up?

Beckett: What if he's just a cold blooded killer?

Castle: Ah, nothing we've learned points to that with either of these men.

Beckett: Okay, what about that money that Amir received? The money that you traced back to Afghanistan?

Castle: To a bank outside Bagram Air Base, often used by military personnel. Why would a terrorist pick that bank to wire money?

Beckett: Castle, the keys that we used to open that storage unit are from Amir's keychain.

Castle: The killer could've put the key there. All these breadcrumbs that have led us to Amir and Jamal, what if they were left there for us to find?

Beckett: Castle.

Castle: Something else is going on here.

Beckett: Okay, fine. What would you like us to do?

Castle: Talk to the one person who has a different view of Amir. But I'm gonna need your help.

Near the bullpen.

Agent Mark Fallon: Alright, listen up! Jamal bought these trucks over two months ago. It's a perfect cover for moving material without anyone noticing. Where's the list of his employees?

Esposito: Just came in. Nine guys, all middle eastern.

Agent Mark Fallon: Alright. They're all probably part of the cell. Let's get their 20s and then move on.

Ryan: Got a purchase on Jamal's credit card three weeks ago for a burner phone.

Agent Mark Fallon: Run it down and see if we can pull up any recent activity.

Beckett: Jamal's moving trucks are parked in a lot in Queens. They're all accounted for except for one five ton and the log says Jamal checked it out twelve hours ago, never brought it back.

Agent Mark Fallon: He must've used it to move the crate. Call in that alert. Let's find the truck.

Fallon walks off.

Ryan: Hey. Where's Castle?

Beckett: I don't know. Must've stepped out.

In the coffee shop.

Fariq Yusef: Off the record or not, why should I talk to you about Amir Alhabi?

Castle: Because the last thing you want is my country thinking your country's behind his activities.

Fariq Yusef: Nothing is further from the truth.

Castle: Well, then maybe you can help clear this up. Amir was in your nuclear program, so he was an asset. You have him watched?

Fariq Yusef: It's my business to stay informed.

Castle: You ever see any evidence of terrorism?

Fariq Yusef: No. But then, what other answer could I give you?

Castle: Why were you at Amir's home?

Fariq Yusef: To chat with him. I am adept at violence, but it wasn't called for. I met with Amir from time to time to remind him of his history.

Castle: To convince him to come back. Back to the weapons program.

Fariq Yusef: Amir did vital research for us, but he left because he had moral qualms about his work. Normally money can overcome such obstacles. Not so with Amir.

Castle: What happened on that cab ride?

Fariq Yusef: Amir sought me out. He was quite angry. He believed I'd placed $10,000 in his account as a way of pressuring him. But he was mistaken.

Castle: Wait a minute. You're saying Amir didn't know where the money came from?

Fariq Yusef: It's nice speaking to you, Mr. Castle. As events unfold, you may find yourself in need of a man with my skills.

Fariq lays his card on the counter.

Fariq Yusef: If such a moment arises.

In the precinct.

Castle: Do you realize what this means?

Beckett: If Amir didn't know about the money, then he couldn't even pay to build that bomb.

They turn the corner and stop, facing Fallon.

Agent Mark Fallon: Can I speak with the two of you, please?

They enter to see Montgomery sitting there looking upset. Fallon enters behind them.

Agent Mark Fallon: Now, I like to cover my bases. So, you can imagine my surprise when I find out one of our own is having a non-fat latte with a suspect in this investigation. I have agents on Fariq Yusef.

Castle: If you just allow me to explain…

Agent Mark Fallon: I don't even know what you're doing here. And you go and talk to a foreign official. What if the Syrians are behind this? Do you have any idea what you've done?

Castle: Jamal and Amir are not terrorists. You're chasing the wrong guys.

Agent Mark Fallon: Do you have any idea how many laws you've broken? I ought to have you arrested.

Beckett: Sir, I think what Castle is trying…

Agent Mark Fallon: Detective Beckett, did you know about this?

Beckett: Yes, I did.

Agent Mark Fallon: Well, that's disappointing. In the interest of national security, I'm gonna have to have the both of you removed from this task force. Do you understand?

Montgomery: Sir. Beckett's the best I have. Now, Castle can be a pain in the ass, but he thinks outside the box.

Agent Mark Fallon: It's not your party anymore, Captain. I'll have my agents escort you out. Oh, and Castle. The governor...he's never heard of you.

Castle plugs his phone into a projector.

Beckett: Where are Alexis and Martha?

Castle: I sent them out of town.

Beckett: Do they know why?

Castle: No. You get a hold of Josh?

Beckett: Couldn't get through to his cell. He's probably already on the plane.

Castle steps around the projector screen and clicks the remote to pull up the cell phone photos.

Castle: A 600 thread count shower curtain murder board. I snapped a photo of it as we were being thrown out. And here...

Castle picks up his laptop.

Castle: I have Amir's driving data. It's like our own mini-precinct.

Beckett: Except it smells better.

Castle: Thank you.

Beckett: Castle, even if Amir is innocent, Jamal isn't.

Castle: His guilt is predicated on Amir being a terrorist. Without that, Jamal's just another guy moving a crate. Now, this all comes back to Amir. What we need to do is solve his murder.

Near the bullpen.

Esposito: This is a photo off the moving company's website. This is the exact truck we're looking for.

Agent Mark Fallon: Alright, send it downtown. Get it circulated to every officer on duty.

Esposito: Alright.

Ryan: Sir, you better have a look at this.

Agent Mark Fallon: What do you got?

Ryan: Tech just got me locked into Jamal's burner phone. Looks like he just sent a text to another burner.

Text reads "The package has been delivered."

Agent Mark Fallon: How many choppers you have in your fleet?

Montgomery: Seven.

Agent Mark Fallon: Alright. This truck could be parked with the bomb set to go off just like Oklahoma City. Coordinate a street by street grid search.

At Castle’s loft.

Castle: Okay, how about this? Amir overhears a terrorist plot. He installs cameras to gather evidence, only they found out and they killed him.

Beckett: That means that a passenger was involved. A regular passenger.

Castle: Right. And they mentioned the storage facility, which is where he got the C4121652.

Beckett: But why would a passenger talk about the storage unit in front of Amir? Especially if they were gonna frame him.

Castle: Maybe we're going about this all wrong. You are right. A… A passenger wouldn't openly discuss a… A terrorist plot, but a driver might. In the car. To a collaborator. Alone on the phone. What if Amir suspected another driver? Okay, here is Kevin McCann's last shift. This is the day before the murder. And look at that. He stopped near the storage facility where they kept the Cobalt 60.

Beckett: He's a cab driver, Castle. He was probably dropping off a fare. Besides, he alibied out.

Castle: There he is near the warehouse, too. That's 100 yards from where we found Amir's body. So, the last two places Amir was, and Kevin McCann has been to both of them? There's no way that that's a coincidence. We at least have to go see why this warehouse area is so popular.

In Montgomery's office.

Montgomery: Montgomery.

Montgomery motions Fallon into his office.

Montgomery: Okay. Got it. (hangs up) We got a location on the truck.

The lone truck sits in an open paved lot. A chopper flies in and lands as cop cars pull up, sirens blaring. Fallon and Montgomery hop out of the chopper. They have to shout to be heard over the chopper blades.

Senior Officer: One of my guys on the grid search spotted it!

Agent Mark Fallon: The radiation detector go off?

Senior Officer: You bet!

Montgomery: How long has it been sitting here?

Senior Officer: Not long! The hood's still warm!

Agent Mark Fallon: Open her up!

The senior officer opens the back of the truck. It's empty.

Agent Mark Fallon: Check all the buildings! Sweep every inch in a four block radius!

On the murder scene.

Beckett: Looks empty.

Castle: This is where Kevin McCann parked.

They step out of Beckett's Unmarked.

They stop when they see a white van parked in the warehouse. Becket draws her gun. They approach the back of the van with caution. Beckett readies her gun and Castle opens the back door. The bomb is inside with T minus 13:21:46 left on the clock. Beckett's radiation alarm maxes out again. Someone starts shooting at them from behind. They dive for cover and Beckett fires back. The shooters pull back into hiding and Beckett sees a storage container door open with a light inside.

Beckett: Castle. Door. We gotta move. Ready? Go.

Beckett steps out and covers Castle as he steps inside the container. She steps in after him and closes the door, waiting for their adversaries to open the door. The door bangs all the way closed and they hear it lock. Castle looks around as Beckett shoves against the door, but it won't budge.

Castle: Beckett.

Castle turns over a frozen body at the end of the other end of the freezer storage container.

Castle: It's Jamal.

Outside, someone rips white plastic off of the van, revealing black paint underneath. The shooters take off in the van.

Kikavu ?

Au total, 159 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Exarkun30 
28.12.2019 vers 15h

rooknroll 
03.01.2019 vers 17h

Sirena 
21.12.2018 vers 13h

Emi82 
02.11.2018 vers 17h

Esplanie 
27.06.2018 vers 09h

ginabella5 
09.05.2018 vers 20h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup
Ne manque pas...

Découvre l'HypnoCard Prodigal Son de la catégorie Evil dans notre collection d'HypnoCards !
En vitrine | Prodigal Son (Evil)

HypnoCup 2021: On vote!
Votez! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
[Marlowe et MIller] Vidéos promotionnelles pourThe Equalizer

[Marlowe et MIller] Vidéos promotionnelles pourThe Equalizer
Après avoir partagé quelques très courtes vidéos promotionnelles, d'à peine une dizaine de secondes,...

Stana Katic devient Wonder Woman!

Stana Katic devient Wonder Woman!
Stana Katic interprètera Wonder Woman! Plus précisément, elle prêtera sa voix au célèbre personnage...

[Olagundoye] Bande-annonce de la saison 4 de Carmen Sandiego

[Olagundoye] Bande-annonce de la saison 4 de Carmen Sandiego
La 3e saison de la série Carmen Sandiego est arrivé sur Netflix en octobre dernier. Les fans...

[Nathan Fillion] La 3e saison de The Rookie arrive ce soir!

[Nathan Fillion] La 3e saison de The Rookie arrive ce soir!
La diffusion de la 3e saison de The Rookie a été retardée par la covid, mais John Nolan, interprété...

Bonne année 2021!

Bonne année 2021!
En septembre 2020, le quartier a célébré son 10e anniversaire. Grâce à plusieurs d'entre vous, le...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

ShanInXYZ, 15.01.2021 à 16:32

Nouveau thème dans Voyage au centre du Tardis, venez poster votre photo de Rose Tyler et n'oubliez pas de voter pour le concours d'affiches

Locksley, Avant-hier à 09:58

Participez au concours A Discovery of Witches, faites voyager Diana dans le temps ! On attend vos créations originales ! Bon WE

SeySey, Avant-hier à 11:58

Hello ! Nous attendons vos créations sur le quartier Sex Education ! Les infos sur le quartier

pretty31, Aujourd'hui à 11:23

Films à la télé cette semaine dans notre programme, et nouvelle partie de Ciné-Emojis sur le Clap Bon lundi !

mnoandco, Aujourd'hui à 12:19

On est un peu coincé sur la Chasse aux Sorcières du quartier A Discovery of Witches. La reconnaissez-vous? Merci ;-)

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site